laurel comics blog bloglaurel

Dessinatrice de bandes dessinées et de jeux vidéo, co-founder de Pixowl avec Arthur Madrid, Sébastien Borget et Adrien Duermael. Je vis et travaille à San Francisco.

commeconvenu

Lire ma BD en ligne

references

Références

contact

Contact

Flux RSS

Mon éditeur me dit d'attendre 6 mois + l'attente des résultats pour voir si on publie la suite de ma BD. Financièrement ça devient chaud !

il y a 12 jours

Zaïtchick

C'est exact, ça se dégrade partout. Il y a une obsession de la rentabilité immédiate qui mine tous les secteurs d'activité... Et qui, loin de les rendre performants, mine tout innovation.

il y a 12 jours

Martin Penwald

T'en sais rien, t'en sais rien ...

Si, on sait. Tiens, y a qu'à voir la dégradation du climat politique un peu partout. Les gens ne votent pas pour les extrêmes quand tout va bien.
Depuis la fin des années 70, la productivité des employés a augmenté, mais pas leur rémunération. Tous les gains sont allés aux rentiers et aux spéculateurs. Et cet argent a servi à faciliter l'adoption de politiques néolibérales qui confortent encore plus ces super riches dans l'idée qu'ils sont les maîtres du monde.
Et, comme l'on voit en particulier aux États-Unis (mais pas seulement, voir les intentions de vote pour Le Pen ou la dynamique qui a conduit au Brexit), à vendre l'idée que si t'es pauvre, c'est soit que t'es une grosse feignasse qui n'en fout pas une, soit que les vilains noirs/juifs/immigrants te volent ton dû.

il y a 11 jours

Bruno

C'est effectivement un argument à faire valoir...

il y a 10 jours

DJ

Il remarque certainement le succès des deux campagnes Ulule.
Mais il faut aussi se dire qu'il a payé au moins 3 albums à Laurel en n'étant pas rentable ou alors trop légèrement pour prendre le risque d'en faire un 4eme

il y a 12 jours

Martin Penwald

Oh, j'oubliais : est-ce possible de demander à ton éditeur les chiffres de ventes ?
Je me doute que ce n'est pas forcément évident, et qu'il y a un souci de rentabilité de son point de vue, mais quand on considère le prix d'une BD et vu les avances sur droits reçues, je me demande si la marge de profitabilité n'est pas exagérée.
Tiens, sur une BD à 12€, vendues même à seulement 2000 exemplaires, ça fait 24000€, moins 16000 pour avances sur droits, il reste 8000 pour la distribution, l'impression et la marge de l'éditeur. Certes, ça ne semble pas énorme, en particulier si l'impression se fait à 20000 exemplaires au début, mais n'y aurait-il justement pas moyen de modérer ces frais ?

'Faut que je fasse des recherches à ce sujet.

il y a 12 jours

Martin Penwald

Ah oui, je voulais aussi revenir sur l'abominable point "mais tu fais un métier que tu aimes".

Et alors ? Ce n'est pas une raison pour bosser pour des cacahuètes. Que l'on soit prêt à faire des concessions de soi-même pour faire tel métier, oui, mais il est inadmissible d'exiger de quelqu'un de travailler à l'œil, ce qui est le message sous-entendu quand quelqu'un fait ce genre de commentaire.

il y a 12 jours

Bloub

Il y a une grosse erreur temporelle je crois

Quelques pages avant, on parle de Luc qui a un bébé, or, Luc a eu son bébé en Mai 2015 (soit vers la fin de l'histoire, si j'en crois un autre commentaire sous une autre planche).

La BD de Cerise est sortie en Juillet 2015.
Donc comment cette scène ici peut se produire 6 mois avant ?

il y a 12 jours

Laurel - @bloglaurel

Parce que ce sont les planches qui sont livrées 6 mois avant, le temps de mettre en page, imprimer et distribuer le livre ! 😊

il y a 11 jours

Bloub

Oui, mais du coup, cette scène est sensée se passer en février 2015, or dans la BD, le bébé de Luc est déjà né (alors que comme j'ai dis, il est né en Mai 2015).

Donc c'est étrange qu'ici, une scène qui se passe visiblement avant, se passe au même moment ?

il y a 11 jours

Rizel

C'est pas pile poil le jour de la sortie de la BD qu'ils vont décider ou non de faire un tome 4. Il faut que la BD sorte et un peu de temps de recul pour voir si ça continue de bien se vendre ou non.

il y a 11 jours

la crevette

Bonjour Laurel, ça peu sembler bizarre comme question mais quand tu étais dans l'illustration de jeux vidéo, tu te faisais payer en tant que salarié ou entrepreneur ? Si ce n'est pas indiscret à combien s’élève la somme pour un illustrateur. (Je demande à titre de comparaison, car je suis dans le milieu mais je ne trouve que très peu de réponse fiable autour de moi). Merci pour ce que tu fait et merci d'aborder ce genre de sujet, j'ai hâte de lire la suite ! :)

il y a 11 jours

Laurel - @bloglaurel

C'était ma boîte donc j'avais un salaire tous les mois. Il était bien en-dessous de ce que sont payés les employés habituellement (car j'avais des parts).
Tu peux intégrer les groupes FB "au secours j'ai un devis à faire" et "je suis auteur et j'ai mal au cul" pour demander des conseils sur les prix, selon ton cas, car des personnes plus expérimentées pourront donner leur avis.

il y a 10 jours

Geo de Forest

"J'avais un salaire bien en-dessous de ce que sont payés les employés habituellement (car j'avais des parts)."
Des parts, ce n'est pas un revenu (sauf les dividendes si la firme a fait un bénéfice). Il n'y a aucune raison d'être payé moins parce qu'on est actionnaire, cela n'a absolument aucun lien.

il y a 11 jours

Thierry

une campagne ulule pour Cerise ? :p

comme sa tu sera ton propre éditeur :p.

bon je dit ça mais sa reste pas simple.

il y a 11 jours

fabrice

Comme Thierry, si un T4 de Cesire est proposé en autoédition, je suis intéressé...

il y a 11 jours

Audrey

As tu une idée du nombre d'exemplaires de Cerise vendus ? ou tu n'as pas accès à cette information ?
Autrement dit, est ce que les ventes de BD sont similaires ou non à ce que tu as pu vendre en exemplaires pour Comme Convenu ?
Ce serait interessant de savoir si les ventes en direct avec l'auteur (comme à travers ulule) ont un effet positif sur les ventes ou pas (même si ta relation privilegiée avec ta base de lecteurs aide aussi je pense). Je pense que beaucoup de gens aiment encourager les circuits courts, on le voit bcp avec l'alimentaire par ex et les ventes directes au producteur.

il y a 10 jours

Max Lampin

484/500, et...
Toujours pas de cartes vertes.
Toujours rien qui justifie la couverture du tome 2.
Je suis drogué au Daily Struggle/Comme Convenu depuis le début
Et je n'en peut plus, de ne jamais savoir voir venir la suite, et encore moins la suite de la suite !
Que deviendra t-on à la fin de l'histoire? ça ne peut pas s’arrêter à 500, ce serait trop horrible.
Et là en ce moment, à 16 planches de la fin de l'histoire, voila des digressions sur le monde de l'édition de la BD après une semaine de blanc, c'est abominable :-)
Merci Laurel, Alfred Hitchcock revit en toi :-)

il y a 10 jours

Geo de Forest

La carte verte est peut-être dans le tome 3...

Associez votre email à une image Gravatar!

Se rappeler de mes informations.

Être tenu au courant des réponses par email.