Bonjour,


Petit passage en coup de vent sur mon ordi... (sans prendre aucun risque, on ne croise personne sur le chemin du bureau, on ne touche aucune poignée, et de toute façon on est en voiture), avant de retourner à la maison.


En ce moment, je m'occupe principalement des enfants, je range à fond, je fais le ménage que je repousse depuis très longtemps,

Hélas, étant confinée mon travail ralentit dangereusement.

Dès que je le pourrai, je m'échapperai pour trier mes affaires au bureau et organiser un espace de travail à la maison... enfin, j'essaierai, car le soir, je suis généralement bien trop crevée. On verra bien.


Deux loulous de deux et trois ans, je peux vous dire que c'est du sport ! Heureusement que Cerise est grande, elle aide un peu, merci à elle.


Enfin, je ne me plains pas. Vivant à la campagne, nous avons de la chance d'avoir un espace de vie assez grand, et même un bout de jardin ! C'est un luxe, avec des enfants en bas âge.


J'ai vraiment de la peine pour les familles, en appart, qui ne peuvent pas sortir. Cette période va être infiniment difficile pour elles.

Tout le monde n'est pas capable de faire l'école à la maison (personnellement, je ne pourrais pas), il ne faut pas culpabiliser. Occuper les tout-petits est un vrai travail, soyons reconnaissants envers les équipes pédagogiques qui font des merveilles.


Ça va être dur, aussi, pour pas mal de commerces, de restaurants, d'indépendants, dont les revenus ont chuté d'un seul coup. Moi, ça s'est arrêté (à part le Tipeee (merci !!)) mais nous sommes deux, et Adrien continue son boulot, nous nous en sortirons.

Mais les freelances, les commerçants... ça va être une hécatombe.

Car honnêtement, je ne crois pas que le gouvernement nous aidera, financièrement. On va devoir se dépatouiller tout seuls.

J'espère que les personnes qui se trouveront en grande difficulté pourront compter sur leur famille et leurs proches lorsque cette période sera derrière nous.


Et vous ? Comment vous en sortez-vous ?

Racontez un peu...

Quel est votre quotidien ? Quelles sont vos sources d'information ?

Au niveau du ravitaillement, quelle est votre organisation ?

Vous avez des enfants ? Comment ça se passe avec eux au quotidien ?

Vous faites quoi de vos journées ?

Ça m'intéresse !


Merci ! À bientôt...

Courage à tous !!!!


Laurel

gravatar

Cath - il y a une semaine

J'arrivais à gérer. Temps partiel à 20% le reste en chômage technique. Je garde 96% de mon salaire.
Je mettais tout mon coeur à aider les clients, certains très ingrats, à trouver un vol. Je bosse en compagnie aérienne.

Et puis mon ami Romain s'est suicidé. Je l'ai appris hier. C'est arrivé dimanche après que je me sois fâchée avec lui et foutu dehors après des mois à l'avoir sur le dos et à le tenir comme je pouvais.
Tu l'avais vu à la dédicace en même temps que moi en septembre à Paris. Mais je connais ta mémoire de poisson rouge ;-)

Suis dévastée.
Entourée virtuellement mais putain j'ai jamais eu autant besoin d'un câlin en vrai.

Vais même pas pouvoir aller à son enterrement.

Vie de Merde. Confinement de merde. C'est dur.

Répondre
gravatar

petitelune - il y a une semaine

Je ne te connais pas mais suis sincérement désolée pour toi. Courage, et si tu as besoin de parler à un professionnel, je crois que ceetains organisent des entretiens par skype ou autre.
Ça ne remplace pas un "vrai" contact humain, mais ça peut aider

Répondre
gravatar

Pauline - il y a une semaine

Comme petitelune, je suis vraiment désolée pour toi, même si je ne te connais pas. ça doit être tellement dur à vivre ! Je vais prier pour toi, pour Romain et ses proches...

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Oh, Cath... c'est terrible. Quelle horreur. Je suis désolée pour toi... vraiment.
Cette épreuve est terrible. Courage... Tiens le coup.

Répondre
gravatar

Winry26 - il y a une semaine

Pour moi, pour le moment, pas grande différence. Pas d'enfant, (et ce qui me passe ne fait que de m'achever de m'en convaincre s'il y en avait eu besoin) .
Mon mari et moi télétravaillons tous les deux, c'est juste plus difficile pour le repas de midi, que nous prenions d'habitude au restaurant. Bien qu'habitant en ville, nous avons la chance d'être en maison dans un quartier calme.
Pour les courses, on utilisait déjà pas mal les magasins de livraison, pour être livrés après notre travail, c'est juste qu'il est beaucoup plus difficile d'avoir un créneau. 😉
Nous respectons le confinement au maximum et ne sommes pas sortis depuis dimanche matin. Je pense que je vais vraiment le réaliser demain avec le week-end (mon mari étant très casanier, ça ne le change pas tellement).

Répondre
gravatar

Armelle - il y a une semaine

Coucou Laurel,

Heureusement que Cerise est là pour vous aider à gérer les petits, je pense fort à vous ! 😘
Ici, Benjamin est en télétravail, et moi, alors bon, la bonne nouvelle, c'est que j'ai signé un CDI vendredi dernier, la "mauvaise", c'est que j'ai commencé lundi (cette blague...) 😅

Je suis en agence immobilière (qui gère aussi des syndics de copropriété et qui fait de la gestion locative, d'où la nécessité d'assurer une permanence, et on ne manque pas de se faire solliciter par les gens, qui du coup, profitent du confinement pour se mettre à jour de leur paperasse), fermée au public bien entendu, mais le télétravail est impossible (logiciel sécurisé, boîtes mail pro cryptées...).
Nous sommes 8 à l'agence, mais chacun.e a son propre bureau et nous faisons bien attention lorsque nous nous croisons dans les couloirs.

De mon bureau, je vois tout le parvis de l'Hôtel de Ville du Havre, et je trouve qu'il y a beaucoup trop de gens dehors, des jeunes en groupes, des familles entières en balade, des sportif.ves deux par deux qui semblent à moins d'un mètre l'un.e de l'autre, des couples de personnes âgées (dont un qui voulait venir dans l'agence payer ses charges de copropriété en remettant un chèque en mains propres) (sic).
Une collègue habite vers la plage et nous dit chaque midi qu'elle voit des promeneurs en groupe, des jeunes jouer au foot, comme s'ils étaient en vacances... 😶

La police tourne à vélo en ville (sans masque) et ne verbalise personne, je suis un peu estomaquée de la situation. Les Havrais manquent cruellement de discipline...

En tout cas, on vous fait plein de gros bisous et vous souhaitons beaucoup de courage ! 💜

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Bravo Armelle pour ce boulot que tu as eu !! ❤️
C'est génial d'avoir un bureau à soi. Je suis très heureuse pour toi.

Oh, par contre je n'imaginais pas la situation au Havre comme ça... c'est dingue. 😳 Ici dans mon village il n'y a vraiment personne dans les rues, pourtant d'habitude on a pas mal d'activité dans le coin.

Répondre
gravatar

foducool - il y a une semaine

boh, moi c'est pas trop dur, on a implémenté le télétravail du coup je bosse de chez moi, on a le renvoi d'appel et la visioconférence si besoin
c'est cool de pas avoir à me taper 2h30 de trajet allez-retour ^^
(et sachant que je sors que si vraiment y'a besoin en temps normal, ben ça me change pas des masses lol)

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Et tu arrives à être efficace ? C'est pas évident, parfois, de s'auto discipliner ! 🙂

Répondre
gravatar

Maye - il y a une semaine

J'habite dans un appart a New York et j'avoue que n'est difficile. La puce (3ans et demi) n'a jamais eu autant de bosse, bah oui elle se défoule en sautant et courant partout... D'autant plus qu'ici, ça commence tout juste a décoincer, et avec le système de santé qu'on connait, et surtout leur merveilleux président, ça va pas être glorieux. Rah j'espère vraiment qu'on passera entre les mailles du filet ! Pour la logistique c'est mon mari qui s'en charge, aller-retour au supermarché sans détour et lavage de main avant pendant après. Et savoir que ce n'est que le début me déprime terriblement.

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Courage !! Vous avez quelle surface si ce n'est pas indiscret ? Ta fille ne sort pas du tout ?

Répondre
gravatar

Maye - il y a une semaine

Euh 65 M2 ? Je me souviens plus mais pas loin. Elle sors un jour sur deux pour faire le tour du bloc en courant, mais on a pas d'autres endroit où aller donc on reste à la maison la plupart du temps oui.

Répondre
gravatar

Nico - il y a une semaine

Moi je pense que je m'en sors bien. J'ai pu installer un poste de télétravail chez moi, et ayant de la place, dans une maison en ville avec un coin de jardin, je peux profiter de l’extérieur! Et le parc (fermé) n'étant pas très loin, il y a pas mal d'oiseau qui chante, c'est agréable.
Ce qui est sympa, c'est que ça rapproche beaucoup des amis: on s'appelle, on prends des nouvelles, on reprends contacts avec des anciens amis (qu'on devait rappeler depuis un certains temps), on s'appelle entre collègue...
Ce qui est dur, c'est que n'ayant ni conjointe, ni enfant, ça me manque d'avoir une vraie discussion en face à face, refaire le monde, d'avoir de la vie dans cette maison ... Certains me disent que j'ai de la chance, je pense surtout qu'on regarde les défauts que l'on a, et les avantages qu'on les autres.
Et puis le téléphone, Whatsapp (etc ...) ne remplace pas tout ce qui peut passer quand on est face aux personnes
En tout cas, quelle que soit la situation, je souhaite courage à tout le monde ;-)

Répondre
gravatar

Super S - il y a une semaine

Bonjour, je suis développeuse, En théorie je peux travailler depuis chez moi, ce que je fais régulierement en temps normal.

Sauf que le bâtiment est extrêmement bruyant en journée! entre les enfants, ceux qui discutent aux fenêtres et ceux qui en profite pour faire des travaux...
Mon bâtiment date des années 60 , ce qui apparemment est la pire période pour l'isolation sonore.
De plus mes supérieurs s'attendent à avoir la meme productivité avec la totalité de leur équipe a distance, mais cela est impossible.

J'ai un voisin fragile psychologiquement qui hurle des insultes à chaque fois qu'a 20h tout le monde applaudit les équipes soignantes

En fin une dernière anecdote: Hier matin, je me suis bloqué un nerf. J'ai une douleur intense a chaque fois que je bouge le cou ou le bras. Normalement, je devrait aller voir un kiné pour une manipulation mais ils sont tous fermé par le confinement, et ne se déplace que pour des urgences, "or" mon problème n'en est pas un, à moins qu'il ne s'aggrave jusqu'a la paralysie. Du coup je suis obliger d'attendre la fin du confinement avec une minerve et des antidouleur sans ordonnance qui marchent mal (normalement je devrait prendre de l'ibuprofen pour ce genre de douleur mais c'est déconseillé en ce moment).
Faute de pouvoir consulter un docteur pour cette non urgence je n'ai pas d'arrêt de travail et suis obligée de poser des jours de congés.

Répondre
gravatar

Christophe - il y a une semaine

As-tu essayé un casques à réduction de bruit active ? Ça ne couvrira sans doute pas le voisin qui hurle mais c'est déjà pas mal. Parfois dans le train j'en met un sans même mettre de musique pour être un peu plus au calme.

Répondre
gravatar

fancat - il y a une semaine

Oh non! Est-ce que tu as essayer d'avoir un medecin au téléphone ? On ne sait jamais peut-etre qu'il pourrait te prendre.

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Le conseil de Christophe est bon. Moi les casques me donnent mal à la tête au bout de quelques minutes. Mais sinon des boules Quiès ? C'est très efficace et on les oublie assez vite.
Courage.
(et non, surtout pas d'Ibuprofen)

Répondre
gravatar

La Petite Chartreuse - il y a une semaine

Coucou Laurel!

Ta photo avec les enfants est chouette... Les moments de lecture sont toujours de belles parenthèses ;)

De mon côté j'ai eu de la chance. Je suis chercheuse à Paris en biophysique, travaillant à Jussieu et on nous a autorisé à revenir lundi pour récupérer nos données/autres outils de travail (certains d'entre nous en ont profité pour faire quelques dernières expériences ;) ). J'ai pu rejoindre au dernier moment mon compagnon qui vit à Nancy, où il a une maison et un jardin.

Il fait très beau et chaud depuis le début de la semaine, les oiseaux chantent dans le jardin, et heureusement les trois enfants (9, 14 et 16 ans) peuvent donc profiter un peu de l'air libre. La plus petite a passé une journée à se créer un arc et des flèches à partir de branches du figuier qu'on a taillé.

Les devoirs continuent, et ils les font, entre autres des lectures du Quotidien et Petit Quotidien (qui sont gratuits en ce moment, pour 90 et 15 jours, il suffit de créer un compte : https://digital.playbacpresse.fr/creer-compte/etape-1, créer le profil de l'enfant sans renseigner le champ numéro d'abonné, entrer le code promo MQTCO pour avoir accès à Mon Quotidien version PDF pendant 90 jours, et pour Mon Petit Quotidien, ajouter un autre enfant depuis l'espace parent toujours sans renseigner le champ numéro d'abonné, et indiquer le code promo LPQCO pour avoir accès au Petit Quotidien version PDF pendant 15 jours).
On a aussi reçu un lien par la fondation de "la main à la pâte", qui promeut la science auprès des enfants, proposant plein de ressources pédagogiques pour aider à l'apprentissage à la maison : https://www.fondation-lamap.org/continuite-pedagogique.
J'espère que ça pourra aider d'autres personnes :)

Mon compagnon et moi proposons aussi souvent des activités pour varier le quotidien, divers jeux de société, faire la cuisine tous ensemble, et même faire des séances de sport ensemble (hier on était 3 à faire des abdos en suivant une séance que j'avais enregistrée, c'était rigolo !)
C'est plus difficile pour deux des enfants qui étaient habitués à faire beaucoup de sport, mais heureusement au jardin il y a activités physiques à faire (apprendre à se servir du sécateur pour couper le lierre ;)).
De mon côté j'aime beaucoup lire, écrire, dessiner, danser... Tout ça peut se faire à la maison et tient éloigné l'ennui pour l'instant ;)

Côté travail, nous sommes tous les deux chercheurs, donc habitués pour partie au télétravail. C'est un peu compliqué lorsqu'il y a des cours en ligne à donner en visioconférence, mais on peut s'isoler dans deux pièces différentes. On a trouvé que Zoom (https://zoom.us/fr-fr/zoomrooms/software.html) est un super logiciel pour faire des réunions ou rencontres (hier j'en ai fait une avec 12 personnes, tout le monde se voyait et s'entendait très bien !), mieux que Skype j'ai trouvé.

Je pense, de mon côté, qu'il faut essayer au maximum de garder un rythme proche de celui qu'on avait en travaillant (se lever le matin et travailler en journée, le soir étant consacré à la détente), afin de ne pas se décaler, parce qu'il y aurait risque de confusion entre semaine et weekends très facilement sinon, et après c'est difficile de se dégager vraiment des moments pour soi si on culpabilise de ne pas avoir assez travaillé (en se levant à midi par exemple). Je pense que pour les enfants aussi (dans une certaine mesure, on ne les lève pas à 8h mais à 9h30, on essaie que tout le monde soit levé par exemple), c'est important qu'il reste un semblant de cadre, sinon on a vraiment une perte de repères, qui n'est pas très agréable (en tout cas, je l'ai vécue de mon côté pendant quelques mois, dans des circonstances différentes où je travaillais de chez moi ou du boulot mais que je n'avais absolument pas d'horaires et pas d'interactions sociales, c'était vraiment dur, je me suis démotivée assez vite).

Pour l'instant ça tient, on verra ce que ça donne à l'usure ;)

En source d'infos je lis la matinale du monde (appli sur téléphone), qui me permet d'avoir une vue générale d'un ensemble de sujets (pas que du virus ;) ), et permet de s'évader un peu. J'évite d'écouter trop la télé ou la radio, je trouve ça un peu anxiogène d'entendre toujours les mêmes mots qui reviennent, et qui me tournent dans la tête longtemps après, je préfère lire des nouvelles au calme.

A part le jardin, les enfants ne sortent vraiment pas par contre, et nous avons fait les courses pour deux semaines lundi dernier donc seulement l'un d'entre nous sort acheter du pain une fois par jour.

Je pense que ça doit vraiment être plus difficile si chacun n'a pas un espace à soi pour se sentir un peu tranquille. J'espère que tu arriveras vite à réorganiser ton espace Laurel, pour te sentir un peu tranquille quand tu le souhaites. C'est vrai que plus les enfants sont petits, plus ça doit vraiment être difficile :( J'ai une collègue que j'ai vue hier qui a fait la réunion avec son petit de 1 an et demi, dans la même salle que son mari qui faisait une autre réunion avec son travail en même temps. Ils prenaient des tours pour s'occuper du petit. Mais elle arrive quand même à travailler et à avancer sur de l'analyse de données, je suis impressionnée :o

Bon courage à toutes et à tous <3

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Merci beaucoup pour ton commentaire. 💕

Répondre
gravatar

Elch - il y a une semaine

Eh ben moi je suis prof :-P

et merci, vraiment d'avoir pensé à nous, parce que clairement en ce moment on douille et tout le monde nous oublie (comme d'ailleurs on oublie les caissier-e-s et les magazinier-e-s qui nous permettent de continuer à bouffer !)

alors rien à voir avec les soignant-e-s bien sûr, mais on fait clairement face à l'incurie et au manque de préparation de nos tutelles, les outils officiels plantent gaiement X-(

bilan des courses, ben je fais cours en streaming sur Discord :-D

Bon après j'ai des post-bac donc ils sont dégourdis et capables d'autodiscipline, mais la semaine qui vient de s'écouler a été très très dure (d'autant qu'avant vendredi dernier, je ne connaissais Discord que de nom)

sinon je me plains pas, je vies seule avec un chat, j'ai un petit extérieur, donc clairement, je suis dans des conditions absolument idylliques par rapport à beaucoup

et comme je suis pas mal casanière, je pense que l'isolement ça va aller (enfin, on verra, toutes façons je parlais DEJA à mon chat avant O:-) )

Et pour les courses ben pour le moment je ne suis sortie qu'une fois, trajet à vélo lavage des mains avant et après

On verra en faisant :-/

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Aïe, je te comprends, je déteste aussi apprendre un tout nouveau logiciel. 😊

Répondre
gravatar

Marion - il y a une semaine

Bonjour Laurel, bonjour les lecteurs du blog.
Nous habitons une maison à la campagne avec un jardin, donc en ce moment c'est un luxe que j'apprécie !
Mon mari est en congés (son employeur a demandé à un maximum de personnes de solder les congés) et profitera du dispositif pour garder les enfants. Je suis en télétravail improvisé et notre fils de 10 ans saute partout et lit des BD entre 2 exercices...
Nous avons la chance de pouvoir aller dans le jardin, parler avec les voisins de part de d'autre de la rue...
POur le moment, j'ai du travail, mais j'ai peur de ne pas arriver à garder la motivation tout le temps qu'il faudra.
Bon courage à ceux qui sont en appartement, énorme merci à tous les soignants. Et un gros gros câlin à Cath du 1er commentaire.

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Et à 10 ans, il sait s'occuper tout seul ? Vous avez des plages de liberté ? 😊
Merci pour ton commentaire ! Courage pour le boulot.

Répondre
gravatar

individu1671137 - il y a une semaine

Pour l'information, je me contente du fil du journal Libération ( https://www.liberation.fr/direct/coronavirus_388/ ), avec des nouvelles vraiment nouvelles, pas d'informations qui tournent en boucle, pas d'avis d'"expert"…

Répondre
gravatar

Pascal - il y a une semaine

Avec 3 enfants (10,7 et 3 ans) à la maison dont 2 qui ont besoin qu'on soit derrière pour travailler, les journées ne sont pas ennuyantes. Chômage pour moi depuis un petit moment et ma femme qui a lancé son activité de création, fabrication de sacs (lylyrouge.fr), les enfants nous prennent pas mal de temps mais on peut se relayer. A la campagne, il fait beau, du coup pendant les pauses, ils peuvent sortir dans le jardin et nous souffler. On essaie de faire des drives plutôt que de se balader dans les rayons mais il faut trouver ce dont on a besoin et ne pas se tromper (ex les plaquettes de beurre en 125g, c'est moins cher mais parce qu'elles sont plus petites).

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Oui, le Drive, bonne idée.

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Sympa, la boutique. Je viens de passer commande d'une pochette pour les lunettes.
(d'ailleurs rien ne presse, inutile d'aller à la Poste, attendez la fin du confinement, aucun souci)

Répondre
gravatar

Pascal - il y a une semaine

Merci pour la commande! La poste propose de récupérer les colis à envoyer depuis sa propre boite aux lettres. Ca permet de ne pas sortir...

Répondre
gravatar

CLaire - il y a une semaine

Alors moi, finalement, je ne m'informe pas tant que ça, puisque finalement, il se passe moins de chhoses que d'habitude (à part l'actualité Coronavirus, qui est moins sujette à la subjectivité journalistique que les sujets habituels - les chiffres, ce sont des chiffres). Donc Google Actualités me suffit, en dehors de mon abonnement à la presse papier hebdomadaire.

En ce qui concerne le ravitaillement, j'ai fait de très grosses courses lundi afin de ne plus avoir à me déconfiner avant un bout de temps. On est bons pour un moment. On ne consomme pas de pian quotidiennement, et on en a d'avance au congélateur.

Ici, trois enfants de 6, 4.5 et 2 ans et des brouettes. Ça se passe bien. Les aînés jouent ensemble tout le temps, le petit devient assez autonome dans ses jeux et zone dans le "grand) jardin dès qu'il fait beau. On fait un peu de "continuité pédagogique" avec les grands, mollo. Le petit n'est pas encore en âge scolaire. En gros, c'est tranquille

Les enfants se couchent lus tard que d’habitude, car après avoir galopé dans le jardin, les siestes sont assez mastoc. Ils se lèvent donc un peu plus tard, les aînés trouvent leur petit-déjeuner sur la table, puis jouent un peu chacun dans leur chambre. Le petit grasse-maine, et nosu avec ; on se lève quand il se réveille. Il prend sou biberon dans son lit en bouquinant pendant qu'on se prépare, et la matinée est déjà presque finie.
On déjeune, les enfants jouent, les enfants dorment, je fais des jeux ou les fais colorier à leur réveil, on dîne, ils jouent, ils se couchent, on se couche après.
On travaille pendant qu'ils dorment, qu'ils jouent, mais pas à temps complet. Je suis prof, et certains collègues font criser les parents à donner bien trop de boulot, donc j'essaie de donner toute la semaine d'un coup, des choses qu'ils peuvent facilement faire en autonomie, avec le dictionnaire, le Bescherelle ou tout simplement le corrigé que je leur envoie.

Bon confinement à tous !

Vous faites quoi de vos journées ?

Ça m'intéresse !

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

La continuité pédagogique, c'est vraiment compliqué j'imagine, oui ! Surtout avec plusieurs enfants d'âges différents.
En tant que prof, tu trouves que ce n'est vraiment pas bien de laisser tomber les devoirs, à cette période, et de laisser les enfants jouer, s'ennuyer, lire ?
(je demande par curiosité mais ne suis pas concernée)

(par rapport à ta question je dessinerai une petite note sur un coin de table pour décrire notre quotidien, ces prochains jours ! 😊)

Merci pour ton commentaire !

Répondre
gravatar

CLaire - il y a une semaine

Pour notre "grand " en grnde section et notre "moyenne" en moyenne section : les maîtresses ont collé un mot dans le cahier vendredi dernier. C'est assez cool :
- lire des albums (vocabulaire et goûr pour la lecture, je suppose)
- jeux de dés ("maths", apparemment)
- coloriage, pête à modeler (entraîner et muscler les petites mains en vue de l'apprentissage de d'écrit)

Les parenthèses sont de moi

Pour les GS, il fallait aussi s'entraîner à écrire papa et maman en attaché, parce qu'lis l'ont fait à l'école, et un truc avec les lettres du prénom, que j'ai oublié, parce que le marmot s'enquille déjà des j'aime lire, alors la préparation à la lecture, hein...

Clairement, mes deux aînés qui n'ont que 18 mois d'écart passent le plus clair de leur temps à jouer ensemble, aux Playmobil, à des jeux "d'imitation" dont ils inventent le scénario (ils vont à l'hôtel dans une des chambres et je les retrouve en culotte, ils décident que c'est l'anniversaire d'un doudou et le fêtent...). Moi, comme toi, j'en profite pour ranger mon bureau et faire tout ce que je procrastinais, et quelques jeux de société avec eu dans l'intervalle. On tâche de faire un petit moment coloriage ou cahier d'activités divers - qu'ils avaient avant - le soir.
Sinon, jouer, imaginer, s'ennuyer, c'est effectivement fondamental.
EN ce qui concerne l'activité physique, on a le petit arsenal de porteurs / vélos / trottinettes dans le jardin, et le chamboule tout de l'anniversaire du grand de samedi dernier.

Le petit (27 mois) nous apporte parfois un bouquin, mais patrouille assez bien avec ses jouets et peut zoner des heures dans le jardin dès que le temps le permet (adieu jonquilles). Il vient de temps en temps nous coller 10 minutes pour une séance de câlins et repart faire sa vie.

Finalement, pour mes collégiens, il serait raisonnable, sans aller jusque là, sur le même modèle : pas trop de formel qui va faire criser les parents parce que l'ENT ne fonctionne pas, qu'ils n'arrivent pas à récupérer le doc ou à l'imprimer parce qu'il n'y a plus d'encre. Pour les autres matières sais pas, mais quand je vois le niveau en français de la plupart de mes collégiens, pour qui lire et devenu au mieux une perte de temps au pire une rude épreuve, et dont l'orthographe et la construction de phrases absolument aléatoire (j'habite une région sinistrée), je me dis que déjà, s'ils lisaient tour les jours et qi leurs parents leur faisaient des dictées (ou retrouvaient un bon bled de 'école primaire), en profitant qu'à la maison, les camarades ne sont pas là pour nous distraire et nous détourner du travail demandé, je les retrouverais dans de meilleures conditions que je ne les ai laissées, et serais plus optimistes quant à leur poursuite d'études et leur vie future de citoyen adulte (on vit dans un pays de droit écrit).
Je donne des devoirs, effectivement, mais pas journellement. Je préfère donner toute la semaine d'un coup, ce qui permet deux familles de gérer leur temps en adaptant en fonction des jours, avec les corrigés, afin de ne pas faire criser les parents qui eux ne sont pas tous profs. D'ailleurs, certains de mes collègues profs s'arrachent les cheveux avec les devoirs de leurs enfants scolarisés dans d'autres établissement, car c'est trop long, trop compliqué, en tout cas sans le prof à côté pour expliquer.
Dans notre académie, nous avons reçu des consignes claire (en tout cas, pour le collège) : pas de nouvelles notions, des révisions, pas de surcharge.

Je suis en dissonance cognitive, entre l'inquiétude pour les malades, les soignants, d'un côté, et mon petit nombril, qui lui est absolument ravi : rester chez moi, en famille, sans sortir, ça me convient très bien. Et j'aurais volontiers fait de l'IEF si j'avais pu me le permettre financièrement (mais j'ai soi pas les bons parents, soit pas épousé le bon mec :D), donc je suis obligée de travailler et de percevoir un salaire. Sauf qu'avec le virus, même si bien sûr je prépare du travail pour mes élèves, je l'envoie, etc., je fais quand même de l'IEF à côté. :)

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Merci pour ta réponse !

Répondre
gravatar

PDO - il y a une semaine

A ben moi, je trouve ça assez agréable (pour moi s'entend, pas pour les malades, mais c'est ma position qu'on a demandé). Il n'y a presque personne dehors, on peut se promener tranquille dans les parcs (La Belgique voit les choses autrement que la France, à condition de mettre en application les mesures de "distances sociale"), si on doit prendre la voiture c'est top dégagé, un vrai bonheur.
Point de vue contacts humains ça ne me manque pas, j'ai un million de choses à faire chez moi. Les magasins ça s'arrange (les dingues qui ont fait du serial-stockage, c'est un peu fini).
Donc, à ce stade tout va bien.
Je trouve la période socialement instructive et assez passionnante. Je me demande combien de séparations et de divorces vont avoir lieu après les 2-3 mois de confinement attendus. Ca ne va pas être facile de survivre à la présence de son - sa partenaire alors qu'en temps normal, en la croisant 10 minutes le matin et 2 heures le soir, il/elle arrive déjà couramment à nous gonfler.
Alors après 3 mois... ça va être chaud.
Bon, en contrepartie, il y aura aussi ceux qui, l'ennui aidant, vont nous proposer un nouveau baby boom dans les 9/12 mois qui arrivent.
Comme je disais, ça va être sociologiquement intéressant.

PDO

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Oui !

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Pour les divorces, c'est clair... les naissances, je ne sais pas trop. 🤔

Répondre
gravatar

PDO - il y a une semaine

C'est vrai que contrairement au baby-boom des années 50, actuellement on dispose de la contraception. Ca va impacter les chiffres. Mais tout de même, une petite modification de la courbe des naissances me parait probable.

Répondre
gravatar

Em - il y a une semaine

On est bien content pour ta satisfaction PDO, et tu verras, si l'épidémie décime dans les proportions qu'on évoque, ça va bien nettoyer dans les parcs, pour longtemps 😒

Moi je suis très heureux de vivre et travailler avec mon conjoint, 24/7, depuis 25 ans. Nos 2 ados suivant l'instruction en famille depuis toujours, tout va bien pour eux, bonne humeur à 100 %. Mais leur copains vont leur manquer.
On vit dans une maison, avec jardin, chouette village, et c'est le printemps.

Pour autant, savoir que tant de gens continuent de bosser, la peur au ventre, en prenant des risques, pour soigner, maintenir les commerces 'essentiels', etc… ça bloque mon petit bonheur de confiné à la campagne.

Avant même que de flipper parce que, un couple d'indépendants, pas question de chômage, ni partiel ni total, pas de revenus pour déjà 1 mois, certainement 2, probablement plus.

ps : pour 1 cas testé et comptabilisé, certainement 5 à 10 asymptomatiques mais contagieux, se baladent. Ecoutez les soignants qui vous supplient, restez chez vous !

Répondre
gravatar

PDO - il y a une semaine

Bah, Em.
Dans les années ,50, il y avait +/- 4 milliard d'individus sur terre. Et il y avait déjà des gens dans les parcs. Avec presque 10 milliards actuellement, on a de la marge pour dépeupler les espaces verts! Ne sois pas pessimiste comme ça! :-)

Répondre
gravatar

Kleklet - il y a une semaine

J'aimerais bien parler aussi de mon quotidien, ça me fait du bien de pouvoir en parler. Malgré le regain d'interactions virtuelles, je n'arrive pas vraiment à en parler à mes amis. J'espère éviter quand même de livrer mes états d'âme en pâture dans les commentaires. Ne me blâmez pas si je n'arrive pas à respecter la "distance sociale"! :p

Personnellement, j'ai l'impression de vivre une histoire de science-fiction. C'est assez surréaliste... et en même temps, je pense qu'on est beaucoup, parmi ceux qui se sont exprimés ici, à faire partie des gens assez bien logés. Comme dans les histoires de sci-fi, les premiers à trinquer sont les gens défavorisés, sans-abri, etc.

Pour ma part, je n'ai pas à me plaindre. Je vis à la campagne, je suis en bonne santé, mes proches aussi, même les plus âgés. Mes grands-parents me donnent parfois des sueurs froides, ils sont têtus tous les deux et ne comprennent pas les consignes: leur simple utilité, ou ce qu'on ne doit plus faire... Mon grand-père continue à aller voir des gens, à leur faire la bise et à leur serrer la main! Et il ne comprend pas qu'on soit inquiets pour lui, parce qu'il se sent bien!

Niveau revenus, dans mon malheur j'ai de la chance, parce que la situation qui me minait le moral jusque-là m'évite des tracas. Je vis toujours chez mes parents pré-pensionnés, et à mon âge ça me complexe beaucoup; je n'arrive pas à trouver du boulot, et je ne parviens pas à lancer mon activité artistique à cause de mes mille angoisses.
Mais quelque part, j'aurais pu me voir réellement menacée par la précarité si j'avais eu un boulot et que je vivais sous mon propre toit.
Sachant le type de job, quels secteurs m'attirent et quel salaire j'aurais eu (pas très élevé pour des raisons diverses), les chances auraient été plus grandes que mon boulot soit mis sur pause, purement et simplement, et que ça me plonge dans un grand embarras financier.
Si j'avais été indépendante, j'aurais peut-être eu des commandes, mais peut-être que non: les gens font plus attention à leurs dépenses.
En attendant, je continue à faire ce que je faisais déjà, j'aide mes parents à tenir la maison pour compenser l'aide financière qu'ils m'apportent.

Je n'ai jamais eu beaucoup de vie sociale, j'aime mes amis mais j'ai énormément de mal à les voir parce que nos vies et nos moyens sont très différents. Les rares retrouvailles ont été annulées pour éviter la contamination.
Heureusement, on se parle plus par les réseaux sociaux; ça ne remplace pas mon besoin de voir des gens en vrai, mais ça compense pour l'instant.
Et puis, à force de connaître l'isolement, je suis passée maître(sse) dans l'art de meubler ma solitude. C'est pas jojo à dire, mais le confinement ne change pas grand-chose pour moi. Il y a des gens qui en souffrent plus mais j'avais besoin d'en parler un peu quand même.

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Kleklet > Merci pour ton commentaire. N'hésite pas à parler, ici, aucun souci. Je ne crois pas qu'il y ait grand-monde qui juge, dans cet espace les gens sont très bienveillants.
Il n'y a pas de problème à vivre chez ses parents, ou à y retourner en tant qu'adulte, c'est très répandu aujourd'hui. Ça se passe bien, avec eux ? Si oui, c'est le principal...
Avec Adrien, on sait qu'on aura toujours une pièce dans un coin, qu'on pourra aménager plus tard au cas où un des enfants revient à la maison. Quel que soit l'âge bien sûr.
Eh bien, si tu es soulagée d'avoir échappé de cette façon à la précarité, c'est plutôt une bonne nouvelle.
Par contre, courage pour tes grands-parents. Même si le risque n'est pas très élevé, surtout s'ils vivent à la campagne, ça reste un danger de trop voir d'autres personnes. J'espère qu'ils finiront pas entendre raison.

Répondre
gravatar

Kleklet - il y a une semaine

Merci. De m'avoir lue, de ne pas m'avoir jugée, de m'avoir répondu... ça n'a l'air de rien, mais ça compte beaucoup pour moi.
Je vais quand même tâcher de ne pas trop m'épancher, ce n'est pas dans mes habitudes, et ce n'est pas ton rôle non plus de consoler tout le monde... ^^' j'ai profité de ce post pour essayer de relâcher un peu la pression, c'est tout.

Heureusement, la cohabitation se passe bien avec mes parents, c'est une chance. Quant à mes grands-parents, ils ont reçu chacun un sermon de la part de la part de mes parents... ^^' ils devraient enfin appliquer correctement les mesures de confinement!

C'est bien que vous ayez prévu une pièce pour vos enfants plus tard. La vie professionnelle est bien plus aléatoire aujourd'hui et le noyau dur de la famille reste parfois la plus grande aide qu'on peut espérer actuellement. Dans ma famille, tout le monde est devenu indépendant financièrement (très) jeune, mes proches ne comprennent pas forcément la galère que c'est de trouver du boulot aujourd'hui.

Bon courage avec le confinement! Je te souhaite d'être accueillie par plein de commentaires positifs sur ton site et que ça te fasse une bulle d'air.

Répondre
gravatar

Alice - il y a une semaine

Tu dis que Cerise aide. Mais Adrien ?

Répondre
gravatar

PDO - il y a une semaine

On imagine qu'il n'en fout pas une bien sur. Il est devant la TV et il boit des bières. Ce n'est qu'un homme hein. What else?

PDO

Répondre
gravatar

Axel - il y a une semaine

Adrien ne peut pas "aider" à s'occuper des enfants, puisque c'est autant sa responsabilité que Laurel...

Ta question illustre quelque chose que je me suis dit : le confinement est une opportunité de prise de conscience sur la charge mentale :)

Courage à tous les 5 <3

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Alice > Oh, lui il fait la cuisine, et heureusement, car il est très doué ! Ça m'aide beaucoup car je déteste ça. 😊 Pour compenser c'est vrai que je garde plus longtemps les enfants que lui. Mais ça nous va. 👍 Chaque couple essaie de trouver son équilibre. 💕

Répondre
gravatar

Alice - il y a une semaine

Justement.

J'ose espérer que Laurel n'a pas à supporter la charge mentale.

Répondre
gravatar

PDO - il y a une semaine

En bon MGTOW, je dirais qu'Il y a une excellente manière de ne pas supporter la charge mentale: c'est de ne pas inviter l'adversaire dans sa vie.
Ceci dit, vous menez votre vie comme vous voulez hein..:-)
(Et ce n'est pas une critique adressée à Laurel, juste aux victimes auto-proclamées)

Répondre
gravatar

Alain - il y a une semaine

Ou alors "l'adversaire" assume, avec ses castagnettes (la grosse plupart du temps), et fait le ménage, la vaisselle, et s'occupe des gamins, à égalité avec sa conjointe.

Répondre
gravatar

Axel - il y a une semaine

Ca me peine qu'en voulant être accueillante dans son espace commentaire, Laurel laisse librement s'exprimer les mascu :(

Répondre
gravatar

PDO - il y a une semaine

Ou tu prends un chien. C'est bien aussi, l'amour inconditionnel et désintéressé.

Répondre
gravatar

Em - il y a une semaine

Comment je n’arrive même pas à avoir de la compassion pour toi... mais davantage à ce pauvre chien à qui tu imposes ta présence 🙄

Répondre
gravatar

PDO - il y a une semaine

Tu fais partie d'une société de bienfaisance quelconque en manque d'actions positives, Em? Pourquoi devais tu avoir de la compassion pour moi, sans rire? Il y a une raison? J'aurais imploré ta compassion? J'ai demandé quelque chose?

Mais c'est tellement sympa d'en avoir pour ma petite chienne: elle est morte il y a 3 mois d'un cancer du poumon. Donc, merci pour elle.

Répondre
gravatar

Beth - il y a une semaine

Étant en Australie actuellement, je commence doucement a baliser car le gouvernement Français a fait comprendre que d’ici quelques jours / semaines, plus aucun vol international ne prendra place pendant quelques mois.

J’ai de la chance de faire du télétravail actuellement mais en temps qu’“expat”, si jamais je me faisais virer je n’aurais droit a aucune aide. Donc aucun chômage + loyer excessivement cher + ma colloc qui pense se barrer bientôt pour trouver un taff en tant que nanny: Je suis vraiment inquiète de la situation.
C’est tres tres flippant de voir tout le monde sur Facebook se barrer au plus vite pour l’Europe car évidemment, leur job de serveur, hôtesse d’accueil et autre a été supprimé. Du coup tout le monde se retrouve avec des chambres vides dans leur colloc.

De toutes les manières le bail de mon appart ne sera fini qu’en Août donc je vais rester ici et espérer que tout se passe plus ou moins bien.
Quant a l’épidémie, nous n’avons pas encore vraiment de restrictions strictes mais les gens limitent beaucoup leurs déplacements, on a le meme problème des pates et du PQ qui manquent (D’ailleurs on a été les premiers idiots à créer ce problème) et les plages ont été récemment fermées.
Beaucoup pensent que le lockdown n’est plus très loin.

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Cette situation que tu décris ressemble beaucoup à la Californie.
Et j'ai reçu un email hier du Consulat à San Francisco (je suis encore sur leurs listes, même en étant partie) qui expliquait qu'il restait 3 jours pour prendre l'avion avant un mois sans aucun vol. 😳
Bon courage !!

Répondre
gravatar

Beth - il y a une semaine

Oui la situation semble la même partout pour les “expats”. Quel stress de voir des messages du gouvernement dire “Rentrez au plus vite, ou alors assurez vous d’avoir des économies jusqu’à Septembre”. Septembre! Jamais de ma vie je n’ai eu d’économies personnelles qui me tiennent 6 mois sans travail et chômage. Surtout dans une ville où mon loyer est de $600 la semaine.

J’ai de la chance d’être pour le moment encore employée, mais l’Australie étant très libérale de droite, mon contrat peut être rompu à n’importe quel moment.

Pour la première fois de ma vie je contemple devoir dormir sur le canapé de mes amis si jamais je me fais virer car il n’y aura plus d’avions pendant quelques mois Même si je voulais rentrer chez mes parents.
Surtout que déjà 3 de mes amis sont maintenant sans emploi (Un a l’aéroport, une libraire et un autre dans le cinéma).

En tout cas merci et bon courage aussi!

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

6 mois d'avance ? Mais qui a ça ! Presque personne ! 😳

Répondre
gravatar

bertrand - il y a une semaine

Beth

Je compatis, j'ai vecu en Australie plusieurs annees et lors de la derniere recession j'ai eu des sueurs froides vis a vis du cout de la vie la bas.
Meme si c'est liberale, et que la plupart des visa 457 et 481 n'ont pas acces a Centralink, si tu as plus d'un an avec le meme employeur dans une societe au dessus de 15 employes, il y a un redundancy pay: (https://www.ilo.org/dyn/eplex/termdisplay.severancePay?p_lang=en&p_country=AU&p_all_years=Y)

Ce n'est pas follichon et que ca ne te fera pas tenir six mois.

Répondre
gravatar

Beth - il y a une semaine

Coucou Bertrand,

Oui on a l’impression que l’Australie se rapproche de l’Europe avec son Medicare alors qu’en fait c’est un système très américain au final.
Malheureusement cela fait quelques mois que je travaille en casual pour ma boite actuelle. Je ne me fais pas d’espoir, je n’aurais sûrement aucune aide.

Mon plan d’action c’est prier ne pas me faire virer (oui très pratique), et économiser de quoi survivre jusqu’à au moins Août si je venais à perdre mon travail. J’espère que la fermeture des bars, cafes et autres ne durera pas 6 mois comme l’estime le gouvernement et que les frontières re ouvriront plus tôt que prévu.

En attendant, les billets Qatar coûtent entre $3000 et $12 000 pour rentrer en France donc autant attendre sur place! Ride it out comme on dit

Répondre
gravatar

Twix - il y a une semaine

Bonjour, j'ai lu tous les commentaires avec intérêt. Quelle chance d'être confiné à la campagne en famille avec des enfants sages :-) Je vis en ville dans un chouette appart avec une mini terrasse qui fait mon bonheur. Et un chat qui croit que la vie a changé et que j'ai décidé de tout abandonner pour être près de lui h 24 :-D. Je suis en congé mais je reprends lundi un travail où le télétravail est organisé et obligatoire à présent (je suis en Belgique) mais reste à voir concrètement ce qui va se passer. Je suis partagée entre le bonheur d'être chez moi, au calme, à écouter les oiseaux qui chantent un air moins pollué, et l'idée de la réalité sanitaire à quelques rues. J'ai peur aussi pour mes proches dont les parents pas très raisonnables. Pas mal de personnes âgées me disent :" bah à mon âge hein je meurs c'est pas grave" et c'est super anxyogene à entendre je trouve car je me dis qu'ils vont se mettre en danger, donc risquent d'être malade, donc comment ferais-je etc ? Sinon c'est très intéressant de voir pour une fois les gens vivre comme moi ! : dans la calme, chez soi, sans être en bande, et se consacrer aux loisirs d'intérieur. Enfin (désolé j'écris un peu en vrac), j'ai peur car des lundi je reprends les transports, je vais toucher des boutons d'ascenseur croisé des collègues dans des petits espaces, etc. Autre chose, j'ai du mal à comprendre les gens qui ont du mal à accepter le confinement et à rester chez eux, car on n'est pas Anne Franck dans sa cachette, ni paraplégique sur un lit, ni en prison (pour la plupart) et je trouve qu'être bloqué chez soit dans son petit confort avec le WiFi etc et à passer du temps à s'occuper de soi, de son intérieur et de sa famille, y a pire. Évidemment je parle ici de gens qui n'ont pas l'angoisse de perte de revenus, ni un conjoint toxique ou des enfants hyperactifs sur le dos. Voilà en fait, tout est relatif. On a la santé et il s' agit de quelques semaines ou mois à passer. Bon courage à tous :-(
)

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Merci Twix pour ton commentaire. Mais je n'ai pas compris, tu vas être en télétravail ou pas ? Si tu dois sortir : courage à toi. 😕 Sois prudente.

Répondre
gravatar

Twix - il y a une semaine

On télétravaille 2 jours sur 5. Par contre on peut à présent faire notre horaire selon nos facilités pour éviter l'heure de pointe du moment que les heures dont prêtées, et ça c'est chouette. Le nettoyage est vraiment accentué. Il y a des desibfections. Et les transports m'ont heureusement surpris car on voyait et'y sentait le gros nettoyage et il n'a avait presque personne. J'ai quand même toujours une appréhension comme tout le monde.

Répondre
gravatar

x) - il y a une semaine

Coucou,
Pour moi le confinement a débuté juste après (24h) que j'ai eu confirmation de mon état... de parturiente ! Il ya 6 jours.
C'est d'un côté bien pratique de pouvoir se reposer comme je veux et interroger google H 24 avec toutes mes questions diverses et variées. De l'autre côté ce qui est plus génant c'est que le (futur) Papa a un travail assez exposé au personnes fragiles et malades.
Comme maintenant je suis aussi une personne fragile, j'ai peur de le voir et de chopper le connaro-virus... Et comme on habite pas ensemble, malgré tout notre amour, on peut s'épargner les visites. Oui, ma situation n'est pas très habituelle, je vous avoue que je suis très inquiète et curieuse de voir ce qu'il va advenir.
Sinon, je tv travaille un peu, mais curieusement je n'ai pas trop le coeur à, surtout que l'activité réduit beaucoup avec les nouvelles dispositions du gouvernement.
Je regarde des séries (the crown en ce moment).
Demain j'ai envie de peindre pendant que j'ai encore du temps et du courage pour. Après je pense faire aussi au moins un masque en couture pour ma petite soeur qui travaille dans un milieu à risque avec peu de moyens. Et ca me rend MALADE de devoir palier la connerie et les décisions prises par les hautes sphères en bidouillant des MASQUES EN TISSUS. On est quand même dans les pays qui participent au G20, G7, et on n'a pas réussi à protéger les soignants. Plus cheap tu meurs. (et c'est le cas. Triste)

Répondre
gravatar

Ori - il y a une semaine

Félicitation pour ta grossesse.
On désigne habituellement les femmes enceintes comme "fragiles", mais j'ai lu quelque part qu'il n'est pas du tout établi qu'elles soient spécialement exposées, avec le coronavirus. Des femmes enceintes l'ont eu, en ont guéri. Je ne crois pas qu'aucune soit décédée. Les femmes enceintes étant jeunes, elles ont statistiquement moins de risque de complication (c'est à dire très peu), sauf prédisposition. De plus la maladie n'est pas transmise au foetus.
Mais tu as peut-être déjà lu tout ça (ou autre chose, d'ailleurs ?)

Répondre
gravatar

X) - il y a une semaine

Coucou. Merci pour ta réponse. Je t'avoue que je ne sais pas trop pour ce qui est du danger de transmission. J'ai entendu parler de cas où le bébé était né en étant positif au coronavirus en chine...
Pour ce qui est de moi, je n'ai pas de prédisposition particulières.. Mais je reste méfiante. On verra.

Répondre
gravatar

C - il y a une semaine

Coucou!
Je suis aussi enceinte, mais dans mon 5è mois. Je télétravaille, mais le plus dur est pour celles qui accouchent en ce moment. Les hôpitaux interdisent l'accès au service maternité (bonjour déprime post-partum), voire aux salles de naissance. En tout cas, toute sortie de la salle de naissance est définitive. A priori, si la mère attrape le Covid, elle ne le transmet par au bébé, qui, même si la mère est affaiblie, continuera de se développer sans soucis.
Pour ma part, je dois accoucher cet été, j'espère que la courbe ce sera inversée d'ici, mais en voyant les diverses non-mesures prises par notre "merveilleux" gouvernement, j'ai comme un doute...
Et pour répondre à Laurel, j'ai la chance d'habiter à la campagne avec un grand jardin. Du coup, les enfants (4ans et demi, et 2 ans) peuvent se défouler! Je fais aussi la classe à la maison pour la grande. Tous les jours, la maîtresse nous envoie par mail des activités à faire : faire la date pour se repérer dans le temps, écriture, maths avec des jeux de cartes/dés, motricité fine, lecture, apprentissage d'un poème... J'ai de la chance d'avoir une fille intéressée qui en demande toujours plus, ce qui facilite les choses ! Le petit est plus calin, mais se laisse facilement embarquer dans les bêtises de sa soeur.
Et comme je télétravaille, c'est mon mari qui gère les enfants, sauf pour l'école à la maison.
Bref, on se découvre d'autres manières de vivre et de faire, et au final, on n'en sortira plus grandit (de mon point de vue ;))
Bon courage à tous, et surtout, on ne joue pas ! Restez chez vous (parole d'une fille d'infirmière en charge d'un service hospitalier du Covid en région parisienne)!

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

x) > Courage à toi.
Pour le masque, je ne sais pas ce que vaut cette info 🤔 mais une amie médecin d'une personne de notre famille a conseillé de doubler le masque maison avec un sac poubelle très épais. Apparemment il y a plusieurs couches de plastique et autres matières qui sont très efficaces.
Nous on met ça pour sortir : sac poubelle + tissu pour cacher un peu.

Répondre
gravatar

X) - il y a une semaine

Merci pour le conseil. C'est peut-être vrai. Les masques que j'ai fait étaient en tissu.

Répondre
gravatar

X) - il y a une semaine

Zut Commentaire parti avant que j' ai fini d ecrire..
Donc, je disais masque en tissu dont le but est de protéger les personnes à qui on parle des micros gouttelettes ou des postillons. Je pense effectivement que le plastique peut être bien étanche mais j'ai peur que à long terme Ce soit justement trop hermétique... Et que ça Sois très inconfortable pour la personne qui le porte.. Enfin le trafic postal a l'air d'être pas mal à la rue aussi donc je ne sais pas si mon colis arrivera avant un mois.

Répondre
gravatar

Blou - il y a une semaine

Moi le confinement m'angoisses énormément alors que mon quotidien n'est pas si modifié que ça. J'ai deux enfants, 2 ans et 8 mois et c'est moi qui les garde (pas d'école encore pour le plus grand), et là mon mari teletravaille dans le salon qui est la pièce où habituellement je passe le plus de temps. Donc tu t'en doute ça fait beaucoup de bruit, entre les appels du boulots et les cris ou les pleurs...Et j'angoisse énormément pour ma famille, et pour ce qui va bientôt tous nous tomber dessus. Et je suis épuisée, j'ai plus de moment tranquille (ben oui maintenant il y a des conf call pendant la sieste). Une chose me choque toutefois quand j'entends des témoignages ou les infos, je trouve qu'on ne parle pas des enfants. Bien sûr on parle de l'école, et des enfants en garde alternée, mais on dirait qu'ils ne doivent plus sortir du tout. J'ai vu des gens se plaindre de voir des enfants à vélo alors que c'est sûrement le meilleur moyen pour éviter qu'ils touchent n'importe quoi. Enfin pardon je crois que je me mets à diverger un peu. Bon courage et prends bien soin de ta famille

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Ouille... bon courage à toi Blou ! 😕
8 mois et 2 ans. Dur !
Courage, vraiment ! 💕

Répondre
gravatar

Linoa - il y a une semaine

Moi mon quotidien n'a pas changé : je suis infirmière donc on en chie et on est en sous effectif mais pour l'instant dans le sud de la France on est loin du niveau de Mulhouse on en chie comme d'habitude. La maison me ressource le cobfinemebt nous va bien on fait l'école à la maison dans une ambiance apaisée on a la chance d'avoir un bout de jardin... J'ai peur un peu tous les jours on a presque plus de Masques c'est la cadre qui nous remet la dotation du jour le matin, on reste de longues heures sans boire pour ne pas en gacher pcq quand on le touche on doit le changer. J'ai des personnes fragiles à domicile je sais que quand je m'expose je les expose je culpabilise un peu.... Mais à côté de ça a l'heure où je finis ma vacation quand je sors de l'hôpital les gens nous applaudissent à la fenêtre j'ai l'impression d'être une footbaleuse qui a gagné la coupe.... Bref si tout va bien, si on s'en sors tout ça sera qqch que je raconterai à mes petits enfants

Répondre
gravatar

Em - il y a une semaine

Merci Linoa pour ce que tu fais, ce que vous faites tou·te·s ! J’espère que ce dévouement ne sera pas oublié, pour une fois 😶
On a ouvert hier soir à pour applaudir, mais dans notre village encore plus vide que d’habitude ça n’a pas eu un effet ouf 😅 Le cœur y était quand même 🙏🏼🙂

Répondre
gravatar

Blou - il y a une semaine

Ça ne vaut sûrement rien, mais je vous remercie pour votre engagement. J'espère que cette catastrophe fera prendre conscience que les revendications des hôpitaux sont justifiées et qu'elles seront écoutées, mais rien n'est moins sûr. Merci à vous en tous cas.

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Linoa > Merci à toi !! ❤️
Je crois que tout le monde sait que la santé n'a pas de prix, et qu'il faut mettre beaucoup plus de moyens dans l'hôpital et le personnel soignant.
J'espère sincèrement que nos dirigeants prendront la mesure des changements qu'il faudra effectuer en ce sens, une fois la tempête passée. 😳
Bon courage !!!

Répondre
gravatar

CR - il y a une semaine

Ici 2 enfants de 18 mois et 4 ans! Un mari soignant. Moi je suis habituée au télétravail. Mais bon, ça n’a rien à voir quand il faut gérer les petits et bosser en même temps. Pour l’instant la nounou accepte de garder ma plus petite quand j’ai une conférence téléphonique donc ça reste faisable.
Concernant notre organisation : réveil vers 8h-8h30, je joue avec les petits jusqu’à 10h. Ensuite je bosse jusqu’à midi (les petits sont dans leur chambre - la plus jeune dans son parc). Je suis quand même assez souvent interrompue. Ensuite pause-dej jusqu’à 13h30. Et après c’est l’heure de la sieste pour les enfants. Ma plus jeune dort au moins 2h30 et mon grand au minimum 1h. S’il se réveille avant sa sœur je lui mets un film (1h) ou je lui fais faire des coloriages à côté de moi. Globalement j’ai l’impression que mon grand comprends qu’il faut faire des efforts pour ne pas me déranger lorsque je travaille (surtout lorsque je suis au téléphone). Ma petite a évidemment plus de mal à adapter ses sollicitations à mon activité. Donc pour résumer, en étant en télétravail avec 2 enfants en bas âge j’arrive à faire un petit mi-temps... je bosse un peu le soir et le we pour rattraper le retard mais il est évident que je serais bien plus productive sans mes enfants à la maison. En même temps c’est très agréable de passer tout ce temps avec eux, de ne pas leur dire toutes les 5min de se dépêcher. Mon grand n’arrête pas de me dire « on est pas pressé là? J’ai le temps? ». Bref c’est une période particulière, stressante (mon mari bosse à l’hôpital et est donc directement exposé au risque, et puis les infos sont très anxiogènes ) et plus tranquille à la fois. Bon courage à tous! Restez au Max chez vous, le confinement sera moins long!

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Ah oui, c'est vrai, je n'y avais pas pensé mais en effet, le fait de ne pas leur dire de se dépêcher toutes les cinq minutes, ça change beaucoup. 🤔
Merci pour ton commentaire. Courage !!

Répondre
gravatar

Aurélie - il y a une semaine

Je suis soignante à l'hôpital et les ouins ouin des confinés, sans un mot pour les gens qui meurent et ceux qui sont contraints de s'exposer en travaillant me dégoûte

Répondre
gravatar

Twix - il y a une semaine

Je te comprends mais chaque réalité peut être entendue je crois. Je ne pourrais pas faire ton métier. Je le sais d'autant plus pour avoir accompagné un grand malade jusqu'au bout. J'ai une grande admiration et un respect absolu pour les soignants. Dans l'absolu je me trouve chanceuse d'être confinée chez moi dans mes petites affaires et non pas en prison, dans un corps malade, etc. Bon courage à toi. Je crois que les ge s prennent bien conscience de ce métier essentiel

Répondre
gravatar

Véroro - il y a une semaine

Je pense que tout le monde (ou presque) a un/ plusieurs soignant(s) dans sa famille, et des personnes qui continuent de travailler en "s'exposant" au quotidien, et ce n'est pas parce qu'on en parle pas à chaque fois qu'on y pense pas beaucoup.

Répondre
gravatar

Raquel - il y a une semaine

Bonjour, je suis espagnole (mes excuses d'avance pour les erreurs surtout concernant la grammaire) at on habite en France depuis 2013.
Actuellement sur Lyon, on habite dans un appartement de 68m2 mon mari, pour et nos deux enfants de 5 et 3 ans. Pas de jardin, pas de terrace, juste un petit balcon avec quelque pots de fleurs qu'on donnent un peut de vie.

Le matin avec les enfants je suis les indications de leur maîtresses et propose activités pour chaque un, surtout pour mon aîné qui est en Grand section. Ils n'ont pas envie honnêtement et les convaincre sans créer conflit est épuisant.

On gère leur besoin de dépenser énergie et faire activité physique avec vidéos sur YouTube de zumba et juste dance, un peut de yoga/postures pour faire étirements, et surtout on utilise le ring fit de la Nintendo Switch que père noël nous avait offert. Je fais la plupart du jeu et ils m'aident lors des combats où on les laisse faire avec les mini-jeux. C'est rigolo, on joue ensemble et ils apprennent aussi a respecter leur tour. Mais j'ai mal aux jambes xD

Le confinement est dur avec enfants en bas âge, mon mari teletravaille et moi je suis au chômage, mais au même temps on aime bien avoir du temps en famille et la relation entre frères se développe rapidement, ils viennent de commencer à jouer ensemble, ce qui n'était pas le cas avant.

J'ai sortie une fois depuis vendredi 13, a peine 120m de distance pour aller faire les courses et je portais une masque faite maison suivant les instructions des chu (celui de Grenoble par et) qui les ont partagé. Les gents me regardaient comme si j'avais perdu la tête, gens a la rue comme si rien se passait, jeunes qui jouent au foot dans la cour de leur bâtiment... Bref, étonnant.

Je suis les infos sur comment la situation évolue en France, mais aussi en Espagne et Italie. J'ai habité en UK pendant 3 ans et je vois comment les amis que j'ai fait pendant ce temps-là sont encore plus en danger suite aux prises de décisions incompétents.

Quand je décide dédier un peu de temps pour moi, notamment pendant la sieste du petit quand on laisse le grand regarder la TV, je sors la machine a coudre et fais masques en tissu que je vais offrir aux voisins. Aussi on vient terminer un puzzle de 500 pièces et commencer un de 1000 pièces. Les enfants m'aident avec le tri des pièces par couleurs, c'est cool pour eux.

J'espère que ici en France ça n'arrive pas aux niveaux d'Italie je croise les doigts pour que les confinements soyent utiles et on s'en sors.

Moi perso j'ai perdu l'opportunité de faire une super formation qui m'intéressait pour mon projet professionnel, pôle emploi n'a pas traité ma demande de financement encore et la formation commence demain, mais je comprends parfaitement qu'ils ont plein d'autres priorité a gérer en urgence avec toutes les gens en chômage partiel et les modifications concernant l'are.

Mais bon, j'ai le temps de réfléchir sur mon projet professionnel, surtout avec les énormes changements que peuvent avoir dans les mois à venir, quand l'économie cherche a s'y remettre.

Courage a tous! Et ne faites pas confiance a ce que les politiciens et la TV vous font arriver,cherchez toujours ailleurs pour bien vous informer.

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Merci pour ton commentaire (très bien écrit, bravo à toi).
Et oui, excellent conseil, multiplier les sources d'informations est important.

Répondre
gravatar

Katid - il y a une semaine

Hello à tous,
en colère contre cette méthode moyenageuse et inefficace qui nous est imposée, plongeant des millions de gens dans la misère - ceux qui ne peuvent plus exercer leur activité. La France aurait pu faire le choix, bien moins coûteux, de dépister les populations et n'isoler-confiner que les porteurs de virus - et les traiter, sans attendre qu'ils soient en détresse respiratoire !

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

C'est clair qu'économiquement ça va être compliqué de se relever pour beaucoup.

Répondre
gravatar

bertrand - il y a une semaine

Lecture de longue date, je partage pour une fois mon avis et c'est un peu un aperçu du bout du monde que je vous donne.

Je suis expatrie en Malaisie sur Kuala Lumpur. Nous sommes aussi en restriction de mouvement ici et ce n'est pas forcement la joie entre ceci et l'effondrement des marchés boursiers.
Ce fut à peu près le même mouvement de panique et une application pas si bonne des consignes Pour une fois j'avais senti le vent venir et j'avais fait mes stocks avant les annonces. C'est surréel de voir cette ville quasi désertée et sur un stand still, cela ressemble à une épopée de science-fiction, et oui j'entends de nouveaux plus de chant d'oiseaux le matin. C'est étrange. Enfin il y a le même grondement dans les réseaux sociaux sur les gens ne respectant pas les consignes. Nous avons un marché couvert frais au pieds de la résidence, c'est seulement ce matin que la police est à l'entrée afin de limiter le nombre de gens et maintenir les distances d'attente. L’armée a aussi été mobilisée et doucement ils sont entrain de filtrer et fermer les échanges entre les districts.
Niveau travail et vie quotidienne, ce n'est pas fondamentalement un souci pour moi. Je suis mobile a l'internationale. J’ai fait une bonne partie de ma carrière en mission sur des chantiers éloignés donc vivre en milieux restreint et confiné, ce n’est pas difficile. Mon bureau c'est mon laptop et une connexion internet dans un coin. J'ai rarement du mal à m'occuper ce qui n'est pas le cas de ma fiancée qui s'ennuie facilement, heureusement elle s'était mise à la couture juste avant donc elle peut s'occuper un peu. Ca génère des frictions toutefois et oui ca alourdit mais aussi approfondit la relation.
Ce qui est pesant c'est de ne pas pouvoir sortir du huit clos quoique la résidence a un parc au-dessus des parkings hors sols, on peut sortir se dégourdir les jambes et s'aérer sans être dans la rue.
Cela a des impacts sur les projets car le mariage que nous projetions de faire en Juillet, nous allons devoir le reporter, il y a trop d’incertitude et comme les familles sont dispersées (France, malaisie, chine, australie, nouvelle zealand), ce n’est pas gérable. La cérémonie civile, j’ai dû la rapporter car comme l’administration française est fermée je ne peux pas avoir mes papiers.
Le facteur anxiogène et la prochaine crise pour moi elle va venir lorsque les restrictions vont se lever et que le volume d'activité ne va pas reprendre.
La question sur la stabilité du travail et le futur immédiat.
J'ai eu beaucoup de chance de finir ma dernière mission en temps et en heure, fin Février avant que les frontières soient fermées. Cinq jours plus tard et j'aurai eu mon entrée en Malaisie refusée (j'ai un permis de travail
Je n'ai pas encore un droit de residence long terme et la, dans ces contextes il est dur de rentrer. Moi encore cela va car j'ai encore un an et demi sur mon permis. J'ai des collègues qui vont avoir des soucis dans les prochains mois et nous nous retrouvons face à des situations difficiles pour les renouveller ou vis à vis de leur sorti du territoire. Pour pas mal d'entre nous, nous n'avons pas de solution de replis dans nos pays d'origines.
Je sens une grosse vague de licenciement qui va venir et c’est ereintant, donc oui pas mal d’incertitude maintenant.

Répondre
gravatar

Laurel - il y a une semaine

Merci pour ton intéressant témoignage !

Répondre
gravatar

Belnea - il y a 6 jours

Prenez soin de vous.
Quand je repense à votre projet de partir en Californie et que je vois.
accueil à l'hôpital : 5000 dollars
test virus : 900 dollars
je me dis que, finalement, ce n'est pas plus mal d'être en France pour passer cette pandémie, non ? :-)

Répondre
gravatar

Laurel - il y a 6 jours

Ça dépend de l'assurance qu'on a là-bas !

Répondre

Les avatars sont liés à l'email via gravatar.com

Page précédentePage suivante