Le déni (5/5).

Et la dernière page ! 🙂

J’espère que vous avez aimé cette mini BD...

Je vais bientôt poster une page avec des liens vers mes différentes histoires courtes. ✏️

Bon week-end ! ✨

🌿 Laurel 🌿

gravatar

foducool - il y a un mois

AHAHAHAHAHA OH LA VACHE LE VENT XD

Répondre
gravatar

PetitEtreMalfaisant - il y a un mois

Parce que Cindy, c'est mieux? OMG...

Répondre
gravatar

noiram39 - il y a un mois

J'avais peur d'une bd un peu larmoyante ou fleur bleue... MAIS VINDIEU CTE CHUTE HAHAHAHA

Répondre
gravatar

Gpsdfguih - il y a un mois

Oui mais quoi... Si elle n'aime pas ce prénom elle n'allait pas se forcer non plus. Au contraire je trouve très beau qu'elle lui ait donné un prénom qu'elle aime vraiment, signe que cette petite a déjà trouvé sa place dans son coeur, après un début de vie fracassant. Ca aurait été bien plus stupide qu'elle se sente liée par une parole donnée tout de suite après une tel évènement.
Et même si on peut bien rigoler avec l'aspect des bébés à la naissance, là ça m'ennuie quand tu racontes une histoire vraie.
C'est pas un de tes enfants qui est représenté moche...

Répondre
gravatar

Dumati - il y a un mois

On dirait mon neveu :'-D
la plupart des bébés sont un peu moche à la naissance. En tout cas mes fils étaient vraiment pas terrible (alors qu'ils sont beaux gosses maintenant ;) ) et moi j'avais une tête de boxeur à la naissance

Répondre
gravatar

Blou - il y a un mois

Je ne vois pas vraiment de problèmes à dessiner un bébé "moche", je trouve plutôt qu'elle a l'air en bonne santé ! Et c'est comme ça, il y a des bébés moches, mon deuxième je l'ai trouvé moche pendant des mois mais maintenant il est magnifique.
D'ailleurs marion montaigne avait fait un article très drôle là dessus : http://tumourrasmoinsbete.blogspot.com/2019/10/mardi-beaute-baby.html?m=1

Répondre
gravatar

Erable - il y a un mois

Le bébé n'est pas spécialement représenté moche, je trouve, c'est un nouveau né tout à fait ordinaire.
Par contre, les yeux de la mère qui prennent la moitié de la hauteur de sa tête, ça fait buguer mon cerveau :D

Répondre
gravatar

Blef - il y a un mois

Aha ça me fait penser au sketch québecois, "Regarde la photo du bébé. Dis qu'il est beau le bébé !"

Répondre
gravatar

- il y a un mois

Mais où va le monde ? Moche selon quels critères ? L’Oréal ? Je ne supporte plus tous ces gens qui sont obnubilés par la PSEUDO beauté physique...j’espère que vous n’avez pas d’enfants...si tout le monde apprenait à leurs enfants à s’accepter et accepter les autres comme ils sont, je suis convaincue que l’humanité se porterait bien mieux

Répondre
gravatar

ken - il y a un mois

la philo à 2 balles... Le beau n'est pas que subjectif. Un lever de soleil sur la brume c'est beau, pour tout le monde.

Répondre
gravatar

super s - il y a un mois

Je pense au contraire qu'il faut representer le coté 'bébé moche ' a la naissance.

Beaucoup de gens ne sont pas au courant de ca, car dans les series on utilise des bébé de 4-5 mois pour 'jouer' les roles les nouveau né à la naissance.(une histoire de loi sur le travail des enfants acteurs)

Ducoup beaucoup de gens découvre le bébé moche juste apres avoir accoucher et ca fait un certain choc, car en plus il y a une enorme pression que 'tu doit absolument trouver ton bébé magnifique a la naissance sinon tu est un mauvaise mere'.
(petit rappel: tout le monde ne se sent pas parent tout de suite a la sortie du bébé. Pour certaine personne, cela peut prendre plusieurs mois, voire plusieurs année)

Répondre
gravatar

Gpsdfguih - il y a un mois

Quand je disais moche, je parlais pas de la dernière planche où elle est très mignonne mais de la précédente, quand elle dégouline de partout. Quand mes triplés sont nés, je m'étais bien préparé à l'idée que c'était normal de les trouver moches. Et je me suis juste écrié "HAN mais il est trop BEAU !" en voyant le premier.
Là ce qui m'ennuie, c'est qu'on s'amuse d'une histoire TRES privée, sans consentement.

Répondre
gravatar

Blou - il y a un mois

A gpsdfguih, les bébés ça naît en dégoulinant, c'est comme ça (et tu le dis toi-même), ce n'est pas un détail privé, en tout cas pas plus que le fait d'accoucher, et beaucoup moins que le "détail" du dénis de grossesse.

Répondre
gravatar

Blou - il y a un mois

Tout à fait d'accord, on n'est pas forcément bien préparés à l'aspect des bébés à la naissance, ne serait-ce qu'à propos des conséquences de l'accouchement. Mon père a cru que j'étais anormale parce que je suis née avec la tête en obus (ce qui arrive souvent lors d'un accouchement par voie basse), et en plus il avait peur d'inquieter ma mere du coup il n'osait rien dire.
Et puis très juste aussi de rappeler que le lien avec le nouveau-né n'est pas toujours immédiat. Pour mon premier j'ai mis du temps, plusieurs semaines je pense, alors que mon mari avait moins de mal. Je crois que je devais à la fois faire le deuil de ma grossesse, faire connaissance avec mon fils, tout en me remettant d'une cesarienne en urgence. Enfin bref, pour certaines c'est le coup de foudre et pour d'autres le temps fait son oeuvre :)

Répondre
gravatar

Ermeena - il y a un mois

ah je suis tellement d'accord !
quand ma fille est née j'ai d'abord pensé "mais c'est quoi cet alien?" xD
elle était toute violette, la tête en obus (car naissance par voie basse), c'est perturbant n'empêche.

Répondre
gravatar

- il y a un mois

Je vous retourne le compliment : « la réponse à deux balles »
Bien sûr que si : le beau est subjectif et varie selon les époques, les individus, l’endroit vous vous avez été élevé, où vous habitez, et j’en passe...
De plus, vous ne lisez même pas ma réponse, je parlais de beauté physique mais je suis tout à fait convaincue que des gens sur Terre ne trouvent ou ne trouvaient pas beau un lever de soleil sur la brume

Répondre
gravatar

ken - il y a un mois

mais je suis tout à fait convaincue que des gens sur Terre ne trouvent ou ne trouvaient pas beau un lever de soleil sur la brume

tout a fait convaincue... j'en conclus que vous n'en avez pas rencontre. moi non plus d'ailleurs. tout comme je n'ai jamais rencontre quelqu'un disant que le plafond de la chapelle sixtine est moche. parce qu'il est objectivement beau. il peut ne pas plaire, mais il reste beau.
il va falloir vous remettre a la philo et en ne croyant pas que le mondede Sophie est un livre exhaustif.

Répondre
gravatar

Erable - il y a un mois

Si la philo rend agressif, ça ne donne pas très envie de s'y mettre :)

Le plafond de la chapelle Sixtine ne m'enthousiasme guère, je reconnais la prouesse technique sans que cela me semble particulièrement beau. Pas spécialement moche non plus, d'ailleurs, juste... bof. Ça ne me touche pas. Moins que l'organisation d'un être vivant, par exemple : j'aurais envie de longuement regarder une dissection qui laisserait pas mal de gens inintéressés (voire vaguement dégoûtés si c'est une dissection d'animal) et je trouverai ça incroyablement magnifique toute ces structures fonctionnelles qui coopèrent pour permettre la vie.

Alors qu'est-ce que le beau s'il est universel ? Concernant la beauté humaine, les critères évoluent selon les époques et les sociétés.

Répondre
gravatar

- il y a un mois

Pour tout vous avouer je n’ai jamais sondé aucune de mes connaissances sur la beauté ou non de La Chapelle sixties ou d’un lever de soleil sur la brume !!!!
Et même si je le faisais, le résultat du sondage ne serait ni représentatif, ni probant par rapport au presque 8 milliards d’individus que nous sommes sur Terre !!!
De plus je le RErépète, je parlais de beauté physique, capito maintenant ?

Répondre
gravatar

- il y a un mois

oups "sixtine" !

Répondre
gravatar

ken - il y a un mois

wouh.. énervé l'arbrisseau... et pourtant.., vous ne faites que confirmer ce que j'enonce: il y a un beau universel.
la chapelle sixtine: c'est beau, le fait que vous ne soyez pas emu: on s'en fout.
idem pour la dissection: la nature est belle, mais certains vomissent a la vue des organes internes.
capito bene stronzo?

Répondre
gravatar

Erable - il y a un mois

Alors tout est beau, ou au contraire rien n'est beau.
Soit il faut définir précisément votre "beau universel", soit il faut admettre que vous racontez n'importe quoi...
Affirmer sans argumenter, aussi lourdement que ce soit, ne prouve rien.

Répondre
gravatar

Erable - il y a un mois

Sinon, je ne sais pas ou vous voyez de l'énervement dans mon commentaire : je ne suis que légèrement amusée par votre troll.
J'ai rarement vu une mauvaise foi poussée à ce point, et ça pour le coup c'en est presque beau tellement c'est amusant :D

Répondre
gravatar

- il y a un mois

choisir le prénom du mec de barbie comme pseudo en dit long sur l'idée que ken se fait de la beauté...ok, je sors

Répondre
gravatar

Erable - il y a un mois

Roh le coup bas ! J'avoue honteusement avoir ri, mais c'est quand même un peu mesquin comme "argument" :p

Répondre
gravatar

Teenage - il y a un mois

@gspdfhuih C’est juste qu’elle aurait pu avoir un peu plus de tact envers la personne qui l’a aidé et soutenu... (et elle n’était lié à rien, c’est elle qui pose la question)

Répondre
gravatar

Estelle - il y a un mois

Au contraire, je trouve la BD très juste ; Laurel ne culpabilise pas la mère (qui, étant donné le choc émotionnel d'apprendre la grossesse au moment de la naissance, celui de l'accouchement, avec toute la fatigue et la douleur physique engendrée), qui, dans son état, a une réponse spontanée, pas chouette, mais à un moment où elle n'est pas en état de rassembler sa bonne éducation et sa diplomatie. Laurel ne blâme pas la mère, en tot cas, rien ne l'indique sur la BD.
Elle pointe simplement l'ironie, de manière légère et discrète, en laissant sur la case suivante (et dernière !) le bébé avec son pyjama Cindy, qui laisse entendre que si c'était pour appeler finalement la petite fille Cindy, c'était bien la peine de dire que Catherine, c'est moche. Et on voit le bébé dans le pyjama au nom moche qui dort en serrant les poings comme n'importe quel nourrisson, ce qui nous rappelle que pour l'heure, en tout cas, le bébé se fout complètement de s'appeler Catherine ou Cindy, ou même Cunégonde.

Ici, c'est plus l'ironie sur le vrai prénom pire que le prénom annoncé comme "moche", plutôt qu'une dénonciation de quoi que ce soit. C'est moqueur (et encore, c'est fait plutôt délicatement), pas vindicatif ni dénonciateur.

Répondre
gravatar

Guilhem - il y a un mois

Mon premier était trop beau à la naissance, mais est devenu encore plus moche que le gamin du dessin à son troisième mois. Heureusement, ça n'a pas duré trop longtemps ! :-p

Répondre
gravatar

Blou - il y a un mois

J’adore comment tu as dessiné le bébé, les expressions pleine de hargne avec les bonnes joues, c'est trop chou !

Répondre
gravatar

Sam - il y a un mois

Bwahahahaha, explosé de rire ! Cette chute de fou du coup :D

Répondre
gravatar

Bousier - il y a un mois

ahah, je m'attendais pas à la chute...

Répondre
gravatar

Beren57 - il y a un mois

hahahaha ! j'adore la chute !

Répondre
gravatar

Noname - il y a un mois

J'ai tellement, tellement ri ! J'adore les expressions de la jeune maman, bien joué !

Répondre
gravatar

Peuwi - il y a un mois

Question bête, c'est quelque chose que je ne connais pas du tout, mais ...
C'est normal de faire un déni de grossesse, d'avoir un bébé qui te tombe dessus au dernier moment, mais de trouver néanmoins le bébé magnifique, et lui donner le sein 2 minutes plus tard ?

Ne devrait-il pas y avoir une phase : heu, ok, ca ressemble à ca un nouveau né ? D'accord, j'en fait quoi ?

En cas de déni de grossesse, le foetus prend le temps de rédiger un manuel d'utilisation délivré avec le placenta ?
Ou alors, on peut faire un déni de grossesse après déjà avoir eu des enfants ?

Il me tomberait dessus un truc pareil, je serais en mode "à l'aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaiiiiiiiiiiiiiiiiiide !!!!!!!!!!"

Répondre
gravatar

Guilhem - il y a un mois

Il a été démontré scientifiquement qu'il existe un instinct maternel (pour résumer très grossièrement, c'est ce qui fait que la femme se réveille plus facilement que l'homme si bébé pleure la nuit, c'est pas juste une question de charge mentale), et je pense que ça joue sur ce genre de réaction soudaine.

Bien sûr, c'est #notallwomen, sinon, on ne trouverait pas de femme qui mettraient leurs gamins dans des congelos (exemple extrême), mais ça reste suffisamment généralisé pour que ce soit démontrable.

Répondre
gravatar

Alexandre - il y a un mois

Il ne me semble pas, après quelques recherches de sources fiables, certes limitées (vulgarisation scientifique surtout), qu'aucune preuve de ce que l'on pourrait appeller un "instinct maternel" - qu il faudrait définir précisément - existe. Des raccourcis trop rapides, lectures erronés ou facilités

Répondre
gravatar

gnugnu - il y a un mois

il a été démontré scientifiquement que la femme se réveille plus facilement que l'homme pour s'occuper d'un bébé parce que les hommes sont de grosses feignasses qui ont été éduqués à être servis par ces bonniches de femmes qui savaient comment donner le sein dès qu'elles posaient les yeux sur un être vivant. oui oui c'est inné. Genre pas besoin de livres, de conseils de proches qui sont parents pour s'occuper d'un nouvel être vivant. Toutétinné.
D'ailleurs quand on fait un zoom tré tré fort sur les gènes des femmes, on peut voir que leur instinct les poussent à avoir envie d'essuyer du vomi à 4h du mat, donner à manger en ayant à peine dormi (vraie passion! j'l'ai lu dans "Scientifik magazine"); savoir changer une couche pour la première fois de sa vie sans difficulté ni aide: trop facile, l'instinct ma poule!
ha oui et bravo pour les clichés de genre, pour le hashtag au poil ainsi que les infos données avec tellement d'assurance qu'on pourrait croire qu'elles sont vraies!
quelle pénibilité de lire ce genre d'inepties...

Répondre
gravatar

Estelle - il y a un mois

Voilà. J'ai un copain qui s'est réveillé à chaque fois parce qu'il a fondamentalement un sommeil très léger, et sa copine fondamentalement un sommeil très lourd. CQFD.

Après, pour la réaction de la jeune fille après le déni de grossesse, ça ne me choque pas, aprce que je ne suis sûre de rien (ce n'est pas mon champ de compétences), mais je pense que tous les cas existent : celle qui va placer son bébé sous X, celle qui va avoir des doutes, celle qui fa fondre immédiatement... tout dépend des personnes, et peut-être aussi de la "profondeur" du déni (une petite voix dont on ne prenait pas conscience ou qu'on ne voulait/pouvait/savait pas entendre mais qui chuchotait quand même la vérité ?).

Répondre
gravatar

en passant - il y a un mois

https://www.babelio.com/livres/Blaffer-Hrdy-Les-instincts-maternels/149419

Très bon livre de vulgarisation scientifique.
Il y a des comportements généralisés qui peuvent se retrouver sous l'appelation "instincts maternels"... y compris le fait de n'avoir qu'une envie quand on est seule avec son enfant, celle de retourner au travail ^^ (c'est très bien expliqué dans le bouquin, une espèce où la femelle serait complètement centrée sur son petit sans se préoccuper d'assurer sa propre survie disparaitrait assez vite ;)

Ça parle aussi de l'allaitement et des réactions hormonales, il y a des coups de foudre pour son bébé à sa naissance sans que ce soit systématique ni nécessaire.

Répondre
gravatar

Guilhem - il y a un mois

en passant => Oui, je pense que le terme est trop connoté négativement aujourd'hui, ce qui explique, selon moi, les réactions à mon propos.

Alors que mon but était juste d'explicité les raisons possibles d'un coup de foudre, pour reprendre votre propos, à un bébé, en se basant sur les faits étudiés.

Pas de dire : les hommes ont raison d'être comme ils sont, ils ont pas l'instinct maternel après tout (ce qui n'est pas vrai, puisqu'ils ont aussi un instinct, mais qui ne fait pas appels aux mêmes zones et ne s’interprète pas pareil, comme je l'ai dit plus bas).

Répondre
gravatar

Estelle - il y a un mois

Moi, mon instinct et mal réglé, parce que l'envie de retourner au travail plutôt que de rester à la maison avec le bébé / les enfants, je connais pas. :D

Répondre
gravatar

Guilhem - il y a un mois

* d'expliciter ! (dommage qu'on ne puisse pas éditer)

Répondre
gravatar

Phil - il y a un mois

"Il a été démontré scientifiquement"

Sources : t'inquiètes

Répondre
gravatar

Guilhem - il y a un mois

Comme je l'ai dit plus bas, la science, ce n'est pas que quand ça vous arrange, sinon, vous tombez exactement au même niveau que les anti-concept de genre :

https://www.huffingtonpost.fr/2017/10/24/letude-qui-confirme-une-sorte-dinstinct-maternel-sans-se-preoccuper-de-linstinct-paternel_a_23253601/

Répondre
gravatar

jacques-humule - il y a un mois

J'ai bien lu l'article et il remet plûtot en question l'idée d'instinct maternel.
Un "instinct maternel" pas si instinctif et pas si genré.:c'est le titre d'un paragraphe de l'article et si on va encore plus loin dans l'article que vous avez cité on peut lire: " Sauf que depuis, deux études ont apporté une nuance importante. En 2013, un article dans Nature expliquait que les pères pouvaient aussi bien reconnaître les pleurs de leur bébé que les mères, contrairement à ce que l'on pensait. Les chercheurs étaient arrivé à ce résultat... en vérifiant le temps passé par chaque parent avec l'enfant."
Article très intérressant et à lire entièrement.

Répondre
gravatar

Guilhem - il y a un mois

Je l'ai lu entièrement, idem, lisez le jusqu'au bout ! :)

"plus le papa passait du temps avec l'enfant, plus le cerveau se modifiait comme celui de la mère (mais toujours moins, tout de même)"

Comme le dit Erable, y aura toujours une part d'inné, d'animal, amplifiée par les développements, et j'avais lu un autre article disant que tous les bloqueurs de puberté du monde ne pouvaient pas gommer certains développement du corps. Je pense qu'il y a un équilibre à trouver entre "Le genre EST une construction sociale !" (dogme) et "Le genre n'EST PAS une construction sociale !" (dogme aussi).

Après, l'idéal serait de lire l'étude (et même les études) en question, hélas, quand j'avais un peu cherché, fallait payer...

Répondre
gravatar

jacques-humule - il y a un mois

Moins ou plus on s'en fout. L'étude montre qu'il faut plûtot parler d'un instinct parental.

Répondre
gravatar

Guilhem - il y a un mois

Non, l'étude dit que l'homme, même en prenant la charge mentale, n'atteint jamais le niveau de la mère. Votre terminologie "on s'en fout" montre votre réticence face à certains faits scientifiques.

Je vous l'ai dit, il ne faut pas être dogmatique (ni, à l'inverse, tomber dans le scientisme, bien sûr). Ça n'empêche pas de combattre le patriarcat, ou d'être le meilleur papa !

Je vais reprendre le propos d'Erable, parce que je le trouve très juste : "Et puis ça ressemblerait à une négation de notre ascendance animale, je vois ça comme de l'obscurantisme scientifique et un retour au concept de l'humain "à part" de tout ce qui est évolution et zoologie."

Répondre
gravatar

jacques-humule - il y a un mois

Ce n'est pas une réticence aux faits scientifiques, c'est une réticence aux affirmations non étayées.

Répondre
gravatar

Guilhem - il y a un mois

C'est très clairement étayé, pourtant !

Allez, je vous laisse le dernier mot, quand il y a dogme, il ne peut y avoir de débat serein (et je ne vous reproche pas ce dogme, je dis juste qu'on ne peut pas débattre un dogme, c'est le concept).

Bonne fin de semaine à vous ! :)

Répondre
gravatar

Erable - il y a un mois

Guilhem, pour l'accès aux recherches scientifiques, je vous laisse ça là au cas où : https://scihubfrance.org/

Répondre
gravatar

jacques-humule - il y a un mois

Merci et à vous aussi.

Répondre
gravatar

Alexandre - il y a un mois

... je reprends : ou facilités journalistiques (limites racoleuses) peuvent en revanche le laisser penser.

Répondre
gravatar

Erable - il y a un mois

D'accord sur la partie "il faut commencer par définir clairement ce dont on parle".

Pour le fait d'interagir spontanément avec son petit et de le nourrir, vu que c'est le cas chez les femelles de toutes les espèces de mammifères, je serais surtout étonnée si on me prouvait qu'il ne reste rien de cet instinct chez l'être humain.

On parle en terme d'espèce et de cas général, il y a aussi des cas particuliers où la mère ne se préoccupe pas de ses petits chez les autres animaux, mais ce n'est pas la norme.

Répondre
gravatar

Blef - il y a un mois

Si on parle de cas d'espèce, alors la libido exacerbée des hommes par rapport aux femmes et leur possible besoin de se reproduire avec plusieurs doit être aussi considéré comme un instinct naturel; et demander aux hommes de le réfréner comme on refrénerait un instinct maternel est handicapant (je suis sérieux, objectivement ça se tient). Voilà du grain à moudre pour les deux côtés, et au plaisir XD.

Répondre
gravatar

Erable - il y a un mois

Pour le début, tout à fait, ça se tient si on remonte assez loin dans l'évolution. Mais l'humain n'est pas le seul animal à se mettre en couple stable avec un seul partenaire et dont les deux parents apportent des soins aux nouveaux nés. Pour un animal mâle, apporter des soins paternels à ses descendants au même titre que la mère pour les aider à atteindre l'âge adulte est une "stratégie" évolutive parallèle à celle qui consiste à multiplier les descendants et ne pas s'en occuper. Toutes les espèces n'agissent donc pas de la même manière sur ce point.

Et surtout, reconnaître une origine biologique aux différents "instincts" quels qu'ils soient n'inclut pas de devoir les suivre. Autrement, on pourrait aussi justifier d'avoir supprimé les gosses de la voisine à la mort du voisin parce qu'on voulait en faire d'autres avec elle, tant qu'à faire, les lions ou les dauphins le font bien...
N'en déplaise aux antispécistes, l'homme est un animal avec une intelligence à part et qui réfléchit suffisamment pour ne pas être dominé par ses instincts grâce à son gros cortex préfrontal. Ca n'empêche pas de reconnaître leur origine biologique, ce n'est pas grave d'être un animal 😃

Répondre
gravatar

Guilhem - il y a un mois

Gnugnu : Heureusement que j'ai précisé que ce n'était pas une question de charge mentale ! :) Vous ne résumez pas à vous seule toutes les femmes de la terre. Comme je l'ai dit #notallwomen.

Pour les sources, elles se trouvent facilement. La science, ce n'est pas que quand ça vous arrange, sinon, vous tombez exactement au même niveau que les anti-concept de genre :
https://www.marieclaire.fr/l-instinct-maternel-une-realite-biologique,1239245.asp

Répondre
gravatar

Guilhem - il y a un mois

En relisant votre propos Gnugnu, je pense que vous avez lu trop vite et que vous avez très mal interprété.

Je n'ai pas dit que les femmes étaient toutes faites pour être mère. Je ne le dit pas, et je ne le dirai jamais. Je parlais juste de la réalité de l'instinct maternel, comme il existe de manière étudiée un instinct paternel, qui s'illustre différemment.

Ce qui n'empêche pas que pour tous les humains, ce soit différent. J'ai fait une grossesse nerveuse qui m'a donné des vergetures, je sais que c'est très loin d'être le cas de tous les hommes.

Répondre
gravatar

Blou - il y a un mois

Ah oui marie-claire, excellente base scientifique, j'ai fait la biblio de ma thèse dessus...

Répondre
gravatar

jacques-humule - il y a un mois

On trouve de tout sur internet; tout est son contraire:
https://www.psychologies.com/Famille/Etre-parent/Mere/Articles-et-Dossiers/L-instinct-maternel-existe-t-il-vraiment
Je ne choisirai ni l'un ni l'autre pour ne pas être dogmatique.

Répondre
gravatar

Erable - il y a un mois

La neurobiologiste, et je suis bien d'accord avec elle, dit qu'il ne faut pas réduire l'amour maternel à un instinct biologique. "Ne pas réduire à" ne signifie aucunement "nier l'existence de". Évidemment que l'être humain n'est pas dirigé essentiellement par ses instincts biologiques, qu'il réfléchit et apprend énormément : personne n'a jamais dit le contraire dans aucun commentaire. Ce qui est dit, c'est qu'il serait idiot de placer l'humain sur un tel piédestal cérébral qu'il n'aurait plus rien d'instinctif en commun avec les autres mammifères. L'étape suivante, c'est de caricaturer Darwin en singe et de défendre le créationnisme.

Répondre
gravatar

jacques-humule - il y a un mois

Bien d'accord avec le fait de ne pas mettre l'humain sur un piedestal par rapport aux autres animaux (mammifères ou autres). C'est d'ailleurs pour ça que je ne consomme plus de viande (de mammifères ou autres).

Répondre
gravatar

Guilhem - il y a un mois

Blou, ce qui est important, ce n'est pas le doigt, mais la direction ! :)

Comme ce qui compte, ce n'est pas l'article, c'est sa source. ^^

D'autres sources ont été postées au dessus !

Répondre
gravatar

Blou - il y a un mois

A guilhem : je reconnais ne pas avoir cliqué sur le lien, je suis sans doute un peu lasse du terme instinct maternel qui est souvent utilisé pour justifier que les femmes se débrouillent avec les enfants, ou pour cacher les difficultés d'apprentissage des premiers jours (mois, années ?) de parentalité.

Sans doute faudrait-il un autre terme pour exprimer ce qui reste de nos instincts animaux !

Répondre
gravatar

Guilhem - il y a un mois

Blou, oui, je comprends et je suis d'accord ! :) C'est aussi une question que je me pose plus haut. Pour reprendre mon propre propos ici :

- je pense que le terme est trop connoté négativement aujourd'hui, ce qui explique, selon moi, les réactions à mon propos.

Alors que mon but était juste d'expliciter les raisons possibles d'un coup de foudre, pour reprendre votre propos, à un bébé, en se basant sur les faits étudiés.

Pas de dire : les hommes ont raison d'être comme ils sont, ils ont pas l'instinct maternel après tout (ce qui n'est pas vrai, puisqu'ils ont aussi un instinct, mais qui ne fait pas appels aux mêmes zones et ne s’interprète pas pareil, comme je l'ai dit plus bas).

Répondre
gravatar

Erable - il y a un mois

Plutôt que de changer le terme, qui n'a rien de péjoratif biologiquement parlant, mieux vaut arrêter de l'utiliser comme excuse à mon avis. Si on change les mots, la nouvelle appellation finira connotée négativement à son tour et surtout ça ne fera que déplacer le problème. Et puis ça ressemblerait à une négation de notre ascendance animale, je vois ça comme de l'obscurantisme scientifique et un retour au concept de l'humain "à part" de tout ce qui est évolution et zoologie.

Oui je pense qu'il y a dans l'espèce humaine un instinct maternel hérité de l'évolution, avec des variations individuelles, je ne vois pas comment il pourrait avoir totalement disparu vu que nous sommes des mammifères et que l'humain existe depuis bien peu de temps à l'échelle de l'évolution des espèces.

Non, l'instinct maternel ne fait pas tout, n'empêche pas qu'il y ait un rejet chez une partie des mères (comme chez d'autres mammifères), et que les soins au(x) petit(s) passent également par une phase d'apprentissage (chez d'autres mammifères, les jeunes mères des autres espèces sont aussi inexpérimentées la première fois et ça peut se voir dans les soins donnés aux nouveaux-nés sans compter l'impact de l'environnement plus ou moins stressant).

Oui, l'éducation des bébés humains est bien plus complexe que celle des autres animaux, l'instinct maternel est donc loin de suffire, et les pères y ont une place aussi grande que les mères.

Existe-t-il un instinct paternel chez l'humain, ça je ne le sais pas : je ne suis pas assez documentée sur le sujet et la comparaison avec les autres animaux seule ne permet pas de l'affirmer puisque les pères sont plus ou moins impliqués dans les soins aux petits selon les espèces de mammifères contrairement aux mères. Par contre, c'est certain que les pères humains, qu'il y ait une part d'instinct ou non, sont tout à fait capables de soigner leurs enfants grâce à l'apprentissage.

Répondre
gravatar

tchof - il y a un mois

Il me semble qu'il y a des variations hormonales chez les pères à la naissance de leurs enfants. Je crois me souvenir qu'en particulier il y a une forte baisse de testostérone

Sinon pour l'instinct maternel, il me semble avoir lu que le moment de la naissance était clé pour la bonne mise en place du comportement de maternage. Je crois me souvenir avoir vu un article qui décrivait des différences en cas de césarienne

Et, comme pour tout comportement humain, il est bon de rappeler qu'une différence en moyenne entre une population d'homme et une de femmes ne signifie pas que toutes les femmes sont au dessus ou en dessous de tous les hommes pour le comportement examiné... Il y a toujours de forts recouvrement -et heureusement pour l'espèce dirais-je, car c'est sans doute une source d'adaptabilité aux variations de l'environnement -

Répondre
gravatar

Erable - il y a un mois

Merci pour votre réponse Tchof.

Si vous retrouvez l'endroit où vous avez lu qu'il y a une baisse de testostérone,cela m'intéresserait. Ce n'est cependant pas la preuve d'un instinct paternel à mes yeux car la fatigue et le stress ont également une influence importante sur la sécrétion des hormones sexuelles.

On en revient à la remarque d'Alexandre, il faudrait définir précisément ce qu'est l'instinct maternel ou paternel et les critères observables.

Chez les mammifères de toutes espèces, la mère (hors cas particuliers) prend naturellement soin des petits dès la naissance. Les soins biparentaux sont assez rares dans ce taxon, contrairement aux oiseaux par exemple, mais ils existent chez plusieurs espèces (dont des singes du continent américain). Cela permet généralement au couple de mener davantage de descendants à l'âge adulte que lorsque la femelle s'en charge seule, et d'améliorer ainsi la transmission des gènes du père.

Les mâles des espèces de primates les plus proches de nous, chimpanzés (dont bonobos), gorilles ou orangs-outangs, ne semblent pas impliqués dans l'éducation des petits. Frank Cézilly développe une thèse intéressante, il propose que l'instinct paternel dérive surtout de contraintes socio-économiques. Je ne suis pas convaincue à 100% qu'il n'y ait que ça en jeu, mais c'est une idée intéressante.

https://lejournal.cnrs.fr/billets/tous-les-peres-sont-dans-la-nature

Répondre
gravatar

zebio - il y a un mois

Deux petits compléments ou remarques concernant cette passionnante discussion :

- concernant l'accouchement et le déclenchement du comportement de maternage, c'est lié à la sécrétion d’ocytocine provoquée par l'accouchement naturel. C'est une molécule appelée "hormone du lien", qui est aussi sécrétée par la tétée ou le contact de la mère avec son bébé, et qui renforce le lien entre les deux. Dans le cas de la césarienne effectivement, le pic habituellement déclenché par le travail d'accouchement ne se produit pas, mais c'est rattrapable par la suite. Je ne sais pas s'il existe des études sur le taux d'ocytocine chez les pères (humains ou non) lors de la naissance... C'est de toute façon une hormone dont le fonctionnement est encore assez méconnu, malheureusement.

- concernant l'apprentissage du comportement maternel chez les mammifères : il n'est pas rare chez les rongeurs (lapins et souris en particulier) que la femelle dévore sa première portée, des fois dès la naissance, ou s'en désintéresse totalement, ce qui revient au même (je l'ai observé moi-même). Ça ne pose pas de problèmes vu le taux de reproduction de ces charmantes bestioles, mais ça remet en perspective l'idée d'instinct maternel inné et immédiat chez les mères...

Répondre
gravatar

tchof - il y a 4 semaines

J'ai retrouvé un article:
https://www.webmd.com/sex-relationships/news/20110912/testosterone-may-drop-when-men-become-dads
L'article pnas d'origine:
https://www.pnas.org/content/108/39/16194

une autre plus ancienne:
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0025619611624075

une autre encore:
https://sci-hub.hkvisa.net/10.1016/j.pnpbp.2013.11.006

Pour ma part, je pense que la reproduction au sens large est probablement la partie du comportement humain la moins influencée par la culture (parce que, techniquement, c'est ce qui est directement sélectionnable au sens darwin d'une génération à l'autre), ce qui ne veut pas dire zéro évidemment

Répondre
gravatar

Erable - il y a 3 semaines

Merci beaucoup, c'est super intéressant :)

Répondre
gravatar

Blou - il y a un mois

Je pense que comme c'est une histoire courte il y a des raccourcis qui sont pris, dans la réalité on l'a sûrement aidée à poser le bébé au sein pour qu'il tète bien, ce n'est pas inné il y a plein de choses qui s'apprennent sur le tas même si la préparation à la naissance aide pas mal. Mais sinon je serais assez pour que les bébés rédigent un manuel d'utilisation personnalisé, ce serait très utile !

Répondre
gravatar

Goldorak - il y a un mois

Cela m'évoque l'humour de Pierre Desproges. Belle BD. Bravo

Répondre
gravatar

- il y a un mois

Tellement dommage que certains aient « spoliés » la fin dans les commentaires sur les autre planches...et tellement puéril de leur part

Répondre
gravatar

- il y a un mois

« spoilés » : oups ! (Mon ado m’a corrigé)
Voilà ce qui se passe quand on essaie de faire jeune alors qu’on ne l’est pas du tout !!!
Ce qui ne change rien à mon commentaire, c’était vraiment minable

Répondre
gravatar

Estelle - il y a un mois

Étymologiquement, ça ne m'étonnerait pas du tout que "spoil" vienne de "spolier", car si maintenant on pique des tas de mots aux anglais, pendant des siècles, c'était le sens inverse.

J'adore le dessin de bébé qui tète comme si ça vie en dépendait (tu me diras ; sa vie en dépend, effectivement).

Répondre
gravatar

- il y a un mois

Oui, d’après le Robert historique, les deux mots découlent de l’ancien français espoillier, lui même issu du latin spoliare (qui signifie « dépouiller » : l’usage du terme français spolier est resté plus proche du sens de la racine latine)

Répondre
gravatar

Gwen - il y a un mois

J'ai également trouvé ça minable. Même si pour la plupart des vieux lecteurs on avait lu ça à l'époque.

Répondre
gravatar

Max Lampin - il y a un mois

Une histoire particulièrement fignolée
Et quelle chute 🤗
Sinon Catherine c’est joli, à condition d’avoir 60 ans au minimum.
Cindy c’est un peu moins ringard mais pas tellement mine de rien 🙂
Mais peut-être que cette histoire s’est passée il y a 20 ans

Répondre
gravatar

Estelle - il y a un mois

Bof, Cindy est une étiquette plus handicapante que Catherine (sur un CV, dans la perception par la société...).

Répondre
gravatar

Ollia - il y a un mois

J'ai croisé une Cyndie dans ma carrière vachement compétente et embauchée sans problème. Comme quoi tout dépend des mentalités :)

Répondre
gravatar

Erable - il y a un mois

Je travaille également avec une Cindy formidable :)

Le "problème" c'est surtout la perception qu'ont certains employeurs, le côté "prénom de série américaine" évoquant davantage la drague sur la plage que le sérieux au travail.

Disons que ceux qui s'appellent Cindy, Brenda, Kevin ou Dylan devront parfois se montrer un peu plus convaincants que Catherine, Pierre ou Céline face à une partie des DRH, sans pour autant que ça les empêche de trouver un boulot lorsque les compétences/diplômes sont là.

Répondre
gravatar

Estelle - il y a un mois

Bien sûr qu'il existe des Cindye, Des Kévin ou des Hallyhsonn brillants. Bien sûr que discriminer en fonction du prénom, c'est injuste (et c'est pour ça que les concours de la fonction publique, par exemple, sont anonymes).
Dans les faits, le prénom étant SOUVENT influencé par le milieu socio-culturel des parents, si tu croises une jeune femme qui s'appelle Adèle, dans 25% des cas, elle aura eu son bac mention TB. Si tu croises une Cindy, la probabilité est nettement plus restreinte (et ce n'est pas le cas seulement pour les prénoms à consonance américaine ; les Mohammed et les Sabrina, également, sont en queue de peloton). Statistiquement, Cindy est la fille de parents fans de séries américaines. C'est un malus sur un CV. Ça ne veut pas dire qu'il n'est pas possible de s'en sortir, mais juste qu'on risque fort de rencontrer davantage d'obstacles et de préjugés (tout comme une Marie-Chantal devra redoubler d'efforts si elle veut paraître cool, même si, bien sûr, l'image de coolitude est un domaine moins essentiel pour la qualité de vie que le marché de l'emploi ou la motivation d'un propriétaire de logement à louer).

Appeler son même Jordan ou Kévin (j'en connais qui sont agrégés) ne signifie pas qu'on va faire de son enfant un beauf, mais qu'on va lui coller une étiquette de beauf qui, concrètement, ne sera pas un atout.

C'est juste un constat. Je n'ai jamais dit que c'était oral, ni que nous vivons dans un monde de Bisounours, j'énonce juste un fait.

Répondre
gravatar

Christophe - il y a un mois

Haha cette chute, bien joué !

Répondre
gravatar

Fred - il y a un mois

Fantastique chute :)

Répondre
gravatar

Manu - il y a un mois

Les bébés sont réellement moches à la naissance... ou alors vous n'en avez jamais vu un ^^
Je parle des premières minutes où il ressemblent plus à un rat sortant des égouts (pardon pour l'image).

Répondre
gravatar

Super Salade - il y a un mois

ils sont surtout très crados

Répondre
gravatar

Max Lampin - il y a un mois

Exception notable : les miens ont toujours été magnifiques.
Ceux des autres sont pas terribles il est vrai. A la limite ils font peur. D'ailleurs ont en voit naitre un dans Alien, cet excellent film documentaire.

Répondre
gravatar

Aurelie - il y a un mois

C'est marrant que les gens te disent que le bébé est moche, je le trouve vraiment adorable surtout quand il sort tout mouillé ahah tu as bien retranscris leur côté troll mignon

Répondre
gravatar

Goldorak - il y a un mois

Cela m'évoque l'humour de Pierre Desproges. Belle BD. Bravo

Répondre
gravatar

Fajrino - il y a un mois

Ce qui m'épate, c'est la rapidité avec laquelle elle a accepté la réalité. J'aurais imaginé ça en version : "Ah ah très drôle, non mais sérieusement quand est-ce que vous m'opérez ? - Vous avez une fille ! - super, mais qu'est ce que j'ai, pourquoi j'ai mal en fait ? - Vous voulez la tenir ? - Tenir quoi ?". Et j'ai trouvé le bide énorme dès le départ, j'avais cru comprendre que bébé se planquait beaucoup plus dans ce genre de situations.

Répondre
gravatar

Ollia - il y a un mois

Je me souviens de cette histoire. Vous l'aviez déjà contée et j'étais morte de rire à la fin. Merci de l'avoir republiée.

Répondre
gravatar

Kadie - il y a un mois

En tout cas le prénom Catherine va très bien à cette infirmière :)
Ah le goût des autres... la gentille mise en perspective, et la spontanéité de la jeune fille dont le monde vient de basculer, je suis fan :)

Répondre
gravatar

Virgola - il y a un mois

Mais pourquoi les gens parlent de bébé moche? Elle dit que le prénom est moche pas le bébé.

Répondre
gravatar

Max Lampin - il y a un mois

Je ne sais pas si le bébé est moche, mais la mère, avec ses yeux de lémurien, ça fout les jetons :-)

Répondre

Les avatars sont liés à l'email via gravatar.com

Page précédentePage suivante