Enfin.

J’exagère, j’ai pu bosser pendant ces quinze jours, heureusement. Le soir, ou pendant qu’on s’alternait avec Adrien, pour sortir les loulous, leur faire la lecture, etc. 

Mais là, une journée entière de boulot sans interruption, quel bonheur, j’en chialerais presque. 😃😭 


Si vous avez des enfants en bas âge et la chance d’avoir parfois une petite pause (nounou, parents, centre aéré), profitez... 

Nous ça fait cinq ans qu’on n’a rien, aucun moment en couple, pas une seule nuit pour nous.

Cinq ans... Ça use, ça bouffe. 😔

On les fait garder parfois, mais ça coûte les yeux de la tête, et puis c’est seulement dans la journée. 🥲


Mais bon… Nous, plus tard, on sera là pour eux, on sera présents pour nos trois enfants. 💪 

Surtout s’ils exercent un métier sans vacances, ni congé (comme nous). 

En attendant, le temps passe, les deux derniers grandissent et ça deviendra de plus en plus faisable de combiner leur présence avec le travail. On a hâte qu’ils sachent lire, ça changera pas mal de choses, j’imagine. 


Bon courage à tous !  

Je ne sais pas combien de gens sont concernés par ça, et combien ont des parents qui prennent parfois le relais ? Dans notre entourage j’ai l’impression qu’il y a pas mal de couples qui ont une famille. C’est génial pour eux. ✨


Allez. On part sur une année qui va être chouette, j’en suis sûre. Bisous à tous et merci pour votre soutien, sur Tipeee bien sûr mais aussi ici via vos commentaires. Je suis sérieuse : ça m’aide à tenir, de vous avoir, d’avoir une telle communauté de lecteurs / lectrices hyper gentils. 🥺 Alors MERCI.


🌿Laurel 🌿

gravatar

individu1671137 - il y a 4 mois

Plus tard, chacun des enfants en alternance pourra vous garder. Vous pourrez dire : "C'est à ton tour de changer ma couche".

Répondre
gravatar

Cesare - il y a 4 mois

Peu de chances que ça se produise.

Répondre
gravatar

krollafol - il y a 4 mois

Bah-Na-Gné aussi!
Ici aussi, enfants rapprochés et zéro mode de garde alternatif (sauf s'arranger avec d'autres parents déjà débordés par leurs propres loulous, et en échange récupérer 2 de plus parfois, bref ingérable), et modes de garde vraiment hors de prix juste pour pouvoir se faire mettre à la porte!
Courage, bientôt ils iront au collège, au lycée, et on les regrettera!

En attendant, on leur offre (et à nous aussi) de beaux moments et ça le vaut bien. (mais je valide les cernes sous les yeux en fin de "vacances", hahaha)

Répondre
gravatar

Vewo - il y a 4 mois

Hello, pas les moyens ici non plus pour la baby sitter. A 3 ans et demi, on commence à faire des "soirées pyjama". C'est donc de la garde réciproque. Mais ça se compte sur les doigts d'une moitié de main.

Répondre
gravatar

en passant - il y a 4 mois

Pas de famille proche quand les enfants étaient petits... Seule solution pour sortir le soir, des babysitting exchanges : on récupère ceux d'autres parents une fois et on leur refile les notres la fois suivante, ça marche pas mal :)

Répondre
gravatar

Estelle - il y a 4 mois

Mes horaires de travail compatibles avec la vie de famille sont la seule raison qui me pousse à attendre le collège des enfants pour quitter mon métier d'enseignante !

Quand ils étaient petits, je les faisais garder, bien sûr, pendant mes heures de classe, mais je faisais le reste du travail pendant les siestes, ou moi sur l'ordi à bosser / bébé sur son tapis d'éveil à gazouiller.

Après, c'était des super calmes, qui s'occupaient bien tout seuls, et on a vraiment eu de la chance sur ce point.

La lecture, c'est sûr, ça aide pas mal, ça permet notamment de les envoyer lire chacun leur livre dans une pièce différente quand ils se mettent sur la tronche. :D

Répondre
gravatar

Zoé - il y a 4 mois

Cerise n'accepterait pas de les garder le temps d'une soirée pour que vous puissiez sortir/ prendre du temps pour vous ?

Répondre
gravatar

Elegna - il y a 4 mois

"Nous, plus tard, on sera là pour eux, on sera présents pour nos trois enfants."
Vous n'en savez rien, ils ne vivront peut-être pas à côté de chez vous ou estimeront que ce n'est pas à vous de vous occuper de leurs enfants. Ce n'est pas la première fois qu'on lit entre les lignes un reproche à votre famille de ne pas être un relais pour les petits, mais avec deux grossesses aux US, vous ne deviez pas vous attendre à avoir un soutien familial de toute façon, non ?
Certes avoir deux enfants rapprochés peut être difficile, mais c'est votre choix de vie, pas celui de vos parents, donc pourquoi leur reprocher publiquement de ne pas être présents ?

Répondre
gravatar

Emmy - il y a 4 mois

Je n'ai vu aucun reproche (encore moins "public", vous connaissez le nom de la mère de Laurel vous ?) à qui que ce soit. Tout au plus des regrets, et c'est normal. Les enfants sont un immense bonheur, mais aussi un immense étouffement, surtout à cet âge.
Quant au gnagnagna vous l'avez choisi... On choisit tous presque tout (son conjoint, son logement, son travail, ses amis, sa nourriture) à des degrés divers, est-ce pour autant qu'on n'a jamais le droit de s'en plaindre ?

Maintenant, pour être plus constructive : Laurel, en tant que mère de trois jeunes enfants (5 ans x2, 19 mois), je compatis, c'est dur malgré l'amour qu'on a pour eux. Cerise est adolescente, elle est probablement capable de les garder une soirée, voire une nuit, et ce n'est pas de l'exploitation de lui demander. Et oui, plus tard, vous serez fiers et comblés d'avoir été présents pour eux. N'oubliez pas, même si je doute que la question se pose, qu'il vaut mieux des parents épanouis parfois absents que des parents séparés au bout de leur vie là tout le temps...

Répondre
gravatar

Super Salade - il y a 4 mois

C'est le problème des boulots indépendants je pense, vous travaillez énormément. Ma fille va à l'école + garderie au besoin, et de plus nous sommes en garde alternée avec so père, donc ça me laisse du temps. Ils ne vont pas à l'école? (j'avoue que j'ai oublié leur âge)

Répondre
gravatar

Kadie - il y a 4 mois

Je suppose que Cerise vit à la maison, donc même si elle les garde...cela peut fonctionner pour une sortie, un restau, pas gratuit de toute façon. Je crois me rappeler d'une rupture avec la mère de Laurel, mais qu'en est-il de la famille d'Adrien ? Oui c'est dur de ne pas pouvoir souffler avec l'aide occasionnelle de sa famille, et même quand on en bénéficie, cela signifie en dépendre pour avoir une vie amoureuse... dur la parentalité sans argent. Ok c'est un choix, mais l'assumer sur une si longue période demande du courage, cela ne va pas de soi. Dans de nombreux choix, si on savait vraiment à l'avance ce qui nous attend, on ne ferait rien...

Répondre
gravatar

Blou - il y a 4 mois

Bonne année à toi Laurel ! Je comprends bien, mes garçons ont 4 et 2 ans et comme toi je n'ai pas vraiment d'aide de ma famille (ou alors une demi journée pour les trucs importants mais pas pour le loisir). Mais des fois c'est dur quand je vois que ma sœur a l'aide de ses beaux-parents alors que les miens se s'en sentent pas capables (et nos propres parents ne le peuvent pas non plus). Comme toi j'espère que je pourrais aider mes enfants plus tard de ce côté là, mais on ne sait pas de quoi la vie est faite :) Mais bon ils si sont mignons quand ils dorment !

Répondre
gravatar

Attila Marcel - il y a 4 mois

Bah, les nains, tu les habilles avec un tablier vert et un bonnet rouge, tu donnes un arrosoir à Hermione et un râteau à Vava et tu les envoies dans le jardin pour faire de la déco ;)

Répondre
gravatar

petitelune - il y a 4 mois

Quel âge ont-ils ? Ma mère m'a appris à lire à 4 ans.

Du coup, bin... j'étais perdu dans mes livres. Et plus de "mamaaaaannnn ! On fait x ou y steupléééé". Et en bonus, l'école fut une partie de rigolade.

Ce serait envisageable de déjà leur apprendre ?

Répondre
gravatar

Blou - il y a 4 mois

Je ne mets pas en doute les qualités de ta maman, mais tu devais avoir de sacrées dispositions côté concentration pour apprendre à lire et rester dans les livres !

Répondre
gravatar

petitelune - il y a 4 mois

Alors... ma mère m'a d'abord appris 3 lettres par 3 lettres l'alphabète.

On faisait 10 mn tous les soirs et en effet, ça me paraissait déjà énorme xD

Après, on a fait son par son, un chaque soir aussi (genre les "en, un, on, au, eau, elle, et, é, er, etc). Bien évidemment, chaque soir, on revoyait la leçon de la veille et les mercredis et dimanches soirs, c'était révision des 3 derniers jours.

Ensuite, tous les jours je devais tirer 3 mots d'une tasse que je devais lire. Ma mère les décomposait en syllabes avec des traits verticaux pour m'aider.

Ensuite, elle est passée aux mots "compliqués" comme pays ou chat. Et puis, c'était 3 petites phrases par jour, puis une page entière d'un livre pour enfant, jusqu'à l'examen final : lire l'histoire entière à l'heure du coucher !

En même temps, j'étais motivée car je pouvais lire des BDs. A mon souvenir, cela demandait beaucoup moins de concentration qu'un texte normal. Donc, je pouvais lire plein de BDs. Ensuite, on avait une Super Nintendo et ma mère achetait beaucoup des RPGs car c'était des "histoires".

Du coup, sans m'en rendre vraiment compte, je lisais beaucoup.

En résumé, mes occupations tournaient autour de : jouer avec les voisins, lire des BDs, jouer à la console, faire partir mes barbies à l'aventure façon DBZ, lire des livres pour enfants, recopier les dessins que je voyais dans mes BDs...

Et en fait, j'étais aussi motivée à lire car mes voisins du même âge ne lisaient pas, ou pas aussi bien que moi... et au final, je leur lisais des histoires (et j'aimais bien l'attention que ça me procurait).

En fait, la lecture m'a permis d'être plus autonome par rapport à mes parents.

Les jeux vidéos et les BDs me liaient à mes frères aussi. Ils me résumaient les histoires qu'ils avaient lues et j'aimais les écouter aussi. Et on jouait à la console ensemble.

En fait, j'ai surtout appris et continuer à lire car socialement, cela m'apportait beaucoup. Mes frères, les voisins, les copains d'école...

Bref, désolée pour la tartine.

Répondre
gravatar

Blou - il y a 4 mois

Non c'est intéressant ! Mais ta mère étais motivée et avait de l'experience dans l'enseignement peut-être ? Mais c'est super que c'est été possible pour toi :) pour mon fils je crois que je laisserais ça à l'école, sauf si je vois une motivation particulière, mais c'est plutôt les chiffres qui l'intéressent :)

Répondre
gravatar

petitelune - il y a 4 mois

Nope ! Elle a une formation CAP dans le médical.

En fait, ma mère se méfiait de l'école, au vu de ses mauvaises expériences à elle, et voulait nous apprendre un max de choses par elle-même. Elle est passionnée par la musique et le dessin.

Du coup, nous apprendre à lire lui permettait aussi de nous amener dans son monde à elle.

Donc, il y avait aussi tout un environnement qui nous motivait à lire.

Les chiffres c'est bien aussi, chacun ses points forts (je suis plutôt une pomme dans ce domaine, j'avoue).

Répondre
gravatar

Dumati - il y a 4 mois

C'est très variable selon les enfants. Mon fils de presque 5 ans se débrouille très bien avec les chiffres (compte de 10 en 10 jusqu'à 3000, de 2 en 2 à l'envers, lit des nombres avec centaines...) par contre associer 2 lettres, il a pas le déclic !
En attendant que ça vienne, vive les livres stylos (les leapfrog depuis le rachat par vtech qui ne se font plus mais qu'on trouve encore sur le bon coin) et la fabrique à histoire de lunii ! des heures de découvertes super chouettes en autonomie et sans écran :)

Répondre
gravatar

petitelune - il y a 4 mois

Eheh, je confirme pour les chiffres !

J'ai toujours été une pomme là-dedans. D'ailleurs, quand mes parents m'ont annoncé que j'allais commencer l'école, je leur ai répondu que je savais compter jusqu'à 14 et que c'était bien suffisant XD

Répondre
gravatar

Dumati - il y a 4 mois

et oui ! chaque enfant a ses points fort. Mon fils à une cousine qui a un mois d'écart avec mon fils. A 3 ans elle lisait et écrivait déjà des petits mots et comprenait naturellement l'association des lettres pour un son. Faut dire que dans ses noms et prénoms il y a ou, an et on :p
par contre elle se plante encore une fois sur deux pour compter jusqu'à 15. Ils se complètent bien avec mon fils :D
Sa dernière à lui "Maman, combien ça fait fait de jours 10 semaines?" "Il y a combien de jours dans une semaine?" "7" "et bien c'est 10 paquets de 7 jours" "aaaah, 70 jours" (et après il a enchainé sur tous les multiples de 10)

Répondre
gravatar

A. - il y a 4 mois

Les petits ont une très grande sœur qui peut exceptionnellement parfois se transformer en baby sitter pour laisser aux parents une soirée en tête à tête ...

Répondre
gravatar

ND - il y a 4 mois

"Bisous à tous et merci pour votre soutien, sur Tipeee bien sûr mais aussi ici via vos commentaires. Je suis sérieuse : ça m’aide à tenir, de vous avoir, d’avoir une telle communauté de lecteurs / lectrices hyper gentils. 🥺 Alors MERCI. "

Alors ça c'est vraiment adorable comme parole 🥰
Car laissez-moi dire que de la vraie reconnaissance et de la vraie considération comme ça, je veux dire sans lien avec du profit matériel ou financier, hélas ça n'existe plus beaucoup dans la société actuelle.
J'en veux pour preuve que tu admires les gens qui ont une famille pour les aider, et c'est très bien. Mais vous ? Adrien et toi ? Qui dans le golfe du Morbihan vous propose vraiment de l'aide, avec les petits ?
Bien sûr tu n'es pas obligée de répondre ici, et surtout ne publie pas de données fournissant trop d'infos sur ta famille à n'importe qui.
L'objet de ce commentaire c'est juste de dire ça : les gens, au lieu de faire des kilomètres de blabla, c'est quand que vous sortez de votre zone de confort ? C'est quand qu'il y a une bonne âme désintéressée de tout profit qui habite votre coin qui se propose de vous aider ?

Pardon de faire un peu le râleur mais moi ça me gonfle les gens qui pensent qu'à leur petite situation, seulement à leurs sous, et qui laissent crever les autres et des fois leur propres aînés juste pour économiser des bouts de chandelle, alors qu'ils pourraient vraiment faire autrement sans que ce soit la banqueroute totale pour eux.

Répondre
gravatar

Cesare - il y a 4 mois

T'es en train de suggérer qu'ils confient leurs enfants à des inconnus ?

Répondre
gravatar

Blou - il y a 4 mois

Je ne comprends pas trop ton commentaire, on devrait arreter de commenter et montrer notre reconnaissance à laurel en lui gardant ses enfants??

Répondre
gravatar

ND - il y a 4 mois

Evidemment je n'appelle personne à ne plus commenter (et en plus je ne suis pas sur mon blog, ce serait mal venu si je faisais ça)

Cesare > Pourquoi pas ? Mais à condition bien sûr que les "candidats" (ici les (je cite) inconnus) fassent un minimum la connaissance de la famille avant.
Je ne sais pas, c'est si impossible que ça ? Il pourrait y avoir une rémunération "solidaire", c'est à dire pas trop chère mais intéressante pour une personne qui souhaite acquérir une expérience avec des jeunes enfants, avec pourquoi pas quelques journées ou soirées déjà effectuées à garder d'autres enfants. C'est peut-être une piste à étudier, non ? Pour ne pas être obligés de payer des fortunes à des entreprises privées (sans doutes compétantes pour la garde d'enfants, mais que pas grand monde ne peut se payer), non ?

En fait ce qui me fait tiquer c'est la vision "capitaliste" de ce domaine, je veux dire de raisonner que par rapport à l'argent que les parents peuvent fournir sans avoir de vision humaniste et solidaire. Franchement c'est ça qui me gêne vu qu'il s'agit d'enfants (qui évidemment ne sont pas des marchandises)

Répondre
gravatar

A - il y a 4 mois

Alors j'ai rarement vu un commentaire avec autant de mépris. Les gens ne pensent pas à leur petit confort matériel mon cher, mais à survivre avec moins que le smic dans de nombreux cas.

Laurel a eu des levées de fond de plusieurs centaines de milliers d'euros, et reçoit de l'argent chaque mois. Et bien qu'elle les ai investi dans son travail, dans une maison dans le Morbihan, en plus d'un local supplémentaire/maisonnette pour son travail, je pense qu'elle gagne par mois bien plus que la plupart des familles nombreuses de France.

Alors je suis pour la gratuité, hein, l'égalité des richesses tout ça, mais on ne peut pas se le permettre dans une société capitaliste telle qu'elle est actuellement. On travaillera pour le plaisir le jour où ça ne sera pas de la survie.

D'ici là, je pense que Laurel a les moyens de s'octroyer un dîner en tête à tête un soir de temps en temps, pour 7e de l'heure. Ce qu'elle a d'ailleurs fait un temps, elle avait une nounou.

Répondre
gravatar

A - il y a 4 mois

Petit mea culpa après vérification du tipeee : Je ne dis pas que Laurel gagne des milles et des cents non plus. Je prends en compte aussi qu'elle n'est pas seule et qu'à eux deux il y a moyen de payer une babysitter un soir ou l'autre.

Et je ne leur reproche pas du tout de gagner de l'argent, qu'on soit clair, je reproche l'incitation à la gratuité ici qui me semble plutôt indécente.

Répondre
gravatar

ND - il y a 4 mois

Alors désolé si mon propos a suscité du mépris, ce n'était pas le but.
Vous dîtes "mais on ne peut pas se le permettre dans une société capitaliste telle qu'elle est actuellement."
Eh bien justement c'est ça qui me dérange grandement. Non pas, bien sûr, que Adrien et Laurel semblent ramer, mais que le gouvernement actuel cautionne le fait de chier les centaines de milliards pour Pfizer et pour un faux plan de relance qui ne va qu'en direction des mêmes voleurs qui n'ont de cesse de foutre le pognon en Suisse, Jersey, etc... et ce pendant que, comme vous dites, de nombreuses familles de France galèrent avec moins qu'un smic par foyer.
Je ne trouve pas ça normal du tout. Et ça fait même depuis Sarko que je suis grave en colère après ce système qui broye les familles de France (et d'ailleurs aussi) pour engraisser une poignée de petits connard qui de surcroît n'ont pas besoin de tout ce produit issu du vol du peuple pour vivre.

Je dis juste que Laurel, qui bien sûr est très loin d'être un cas isolé, n'a pas la juste récompense de tout le vrai boulot qu'elle fournit (Laurel n'hésite pas à m'arrêter si je me trompe), comme hélas beaucoup trop de familles.

Mais bon, comme chantait Joe Dassin, ma seule parole ça va pas changer le mooooonnndeeee

Allez, je vous quitte avec une petite vidéo qui je trouve est encore énormément d'actualité :
https://youtu.be/GM8IZCD2JFw

Belle journée

Répondre
gravatar

Geo de Forest - il y a 4 mois

Mes parents étaient déjà décédés à la naissance de la première.
Mes beaux-parents n'ont jamais osé prendre la responsabilité de les garder avant l'âge de 2 ou 3 ans. Ils ne leur ont jamais lu un livre ou raconté une histoire.

Répondre
gravatar

Woofy - il y a 4 mois

Ils commencent à être un peu grand, mais sinon pour avoir 30 minutes de pause, il y a la technique de repeindre la barrière.
Un pinceau, un seau avec de l'eau, et on leur demande de "repeindre" la barrière/clôture/portail. Et on peut recommencer tous les week-ends.
Ils sont content d'aider, et ça repose.

Bon, faut avoir une barrière aussi.

Répondre
gravatar

Erable - il y a 4 mois

Roooh quelle idée merveilleuse !

Répondre
gravatar

Isabelle - il y a 4 mois

J'ai un fils de bientôt 3 ans, qui est un trésor. Mes beaux-parents sont morts. Ma mère aurait été ravie de venir s' occuper de mon fils (mes parents habitent loin), mais j'ai eu mon fils trop tard, le cancer du sein de ma mère s'est réveillé à cemoment-là. Elle est tout à fait en forme mais avec sa chimio (bien supportée) elle ne peut pas s'exposer au Covid, donc elle ne peut pas garder mon fils. Et les amis soit sont trop pris (vie active, famille...) soit ne pensent pas à proposer (jeunes retraités). Bref, pas une heure de garde gratuite, jamais. Mon mari est très gentil et il aime notre fils à la folie, mais il a une santé fragile donc ne peut pas garder mon fils seul, ça le fatigue trop. Je pense être plutôt solide mais à certains moments entre le boulot (prenant) et les travaux ménagers (courses, ménage, linge...) j'ai failli péter les plombs, je me suis fait peur. Total j'ai une nounou qui vient à la maison, elle est super, mon fils l'aime beaucoup, elle lui fait faire plein d'activités, quand je rentre la maison est propre et le repas est prêt. C'est ruineux, mais du coup je travaille beaucoup (ce qui est quand même rentable car je gagne malgré tout plus à l'heure que ce que je paye la nounou, et je travaille souvent à la maison donc je vois quand même mon fils très souvent, mais je n'ai pas à le surveiller). Et j'ai fait un emprunt pour pouvoir payer la nounou ^^. Je me dis que ces moments n'ont qu'un temps, et que ma sérénité n'a pas de prix. Sinon, ma fatigue et mon stress gâchent les relations avec mon fils et mon mari, ce qui est pire que tout. Voilà la solution que j'ai trouvée pour ma part, et j'ai la chance que ça passe à peu près, mais je dois dire que je trouve que les parents devraient être davantage aidés. Et encore, bien sûr, on a énormément de chance en France, on a beaucoup d'aides par rapport aux autres pays. Mais je pense que s'il y avait davantage de femmes aux postes de décision, la situation serait meilleure sur ce point. En tout cas, tu as de la chance d'avoir plusieurs enfants. Force et honneur ! Et aussi, bravo et merci pour ton travail, qui est remarquable.

Répondre
gravatar

Valentin - il y a 4 mois

Bonjour à tous.
Si cela peux intéresser, aujourd'hui sort une édition "promo" du tome 2 de Violette à 4,99€ au lieu de 10,95€.
https://www.bdfugue.com/les-enquetes-de-violette-tome-2-top-humour-2022

En principle, c'est un tirage spécial qui est différent de l'édition au prix normal car l'ISBN est différent.

Répondre
gravatar

- il y a 4 mois

pas d'aide par ici non plus, c'est parfois fatiguant mais avec les années ça s'améliore ! En attendant qu'ils puissent lire, le lunii est vraiment une super idée qui peut les occuper pas mal (ma fille adore, les trajets en voiture notamment sont devenus beaucoup plus sereins !), tu rajoutes un casque enfant (voire deux avec un dédoubleur pour éviter les jalousies) et hop ! Ils peuvent rester à côté sagement :)

Répondre
gravatar

Dumati - il y a 4 mois

la fabrique à histoire de Lunii est une petite merveille. Des heures et des heures d'écoute. En plus le catalogue est vraiment bien rempli maintenant et il y a de quoi plaire à mon 4 et mon 9 ans !

Répondre
gravatar

Estelle - il y a 4 mois

Les soirs où ils sont relous, je pense à tous les franciliens qui partent tôt le matin et rentrent tard le soir à cause de leurs horaires de travail et de leur 90 minutes aller passés dans les transports, et qui ne voient presque pas leurs enfants grandir...

Ta BD d'il y a quelques mois, qui rappelait qu'un jour nos enfants ne rechercheront plus notre compagnie de vieux relous, était pleine de sagesse !

Répondre
gravatar

Mlix - il y a 4 mois

Bah mince, Cerise n'a jamais pu vous les garder le temps d'une petite escapade en amoureux sur deux jours / une nuit ?

Répondre
gravatar

Super Salade - il y a 4 mois

J'ai ma fille en garde alternée avec son père. Donc c'est au moins un bon côté de la séparation, on va dire.

Répondre
gravatar

Dumati - il y a 4 mois

Laurel,
Est-ce que tu sais que si tu déclares ton baby sitter sur paje emploi, tu peux avoir des grosses aides pour des enfants de moins de 6 ans ? (différents montants entre 0/3 et 3/6).
Nous employons 2 baby sitters pour des sorties d'écoles 2 fois par semaine, et pour des gardes occasionnelles. Cela ne nous coute vraiment pas très cher, et pourtant nous sommes dans les tranches de revenus assez haute. Nous avons donc jusqu'à 89€ pris en charge par la caf, mais pour des revenus inférieur, ça peut aller jusqu'à 235 €. Il reste toujours au moins 15% à la charge des employeurs.
Qui plus est sur la moitié de la somme restant à charge tu peux avoir un crédit d'impôt (l'argent est directement reversée si cela dépasse le montant des impôts).
Et pour nos baby sitter c'est tout bénéf d'être déclarés. Ils cotisent et ils ont même eut une prime de 100€ payée par la caf en décembre :)

Répondre
gravatar

KoshBigosh - il y a 2 mois

Bonjour Laurel,
J'avais suivi toutes tes péripéties avec ton ancien boulot et j'étais complètement accro à tes planches... puis la vie a continué et j'ai eu d'autres sujets de préoccupation... Je reviens seulement maintenant et je redécouvre ton petit univers avec beaucoup de plaisir :)
Sur cet article en particulier, juste un petit message de soutien : j'ai eu ma fille toute seule. Je l'élève seule, avec tout ce que ça comporte. Elle a quatre ans.
Je n'ai pas d'aide particulière : ma famille est loin, je n'ose pas toujours demander... et quand don fait un enfant seul, on "bénéficie" de ce point de vue très particulier : tu l'as voulu, tu assumes, même si on est de tout coeur avec toi, ça doit être difficile, déjà qu'en couple, c'est pas toujours évident, toussa, toussa... Bref, rien qui fasse vraiment avancer le schmilblick.
Heureusement, depuis environ un an, j'ai de nouveaux voisins qui ont des enfants de l'âge de ma fille et qui, parfois, peuvent me la garder une heure ou deux si j'ai un rendez-vous important.
J'ai également un chéri qui a pris ma fille sous son aile, comme la sienne. Nous n'habitons pas ensemble, mais il me décharge parfois, pareil, pour des rdvs importants...
Mais ma vie de femme, je l'ai un peu oubliée, j'avoue. Et tout ce que ça comporte...
Des soirées romantiques en tête à tête avec mon amoureux ? Hum, comment dire... je crois qu'en a une, il y a 3 ans et quelques ?
Je ne m'en plains pas : c'est ainsi et on fait du mieux qu'on peut, c'est tout.
Donc tout ça pour dire : courage. Oui, ça fait du bien de souffler et de se souvenir que nos gosses, ils peuvent aussi nous manquer, que ça fait du bien à tout le monde...
Ce n'est pas parce qu'on est isolé, en couple, en famille... que les choses sont mieux ou moins bien. Quel que soit la situation, il y aura toujours des difficultés. Mais aussi les bonnes choses pour compenser : il y a de l'amour entre vous tous et ça c'est génial. Et finalement, ok, ce sont des années dont on a l'impression de n'en jamais voir le bout, mais quand elles sont terminées, laissent un petit goût de nostalgie quand même :)
Courage et belles pensées à toi.

Répondre

Les avatars sont liés à l'email via gravatar.com

Page précédentePage suivante