Bonjour !

😊 Je commence cette note en vous montrant le tirage Tipeee de juillet :

Le dessin est donc une référence à Kaamelott ! (vous l'avez vu ?? Vous en avez pensé quoi honnêtement ? N'hésitez pas à me dire, en commentaire, ça m'intéresse d'avoir votre avis !!!)

Ci-dessus, le premier croquis, réalisé sur iPad en sortant du cinéma.

Maliki voyait un plan plus rapproché, alors j'ai fait ça :

Et elle a détaillé plus précisément son idée, sur papier :

On est donc parties là-dessus (parce que c'est nickel !) ✏️


Et voici, au final, le résultat quand on met nos deux dessins côte à côte : 😃

Si jamais vous souhaitez me soutenir sur Tipeee, c'est ici. ✏️

(pour recevoir la moitié gauche de l'illustration, il suffit de choisir le coffre Légendaire, ou Holistique)


⚠️ Attention, c'est jusqu'à demain minuit ! 😳


Pour soutenir Maliki, c'est ici !

(pour recevoir la moitié droite)

N'hésitez pas ! Et lisez son blog ! (mais je suis sûre que vous le connaissez déjà) 😊


Voilà !! 🙂

Merci mille fois à Maliki pour cette super idée de collab', j'ai adoré. ❤️


Bonne journée les amis, et à bientôt ! 😊

🌿 Laurel 🌿

(EDIT j'avais oublié de mettre mon croquis, s'il y en a que ça intéresse !)

gravatar

Guilhem - il y a 2 mois

Très chouette collab' ! ^^

Pour ma part, j'ai bien aimé le film, pas ultime, mais bien plus sympa que ce qu'on a pu voir au ciné ces derniers temps (y compris venant des US).

Mais j'admets que mon visionnage a été pas mal gâché par le traitement du père Blaise et de Merlin, ce qui a occupé une bonne partie de mon esprit durant le visionnage.

Répondre
gravatar

Laurel - il y a 2 mois

Tu veux dire, parce qu'on ne les voit pas assez ?

Répondre
gravatar

Guilhem - il y a 2 mois

Parce que

SPOIL

ATTENTION

Blaise passe chez les méchants, Merlin ne sert que le temps d'un gag, et aucun des deux n'a d’interaction avec Arthur.

Perso, dans la série, j'aimais beaucoup leurs dialogue avec le roi.

Mon avis, c'est qu'Arthur voulait éviter les débats théologiques en plaçant de manière plus active les dieux celtiques sans les opposer au Dieu chrétien (Blaise ne ressemble même plus à un prêtre, quelqu'un qui n'a pas vu la série ne devinera jamais qu'il en est un) et veut garder un Merlin puissant pour le troisième film, pour la surprise épique.

Répondre
gravatar

Guilhem - il y a 2 mois

*Alexandre Astier, pas Arthur ! ^^

Et dialogues avec un s, bien sûr.

Répondre
gravatar

Erable - il y a 2 mois

J'ai pas regardé, ce film est tellement attendu depuis des années que je m'attends à ce qu'il y ait beaucoup de super fans et beaucoup de déçus. J'ai un peu peur de faire partie de la seconde catégorie, j'étais déjà moins enthousiaste devant les deux dernières saisons beaucoup plus sombres (tout en reconnaissant leur qualité, mais je suis moins la cible : devant un écran je préfère rire que pleurer).

Répondre
gravatar

Ollia - il y a 2 mois

Je n'ai jamais accroché à la série (les génériques intempestifs m'enquiquinant personnellement) mais appréciant l'univers d'Astier, son humour et la qualité de ses travaux (sur les Asterix notamment) j'ai voulu voir aussi de quoi il était capable sur un Kaamelott long métrage qui garantissait des images sans dérangement sonore. Je suis donc allée le voir en quasi novice (ayant quand même entendu parler de certains personnages et caractéristiques et vu un merveilleux résumé de la série par kombini en 10min) et j'ai été un peu déçue. Peu de comique en somme, même si quelques scènes ou répliques sont quand même croustillantes. De jolis moments d'emotion parfois. Mais quand même trop sombre pour une série qu'on qualifie de comique au depart...alors il est aussi dans la continuité de la fin de série à ce qu'on comprend mais bon...ça ne me donne pas foncièrement envie ni de voir la suite et toujours pas envie de finalement regarder la série.

Répondre
gravatar

Tiphaine - il y a 2 mois

Fan de la première heure avec mon frère, on a été déçu. Il y a des scènes drôles et quelques émotions, mais beaucoup trop d'incohérences.

SPOIL !

Pourquoi le personnage du Duc d'Aquitaine, alors qu'il accompagne Arthur en forêt, disparaît ensuite complètement sans aucune raison ? Un peu gros quand même, on dirait une erreur de débutant.

Pourquoi Arthur, alors qu'on le retrouve comme à la fin de la dernière saison, résolument décidé à ne plus être roi, se laisse t-il finalement convaincre en quelques secondes sans qu'on comprenne vraiment ce qui le fait changer d'avis ? C'est un peu facile.

Pourquoi Lancelot, censé être le grand méchant, roi tyrannique et tout le touti, est-il si peu exploité ? À part le costume original, son personnage est vraiment négligé par le scénario.

Scénario qui en raison de ces incohérences, et de bien d'autres, est un peu bancal et pas très original.

J'ai passé un bon moment malgré tout, mais je pense qu'Astier peut faire beaucoup mieux que ça. C'est dommage.

Répondre
gravatar

Balbylon - il y a 2 mois

Je ne suis pas fan de la première heure même si j’ai suivi la série dans son ensemble et j’ai trouvé le film plutôt bon. Il n’y a pas d’incohérences :

Le Duc disparait justement pour laisser Arthur rencontrer seul ses anciens comparses. C’est une manœuvre calculée.

C’est la table ronde artisanale et l’implication des membres qui le fait changer d’avis.

Ce n’est pas Lancelot le grand méchant... Même s’il est lui même persuadé de l’être.

Concernant l'échec d’Arthur à tuer Lancelot, les divers flashback de son enfance sont là pour l’expliquer. Et cela explique aussi pourquoi il ne se sent ensuite plus à la hauteur de l’enjeu. Mais ce sont encore une fois les jeunes qui le ramène sur la voie. Il les adoube d’ailleurs à la fin. Il sera accompagné désormais de ses nouveaux chevaliers qui seront son moteur.

Répondre
gravatar

Gwen - il y a 2 mois

Fan des tout premiers épisodes, j'ai décroché quand la série est devenue plus sérieuse et a complètement dévié de chemin. Du coup, je n'irais pas le voir au Cinéma.

Par contre, le chevalier que tu as dessiné semble habillé de cacahuètes, c'est fort amusant :-)

Répondre
gravatar

Erable - il y a 2 mois

Ah ah ah, merci pour le chevalier cacahuète :D

Répondre
gravatar

Marie-Aude - il y a 2 mois

Rien qu'en voyant le thumbnail je me suis dit "Oh, c'est Lancelot ça", donc top pour l'illustration.
Pour le reste je ne peux rien dire, ça ne passe pas ici il faudra attendre le dvd

Répondre
gravatar

Toc - il y a 2 mois

Personnellement j'ai bien aimé. Le film est bien réalisé, les gags marchent bien, le scénario est classique mais fonctionne, les personnages ont bien évolué pour s'intégrer dans une logique cinématographique et plus dans une série. Bref tout fonctionne bien... tout sauf la scène de l'illustration du mois ^^"

SPOILER !

Déjà le duel final est affreusement mal joué. C'est monolithique, les acteurs tapent bêtement sur l'arme de l'autre et on dirait qu'ils n'ont fait aucun effort pour avoir une chorégraphie correcte. On dirait le duel Obiwan Kenobi vs Dark Vador dans l'épisode 4, c'est-à-dire un film qui a plus de 40 ans.

Mais surtout ce duel fait perdre tout sens à l'histoire. En gros l'histoire de kamelott c'est la même que celle du Roi lion : le roi légitime revient après avoir fui son devoir pendant des années et trouve son royaume dans un état misérable à cause de l'oppresseur. Il va reprendre son trône, apprendre à être un bon roi (rendre la justice, faire un héritier, ect.) et ramener la paix dans la terre des Lions.

Sauf que là, Arthur n'a rien appris. Il est toujours déprimé, toujours une chiffe molle, Lancelot se moque de lui (alors qu'il n'a objectivement rien fait quand il était lui-même sur le trône), et le pire du pire : *GROS SPOIL* Arthur tente encore de se suicider à la fin ! Bref gros retour au statu quo ante, la fin de la saison 6 est totalement caduque, le duel n'a rien apporté, Arthur est toujours égal à lui-même et la situation est toujours la même. La paix revient sur le royaume de l'ogre, pas à cause des actions d'Arthur mais parce qu'ontologiquement c'est un "bon roi".

A la fin, je trouve que c'est Caradoc qui n'a pas tort : le mec revient après 10 ans mais faut quand même faire ce qu'il dit alors qu'il ne gère rien du tout. Bref Disney gère mieux ses finals qu'Alexandre Astier.

Répondre
gravatar

marmic71 - il y a 2 mois

Je crois avoir lu que Astier aimait bien l'idée du personnage principal un peu différent de ce qu'on a l'habitude de voir: dépressif, faillible, qui ne sait pas trop ou il va donc pas forcément super cohérent. Du coup le fait qu'il soit toujours deprimé et n'ait pas trop évolué ne me choque pas trop, c'est presque réaliste par rapport aux scénarions habituels où le héros a appris et est rendu plus fort par ce qui ne l'a pas tué. ben la, non. Il en a toujours gros.

Répondre
gravatar

Toc - il y a 2 mois

Le problème n'est pas d'avoir un personnage faillible, bien au contraire. Non le problème c'est que le scénario ne va pas dans ce sens. Alexandre Astier veut faire un personnage qui reste perclus de doute ET un scénario d'aventure hyper classique avec le retour du roi légitime sur le trône de fer/d'Isildur/d'Angleterre (rayez la mention inutile). C'est le mélange des deux qui pose problème. On aurait pu avoir une fin avec un Arthur toujours déprimé comme dans le film de 1981 avec son ambiance totalement crépusculaire, mais à la place on a le Roi lion (j'ai très sincèrement cru qu'on allait avoir le droit à "c'est l'histoire de la vie" pendant l'épilogue).

Et puis le duel est vraiment mal joué. Sans aller dans le film d'arts martiaux ou de Marvel, trois pas d'escrime en plus, un peu plus de tension dans les regards, et c'était bon. En l'état il y a plus d'intensité dramatique dans le dessin de Laurel que dans la scène d'Astier.

Cela dit, le reste est très bon. Même les coiffures pas du tout réalistes des Saxons participent à l'ambiance mi serieuse mi comique du film, donc c'est plutôt réussi de mon point de vue.

Répondre
gravatar

Beren57 - il y a 2 mois

enfin pu aller le voir... toutes ces mesures de passe sanitaire de mon cul pour se retrouver avec des gens qui bouffent du pop-corn sans masque... bref, passons. quand au film... des moments sympathiques mais tellement de longueurs... et je suis d'accord avec les incohérences pointées par Tiphaine. et sur le sous traitement de.... hébin pas mal de personnages en fait, même pas seulement merlin et blaise. bref j'ai connu astier meilleur, sur asterix notemment. on ne s'ennuyait pas, chaque retournement de situation etait logique, c'etait mieux ficelé. la je me suis demandé tout du long s'il essayait de remettre les gens qui n'auraient pas vu la série dans le bain, ou si il allait finir par développer l'histoire un mimimum... non, ni l'un ni l'autre. si vous n'avez pas vu la série tant pis pour vous, si vous vous attendez a un développement de l'histoire, on aboutit qu'a un retour a la case départ. un peu déçu du voyage... surtout après une telle attente.

Répondre
gravatar

Beren57 - il y a 2 mois

ah et virez moi la costumiere de mevanwi, de lancelot, de blaise, et de tous ceux qui ont des especes de cols roulés chelous. et la coiffeuse de guenievre aussi

Répondre
gravatar

Guilhem - il y a 2 mois

Les gens l'oublient un peu vite, mais sur Astérix, il était avec Louis Clichy, il n'était pas seul du tout à la barre.

C'est comme pour l'Étrange noël de Monsieur Jack. On se souvient de Tim Burton, mais sans Henry Selick, le film aurait été très différent.

Répondre
gravatar

Toc - il y a 2 mois

Mon interprétation serait que comme Astier veut faire une trilogie, le film doit servir d'introduction pour la suite. Il doit donc représenter les personnages, et poser les enjeux, tout en laissant de la place pour la suite. Sauf que dans le même temps il doit aussi poursuivre la série là où elle s'était arrêtée et développer l'histoire. D'où les incohérences scénaristiques, et ce sentiment de retour au point de départ

Répondre
gravatar

Beren57 - il y a 2 mois

pour ma part, j’interprète ça comme un échec d’Astier a endosser le rôle de réalisateur. Il est selon moi très bon scénariste, et surtout très bon dialoguiste. mais autant le format dialogues uniquement, ca passe en série, autant en film, a part sur un asterix ou on rigole des dialogues absurdes toutes les trois minutes, ca ne peut pas tenir la route. et astier le sait très bien, d'ou l'ajout de longues séquences un peuuuuuu téléguidées ou on sent qu'il s'entraine. celle du jeu gallois, celle des burgondes (bonne idée de départ mais.... mal réalisée au final et surtout annoncée de facon tellement obvious qu'on sait d'avance ce qu'il va se passer). Pour certaines d'entre elles, elles ne font meme pas avancer l'histoire. le jeu gallois notemment, vous virez la scene, l'histoire ne change pas d'un poil (si ce n'est qu'on evite l'introduction d'un personnage inutile et inconnu jusqu'ici bien que frere d'un des personnages les plus importants de l'histoire). Parfois ca reste drole, et on retrouve kaamelott, parfois ca tombe completement a plat.

bref un film qui tangue entre film a sketches basés sur le dialogue, moments graves et emouvants, film d'aventure maiiiiis....... cheap (la duel a l'épée est vraiment atroce)... qui hésite également entre se concentrer sur certains personnages ou nous permettre d'en retrouver le plus possible (ce qui donne au final l'impression que tous ou presque sont sous exploités), qui hésite enfin entre s'adresser a un public averti et conquis et s'adresser a des néophytes... et qui au final ne trouve pas son équilibre. dommage parce que c'est soigné, sur tous les aspects, ca a tout le potentiel pour etre un grand film, mais.... quelque chose ne passe pas, et je pense vraiment que c'est cette histoire d'equilibre trop fragile du a une réalisation (ou un montage peut etre surtout) trop.... pas baclée, c'est vraiment pas le mot. mais pas assez pro en tout cas. j'attends de voir la sortie dvd si une version longue peut lui sauver la mise, mais bon... bof.

Répondre
gravatar

Cimrya - il y a 2 mois

Bon, pas vu le film mais vu les commentaires, j'ai eu raison de ne pas le voir. Je me doutais un peu du résultat. Astier n'est juste pas bon sur du long format. C'était déjà visible sur la saison 5 et surtout la saison 6, ainsi que sur David et Mme Hansen. Les Asterix sont un peu à part, car co-réalisés. Le truc c'est que je sais pas si c'est de l'orgueil ou quoi mais il veut TOUT faire tout seul. Et bon, c'est pas un bon monteur. Y aurait pas de honte à laisser le montage à un vrai monteur. J'avoue que sa posture de 'je sais tout mieux que tout le monde' est un peu énervante à la longue. Surtout que les résultats ne sont pas à la hauteur.

Répondre
gravatar

Beren57 - il y a 2 mois

non je n'irais pas jusque la. j'avais aimé les saisons 5 et 6 et je pense que ce film a du potentiel sur une éventuelle version longue. c'est pas mauvais mais c'est mal equilibré.

Répondre
gravatar

Cimrya - il y a 2 mois

Encore une fois, je n'ai pas vu le film donc je ne le jugerai pas. Mais je persiste à penser qu'Astier n'est pas très bon sur du long format. Il y a toujours des problèmes de temporalité (qui ne se règle pas avec des fondus enchainés, son pêché mignon). C'est un mec qui vient du théâtre à la base et dès qu'il s'en éloigne il n'a plus ses repères et c'est maladroit. Le cinéma c'est pas juste 'on met des acteurs et on les filme'; y a tout un langage que je ne suis pas sur qu'il maitrise ou même qu'il connaisse.
Entretemps j'ai été lire le 'résumé' du film sur Wikipedia. C'est imbitable!!! Y a beaucoup trop d'éléments! Ca ne doit pas aider au rythme du film.

Répondre
gravatar

Flalou - il y a 2 mois

Nooooooon... Snif... Retour de vacances 2 jours trop tard pour pouvoir le commander :°-(

Répondre
gravatar

Pim's - il y a 2 mois

Très chouette ! Je trouve que le chateau en arrière-plan fait penser à Winterfell, avec ses larges tours rondes aux toits plats.

Répondre
gravatar

Balbylon - il y a 2 mois

Normal. Le film est bourré de références cinématographiques et télévisuelles. Kamelott a le même design que winterfell.
Le combat a l’épée est une copie du combat de Starwars l’empire contre attaque.
Désolé pour ceux qui le trouve mou du genou, mais perso, je trouve que ça lui donne plus d’intensité que des acrobaties inutiles.

Répondre
gravatar

Pim's - il y a 2 mois

@Balbylon : J'ai pas encore vu le film, donc je ne savais pas que le chateau représentait Camelot. Du coup je pensais que c'était un choix volontaire de Laurel et Maliki de mélanger les références, vu que Laurel a déjà fait plusieurs dessins relatifs à GoT

Répondre
gravatar

Goupil - il y a 2 mois

Je suis une fan de la série, que ce soit le début humoristique ou la fin plus dramatique, je suis allée voir le film et je ne le regrette pas.

Je retrouve l'humour des dialogues, des situations et des personnages.
Les décors sont superbes, on en prend plein les mirettes.
Il y a bien un déroulé dans l'histoire, qui
------- SPOILER ------

nous amène de façon logique de la situation N°1 où Arthur a quitté le trône depuis 10 ans et où Lancelot règne en tyran à la situation N°2 où tous les opposants à Lancelot s'allient, trouvent des moyens logistiques (coucou les Burgondes) et mettent la pâtée aux méchants.

J'ai juste trouvé certaines scènes humoristiques un peu lourdingues (le jeu débile et incompréhensible, trop beaucoup pour moi).

Ah, et pour les costumes, auxquels j'ai beaucoup prêté attention car je fais de la couture, j'ai trouvé qu'il y en avait la moitié qui étaient magnifiques, et réalistes par rapport à ce qu'on pouvait trouver à l'époque (notamment tous les costumes dans l'empire romain), et l'autre moitié était trop n'importe quoi, ça tirait sur le Philippe Découflé.
Genre le costume de Lancelot. Ça le rendait ridicule alors qu'on aurait dû le craindre.

Voilà.

Répondre
gravatar

Beren57 - il y a 2 mois

on avait deja la meme situation dans les saisons 5-6 avec karadoc (enfin surtout mevanwi) qui faisait pareil, puis leodagan, puis... bref. et arthur qui ne revenait au pouvoir que pour se suicider. et lancelot qui veut le tuer puis finalement le sauve, puis veut le tuer... nan ca passe pas, ca fait vraiment trop redite.

Répondre
gravatar

Sayaris - il y a 2 mois

Pour Kaamelott, j'ai beaucoup aimé certaines scènes (Arthur et Gunièvre dans la tour, son adolescence) et trouvé certaines inutiles et ennuyeuses à mourir (genre le jeu débile de Perceval).

Mais en gros, je trouve que Lancelot en méchant n'a jamais marché et le film ne m'a pas convaincu du contraire. Honnêtement, j'espérais qu'il le recherchait pour lui redonner le trône, histoire qu'on reparte de zéro.

Répondre
gravatar

FandesKinks - il y a 2 mois

J'ai adoré de A à Z, super séance ciné !

Ça me donnait vraiment l'impression de revenir au temps où je découvrais la série chaque soir à l'heure du souper sur la 6 .

D'ailleurs ça n'engage que moi mais je trouve que ça fait du bien d'oser nous raconter une histoire sans avoir peur d'y infuser de la légèreté :
. Pas de pathos ou de gore racoleur complaisant .
. Pas de grosse ficelle facile du genre faire mourir bêtement un perso apprécié pour faire parler du film et faire pleurer dans les chaumières .
. un Arthur certes enclin à la déprime ( comme il se définissait déjà lui même dans le livre 2 « Pour quelqu’un comme moi qui ai facilement tendance à la dépression, c’est très important ce que vous faites… Parce que […] c’est systématiquement débile, mais c’est toujours inattendu. Et ça, c’est très important pour… la santé du cigare. » ) mais qui ne manque jamais d'une bienveillance presque paternelle envers ceux qui persistent à l'appeler « Sire » et qu'il continuera à encourager à sa façon .
. La scène où il parle de la table ronde improvisée par Bohort et ses « résistants » dans la forêt, quand ce dernier croit qu'il se moque puis qu'Arthur au contraire lui explique que cette table est peut être modeste, humble, mais qu'elle est tout sauf minable je la trouve géniale . J'ai beaucoup aimé ce dialogue .
. Ses échanges avec Guenièvre et la scène dans la tour : j'ai apprécié aussi cette simplicité, c'est touchant et sobre .
. Cette façon de jouer sur le running gag que représentaient les attaques des burgondes qui ne sont que des bouffons aux yeux de Lancelot et de ses hommes mais qu'Arthur parviendra à mener intelligemment, la parabole avec l'unisson de la musique est surprenante dans le bon sens du terme, en tout cas pour moi .
C'est une idée très « Kaamelottienne » justement, prendre ceux qu'on snobe, les naïfs et montrer leur potentiel .

On est dans de la chevalerie sous son jour romanesque, inspirant et avec un aspect enfantin saupoudré de Monty Python ( quand ils se rendent au rocher où est plantée excalibur, les stands de souvenirs et les prophètes de bazar qui racontent n'importe quoi … coucou le clin d'œil à la vie de Brian ! )
Astier à voulu offrir au public et aux plus jeunes aussi le genre de films qui ont forgé son tempérament de geek et le mélange fonctionne - encore une fois selon moi - à merveille .

Même pour ce qui est de Lancelot, je comprends qu'il puisse y avoir des déçus mais ça ne me gêne pas du tout d'en avoir fait un méchant ridicule et pompeux plutôt qu'idéalisé ou terrifiant : Lancelot a toujours été imbu de lui même, prétentieux, persuadé qu'il ferait mieux que tout le monde, ce costume trop grand pour lui lui sied très bien .
… tout comme le fait que, comme monarque, il dilapide l'argent du royaume pour traquer ses ennemis et ne trouve pas plus le graal que son prédécesseur .

La scène finale où cette fois on sous-entend qu'il sera enfin question de ce fameux graal me donne envie de voir la suite .

C'est mon ressenti perso : une très bonne surprise .

Répondre
gravatar

JulienFromDijon - il y a 2 mois

Coucou! :) Je n'ai pas encore vu le film, mais je suis le phénomène autour.

1° Apparemment le film serait raté, mais les fans auraient du mal à l'admettre.

L'émission ciné de france inter l'a descendu. Les critiques spectateurs d'allociné sont encore clémentes, et prennent des pincettes (c'est drôle).
(Je me souviens de la trilogie de préquelles à Star wars, il avait fallu un long moment pour que la négativité perce à travers le bruit général, la hype.)

2° Ça pose la question de si c'est possible de se faire un avis utile, grâce aux sites d'avis.

J'ai une passion pour les parfums, et sur les sites agrégateurs d'avis, plus il y a d'avis moins on n'y voit clair. Les chef d’œuvres et les nullité stagnent pareillement à 3,6 sur 5. (ex : sur MakeUpAlley)
Le plus constructif, c'est de trouver les commentateurs et les communautés qui ont des goûts proches des nôtres, pour ainsi découvrir des films qui nous plairont.
On peut aussi jouir de la négativité comme sur "un odieux connard", on peut aimer les gens qui essaient d'argumenter et de trouver des critères du "beau/bien". Mais on est quand même vite rattrapé par le "les goûts et les couleurs", et le fait que ça reste du divertissement, au sens où il en faut beaucoup pour qu'un film soit pire que rien du tout. Çà dépend tellement de son humeur, du contexte, et des attentes qu'on s'est fait. (ex : zapper sur un film quand on finit de cuisiner, en fond sonore, c'est souvent mieux que rien. A l'opposé, on peut être insensible à très bon film au cinéma, simplement parce qu'on était mal dans sa peau à ce moment de la journée.)

3° L'autre enjeu, c'est la malédiction des petits formats sympas, mais qui font des grosses bouses quand on les transpose en long métrage.

J'aime parler de malédiction, car le format est souvent très dur à transposer.
Mais aussi, parce que la volonté sincère de "faire mieux", donne souvent le résultat contraire. (Plus long, plus de budget (costumes, éclairages, décors et paysages, cadrages, etc.), plus sérieux, plus de guest...).
Et on retrouve souvent un chef un peu mégalo, qui envoie toute sa troupe de comédiens et amis dans le mur.

Il y a les webséries amateures, à petits sketch, qui ont fait des crowd funding pour faire un long métrage.
Ex : Les anglais de "SMBC theater" que j'adorais, mais qui ont fait un space opera très mauvais, et ça a été leur fin. Je pense aussi aux français de Noobz, dont le charme s'est dilué à mesure qu'ils faisaient plus long, plus sérieux, avec de plus jolis costumes.

Il y a la tendance des youtubeurs à vouloir faire plus long, pour plaire à l’algorithme de youtube, qui veut détrôner la télévision comme média principal. Or il y a un charme des formats courts, au lieu des essais de 25mn 1h 1h30...
Il y a les films de comique français, qui adapte un ancien sketch en long métrage, et ça fait une bouse comme "Cyprien" d’Élie Semoun. (Je n'ai pas d'autre exemple qui me revienne, et je préfère ça, je préfère oublier.)

Et il y a les pastilles humoristiques, comme la série d'Astier.
Quand on regarde des compilations, par exemple de "un gars une fille" "caméra café" etc. c'est plus indigeste, et les défauts ressortent. Ce n'est plus le rire qui domine.

En bédé blog, il y a ce phénomène-là avec la note annuelle de Reno. Il est super doué, mais c'est si indigeste. Alors que ce serait mieux s'il postait au fur et à mesure, même des trucs très brouillons! C'est le côté feuilletonnant qui est intéressant.

4° Astier, je n'ai jamais compris pourquoi beaucoup de gens de ma génération le portait aux nues.

J'aimais bien la série. L'homme est bien.
Mais je ne comprends pas l'emballement autour. Le personnage d'Arthur est antipathique, franchouillard dans sa façon d'être soupe-au-lait, mais excusable car il est entouré d'idiots, et le ressort comique est trop souvent l'engueulade. Et la série glisse lentement de l'émerveillement (univers fantastique, adultes qui jouent comme des enfants dans la cours de récré) à la dépression (univers gris et dystopique). J'appelle ça "la crise de sérieux". C'est un peu comme dans les films Harry Potter, le premier a pour ressort l'émerveillement, et les derniers une ambiance de guerre. Tu pourrais remplacer les baguettes par des kalachnikov, ce serait pareil.

J'ai vu des gros extraits de "que ma joie demeure" sur Bach, et de "l'exoconférence". Ca me rappelle que je dois encore les voir, en entier.

Répondre

Les avatars sont liés à l'email via gravatar.com

Page précédentePage suivante