Bonjour! 


Oui, j'ai la suite du Daily struggle (j'ai même plusieurs planches d'avance!)  ^^
Je vais la poster dans quelques heures (quelques petites retouches à effectuer), mais d'abord je voudrais revenir, si vous le permettez, sur cette histoire de concours par Biba et A little market

Grâce à vous (merciiiiiii!), leurs comptes Twitter et leurs pages Facebook ont été inondés de dizaines de critiques. 
Ils ne pourront pas dire "On ne savait pas"!!! Et ça c'est vraiment génial!
Bon, au passage ils ont effacé mes commentaires, mais pas les vôtres!

Par contre ils n'ont toujours pas pigé qu'on demandait un gros changement dans les termes de leur concours. 
Ils laissent tout ça pourrir et attendent que ça se tasse, apparemment. 
Je crois même qu'il est possible qu'ils n'aient toujours pas compris que ce qu'ils font est très grave et participe vraiment à tuer notre métier. 


Il y a eu (pour l'instant) 300 retweets de ce message: 

effet Streisand Biba magazine a Little Market Twitter

300 de celui-ci: 

effet Streisand Biba magazine a Little Market concours twitter

Ma note sur Facebook a été partagée plus de 600 fois et a atteint 130.000 personnes

effet Streisand Biba magazine a Little Market

Rue89 a repris l'info sur sa page d'accueil!! (merci Camille!!!)  <3

Rue89 effet Streisand Biba magazine a Little Market

Maître Eolas a lancé un chouette hashtag à l'instant: 

maître Eolas Hashtag Twitter Fais comme Biba Biba magazine a Little market

Voici pour info la réponse que Biba avaient donnée au tout début de l'affaire... (depuis quelques jours, plus rien!)

Twitter Marie et Julien, bad buzz de Biba magazine et A little Market (concours)

Ce que je ne comprends pas, c'est leur silence. 

Comment peuvent-ils laisser la situation s'envenimer ainsi? 
Car là, je vous montre les RT et les partages que j'ai, mais l'info circule, et est vraiment reprise dans le milieu des designers, graphistes, illustrateurs... 
Pas seulement: Des musiciens, des développeurs, des photographes ont réagi, ils vivent la même chose...

Allez Biba, A little market, faites un effort, admettez que vous avez fait une erreur, revenez en arrière, dites que vous avez compris où est le problème.
Et s'il vous plaît ne laissez pas ce concours en ligne... du moins pas tel quel! 

MERCI!

Elodie Tesson Yogifolies - il y a 4 ans

Chez ALM ils sont comme ça... Sur leur site : Un soucis ? Une revendication ? Pas de réponse... Tu oses donner ton avis sur leur façon de gérer le site sur leur forum, tu te fais fermer ta boutique et virée sans préavis, perdant ainsi tous tes clients... C'est ce qu'ils m'ont fait ces crevards !! Et c'est ce qu'ils font et ont fait à des dizaines de créatrices !! Pas de dialogue, t'es pas d'accord, hop dehors !!

Répondre

Kévin Zanon - il y a 4 ans

Sur la photo du concours sur la page ALM, 196 commentaires. J'en ai pas vu un seul positif !

Répondre

adricube - il y a 4 ans

on vit dans une société riche, ce qui fait qu'outre les artistes, j'entends par là ceux qui ont voué leur vie à un art (musique, comédie, illustration, arts plastiques, littérature), beaucoup de gens ayant un métier "non artistiques" peuvent AUSSI consacrer leur loisir à un art. Par exemple moi je ne me considère pas comme un artiste, mais je fais de la musique en amateur. Et si on demande à mon groupe de jouer quelque part, c'est toujours compliqué : à titre personnel, je n'entends pas me faire payer pour ça (au mieux, défrayer), parce que ma prestation sera une prestation d'amateur ; et c'est aussi plus confortable pour moi car je n'ai pas d'obligation de résultat, juste de moyens : faire de mon mieux ! Mais si je joue gratuitement, je "vole" un peu les musiciens professionnels, puisque quand un amateur joue, le professionnel ne joue pas en même temps. Alors, est ce qu'un musicien ou un groupe amateur ne doit pas jouer ailleurs que dans son garage ? Est-ce qu'il doit s'aligner sur la grille tarifaire des pros, au détriment des clients ? La réponse vient des artistes, pros ou amateurs, et des clients. A chacun de savoir où est sa place, quel est son rôle. Jouer gratos au vide grenier en faveur d'une assoc ne lésera personne, de toutes façons ils n'ont pas les moyens de payer : ce sera donc soit musique amateur, soit pas de musique du tout ; et il n'y a pas de but lucratif. Jouer gratos au pot de fin d'année d'une entreprise, pas d'accord ; l'entreprise est là pour gagner de l'argent, c'est normal, mais c'est un dans le domaine commercial, tout doit se payer. Le problème c'est que dans le milieu artistique pro il faut percer, c'est un peu "tout ou rien" (on crève la faim ou on est riche à millions, pour caricaturer) : et que beaucoup sont prêts à "parier sur l'avenir" en travaillant gratos aujourd'hui pour avoir les millions demain ; par ailleurs ce sont des productions essentiellement intellectuelles ne nécessitant pas d'investissements notables ... Un maçon, pour reprendre le blog maintes fois cité, pourra casser les prix et travailler à perte, ça arrive aussi, mais il n'achètera pas les briques sans avoir reçu une avance ne serait-ce que parce qu'il ne peut pas en terme de trésorerie ! Alors que n'importe quel gamin avec sa boite de crayons peut faire un dessin à heures perdues, ça ne lui coute rien ... c'est la loi du marché. Et ça l'a sans doute toujours été car l'art n'est aps vital ... sauf pour les artistes ! pour tous les autres, en tant que consommateur ou producteur amateur ce n'est que du superflu agréable ...

Répondre

Fennec72 - il y a 4 ans

Je ne suis pas véritablement un créatif ou un graphiste, mais, comme webmaster et webdesigner indépendant, je suis de tout cœur avec toi et tous tes collègues illustrateurs, dessinateur ou graphistes.
Dans mon domaine, il y a tout de même une par de création graphique tant au niveau des pictogrammes et logos utilisé dans les sites qu'au niveau de la structuration des pages.
Je n'aimerais pas voir un design d'un site, que j'aurais peaufiner pendant des semaines, être grandement, voir entièrement pompé par une agence de communication qui, contrairement à moi, à déjà une bonne clientèle et un bon chiffre d'affaires, alors que mes fins de moi sont encore trop souvent difficiles.

Répondre

Véronique Pérez - il y a 4 ans

en même temps, alittlemarket c'est le site qui ferme une boutique de créatrice pour des raisons fallacieuses, alors bon plus rien ne m'étonne. Sinon, ils aiment aussi faire la sourde oreille sur leur forum quand ça gueule (ou supprimer les post, pouf, comme ça)

Répondre

Roxanne Girard - il y a 4 ans

C'est cool de reprendre le combat!
Mais bon ... y'en a d'autres qui le font :'( Genre Alys (Clairefontaine qui aura plus ou moins une illus gratuite pour ses cahiers scolaires en aout).

Le tout c'est de pas être des pigeons et de pas participer à "ça", déjà! ^^
Changer les mentalités va être long mais tous ensemble on y arrivera <3 :)

Répondre

Martin Feragotto - il y a 4 ans

J'imagine déjà leurs excuses : "Biba cherche un collaborateur bénévole pour présenter des excuses quant à la déconsidération du métier d'auteur. Les 30 premiers sélectionnés gagneront le droit de corriger nos fautes d'orthographes (et de jugements) pendant un an ainsi qu'un bon d'achat de 8.000 yuans" :p

Répondre

Zaza Dans le Métro - il y a 4 ans

J'ai fait tourner la page du concours et ton article (j'aurais dû te demander avant :/ donc je demande maintenant: je peux? Sinon je supprime désolée) sur ma page illu. C'est sûrement à causes de choses comme ça qu'on m'a répété toute ma vie qu'on ne vivait pas du dessin et que c'était un loisir. Grrr

Répondre

Les créations d'Ephée - il y a 4 ans

Je cherche quelqu'un pour faire le post traitement de mes 628 séances en retard. Et je recherche également un designer pour me refaire mes icônes. En échange, il / elle aura le droit de se la péter en disant qu'il / elle a travaillé pour moi. #faiscommebiba

Répondre

Patate - il y a 4 ans

Un tremplin pour les créateurs de demain... dans ce cas, pourquoi pas mettre en avant un artiste peu connu sur la couverture de leur magasine comme ils le proposent, avec leur portrait et tout le touin-touin...Mais pas en échange de cacahuètes !
Rien n'empêche de promouvoir ET de payer un travail à sa juste valeur. Ils nous prennent vraiment pour des c**s

Répondre

Xela Papuche - il y a 4 ans

j'ai partagé sur twitter :)

Répondre

Séverine Moser - il y a 4 ans

Merci pour ton engagement, Laurel! Il est précieux et important, ce n'est pas du spam! ça rejoint le combat de Stephen Silver, qui dénonce systématiquement ce genre de concours et encourage les artistes à défendre leur bout de viande. Je me sens solidaire: j'ai partagé ta BD et commenté sur les pages fb de Biba et de A Little Market.

Répondre

Lady Centurion - il y a 4 ans

Selon moi, je pense que les deux marques ne pensaient pas faire un mauvais buzz par rapport à leur concours. Au contraire, elles pensaient certainement valoriser les jeunes talents encore inconnus. La démarche est certes maladroite pour les illustrateurs et leurs conditions professionnelles.

L'équipe de comm' a répondu par une excuse et je pense qu'il n'y aura pas d'autres retours car il n'y a plus rien à dire. Le concours a été lancé, il y a eu les critiques, il y a eu des excuses. What's else? Le concours ne sera pas supprimé si l'attente est dans cette réaction.

En répondant encore et encore, la mayonnaise risque de monter et ce n'est pas le but recherché dans leur position. :/

Répondre

Ingrid Meunier - il y a 4 ans

Je pense que pas mal d'illustrateurs ont répondu au concours quand même et préfèrent se faire tout petits. Biba et ALM se disent que ce vent d'indignation va passer. C'est typique. Les politiques font déjà ça et ça marche. Les gens ont la mémoire courte.

Répondre

Julien Chaboud - il y a 4 ans

Je me demande s'ils ne chercheraient pas à faire du bad buzz pour faire parler d'eux. Parce que ça incite à aller sur leur page fb y mettre un commentaire. On n'y serait sans doute pas aller sans ce concours.

Répondre

Ludivine Blanchard - il y a 4 ans

sinon, il faut les ignorer... car même si c'est de la pub négative, on parle d'eux... Le boycotte est certainement ce qui leur fera le plus mal...

Répondre

Lady Centurion - il y a 4 ans

Selon moi, je pense que les deux marques ne pensaient pas faire un mauvais buzz par rapport à leur concours. Au contraire, elles pensaient certainement valoriser les jeunes talents encore inconnus. La démarche est certes maladroite pour les illustrateurs et leurs conditions professionnelles.

L'équipe de comm' a répondu par une excuse et je pense qu'il n'y aura pas d'autres retours car il n'y a plus rien à dire. Le concours a été lancé, il y a eu les critiques, il y a eu des excuses. What's else? Le concours ne sera pas supprimé si l'attente est dans cette réaction.

En répondant encore et encore, la mayonnaise risque de monter et ce n'est pas le but recherché dans leur position. :/

Répondre

Un Chat - il y a 4 ans

Que la situation s'envenime, c'est plutôt une bonne chose, et on a plutôt intérêt a ce que BIBA ne réagisse pas.

Là, ça fait du bruit, les gens s'énervent, les statuts sont partagés, il y a même un article dans Rue89.

Si l'histoire continue a prendre de l’ampleur, peut être que plus de gens auront conscience des difficultés que vivent les illustrateurs, et peut être que les choses commenceront a changer.

Si BIBA avaient changé son concours en contrat dès le début de la polémique, personne n'aurait entendu parler de ça, et rien n'aurait changé.

Même si je suis contre ce concours qu'a instauré BIBA, j'espère qu'ils ne changeront rien a ça, que plus de gens s'énerveront, que que la non-reconnaissance des créateur se fera connaître et que les choses commenceront a changer.

Répondre

Kate - il y a 4 ans

"Non loin d'être un marchand de main d’œuvre gratuite" : ils ne parlent pas Français déjà... Il ne faut pas trop leur en demander, si ?

Répondre

Thomas Roussel - il y a 4 ans

Bonjour,
juste un petit mot suite à la lecture de ces deux post : c'est chouette si ça peut les faire bouger sur ce concours ! Après, il faut quand même se dire que c'est malheureusement très, très courant. On a beau rappeler que la "visibilité" (wouhou...) ne paye pas le loyer, ce genre de concours est une plaie très répandue ! Bref, je croise les doigts pour que cette fois au moins ça ne passe pas...

Répondre

Serwaen - il y a 4 ans

Bien sûr qu'ils savent, c'est une méthode plus en plus répandue, même dans les petits coins de France, pour de "petites" structures - vive le cynisme ultra-libéral ... et c'est dégueulasse ! La solution ? la tienne : ne pas répondre à l'appel d'offre et surtout faire du bruit et leur pourrir la réputation. Bravo !

Répondre

claire - il y a 4 ans

Ils l'écrivent eux-mêmes dans leur réponse, ils sont "non loin d'être un marchand de main d'oeuvre gratuite" !

Soit c'est un beau lapsus, soit ils écrivent avec les fesses (ce qui est aussi fort probable...)

Répondre

Goliver - il y a 4 ans

Malheureusement ce genre de scénario touche tous métiers lié a la créativité. Moi je me bat en tant que dessinateur, développeur et infographiste (pour encore plus de plaisir !).

En tout cas bravo Laurel pour cette initiative, ça fait bien du bruit comme il le faut :)

Répondre

jolan - il y a 4 ans

il a pas vieilli lui : https://www.youtube.com/watch?v=mRa0higzII4

Répondre

Grégoire Pont - il y a 4 ans

J'ai envoyé ta page de Blog au Petit Journal. Ils n'en feront pas un sujet mais on sait jamais.

Répondre

Grégoire Mabire - il y a 4 ans

Le problème c'est qu'il y aura toujours quantité de personnes qui répondront à ces pseudo-concours. Il y a tellement de jeunes illustrateurs(trices) qui cherchent désespérément à être publiés qu'ils sont sûr d'avoir des tonnes de propositions au détriment d'un vrai travail pour un illustrateur établi. Un concours en soi ne me choque pas à partir du moment ou le prix est bien au dessus de la tarification normale pour une telle prestation. Et là c'est l'inverse... C'est tout simplement humiliant pour ce métier que nous exerçons. D'autant plus que notre métier est en crise et qu'il plus difficile que jamais de vivre correctement de notre métier, même quand on a du travail régulièrement.

Répondre

Aurelie Chatelier-Rossignol - il y a 4 ans

J'aime beaucoup le parallèle de Maître Eolas !
Moi je cherche une assistante maternelle pour garder les petits que j'accueille à ma place, et je peux la payer en biscuits à la vanille et au chocolat ! C'est correct, non ?

Répondre

Florence Fortin Braud - il y a 4 ans

Le tweet de Maître Eolas est top! :-)

Répondre

Marie Gallaire-Bâ - il y a 4 ans

Ta cause est juste Laurel , bon courage dans ton combat 😊

Répondre

Billy Drausin - il y a 4 ans

Je pense pas qu'il fasse d'excuse, ce serait admettre qu'ils ont eu torts. Chose impossible vu que c'est pour faire émerger de nouveau talent. Au contraire ça fait parler d'eux, même en mal, mais ça fait parler d'eux. En plus ils doivent déjà avoir reçu des centaines voir des milliers d'illustrations de la part de jeunes artistes qui rêvent d'être un jour des stars du crayon.

Répondre

Bribri Lukic - il y a 4 ans

En photographie c'est pareil. Et que dire des concours pour "jeunes parents" qui envoient les photos de leurs enfants afin d'espérer qu'ils deviennent le nouveau visage d'une marque ! Çà se joue aussi au nombre de "j'aime" et les parents reçoivent un prix dérisoire. Pourquoi ? Parce que les marques jouent sur leur ego, ils sont déjà tellement fier que leurs gamins soient "les plus beaux" qu'ils ne regardent pas le reste...

Répondre

Lauriane Favre - il y a 4 ans

http://simoly.monts-du-lyonnais.fr/ged/reglement-concoursaffiche.pdf

Répondre

Lauriane Favre - il y a 4 ans

une honte, mais les services publics agissent aussi comme ça...

Répondre

thibault - il y a 4 ans

Ce procédé n'est pas nouveau, et il ne serait pas étonnant que Biba l'ait déjà employé par le passé. Ce qui est nouveau c'est cette réaction en masse.
Pour autant ce badbuzz n'inquiète pas, et le fait de ne rien dire a pour objectif de ne pas alimenter les échanges et donc de laisser le buzz passé. Avec internet c'est tellement simple à faire... Et à coté de ça je suis convaincu qu'il y a des participations. Du coup il y aura un message de reconnaissance envers les participants, un joli blabla pleins de positivisme (avec une pointe d'acidité vers les critiques).

Répondre

Lise Desportes - il y a 4 ans

MERCI Laurel pour l’énergie que tu fournis ! Je commente, je partage et je leur vomis bien dessus. 

Répondre

Cécile Barbot - il y a 4 ans

Ca me fait penser au blog Monmaçon... http://monmacon.tumblr.com/
Bon courage !

Répondre

Pascale Marchini Lanfranchi - il y a 4 ans

Laurel, c'est normal de réagir comme vous le faites. Récemment j'ai été furax d'apprendre qu'une web-télé avait abusé de la crédulité de ma fille en se faisant offrir un dessin qui a ensuite été reproduit sur des flyers sans bien sûr que le nom de ma poulette apparaisse. C'est minable comme pratiques.

Répondre

Blueinkal - il y a 4 ans

Bonjour

Je suis entièrement d'accord sur la problématique que pose ces "concours" tellement habituels pour les professionnels du graphisme en général (dessin, web design, photo etc etc).

Néanmoins une question par rapport à la réponse de Biba: si ils sont effectivement pourvoyeur de travail pour les illustrateurs de manière correcte et régulière, est-ce tant un crime de faire 1 concours comme celui là?

Admettons qu'ils passent commande de 5 dessins par numéro + 2 / mois pour leur site web --> 84 dessins payés correctement contre 1 sur concours soit 1.2% de leur publication dessin sous un deal foireux.

Est-ce vraiment une ignominie?
Si ils ne payaient jamais de dessins à des illustrateurs et que leur seul publication annuelle est sous ces termes oui cela me paraîtrai dégueulasse...

Répondre

Saïd Azrombaz - il y a 4 ans

Quelqu'un a posté ça sur le mur de little Market et c'est très bon !
https://youtu.be/mRa0higzII4

Répondre

JC - il y a 4 ans

Un autre perle de concours avec 45 règles à respecter pour créer un logo... Un cahier des charges de professionnel pour un concours destiné à des amateurs : http://hockey-corsaires.com/actualites/infos-club/article/creez-le-nouveau-logo-des

Répondre

JC - il y a 4 ans

suite à mon précédent message: Règle 37 du concours :"37. Créez votre logo sans inclure la baseline"
que je verrais plutôt comme ça "37. Créez votre logo sans oublier d'inclure la vaseline"

Répondre

Marie-Eve - il y a 4 ans

Détestant le girly, je ne lirai jamais Biba (et l'autre, je ne connais pas), je trouve ça honteux de jouer sur la compétition avec salaire uniquement pour le gagnant, mais j'ai été voir la page du concours et je ne comprends pas la vindicte populaire tel que j'ai compris les choses.

Ce concours ne s'adresse pas aux professionnels, c'est juste un concours de dessin pour monsieur ou madame Lambda qui gribouille quand ça lui chante, veut s'amuser et trouverait ça sympa de voir son dessin sur une pochette, un peu comme les concours de dessins pour les enfants. Leurs illustrateurs et designeurs sont payés par ailleurs, via un système normal et pas par concours.

Ou alors j'ai rien capté ?

Répondre

Audrey Krommenacker - il y a 4 ans

J'adore qu'il y ait autant de réaction pour un de ces horribles concours :) J'avoue que j'avais presque l'habitude à force d'en voir et m'être indignée il y a quelques années.

Répondre

Fennec72 - il y a 4 ans

J'ajoute un autre point à mon commentaire précédent :
Est-ce que les appels d'offre qui demande pour y répondre d'envoyer un boulot quasiment tout fait ne sont pas des arnaques du même genre?
Rien ne les empêche de trouver un des boulot reçu très bon et d'ensuite demander à une grosse agence de communication de "s'inspirer" de ce boulot sans que l'auteur de l'idée d'origine n'en sache rien et ne touche pas un kopeck!

Répondre

Julien Vachon - il y a 4 ans

c'est le soucis en France et dans beaucoup de monde on considère l'art comme gratuit... Du coup si c'est gratuit il n'y a pas de raison qu'on paie qui que ce soit. Parole d'un photographe.

Répondre

Olibria - il y a 4 ans

Sur le même thème, un post de Nathalie Jomard http://lannexedugrumeauland.blogspot.fr/2015/05/reconversion.html

Répondre

Jocelyn Rébu - il y a 4 ans

Ohla gros moment de courage de Laurel, ça change.

Répondre

Jmi - il y a 4 ans

eh bien, si comme Bibz l'écrit si gentiment, ils cherchent le talent de demain, il leur suffira d'interdire le "concours" aux dessinateurs majeurs (et donc potentiellement actifs, créatifs, professionnel / les...) et en faire une vrai concours pour "ado" et pas pour adultes à bas prix..

Répondre

Alain Begey - il y a 4 ans

comme quoi rien ne change http://monmacon.tumblr.com/post/51459258309/grand-concours-pour-realiser

Répondre

Julie - il y a 4 ans

Alors avant de commencer je suis vraiment contre ce genre de concours, on vis la même chose dans le monde de la communication que ce soit évènementiel ou réseaux sociaux vu que tout le monde sait tout et sait tout faire (c'est pour ça qu'on fait 10ans d'études dans le secteur pour se professionaliser hein...), les gens contactent des boites pour dire qu'ils vont faire ça et ça gratos pour eux, alors qu'ils tatent rien à la profession et donc dur pour nous de se faire prendre au sérieux!! Moi ce qui m'inquiète aux US (et je pense qu'en France c'est pareil), c'est ces bloggueuses qui ont aucune formation (ou n'ont jamais ete à la fac), qui deviennent un peu reconnues et décrochent des boulots dans la com... ok t'as appris sur le tas mais merde, j'aurai du arrêter l'école à 16ans pour blogguer plein temps et pas me faire chier à dépenser tant d'argent dans mes études non? lol
Je pense qu'ils ont très mal tourné leur jeu concours. Non tu ne peux pas demander à des graphistes pro de faire un travail gratuit, c'est honteux cette histoire, mais le concours était peut etre tourné vers des étudiants où gens qui dessinent pour le plaisir... enfin ce sont ce genre de gens qui détruisent notre métier...
En tout cas maintenant TOUT doit être gratuit pour tout le monde et tout le monde sait tout faire, tiens moi je vais devenir graphiste aujourd'hui juste parce que j'en ai envie lol
Bravo en tout cas d'avoir gagné le combat, j'espère qu'on en gagnera plus!

Répondre

Julie Chartrou-Wood - il y a 4 ans

Malheureusement il n'y a pas que le métier de graphiste qui prends cher, les métiers de la com, des réseaux sociaux et de l'évènementiel aussi. Non aller sur facebook tous les jours ne te transforme pas en professionnel des réseaux sociaux... Toutes ces blogueuses sans aucun diplomes qui décrochent des gigs en com juste parce que des gens lisent leur blog... ca fait mal pour la profession... On fait 10ans d'études pour se faire prendre pour des gros guignols... Contente que vous ayez gagné ce combat en tout cas!!!

Répondre

Jacques C - il y a 4 ans

Intéressant : ils écrivent "Non loin d'être un marchand de main-d’œuvre gratuite".

"Non loin de" = "on est à peu près ça".

Autrement dit, par leur non-maîtrise de la langue française, par leur emploi d'expressions ampoulées mal-maîtrisées, ils en arrivent à reconnaître leurs vices !

En français, leur dernière phrase signifie : "Nous sommes à peu près des marchands de main-d’œuvre gratuite". Ouaip, c'est bien ça.

Répondre

Hamona - il y a 4 ans

Malheureusement je ne pense pas qu'ils verrons leurs tords, car malheureusement ce n'est pas la première fois que ce genre de choses arrives.
Il y a quelques temps BIBA a organiser des happy beauté hours et invités des maquilleuses a y participer avec comme un argument son super pack "offert" : on vous offres le stand gratuite a l'évènement, vous vous ferez connaitre etc..(bizarrement les arguments semblent bien similaire, non ?)
Mais par contre..vue qu'on offre ce "super" pack, et bien les maquilleurs/maquilleuse ne sont pas rémunéré pour leurs prestations ni défrayer.
Exploiter les créatifs, ils aiment bien ça chez BiBA ;)

Répondre

Julien Leconte - il y a 4 ans

Visiblement, c'est une mode qui se propage plus vite qu’Ebola. https://www.facebook.com/652322641523417/photos/a.654563347966013.1073741830.652322641523417/831984493557230/?type=1&theater

Répondre

Séverine - il y a 3 ans

Tu as vu cet article ?
http://digitalsynopsis.com/buzz/showtime-design-contest-dan-cassaro-free-work/

Répondre

Les avatars sont liés à l'email via gravatar.com

Page précédentePage suivante