Californid, la planche 9.

gravatar

brou07 - il y a une semaine

Ah! Le retour du cliffhanger du volume précédent!
On va savoir ce qu'il s'est passé!
J'ai hâte : D

Répondre
gravatar

AsDepique - il y a une semaine

C’est toi qui a fait la demande du coup? Pour un EB1-A? Pourquoi pas Adrien? Quel suspense…

Répondre
gravatar

foducool - il y a une semaine

'murrica, fuck yeah

Répondre
gravatar

Poutre - il y a une semaine

Je ne comprends pas, en quoi les goûts artistiques du jury rentrent-ils en ligne de compte ? Le visa s'est joué au fait que le jury aime ou n'aime pas le travail de Laurel ?

Répondre
gravatar

Woofy - il y a une semaine

[j'y connais rien mais j'y vais de mon avis]
Je ne pense pas que le jury ait eu une quelconque analyse artistique du travail de Laurel, ne dise "on aime ou pas". Ils chercheraient plutôt des ingénieurs (comme Adrien) ou des ouvriers très qualifiés, un artiste "ça ne rapporte pas de productivité au pays".
De plus si le travail présenté était en Français, alors il n'était pas destiné à la population locale (même si Laurel faisait des missions pour Docker au final) donc la personne n'a pas d'apport intellectuel pour le pays.
Puis un artiste, 95% du temps, ça ne rapporte pas grand chose et ça ne vit pas de son art.
Donc à moins de s'appeler Hergé ...

En revanche il me semble que le profil d'Adrien était intéressant de ce point de vue (ingénieur en informatique, déjà embauché dans une boite), ça m'étonne que vous n'ayez pas eu le visa pour que lui reste (quoique à l'époque il était chez "Boulax" et non chez Docker je crois, pas la même renommée, peut-être qu'une startup dans le jeu vidéo est plus mal vue, d'autant plus qu'une partie non négligeable de l'activité était délocalisée hors des USA).

Bref, sans être dans la tête du juge, on ne peut faire que des suppositions.

Répondre
gravatar

Epiem - il y a une semaine

Moralité : ils veulent bien de vous en touristes mais pas comme résidents

Répondre
gravatar

Auryn - il y a une semaine

Mais c'est aussi très dur d'émigrer au Canada, en Australie, etc.. . Et les Américains qui veulent venir vivre en Europe en bavent aussi car les réglementations sont réciproques. Si on n'a pas plein de fric ou le boulot qui va bien, c'est "niet" . Même quand on épouse une personne locale, obtenir la résidence permanente n'est plus automatique de nos jours.

Répondre
gravatar

Estelle - il y a une semaine

Heureusement qu'on sait que vous êtes heureux en Bretagne, avec une jolie petite famille, et que de ce fait, quoi qu'il arrive, ce ne sera pas une trop "unhappy end". :)

Répondre

Les avatars sont liés à l'email via gravatar.com

Page précédentePage suivante