gravatar

foducool - il y a un mois

il serait pas un peu allemand sur les bords?

Répondre
gravatar

petitelune - il y a un mois

C'est mignon, sa pensée va plus vite que sa parole ^^

Répondre
gravatar

Blou - il y a un mois

Huhu :) c'est mignon et plutôt positif, il ose écrire tout seul, le mien en CP aussi il veut pas écrire un mot sans demander comment ça s'écrit (chouette aussi, mais différent rendu d'expression)

Répondre
gravatar

Erable - il y a un mois

Ce petit gars maitrise simplement la langue de l'Atlantide.

Répondre
gravatar

Attila Marcel - il y a un mois

Pas besoin de traduire, on comprend, il suffit de lire à voix haute :D

Répondre
gravatar

Ortograf - il y a un mois

L'académie française a bien plus à apprendre de la créativité de nos enfants que l'inverse.

La simplification n'enlève rien à notre héritage linguistique et permettrait de faire plus de littérature au lieu de continuer à infliger des milliers d'heures d'orthographe dispensables aux apprenants…

Notre langue est si belle, pourquoi sa transcription à l'écrit devrait-elle rester ad vitam æternam aussi catastrophique ?!

cf. https://www.youtube.com/watch?v=5YO7Vg1ByA8

Répondre
gravatar

Ken - il y a 4 semaines

parce qu'il n'y a rien de catastophique.
parce que l'étymologie permet de construire plus de nouveaux mots.
parce que si la créativité de chacun s'applique alors il n'y a plus de langue.
relisez 1984 pour vous rappeler l'importance de la complexité des mots.

Répondre
gravatar

PSKL - il y a un mois

L'orthographe a sans doute quelques soucis mais c'est top en matière de conception et d’ingénierie !

Répondre
gravatar

ND - il y a un mois

Il a déjà compris ce qu'on appelle la mnémonique (utilisée en automation, systèmes automatisés notamment) c'est-à-dire des mots très courts pour désigner des éléments 😄🙃

J'approuve également que pour la créativité et la recherche et développement c'est contre-productif de se prendre la tête avec l'orthographe du français académique. Je veux dire que l'on rate de belles idées nouvelles si 50% de notre cerveau doit passer au peigne fin toutes les règles d'orthographe de grammaire ou de conjuguaison avant d'écrire (dans le cas où l'on vise le sans-fautes d'orthographe absolu dès la première écriture).

Note amusante qui me rappelle mes 10 ans tiens! 😊
🙂

Répondre
gravatar

Estellem - il y a un mois

Quand on maîtrise vraiment l'orthographe, on ne consacre pas 50% du cerveau à s'en préoccuper, c'est automatique.

Répondre
gravatar

Erable - il y a 4 semaines

Et puis apprendre l'orthographe, ça apprend aussi la précision, la logique, le fait de faire attention à ce qu'on fait, de faire des efforts pour pouvoir communiquer, les histoires qui se cachent derrière les exceptions à la logique, l'importance d'avoir et de suivre des règles communes dans un peuple... il y a beaucoup de découvertes et de compétences développées lors de l'apprentissage de l'écriture.

La lange française est très créative, justement, et je trouverais triste qu'elle soit simplifiée à outrance même si oui, elle est compliquée.

Dans le monde scientifique et le monde de l'ingénierie, on utilise de toute façon l'anglais.

Répondre
gravatar

Ortograf - il y a 4 semaines

Après combien d'heures de perdu à apprendre ces milliers d'exceptions ?

D'ailleurs, personne ou presque ne « maitrise » (cf. réforme de 1990) l'orthographe française, les dictées de feu Bernard Pivot l'ont clairement démontrées.

Répondre
gravatar

ND - il y a un mois

Estellem > Bien sûr. J'ai dit 50% c'était volontairement exagéré pour faire comprendre le truc 🙂

Répondre
gravatar

Erable - il y a 4 semaines

Au fait, faudra quand même penser à l'isolation thermique du manche de la lanptorchafe pour éviter d'y laisser la peau de la paume 😅

Répondre
gravatar

Attila Marcel - il y a 4 semaines

Pendant qu'on discute, il y a un Chinois derrière son écran qui essaie de le fabriquer :D

Répondre

Les avatars sont liés à l'email via gravatar.com

Page précédentePage suivante