Bonjour ! ✨


Vous trouverez en cliquant ici (ou sur les images ci-dessous) un lien pour lire "La deadline" en entier.

J'ai fait un petit dessin de couverture :

N'hésitez pas à partager le lien si vous avez aimé cette histoire ! 🙂

Merci beaucoup.


Très bon week-end à vous, et joyeuses Pâques ! 🥚🥚🥚


🌿 Laurel 🌿

gravatar

Pat - il y a un mois

Bonjour
Merci pour ce récit.
Une suggestion : je trouverais ça intéressant, en guise d’épilogue, d’ouvrir les colonnes de ce blog a Guillaume H (s’il le veut bien) pour avoir son sentiment sur la mise en image de ce morceau de vie : qu’est ce que cela fait de voir cela « de l’extérieur » ? Est il surpris de débats en commentaires ? Espere-t-il convoyer un message ou au contraire préfère-t-il que cela reste une tranche de vie « brute » qui ne concerne en fin de compte que lui et n’a pas de portée universelle ? A-t-il appris entre temps à ouvrir une bière avec son briquet ? Etc

Répondre
gravatar

Laurel - il y a un mois

Bonne idée. Je vais lui en parler. Merci. 🙂

Répondre
gravatar

Tom - il y a un mois

Qu'a-t-il fait de sa rage? On voit bien qu'il est très en colère contre les musulmans. Comment il a géré ça?

Répondre
gravatar

Elbarto - il y a un mois

Je ne pense pas qu'il ait été en colère contre les musulmans. En tout cas je ne l'ai pas compris comme ça et je ne trouve pas que ça transparaisse dans le récit.

C'est plus une haine des terroristes et une incapacité momentanée à comprendre les discours sur le pardon.

Répondre
gravatar

Estelle - il y a un mois

Pas une goutte de sang, pas une image d'horreur, remplacées par le fond rouge. Bonne idée. C'est une manière élégante d'exprimer la violence et l'horreur de la scène, tout en restant extrêmement présentable pour une couverture.

Répondre
gravatar

LP - il y a un mois

Bonjour,

Merci pour cette BD, qui prend encore plus de sens quand elle est lue d'une traite! Très beau récit d'une histoire individuelle dans ce plus grand trauma collectif que l'on a vécu.

Je m'aligne sur le premier commentaire, je trouverais très intéressant de savoir tout d'abord comment la collaboration s'est passée avec Guillaume H. (comment tu as eu envie de raconter son histoire, et comment/pourquoi lui a eu envie ou accepté de la voir racontée en BD)?
Et ensuite, d'avoir son retour sur ce que ça lui a fait de mettre son histoire sur papier à travers ta plume Laurel, et de la voir racontée publiquement. Merci!

Répondre
gravatar

Alphar - il y a un mois

Bonjour,

Merci d'avoir réuni toutes les pages, je m'aligne sur les précédents commentaires, je trouverais très intéressant d'avoir le retour de Guillaume H sur ce travail.

Ensuite je ne sais pas si c'est du fait que c'est la deuxième lecture ou si c'est parce que l'histoire est en un bloc, mais la réaction du personnage principale ne m'a pas posé le même malaise que lors de ma première lecture semaine après semaine.

Répondre
gravatar

Gwen - il y a un mois

J'ai eu exactement le même sentiment en lisant après coup, l'histoire dans sa globalité.

L'approche psychologique est très différente. Cela m'a surpris et j'ai trouvé cela positif.

Répondre
gravatar

Julien - il y a un mois

Très beau boulot !

Répondre
gravatar

Guilhem - il y a un mois

Même dans la couverture, il fume ! :-p

Répondre
gravatar

Laetitia - il y a un mois

Merci pour l'histoire! c'etait tellement un mois pouri, on a tendance a oublier comment on s'etait senti a l'epoque.

Répondre
gravatar

Pepita - il y a un mois

Je n'étais pas venue visiter le blog depuis longtemps et j'ai donc découvert l'histoire d'un coup... sans aucune idée du sujet au préalable. Woaw, quelle adaptation d'un récit, un vrai choc émotionnel et artistique.
Ça nous ramène à tellement de choses...
J'ai aimé que la fin soit une belle ouverture, on peut tous s'approprier le message, même sans avoir vécu le douloureux parcours de Guillaume.
Bravo et merci pour cette nouvelle création.

Répondre
gravatar

m_l - il y a un mois

merci pour le récit. Je l'ai suivi sur insta. mais relu d'une traite. très fort.

Répondre
gravatar

Balbylon - il y a un mois

Ça prend encore une autre dimension en lisant le récit d'une traite. J'adore.
Il peut prétendre à un prix au prochain festival d’Angoulême.
Et bravo pour la couverture aussi.

Répondre
gravatar

zebio - il y a un mois

Merci pour ce beau récit et pour le regroupement de toutes les planches.
Je plussois la demande de retour ou de commentaire par Guillaume, ce serait vraiment intéressant.
Une sortie en album, si c'est possible, je soutiens tout de suite !
Merci à vous deux et bonne continuation, à bientôt sur le blog (ou sur Minecraft ^^).

Répondre

Les avatars sont liés à l'email via gravatar.com

Page précédentePage suivante