Et bon week-end ! ☺️

foducool - il y a 2 mois

mdr "tu fais pas ça pour l'argent"
mec, la gloire, ça paie pas le beurre pour les épinards smh

Répondre

Jeanne - il y a 2 mois

Dans 2 minutes il va t'expliquer que ce livre, c'est une thérapie, et que c'est limite toi qui devrait payer pour qu'il sorte!!

Répondre

a - il y a 2 mois

+1

Répondre

Naboki - il y a 2 mois

Dans les BD, les lignes des vêtements à carreaux sont toujours indéformables... :-)

Répondre

Manu - il y a 2 mois

Quelque chose me dérange...

Le "travail" avait déjà été effectué et tu n'en attendais aucune rétribution à ce moment-ci si je ne me trompe pas, donc il est vrai que tu ne travaillais pas à l'heure et que calculer à postériori n'est pas pertinent.

Si tu avais su en amont que tu allais faire éditer ton histoire, que cela devait te générer un revenu, tu aurai calculé pour que cela te soit bénéfique, tu aurai sans aucun doute produit beaucoup moins de planches, tu aurai fais des choix...

C'est un peu comme si je retapais une voiture pour le plaisir, que j'y passais des milliers d'heures et qu'ensuite je voulais la vendre au prix que cela m'aurait coûté en temps horaire... ça ne correspond pas au marché tout simplement.

Répondre

Laurel - il y a 2 mois

Je comprends ce que tu veux dire, mais là, pour reprendre ta comparaison, c'est plutôt comme si quelqu'un voulait t'acheter la voiture en question une bouchée de pain.

Il y a un juste milieu entre les heures passées dessus au smic + la caisse au départ + tout le matos, et la bouchée de pain en question.

Répondre

a - il y a 2 mois

" tu aurai sans aucun doute produit beaucoup moins de planches,"

Mais c'est très bien qu'il y ait autant de planches !

D'autant qu'au début, Laurel ne savait pas comment ça allait se finir, ni combien de temps ça durerait.

Répondre

Emmanuel - il y a 2 mois

Je suis une voiture comme ça sur leboncoin. Elle est magnifique, rénovée avec talent, il y a du y avoir un méga boulot dessus... et elle est en vente depuis plus d'un an. Elle est pourtant juste quelques centaines d'euros au dessus du prix normal (celui auquel les voitures partent en 2 mois max).

Dans un autre genre, ça m'a fait un choc quand j'ai monté ma boite et que j'ai réalisé (au bout de 18 mois quand même !) que personne ne voulait de mes produits, sur lesquels j'investissait vraiment du temps, et que je finissais par brader à des tarifs absurdes.

=> Je pense qu'on gagnerait vraiment à avoir des formations + poussées concernant le fonctionnement du monde économique, les différents acteurs, les modèles d'affaires - et comment trouver le sien (ce que tu as fini par faire, avec beaucoup de succès il me semble !)

Répondre

Fen - il y a 2 mois

Outre que l'argument de Manu me semble assez pertinent (le travail étant déjà fait ce qu'il pourra rapporter est un plus, quel qu'en soit le montant, sauf si tu envisages de l'éditer toi même), ce qui m'interpelle c'est que tu semble considérer l'avance sur droits comme l'ensemble de la rétribution, alors soit tu ne penses pas que le livre se vende suffisamment pour couvrir l'avance et dans ce cas tu attends de l'éditeur qu'il te publie à perte, soit tu oublies que le livre peut continuer à te rapporter des droits au delà de cette avance s'il se vend bien.

Répondre

Woofy - il y a 2 mois

Au final, ici tu as une proposition au pire de 8000€ pour 500 pages (j'imagine que si l'éditeur ne rentre pas dans ses frais ce n'est pas remboursable), soit 2.67€ la page. C'est pas beaucoup, ok.

De l'autre côté, tu as fait de l'auto-édition. Vous avez passé avec Adrien un nombre d'heures incalculables à trouver un imprimeur, choisir le papier, faire un financement participatif (avec vidéos d'explications et tout), répondre aux questions, gérer les problèmes d'expédition, tous les goodies du financement participatif, faire des centaines d'autographes et de dédicaces, vivre dans une montagne de livres pendant des mois, gérer les nouveaux problèmes de distribution, les bugs, ... et j'en passe. Soit un nombre d'heure absolument faramineux EN PLUS de l'écriture des 500 pages.
Certes, c'était intéressant.

Mais ça a rapporté plus de 8000€ (beaucoup plus vu le temps passé à l'autoédition) ? De mémoire, tu t'es acheté un appareil photo Reflex. Si c'est un vraiment beau avec de bons objectifs, ça peut monter haut, mais je doute que tu y ai mis 8000€.
J'espère que tu as gardé des sous de ce financement participatif parce qu'au final, ça fait cher l'expérience enrichissante :/

Répondre

Laurel - il y a 2 mois

Woofy > Ça a été très chronophage, en effet, mais ça a rapporté plus que 8000 euros (je mettrai tous les détails dans la BD, il faut que je retrouve les chiffres).
Mais surtout, on a travaillé pour nous. On a enlevé un intermédiaire, et ça a participé à notre motivation.

Répondre

Woofy - il y a 2 mois

8000€, c'est pour la BD seule. Et le temps passé à l'autoédition ça paye ?
On verra ptet plus tard dans la BD oui :)

Répondre

Mag - il y a 2 mois

Bonjour, elle le dit à la planche 55 que dans la grande majorité des cas, les auteur(e)s ne touchent que l'avance (ou quasiment que ça) et qu'ils ne comptent souvent que là dessus. Je ne pense pas que ça veuille dire que l'éditeur va vendre à perte ou qu'elle soit pessimiste sur son album, mais juste que ça marche comme ça dans ce milieu ?

Répondre

Laurel - il y a 2 mois

(je dis ça sans agressivité au fait, je précise car je n'ai pas mis de smiley, et sur le net on n'a pas l'intonation !) 😅

Répondre

Amb - il y a 2 mois

"Je t'explique", le mansplaining dans toute sa grandeur...

Répondre

Woofy - il y a 2 mois

Autant l'enfumage que fait l'éditeur est une honte, autant je ne vois pas en quoi c'est du mansplaining. C'aurait très bien pu être une femme en face (peut-être même c'en était une).
Faut arrêter de voir du sexisme partout.

Répondre

Toc - il y a 2 mois

Wow ! Qu'il utilise ce genre d'argument marketing fumeux avec des nouveaux auteurs pour mieux les avoir, je peux encore l'admettre. Mais là il a quand même affaire à quelqu'un qui a déjà publié et qui connait bien le milieu. Si la proposition d'Ankama était "limite vexant", là c'est carrément insultant

Répondre

Laurel - il y a 2 mois

Je ne l'ai pas pris personnellement, en tout cas. 🙂
La personne qui m'a parlé a fait son boulot, ce pour quoi elle est payée : défendre les intérêts de l'éditeur (mais c'est pareil chez la plupart des éditeurs).

Les tarifs sont imposés par ceux qui dirigent la boîte, les directeurs de collection, les employés n'ont que très peu de marge de manœuvre sur les prix qu'ils peuvent proposer.

Je veux dire que je n'ai vraiment rien contre lui, c'est le système dans sa globalité qui est cassé, depuis quelques années.

Répondre

Toc - il y a 2 mois

Oui on parle bien de la maison d'édition incarnée par le personnage de la BD. La personne fait juste son travail et elle n'est pas forcément beaucoup mieux payée (j'ai travaillé dans l'édition scolaire, je parle d'expérience ^^).

Cela dit on voit que ce genre de discours est décliné à toutes les sauces, y compris à des auteurs qui ont déjà de l'expérience dans le secteur.

Répondre

Richard - il y a 2 mois

Et il arrive à dire ça sans rire ?

Répondre

a - il y a 2 mois

Le pire, c'est que je suppose que ça doit fonctionner avec pas mal de créateurs.

Du coup, ça rend les éditeurs ( au moins celui-là ) beaucoup moins sympathiques.

Répondre

Attila Marcel - il y a 2 mois

Et tu accepterais, le cas échéant, d'être payée en billets de Monopoly ?

Répondre

Nord-ouestien Pacifique - il y a 2 mois

Question bizzare, peut-etre, mais...
Est-ce que éxister le possibilité d'etre représenté par un agent littéraire?

Répondre

Okok - il y a 2 mois

Ah ah ah, merci pour le fou rire Attila 😄

Répondre

José - il y a 2 mois

C'est raisonnable, 2.70 de l'heure, c'est trois fois plus qu'un esclave en Allemagne !

Répondre

Srak - il y a 2 mois

et un GC qui s'ignore un!

Répondre

Les avatars sont liés à l'email via gravatar.com

Page précédentePage suivante