"La deadline", page 4.

La suite vendredi ! 😊

gravatar

Bouille24 - il y a une semaine

POur aider la lecture des néophites...
UX = User Experience (expérience client)
KPI = les données relevées à partir de la page (nombre de personnes venues, nombre de clic par ex)...
Ahhh le jargon du web ;)

Répondre
gravatar

Woofy - il y a une semaine

Le jargon, tout court, peu importe le domaine.
J'en deviens allergique, même pour mon propre domaine (parce que certains sont communs au domaine en général, mais d'autres sont trop locaux, inventés au sein d'une équipe ... et même lorsqu'on parle pour des gens qui sont hors du domaine il faut s'adapter à eux donc sortir du jargon).
Je précise juste KPI : Key Performance Indicators (en gros, les différents indicateurs qui permettent de savoir si quelque chose fonctionne bien ou pas, s'améliore ou pas).

En gros il aurait pu dire :
"L'expérience utilisateur de cette nouvelle page vous permettra d'optimiser vos indicateurs de performances".
Ce n'est pas beaucoup plus long à dire et pour le coup tout le monde peut comprendre.

Répondre
gravatar

Geo de Forest - il y a 6 jours

Chaque firme a son jargon.
Un jour à mon travail, nous avons eu des techniciens d'un fabricant pour du matériel qui fonctionnait mal.
Ils avaient besoin de "la doc pour faire une manip sur le proto de l'alim".
Traduction : la documentation pour faire une manipulation sur le prototype de l'alimentation.

Répondre
gravatar

Woofy - il y a 6 jours

Ca va encore quand ce ne sont que des abbréviations.
Mais je suis tombé sur un cas dans une boite où un acronyme simple (c'était IP) avait au moins 4 significations différentes suivant les personnes à qui on parlait (les informaticiens auront reconnu le protocole réseau IP).
Si ce n'était que ça, ça ne serait pas grave, sauf qu'il y en avait des dizaines comme ça.
Et comme j'avais une fonction transverse et que je devais contacter presque tous les services, en permanence, il me fallait leur faire préciser le jargonnage systématiquement, même quand je pensais comprendre.
Ajoutons à ceci le fait que plusieurs applications avaient le même nom, ou qu'une application pouvait avoir 4 ou 5 noms différents suivant l'entité ou le fichier dans lequel on la cherchait, et on obtenait un beau bordel avec des fortunes colossales perdues en temps : problèmes de communication, de recherche d'informations, erreurs humaines, ...

Il y a une vidéo de Scilabus (sur sa chaine youtube secondaire) sur le jargon que je trouve très juste, et qui résume bien ce que je ressentais à ce moment là. Le jargon, c'est peut-être normal, il n'empêche qu'il devrait être évité.

Répondre
gravatar

Wendigo - il y a une semaine

Enfin je pense que là, le jargon était vraiment utilisé pour donner un sentiment de maîtrise du domaine grâce à un langage assez obscur pour les lecteurs néophytes.

Le personnage semble ainsi être épanoui et efficace dans sa vie professionnelle, chose confirmée en case 2 ;)

On voit également qu'en case 3, il a une vie sociale pas en reste à l'évocation d'une sortie entre amis qui semble habituelle car le "rien de spécial" en minimise l'importance.

Bref une bonne planche pour indiquer que malgré les questions qui semblaient étranger à sa famille, quand il était petit, il n'a rien d'une personne qui serait hors de la société ou perturbée.

Très bonne planche de transition pour introduire l'histoire :)

Répondre
gravatar

Woofy - il y a 6 jours

Puma tu vas super loin dans l'analyse ! Oo
Je n'ai pas compris que le garçon était perturbé. Au contraire, "quand est-ce que je vais mourir ?" c'est une question plutôt classique chez un enfant de 4-5 ans.

Et pour le jargon je pense plutôt que c'est une personne qui comme tout le monde jargonne dans son métier. C'est rare malheureusement les personnes qui ne jargonnent pas. Je critique ce fait là, pas la personne ni la planche.

Répondre
gravatar

Woofy - il y a 6 jours

-Puma +Oula

Répondre
gravatar

Wendigo - il y a 6 jours

Ha mais une bonne BD, ça se construit ;)

Une question normale, oui, tu as raison. Mais c'est notre personnage principal et la fin de la planche précédente, on finit sur une case où le garçon ne se satisfait pas de la réponse et qu'il lui fallait "une Deadline". Ce qui est peu commun.

On peut s'imaginer qu'il pourrait avoir des soucis d'intégration etc...

Première case de cette planche : On le retrouve 25 ans après, totalement intégré dans son taff. Taff a haut degré de compétence (on voit qu'il est le centre de l'attention) et avec un jargon technique qu'il maîtrise (sentiment de maîtrise de sa vie pro).

On ne choisit pas les scènes par hasard. Cette scène d'introduction ne fait pas exception.
On n'a pas commencé au moment où il était en pause à jouer sur son smartphone, tout seul. Ce qui nous aurait donné un autre sentiment sur le personnage :)

Répondre
gravatar

Ori - il y a une semaine

Brr, cette histoire commence à me faire froid dans le dos :-(

Répondre
gravatar

Xavier - il y a une semaine

Il y a deux ans notre designer n'est pas revenu après le week-end, terrassé par une crise cardiaque. :-(

Répondre
gravatar

Aurélie - il y a une semaine

Aïe! Ça sent mauvais... un vendredi soir, dans le 11ème... si ça se passe en 2015, mauvais plan! Abort mission, I repeat, abort!

Répondre
gravatar

a - il y a une semaine

Excellente remarque ! Cela a évidemment un rapport avec la première page....

Répondre
gravatar

Elbarto - il y a 6 jours

Dans la première planche, renault 9 produite pendant les années 80, donc encore en circulation en 90, cette planche 25 ans plus tard, hum, je pense que tu as tout à fait raison...

Répondre
gravatar

Cedric - il y a 6 jours

Je suis d'accord avec vous. Je pense qu'il s'agit de l'histoire d'un rescapé des attentats du 13 novembre 2015 ( terrasses café/Bataclan).

Répondre
gravatar

Aie aie aie ! - il y a une semaine

Mince, c'est devenu un connard !

Répondre
gravatar

Julie - il y a 6 jours

Wow... Les autres lecteurs sont hyper attentifs au détails par rapport à moi!
Toutes les suppositions dites dans les commentaires sont possibles en plus😅

Répondre
gravatar

Attention l'éléphant quand tu montes les marches - il y a 6 jours

Je vois mal une histoire où on voit carrément des fusillades ou des victimes. C'est peut -être une histoire ou il frôle la mort, et il a une near death experience. Mais à la fin il revient à la vie, sa deadline n'étant pas achevée

Répondre
gravatar

Attention l'éléphant quand tu montes les marches - il y a 6 jours

Je le vois surtout faire un acte héroique, ce qui le met en péril
D'ailleurs ça améliore son Karma KPI :)

Répondre

Les avatars sont liés à l'email via gravatar.com

Page précédentePage suivante