Joffrey bloque tous les budgets du jeu jusqu'à ce qu'Adrien lui obéisse.

"Ce récit est basé sur des faits réels. Les noms et certains lieux ont été changés." 

Maxime Vasse - il y a 2 ans

J'ai connu des associés fous à lier. C'est vraiment pas facile. J'ai préféré tout abandonner, laisser une start-up prometteuse mourir, que de vivre comme ça. Aujourd'hui, j'ai créé autre chose, sans fous, ça marche, et je suis heureux :) Si cette histoire peut permettre à plus de monde de ne pas se retrouver bloquer là-dedans, tant mieux !

Répondre

Nekky Makko - il y a 2 ans

ça craint....

Répondre

Antoine Knaik - il y a 2 ans

La case 1 a tout résumé...

Répondre

Matthías Karvelsson - il y a 2 ans

Se souvenir de tout ça, ça doit remuer mais aussi destresser & se purger ...

Répondre

Suzy Pandalilou Guerreiro - il y a 2 ans

Aaawwwww, mais quel taré ! Pour cotoyer régulièrement une personne cliniquement malade mentale , je sais trop bien le stress immense et l'impression ignoble d'impuissance qu'on ressent face a des gens comme ça.

Répondre

Audrey Ayassami - il y a 2 ans

Ah ouais quand même. Il a pas de limites le mec -_-'

Répondre

Samuel Khalouna Tran - il y a 2 ans

"On a tout fait sur ce jeu, Luc et moi" ...
Mais ... Mais ... WHAT ?

Répondre

Charit Marie - il y a 2 ans

personne conne et agressive =/= malade mental.
littéralement tous mes ami-e-s sont malades mentalement et aucun-e n'est agressif de cette façon.
ce serait bien d'arrêter de médicaliser les comportements agressifs et egocentriques

Répondre

lisalou - il y a 2 ans

merci!!

Répondre

Laure - il y a 2 ans

+1 !

Répondre

Marc Delaunay - il y a 2 ans

Je me rappelle qu'Ad avait posté une illu au sujet de son départ sur twitter aux alentours de printemps 2015. Quand je vois l'état des relations, j’imagine pas du tout comment on peu survivre encore 7 ou 8 mois dans des conditions pareilles.

Répondre

Matth Matthja Jaco - il y a 2 ans

il a pas la grosse tete .... non .. ah bah en fait si elle est bien grosse la tete ^^

Répondre

Farmace Rhaiden - il y a 2 ans

Je crois que même par téléportation immédiate, la carte verte ne sera jamais là assez vite... Il faut engager des tueurs à gage, je ne vois que ça !!!

Répondre

Laurence Dechassey - il y a 2 ans

Misère...

Répondre

Baptiste Mouton - il y a 2 ans

Faut lui tendre l'autre joue... et lui coller un coup de boule dans les valseuses au passage (copyright les inconnus)

Répondre

Martin Feragotto - il y a 2 ans

Faut convoquer une réunion des actionnaires et de founders et obtenir une majorité pour lui faire perdre son poste et le virer

Répondre

Elsa JadeNoire - il y a 2 ans

ouille ouille ouille...
ce type est cinglé !!!

Répondre

Max Lampin - il y a 2 ans

Je crois qu'on est nombreux à se demander si ça c'est vraiment passé comme ça dans la réalité. Parce que un malade comme ça ne peut pas rester longtemps aux manettes d'une entreprise. Les actionnaires doivent l'éjecter dans leur propre intérêt.
Enfin, vivement la sortie, un de ces 4 il va virer Laurel et Ad ira chez Apple ou Docker.
Ce sera dur au début mais ce sera une libération.
Il n'y a rien à faire avec ce genre de malade.
Peut-être en parler à Luc, pourquoi pas, on point où en est la situation.

Répondre

Laurel - il y a 2 ans

Je crois que la BD serait moins intéressante si je forçais le trait ou que j'exagérais.
Enfin tout n'est pas réel, ceci dit: les prénoms ont été changés. 😇

Répondre

Naboki - il y a 2 ans

Les vrais sont faciles à trouver sur le net :-) C'est toi qui a trouvé les pseudos? Au pif, ou c'est une référence quelconque?

Répondre

Laurel - il y a 2 ans

Il y a un jeu de mots pour Luc (Terreux), et l'autre prénom, je l'ai choisi car je regardais Game of Thrones à ce moment là. ☺️

Répondre

a - il y a 2 ans

*ul terreux, cela signifie paysan, agriculteur. Dans mon petit village de l'enfance, il n'y avait aucune référence à une agressivité de leur part, ni de maladie mentale.

Répondre

Laurel - il y a 2 ans

Oui.

Répondre

Naboki - il y a 2 ans

Ha oui... Ce n'est sympa ni pour l'un ni pour l'autre, ça leur va bien du coup.

Répondre

Aëlle - il y a 2 ans

Et ce prénom est particulièrement bien choisi !
L'enfant (gâté) roi dans toute sa splendeur !

Répondre

Sébastien Bellanger - il y a 2 ans

mais il est complètement taré !!!

Répondre

Sharon Gauthier - il y a 2 ans

Qu'est-ce que ça doit être à la maison...
Joffrey : "Tu manges tes petits pois Joffrey Junior?"
Joffrey Jr : "Non merci papa, j'aime pas les petits pois." Joffrey : "NON MAIS ÇA SUFFIT HEIN! J'AI MANGÉ TOUT MES PETITS POIS! POUR QUI TU TE PRENDS! LÀ TU TE CALMES, HEIN? ÉCOUTE MOI! TU TE PRENDS POUR QUI!!?!?!"

Répondre

bruno - il y a 2 ans

Ce serait plutôt : "j'ai fait pousser moi-même ces petits pois", ou carrément "j'ai inventé le petit pois" ! :-)

Répondre

Auryn - il y a 2 ans

Oui, c'est tout à fait ça, et pour tout. Elle me rappelle des souvenirs cette BD.

Répondre

Antoine Teillet - il y a 2 ans

et j'aime beaucoup cette capacité à reprocher ses propres défauts à son interlocuteur: "tu te calmes" "arrête de vouloir tout contrôler" etc.

Répondre

Camille Daviaud - il y a 2 ans

En fait, Joffrey est un éternel insatisfait qui parasite (vole) l'énergie des autres pour vivre.

Répondre

Astrid Gravier - il y a 2 ans

Le mot qui résume tout : cliniquement malade. Je ne sais pas comment vous faites pour tenir!

Répondre

Axelle Xela - il y a 2 ans

un grand malade :o

Répondre

Nora - il y a 2 ans

non mais dis moi comment vous vous en êtes sortis, j'en peux plus d'souffrir....

Répondre

Gabriel Sarrazin - il y a 2 ans

on en a écartelé pour moins que ça ... X(

Répondre

Emmanuelle - il y a 2 ans

La carte verte ! La carte verte ! La carte verte !

Répondre

Jeanne Deaux - il y a 2 ans

Le harcèlement moral dans toute sa splendeur...

Répondre

a - il y a 2 ans

Maladie mentale, ou perversion pour éjecter des gens de la boite parce que trop indépendants ? (et au passage ne pas payer les parts d'investissement du départ)

Répondre

Jules des Miches - il y a 2 ans

Et une bonne tartine de phalanges dans gueule ça l'aurait pas détendu ?

Répondre

Tolita Carrera - il y a 2 ans

Mon offre de tueur à gage colombien tient toujours!

Répondre

Tanko - il y a 2 ans

Je découvre cette BD à l'instant, j'ai tout lu d'une traite.

La pression psychologique au taf, c'est quelque chose de terrible...

Sacrée expérience que la votre, les enfants, ça vous forge, des batailles comme ça ^^

Répondre

Sylvain - il y a 2 ans

Est-ce qu'on finira par savoir ce qu'il entend par "j'ai tout fait sur ce jeu avec Luc" ? Ça finit par m'intriguer ce délire. Il a l'air d'y croire dur comme fer.
Bravo pour ta BD Laurel, c'est toujours aussi palpitant. J'espère qu'il y aura un happy end, même si cette lecture quotidienne me manquera. :)

Répondre

Laurel - il y a 2 ans

Il y croit, en effet, simplement !
Il y a encore 90 pages, la fin n'est pas pour tout de suite... 😊

Répondre

Fred - il y a 2 ans

Chouette ! encore 90 pages !

Répondre

Olivier - il y a 2 ans

Sans vouloir répéter ce que j'ai déjà écrit précédemment, mais juste pour appuyer les quelques VDD qui appellent en toute justice à ne surtout pas confondre agressivité et maladie mentale : le personnage de Joffrey n'est certainement pas "malade" !

Bien sûr, son insistance absurde à évoquer "tout son travail sur Caterpillar" choque notre sens de la rationalité et de l'honnêteté, mais la nature de son argumentation n'a pas d'importance, en l'occurrence. Tout ce qui lui importe, c'est la confiscation et l'exercice du POUVOIR, et que rien ne remette en cause, pratiquement ou symboliquement, l'étendue de sa position de CHEF (et tous les moyens lui semblent alors "bons").

Certes, cela paraît primaire, primitif, animal... mais c'est aussi très humain, même si heureusement tous les êtres humains n'agissent pas d'abord ainsi, parce qu'ils privilégient des comportements plus égalitaires. Mais enfin, combien de patrons, d'enseignants, de parents, de bureaucrates, d'époux ou de religieux lui ressemblent peu ou prou ? Par ailleurs, si ce trait de caractère est bien sûr assez moche, il en existe bien d'autres peu reluisants auxquels parfois nous succombons nous aussi. Cela n'excuse rien, mais cela évite les raccourcis trop tentants.

Cela nous rassurerait de décréter Joffrey "malade", quasi "non-humain", mais il n'illustre qu'une facette classique du psychisme humain héritée de la longue chaîne de l'évolution. Face à cela, résistance, dignité et imagination valent mieux qu'indignation et stigmatisation.

Répondre

Muriel Mouchel - il y a 2 ans

Ca c'est un narcissique ou je ne m'y connais pas !! 

Répondre

a - il y a 2 ans

Joffrey n'a pas de cou dans les deux cases. C'est étrange.

Mais la réponse de brume est fausse : le sens, c'est qu'il casse ce qui marche par jalousie, par ce que ce n'est pas lui qui l'a fait. La réussite donne du pouvoir, et cela lui donne l'angoisse. Pour exorciser l'angoisse, il faut éradiquer ce qui peut le dépasser.

http://zone-7.net/psychopathie/sommes-nous-gouvernes-par-des-psychopathes-dangereux

Répondre

Oto Cyon - il y a 2 ans

Hooo... Mais si, tout cela a du sens, c'est juste une question de points de vu. Vis à vis d'un prédateur pervers, égocentrique et puérile comme est présenté le grand méchant de l'histoire, son comportement a du sens, pour lui et pour d'autre, si on analyse le personnage à l'aune de ce qu'il semble être; un étron.

Ceci dit, la dessinatrice nous livre un son de cloche ici, le sien. Ce serait intéressant de connaître celui de la partie adverse :)

Répondre

Madame Boit - il y a 2 ans

Super manière d'informer les gens et d'évacuer une situation difficile de façon positive... Mais quand même vous avez un de ces sangs froids tous les deux! Et cette façon de considérer par défaut que les gens ne peuvent pas être mauvais, c'est génial.

Répondre

Madame Boit - il y a 2 ans

Super manière d'informer les gens et d'évacuer une situation difficile de façon positive... Mais quand même vous avez un de ces sangs froids tous les deux! Et cette façon de considérer par défaut que les gens ne peuvent pas être mauvais, c'est génial.

Répondre

Les avatars sont liés à l'email via gravatar.com

Page précédentePage suivante