Luc et Joffrey ont chacun un point fort dans la boîte.

"Ce récit est basé sur des faits réels. Les noms et certains lieux ont été changés." 

Miaou miam - il y a 2 ans

Adrien est dodu… et le petit chat est gonflé ! ^^

Répondre

Marine Guyot - il y a 2 ans

Joffrey avec sa flûte... 😂😂

Répondre

Vincent Isoz - il y a 2 ans

J'ai remarqué que souvent les sources des problèmes dans les entreprises viennent des commerciaux et financiers dans les entreprises (TPE, PME, Multinationales) c'est-à-dire ceux qui souvent ont un relation très intime et obsessionnelle avec l'argent... Bref des Joffrey quoi...

Répondre

Éric de Berranger - il y a 2 ans

C'est vraiment mon sentiment depuis longtemps. Quel gâchis d'énergie, de bonnes volontés.

Répondre

blou - il y a 2 ans

Le talent de luc n'a pas vraiment l'air de profiter à l'entreprise, mais plutôt à lui seul, je ne suis pas sûre qu'on puisse appeler ça "être bon dans son domaine" :)

Répondre

Alexandra El Khoury - il y a 2 ans

Joffrey a une qualité professionnelle, Luc a une qualité de ... ah non, il est juste soumis 😂

Répondre

Morémuse - il y a 2 ans

Excellent, le clin d’œil au joueur de flûte de Hamelin!

Répondre

Laurel - il y a 2 ans

En fait, en dessinant cette position, j'avais en tête une BD de Gaston Lagaffe... mais je ne sais plus quel personnage jouait, et impossible de retrouver la case...

Répondre

Max Lampin - il y a 2 ans

Je crois que c'est l'agent Longtarin, dans un rêve de Gaston, endormi dans sa voiture devant un feu tricolore (à vérifier quand même)

Répondre

Granhyt - il y a 2 ans

Je ne saurais pas dire quel album précisement, mais c'est un rêve de Lagaffe où il se retrouve à faire la maintenance d'un feu rouge.
En remplaçant les vieux fruits pourris par de belles pommes. Un policier (celui-ci jouant de la flute dans la posture du Joffrey) s'approche et Gaston lui explique "Vous croyiez que ça fonctionnait à l'électricité ? Non, c'est ce petit ver luisant qui va faire le travail. Allez, sois brillant mon gars."
Puis Gaston se réveille dans les embouteillages.

Pour finir cette intrusion, cette histoire est passionnante et aussi un sacré avertissement. Il y a des choses sur lesquelles je ne me serais jamais méfier et d'avoir lu cette bd m'aura prévenu.

Et un peu de personnel pour finir, lorsque j'ai découvert ce blog l'été dernier, mon binôme en licence informatique s'appelait Yann et moi .. Loïc. Je n'oserais pas dire que c'était lui qui bossait le plus, mais ... c'était sûrement vrai.

Répondre

Laurel - il y a 2 ans

Oui c'est bien cette planche, bravo Granhyt !

Répondre

Franck Jammes - il y a 2 ans

L'agent Longtarin dans une scène onirique.

Répondre

Morémuse - il y a 2 ans

Ah mais oui! Je ne me souvenais plus qu'il y avait Longtarin dans cette excellente planche de Gaston! Merci tout le monde! :)

Répondre

lily luca - il y a 2 ans

http://www.interet-general.info/IMG/jpg/Gaston-Lagaffe-8.jpg

:D

Répondre

Laurel - il y a 2 ans

Oooooh mais oui !!! C'est Longtarin en fait ! Merci et BRAVO !!

Répondre

Pierre - il y a 2 ans

Je ne suis pas tout a fait d'accord, dans la BD de lagaffe, il arrive avec un flûtiaux pour donner un coté improbable à la scène (onirique). Dans la BD de Laurel il me semble qu'il joue du pipeau ... pour lever de l'argent auprès du petit bonhomme qui me fait penser à un leprechaun qui va se faire soutirer sont tas d'or. il y à coïncidence mais ça n'est pas la même intention et j'aime beaucoup ta planche car elle est très expressive.

Répondre

zaz - il y a 2 ans

C'est assez bien vu cette question de la "financiarisation des entreprises" : ceux qui ont la capacité à lever de l'argent ou la ruse pour en profiter ont tout gagné.

Ceux qui bossent pour produire ramassent les miettes.

Répondre

Bastien Locoge - il y a 2 ans

Petite coquille, "Ils étaient bons, chacun dans LEUR domaine".

Répondre

Boris Bürli - il y a 2 ans

Brume cet être incroyable qui sait toujours mettre son coussinet là ou ça fait mal 😂😂😂

Répondre

Sylvain - il y a 2 ans

Présenté comme ça, Luc n'est vraiment bon à rien...

Répondre

Chris Dufaun - il y a 2 ans

M'enfin Brume !

Répondre

a - il y a 2 ans

"L'idéal aurait été qu'ils nous laissent gérer nos trucs dans notre coin"

Dans ce cas, si vous voulez vraiment être peinard, pourquoi ne pas monter votre propre boite ?

Répondre

Laurel - il y a 2 ans

Parce qu'il faut quelqu'un pour lever les fonds. 🙂
Ça, ce n'est pas donné à tout le monde.

Répondre

a - il y a 2 ans

C'est le CEO qui lève les fonds, mais pour ça, il présente SON projet aux investisseurs, c'est donc SA responsabilité, et c'est pour ça que c'est lui qui décide.

Vous êtes associés, mais minoritaires.

Vous êtes surtout salariés.

Et ce que tu écris en case 1 est le lot de plusieurs millions de salariés.

Répondre

Laurel - il y a 2 ans

Si tu n'as pas compris ce à quoi s'est engagé Joffrey avant la création de la boîte, tu peux relire l'histoire depuis le début ici: http://bloglaurel.com/comme-convenu
Moi quand je me répète trop après on me fait remarquer, à raison, que j'ai déjà dit telle ou telle chose. 😉

Répondre

tchaf - il y a 2 ans

Je pense qu'il veut dire que vous étiez en décalage avec votre rôle réel dans la boite: vous aviez un rôle d'exécutants (donc de salariés), avec les avantages (salaires fixes, couverture sociale...) et contraintes (pas de parts, pas de pouvoir de décision...) liées

Vous auriez donc dû être/être considérés comme/ salariés plutôt qu'associés quand, dans les faits, vous aviez tout du salariat et aucun avantage de l'associé

Répondre

William - il y a 2 ans

D'un autre côté, attention, je crains qu'en s'enfermant dans le rôle de gentille victime d'un méchant sociopathe qui a toujours tort, vous ne puissiez pas tirer tout le sens de cette expérience. La remarque de "a" mérite peut être que vous y réfléchissiez plus longuement ...
Vous êtes vous demandé quelle BD écrirait le CEO qui raconte l'histoire de ces employés qui n'en font qu'à leur tête ? Ou quelle BD écrirait le stagiaire que vous avez passé à la trappe au sujet du management par les deux héros ?
Il parait toujours plus facile d'être CEO, ministre ou joueur de foot pour les commentateurs que pour ceux qui doivent réellement endosser le rôle.

Répondre

Laurel - il y a 2 ans

Nope, aucun avantage de salarié. On aurait bien aimé. 😇

Salaire fixe, bof, bien moindre que la valeur dans la région (mais obligés d'accepter car chantage aux papiers + on est censés avoir des parts dans la boîte).
Calculé juste histoire qu'on survive, mais mal calculé, puisqu'on creuse une petite dette à la fin de chaque mois, qui s'accumule.

Pas d'horaires fixes, on bosse le week-end, on ne compte pas les heures.

On ne rentre pas chez nous le soir en pouvant penser à autre chose.
On ne peut pas démissionner ni bosser ailleurs (j'ai expliqué plusieurs fois pourquoi).
Pas non plus de vacances fixées, il faut négocier.
Pas les moyens de rentrer en France depuis notre arrivée, les billets d'avion coûtent trop cher. Pour en acheter on a dû vendre une partie de nos parts bien moins que leur valeur.

Quant à la couverture sociale, lol... on n'a pas eu d'assurance santé pendant de longs mois, et il y a une scène à venir à ce sujet. Mais je ne veux pas spoiler... 😊

Etc, etc.

Répondre

William - il y a 2 ans

Votre environnement ne vous a peut être pas habitué à l'idée mais beaucoup de salariés sont en situation de dépendance par rapport à leur employeur, soumis au stress et chichement payés.
Vous aviez bien les avantages d'un salarié, la triste réalité c'est qu'ils sont bien maigres. Et encore, vous pouviez apparemment vous permettre une insubordination qui en aurait fait virer plus d'un.
Note : si un ouvrier de PSA acheté une action, il est lui aussi associé en plus d'être salarié. Mais il continue à devoir obéir au contremaître.

Répondre

Sylvain - il y a 2 ans

Une petite faute : "Ils étaient bons, chacun dans LEUR domaine"
Mais ça reste super bien ^^

Répondre

Laurel - il y a 2 ans

Ah, d'accord, merci !

Répondre

prof de français - il y a 2 ans

Ah non, "chacun dans son domaine" est correct, c'est l'emploi préconisé par l'Académie française.

Répondre

Firenze - il y a 2 ans

Là, je vois venir les dizaines de messages comme le mien demandant quel est le point fort de Luc... ^^

Répondre

Axelle Xela - il y a 2 ans

Mdrrr pardon mais la dernière case avec Brume m'a fait rire :p

Répondre

William Burke - il y a 2 ans

Comment vous faites surtout pour supporter de voir votre jeu rapporter gros sans en toucher un rond ?

Répondre

Aëlle - il y a 2 ans

J'aurais plutôt vu la réflexion de Brume dans la bouche d'un écureuil...

A propos de la case 2 :
Ce que promet Joffrey, c'est donc du pipeau ?

Répondre

Lestat - il y a 2 ans

J'espère profondément que vous ne ferez pas que quitter Boulax quand vous en aurez la possibilité mais que vous exigerez et obtiendrez votre dû !

Répondre

lily luca - il y a 2 ans

Trouvée!!! C'est marrant mais ton image m'a aussi rappelé Gaston… Las grands esprits se rencontrent!!

http://www.interet-general.info/IMG/jpg/Gaston-Lagaffe-8.jpg

Répondre

blablaboy - il y a 2 ans

Je ne comprends pas l'interrogation dans la première case:
"Quel intérêt de travailler avec des gens dont on sait qu'ils restent uniquement parce qu'ils n'ont pas le choix?"
Est ce qu'on peut m'expliquer? C'est surtout la deuxième partie de l'interrogation que je ne comprends pas.

Répondre

Laurel - il y a 2 ans

je vais peut-être reformuler, en effet, je voulais dire "quel intérêt pour eux ?"

Répondre

Andrea - il y a 2 ans

Le personnage de Joffrey est presque mignon avec sa flûte, c'est...perturbant

Répondre

Naboki - il y a 2 ans

J'ai plutôt pensé au joueur de flûte de Hamelin qu'à Longtarin ...

Répondre

Adrien Cubertafond - il y a 2 ans

la case au pipeau est l'une des meilleurs depuis le début, pour moi ... :-D

Répondre

Max Lampin - il y a 2 ans

Le bonhomme joufflu qu'on aperçoit au bas de la case 3, c'est une vue de Luc 15 ans après ? :-)

Répondre

Auryn - il y a 2 ans

Cette planche est fabuleuse.

"C'est quoi ce gras", non mais quel culot Brume ! C'est sûrement elle qui a mangé tout le thon rouge, en plus.

Répondre

Les avatars sont liés à l'email via gravatar.com

Page précédentePage suivante