Loïc arrive avec Luc et porte ses cartons, qu'il dépose au bureau en souriant. Bon, nous verrons si à long terme ce choix se sera montré judicieux...

"Bien qu'inspiré de faits réels, ce récit est purement fictif, et toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite." 

issabill - il y a 3 ans

Vu comme ça, de l'extérieur, effectivement Loïc passe vraiment pour un "traître-larbin".
Ceci dit, j'ai essayé de me projeter à sa place : Luc se place comme le supérieur de Ad et Laurel (même si ce n'est pas vrai dans les faits, c'est bien ce qu'il essaie de faire croire). Loïc n'est "qu'un" stagiaire, et je sais par expérience qu'en tant que stagiaire, on plie plus facilement le dos devant sa hiérarchie... Du coup, si j'avais été à la place de Loïc, pas sûre que j'aurais mieux réagit que lui... même si je condamne son attitude!

Répondre

Richard - il y a 3 ans

Faudrait peut-être réfléchir un peu avant de tirer sur Loïc à boulets rouges. Je vais donc me faire l'avocat du "traitre".
C'est vrai que dans cette scène, Loïc a (apparemment) tout de la carpette. Mais quand on bosse dans une boite où les fondateurs se tirent la bourre, on peut légitimement craindre de se trouver en mauvaise posture en refusant les demandes (ordres) de celui qui semble avoir le plus de pouvoir. Il y a probablement des caractères forts qui auraient dit "M...", mais lui tient probablement à conserver son boulot.
La seule chose qui apparait certaine dans cette scène, c'est que Luc est un véritable enf... !

Répondre

Woofy - il y a 3 ans

Oui, il donne rendez-vous a 8h et il n'est même pas arrivé à 8h20.
Quel sacripant !

Répondre

Youpi - il y a 3 ans

Je suis d'accord. Loïc a le cul entre deux chaises. Il sait qu'il est moins aimé que son co- stagiaire. Il a aussi montré dans les BD précédentes qu'il comprend mieux le fonctionnement de l'entreprise (c'est lui qui met Laurel au courant pour le danger de revendre des parts). Je pense qu'il doit craindre que Laurel et le Hibou soient trop naïf et finissent par se faire bouffer. Ca plus le fait qu'il se sent moins aimé que son stagiaire plus la menace de cul, pardon Luc... A son âge et dans de telle circonstances, je ne sais pas ce que j'aurais fais. Si c'est pour suivre Laurel, que Laurel et le Hibou se fasse éjecter et que comme stagiaire je me fasse éjecter sans pour autant compter sur l'aide de Laurel pour cause de "pas assez engagé"...

Répondre

Julie Basbagill - il y a 3 ans

Voilà voilà, le jour où il se prendra un mur ça fera mal...

Répondre

Thibault Bonefond - il y a 3 ans

Quel victime ce Loic

Répondre

Cédric Roulliat - il y a 3 ans

Larbinade !

Répondre

Vincent Guérin - il y a 3 ans

C'était prévisible, maintenant vous savez à quoi vous attendre…

Répondre

Fabien Glasse - il y a 3 ans

Dun dun dun...

Répondre

Koyuki Mizumoto - il y a 3 ans

Mince loic qui leche luc...

Répondre

Sophie Leal - il y a 3 ans

je le voyais arriver çà!

Répondre

Thomas Bidaux - il y a 3 ans

On notera qu'a 8h, il n'etait pas la...

Répondre

Noemie Eva Boulet - il y a 3 ans

Je le sentais venir 😄

Répondre

Fry Clé - il y a 3 ans

la suite ... la suite

Répondre

Chane Stone - il y a 3 ans

Oh tiens un traître sauvage apparaît O__O

Répondre

Maxime Lenglet - il y a 3 ans

Oh le traître...

Répondre

Rox Chavagne - il y a 3 ans

on sent le truc arriver xD On le sait tellement bien qu'on a hâte d'être demain pour lire la suite <3

Répondre

Ingrid Meunier - il y a 3 ans

j'en étais sure -_-

Répondre

Laury-Ann LBr - il y a 3 ans

Évidemment... Aïe aïe aïe !

Répondre

Béatrice Charlie Warichet - il y a 3 ans

Laurel : tes dessins sont magnifiques!

Répondre

Marion Xenia Valers - il y a 3 ans

HAHAHA!! Putain c'est son esclave quoi :o :o !! O.o

Répondre

Maëva Serra - il y a 3 ans

Dommage il a choisit le darkside il a perdu :p

Répondre

Martin Feragotto - il y a 3 ans

Solution à tout les problèmes

Répondre

lelic - il y a 3 ans

Traitre ?

On croit rêver !

Loïc est stagiaire. Et Luc est le cogérant.

Il y a donc juste une situation de subordination d'un stagiaire vis à vis de son employeur.

Et Luc qui a su valoriser ce stagiaire, quand Adrien lui faisait comprendre qu'il ne lui demanderait pas de carte verte.

Répondre

Antoine - il y a 3 ans

En effet. Par contre, pour un développeur informatique qui accepte de porter des cartons pendant que son chef donne des ordres un téléphone portable à la main, le qualificatif de "larbin" ou "carpette" semble approprié ;-)

Répondre

Aëlle - il y a 3 ans

Il me semble que celui qui emploie et qui forme Loïc, c'est plutôt Adrien.
Je ne pense pas que Luc le valorise, mais plutôt qu'il le manipule pour le séparer d'Adrien. Veut-il créer des difficultés à Adrien pour l'empêcher de finir le jeu "Caterpillar" ?

Répondre

Artémis - il y a 3 ans

Larbin un jour,larbin toujours...Et le pire là-dedans,c'est que si ça se trouve,il ne s'en rend même pas compte que luc ne l"utilise que pour son profit personnel.

Répondre

Corentin - il y a 3 ans

Intéressant l'article... je pensais pas que c'était si peu :(

Répondre

Nina - il y a 3 ans

Des cartons ???
C'est so XXème siècle...
;->

Répondre

Erell Dognaux - il y a 3 ans

Sans vouloir faire de mauvais jeu de mot, c'était convenu cette situation 😉😛

Répondre

rls - il y a 3 ans

Je me demande si Luc est au téléphone pour "justifier" le fait de ne pas pouvoir porter un carton et tout laisser sur les bras de Yann. (tout en jouant le rôle de donneur d'ordre)

Répondre

jgab - il y a 3 ans

L esclave et le sous maitre

Répondre

Auryn - il y a 3 ans

Loïc est donc devenu le paillasson du paillasson de Joffrey.

Je le dis : ce type a des manières bizarres de s'épanouir dans son travail.

Répondre

Pascalou Desbois - il y a 3 ans

Qu'est ce j'aimerais avoir cette "patte"pour dessiner ce que j'ai en tête😍😍😍😍

Répondre

Lelic - il y a 3 ans

« Victime, Larbinade, Lèche, Traitre II, Esclave II, Larbin II, Carpette II, paillasson »
Qualifiez un collègue comme cela dans l’entreprise, et vous vous ferez licencier pour faute grave.

@Richard : « refusant les demandes (ordres) de celui qui semble avoir le plus de pouvoir ».
Ce n’est pas qui semble, mais qui a le pouvoir.
Si Loïc refuse d’obéir, Luc peut plonger Loïc dans l’embarras social, financier, ne pas signer le rapport de stage, etc…
Pire : un refus d’obéissance est une faute grave, qui rompt le contrat immédiatement.

Et c’est bien une (sale) mentalité française que de se sentir abaissé, souillé, avili, parce qu’un employeur te demande de porter deux cartons une fois tous les 6 mois. Les sales métiers sont donc accessibles à d’autres, qui acceptent de se salir les mains.

Loïc obéit à celui qui a le pouvoir légitime : le CEO, qui lui a confié une mission en direct.
Loïc n’obéit pas à celui qui n’a pas le pouvoir, qui lui a refusé la carte verte, et qui ne lui accorde de l’attention que la veille de la venue de Luc.

Finalement, cette BD, en présentant la méchanceté des dirigeants, met bien en lumière, de manière involontaire, le caractère plutôt immature du couple d’expat’

Répondre

Laurel - il y a 3 ans

"Qui a refusé une carte verte" ? 😄
Le visa d'employé (pas une carte verte, hein) n'a jamais été demandé par Loïc. 😉
Voici la planche en question: http://bloglaurel.com/comme-convenu-la-page-275./678

Répondre

Richard - il y a 3 ans

" le CEO, qui lui a confié une mission en direct"

Une "mission", porter des cartons ? C'est aussi une sale mentalité (pas forcément uniquement française) que de considérer un stagiaire comme une bonne à tout faire. Il y a une différence entre "rendre un service une fois tous les 6 mois" et demander à un type qui est là pour faire du code 1) de s'occuper de la vente de meubles, et 2) de porter les cartons de Sa Majesté, le tout en relativement peu de temps si j'ai bien suivi.

Répondre

Antoine - il y a 3 ans

Je doute que les prud'hommes valideraient ta conception d'une faute grave, surtout concernant le fait de qualifier un collègue de larbin ou de carpette.

À part dans quelques circonstances bien précises (représentation, contact client), je ne pense pas que l'impolitesse puisse constituer un motif de licenciement valable.

De même, je ne pense pas que le refus d'obéissance puisse s'appliquer si un supérieur demande l'exécution d'une tâche n'ayant rien à voir avec le contrat de travail (développeur informatique vs. transport de cartons).

Répondre

lelic - il y a 3 ans

@Antoine : "Je doute que les prud'hommes valideraient ta conception d'une faute grave, surtout concernant le fait de qualifier un collègue de larbin ou de carpette."

Un florilège, avec le résultat :

http://rocheblave.com/avocats/petit-guide-des-grossieretes-au-travail/

Répondre

Antoine - il y a 3 ans

Ceci dit, tout cela est assez théorique si le stagiaire a un contrat de droit américain, auquel cas il peut être viré du jour au lendemain sans la moindre justification.

Répondre

mimosa - il y a 3 ans

Hi,
Je souhaites juste clarifier quelques points de détails.

Certes, qualifier Loïc de tout ces mots est abusif (Il a fait son choix, pas ceux des héros de notre BD mais un choix quand même).

Cependant, afin d'obtenir un licenciement (selon le droit français) pour fautes graves, il faudrait qu'ils soient prononcés de façon répété et provoque une souffrance chez la victime afin de constituer un cas de harcèlement.
Dans un cadre sévère et sans que d'excuses ne soient formulées, un avertissement pourrait être donné.

Loïc n'a pas reçu sa mission du CEO mais du responsable (Directeur si il le souhaite) Marketing et Co-fondateur de la boite.
En tant que développeur, il dépend logiquement du responsable technique (Adrien).
En tant que membre de l'équipe de S-F et du projet Caterpillar, il dépend du Chef de projet (Adrien).

A la limite, en considérant Luc comme vice-président de la boite, ce qu'il n'est pas me semble t-il! C'est son N+2 qui lui aurait confié une mission en direct sauf que dans un cas de conflit entre deux missions son travail habituel et cette mission. L'on m'a toujours dit de suivre l'avis du N+1 (par écrit, toujours par écrit) qui lui devra rendre des comptes au N+2.

Concernant le fait de s'abaisser à faire de basses besognes, je suis d'accord les gens refusent souvent de s'abaisser.
Surtout que la loi dit que s'en modification de rémunération il peut être demandé à un employé d'occuper un poste de rang inférieur (Attention cependant avec les postes à risques comme le déménagement d'objets lourds).

Sauf que Loïc n'est pas employé mais Stagiaire et que contrairement à ce que l'on pense un stagiaire n'est pas une bête de somme corvéable à merci.
L'entreprise a signé une convention de stage dans laquelle, elle précise les enseignements qu'elle va fournir au stagiaire (et porter des cartons n'en fait pas partie je penses).

Pour finir, découvrir aujourd'hui que Laurel est immature, c'est comme découvrir que l'eau mouille.

Elle fait des dessins au look enfantin et trognon, elle considère son chat comme un membre de la famille, elle est avec un homme plus jeune qu'elle et elle continue de croire que c'est les gentils qui gagnerons à la fin.
Et franchement, pourvu que rien ne change car ... qu'est ce que c'est rafraichissement !!!

Répondre

Patrick Warichet - il y a 3 ans

J'ai bien aime la première partie sur ton blog, cela m'a rappelle les bon moments et les galères de mes premières années dans la bay area.

Répondre

shadylane - il y a 3 ans

Comme quoi, manifestement, il le voulait son visa employé !

Répondre

Lelic - il y a 3 ans

Pour travailler à Paris, avec Luc ?

Répondre

Camille Daviaud - il y a 3 ans

Okay, donc Loïc est en train de devenir pour Luc, ce que ce dernier est à Joffrey... Un grand classique en entreprise ou chacun essaie d'avoir plus en étant hypocrite, et ceux au dessus de soumettre ceux en dessous d'eux hiérarchiquement.
Loic n'est pas une victime, au mieux il se vend consciemment et a une idée derrière la tête, au pire Luc lui a juste promis une carotte.
C'est ce qu'on appelle une traîtrise.
Le culte de la médiocrité dans toute sa splendeur ! =D

Répondre

kristofk - il y a 3 ans

Malheureusement c'était prévisible. Tant pis pour lui!!!

Répondre

Linou - il y a 3 ans

Moi la pensée qui me traverse l'esprit est le contexte dans lequel ce projet a évolué. Tous les protagonistes ont évolué jusqu'à présent dans une sorte de huit clos et à la longue, comme Laurel a bien sû le décrire, cela peut devenir rapidement étouffant et nourrit des rancoeurs parfois inattendues et sourdes. La position de Loic en tant que stagiaire et de Luc qui se présente en tant que boss est tout à fait compréhensible... cela risque juste d'être douloureux pour lui s'il se fait finalement aussi manipuler... merci pour ce récit que je suis avidement depuis le début... c'est mon petit moment bété de la journée ^^

Répondre

Les avatars sont liés à l'email via gravatar.com

Page précédentePage suivante