Le déni (3/5).

gravatar

Teocali - il y a un mois

Le genre de situation ou il faut une réelle humanité, une réelle compassion et une absence totale de jugement pour être capable de la gérer. Je suis impressionné.

Répondre
gravatar

Che - il y a un mois

ça doit être juste DINGUE d'entrer "les mains dans les poches" et de sortir avec un bébé à gérer et tout ce que ça implique !!! Une explosion dans la tête !

Répondre
gravatar

leuleu - il y a un mois

Je ne veux pas d'enfants et le déni de grossesse est vraiment quelque chose qui me terrifie...
Je trouve que les femmes qui choisissent de garder leur enfant après un déni sont très courageuses et c'est très beau, mais je me demande quelles sont les options qui restent aux femmes qui dans ce cas ne souhaitent pas le garder?

Répondre
gravatar

Erable - il y a un mois

L'accouchement sous X. Il arrive d'ailleurs que l'équipe médicale ne montre pas le bébé à la mère avant de savoir si elle est sûre de le garder (je ne sais pas si c'est une bonne chose ou pas, ces questions sont trop difficiles pour que j'aie un avis tranché dessus).

Répondre
gravatar

Emilie - il y a un mois

Je te comprends, pour moi aussi le déni de grossesse est une angoisse terrible lol

Répondre
gravatar

Balbylon - il y a un mois

Ce qui me surprend, c'est qu'on puisse choisir l'accouchement sous X "à chaud" dans ce genre de situation. Ça demande tout de même un peu de recul et de réflexion ce genre de décision.

J'imagine la détresse psychologique de la femme en déni. Ajouter ce choix en plus...

Répondre
gravatar

Erable - il y a un mois

Complètement d'accord, heureusement il y a un temps de réflexion possible de deux mois après la naissance du bébé. Pendant ce temps, le petit bout est soigné dans une pouponnière ou dans une famille d'accueil. Ce n'est qu'à partir de 2 mois qu'il est adopté et que sa mère biologique renonce à ses droits et devoirs parentaux.

Répondre
gravatar

foducool - il y a un mois

euh, un peu tard pour une IVG et quand faut y aller, faut y aller lol

Répondre
gravatar

Estelle - il y a un mois

Vivement la suite !

Répondre
gravatar

David - il y a un mois

En tout cas merci à Laurel pour ses histoires courtes qui permettent de parler de sujets pas toujours bien connus (ou reconnus dans certains cas).

Répondre
gravatar

Nicolas - il y a un mois

Son cerveau l'a quand même porté dans un hôpital pour un simple cachet ^^

Répondre

Les avatars sont liés à l'email via gravatar.com

Page précédentePage suivante