laurel comics blog bloglaurel

Dessinatrice de bandes dessinées et de jeux vidéo, co-founder de Pixowl avec Arthur Madrid, Sébastien Borget et Adrien Duermael. Je vis et travaille à San Francisco.

commeconvenu

Lire ma BD en ligne

references

Références

contact

Contact

Flux RSS

Le sexisme des character designers chez Disney, Pixar, Dreamworks et autres.

il y a 3 ans

elch

elles ont toutes des énormes yeux et un tout petit nez et ils sont... ben tous différents..

j'ai bon, dites ? O_O

il y a 3 ans

Firenze

+1
J'ajouterai juste qu'elles ont tous l'air d'avoir 12 ans maximum.

il y a 3 ans

Asp

Purée, c'est clairement la dictature de la beauté pour la femme.

il y a 3 ans

Laurel

J'ai oublié Mirage, de Pixar:
http://risus-mysterymen.tripod.com/inspirations/mirage.jpg

il y a 3 ans

Ping

Pouah ! Elle est carrément immonde celle-là ! :/

il y a 3 ans

Rwo - @RwoRomeo

Sauf si on s'en tient au côté purement artistique : animer un humain formé comme une épingle, faut quand même le faire ! lol :o

il y a 3 ans

Pong

Réalise mieux. Sérieusement, c'est juste un personnage. Bravo pour la tentative de buzz.

il y a 3 ans

Andross

C'est vrai que les filles ont toutes l'air de sortir du même moule.
Pour les mecs c'est pas spécialement mieux je trouve non plus.
3 binoclards, un "gros" et un noir seulement. On a vu mieux comme représentation de la diversité humaine. Surtout qu'ils sont tous relativement beaux gosses.
C'est surtout dommage quand la plupart sont des bons films.

il y a 3 ans

sylvain

Et pourtant dans la vraie vie, ce sont les hommes qui ont le plus à soufrir des comparaisons de performance.

il y a 3 ans

karal

Ah bon ?
mouarf....

il y a 3 ans

Waspberry

Et ensuite ?

il y a 3 ans

Animal

C’est pas une compèt’...

il y a 3 ans

Rwo - @RwoRomeo

Attention à ne pas tomber dans la facilité côté spectateur non plus !

(Bon déjà, "dessin animé d'animation", ça pique les yeux X_X
C'est comme une "purée de pommes de terre à la patate")

Mais on oublie là des personnages comme l'assistante sociale de Mr Peabody & Sherman, plusieurs habitantes d'Arendelle (certes copiées-collées parce que figurantes, il n'empêche qu'elles sont basées sur plusieurs modèles différents) dans La Reine des Neiges, Mère Gothel et ses différents âges, la Sorcière dans Rebelle, l'héroïne bouclée du prochain DreamWorks, Fiona !...

Côté messieurs, faut-il qu'on reparle des trois premiers Princes Charmants de chez Disney ?

Et qu'y a-t-il de mauvais à faire des personnages jolis ? Ce n'est pas tant la faute du chara-designer que de l'équipe prod-réa qui, elle, valide les designs proposés, je me trompe ? D'après moi, le choix se base ensuite sur l'effet de vente, l'attrait qui est suscité. Et une fille parmi celles au-dessus (post ou mon commentaire) arrivent à être amusantes, nulles, intelligentes ou moins petites, grandes, secondaires ou principales, alliées ou antagonistes, jeunes, moins jeunes, sexy ou non, de toutes les couleurs de peau etc.

Je sais bien qu'il vaut mieux ne pas relever les différences entre individus, mais si c'est pour éviter la précipitation, ce n'est pas plus mal d'y réfléchir dans le meilleur sens. :)

il y a 3 ans

Chtounet

Merci.

il y a 3 ans

DRK

Je vais complètement dans ton sens Rwo.

il y a 3 ans

Mim

Mais on s'en fout de tes male tears, mec

Parfois, sur un malentendu, ya deux figurantes qui sont pas toutes minces avec un petit nez retroussé et des yeux énormes. C'est pas égalitaire pour autant. Et mère Gothel est toute mince avec des grands yeux et un petit nez. T'en est à cherché des contre-exemple imaginaires où dans des films pas sortis. C'est dire la solidité de l'argument.

C'est la seule manière de faire un joli perso, pour toi ? Tu manques d'imagination et de culture graphique alors.

Et les trois premiers princes charmants les mec ont dit qu'il savaient pas dessiner les mecs, c'était dans les années 50 et Blanche Neige faisait le ménage. Depuis ça a bien changé.

il y a 3 ans

Rwo - @RwoRomeo

Je me trompe sûrement (j'espère), mais j'ai plus le sentiment que tu te contentes de placarder mon commentaire d'un "MALE TEARS. BEWARE!" qu'autre chose. :/

Déjà, je ne comprends pas ta deuxième phrase : de quel malentendu parles-tu ? Une faute de frappe sans doute.
Et en admettant qu'il existe un programme de génération aléatoire de figurantes (comme pour les grandes scènes de bataille dans les films d'heroic fantasy), et que sont générées ainsi autant de femmes fines que fortes, si, dans un sens, c'est égalitaire. Même des personnes de couleur apparaissent en arrière-plan ^^
Je prends en compte une réponse à un de mes commentaires plus bas : c'est certain, un perso en arrière-plan ne vaudra presque jamais un principal. Il n'empêche que ça y ajoute beaucoup de vie ! :)

Concernant Mère Gothel, bah je ne la vois pas aussi fine que Raiponce une fois côte-à-côte :o
Là n'était même pas tant la question, c'était plutôt pour donner un aperçu qu'il était possible de représenter différents âges. Même si ce n'est ici que pour une seule femme et en accélérré (ce qui n'est pas moins intéressant artistiquement. Son designer Jin Kim avait fait de très beaux croquis de sa décomposition :) )

Enfin, comment ça des exemples imaginaires ? D'un coup tout le monde oublie Fiona la princesse ogresse de Shrek ? J'ai beau avoir horreur de cette franchise, je dois reconnaître que le personnage est bien pensé, et justement pertinent sur ce sujet ! Ou alors c'est du déni pur et dur rien que dans le but de pouvoir catégoriser un avis avec lequel on ne s'accorde pas au plus vite sans creuser plus profond. Et ça c'est de l'étroitesse d'esprit. Faut dire ce qui est. Bel exemple ! *clap-clap*
Même chose pour cette petite fille noire (dont je ne retrouve plus le nom) qui sera l'héroïne d'un film à venir de chez DreamWorks, quitte à parler de représentation, en quoi est-elle irrecevable ? Parce que le film n'est pas encore sorti ?
Je remarque par ailleurs que, comme par hasard, il n'y a aucune mention de deux autres exemples que j'ai cités : la Sorcière dans "Rebelle" et l'assistante sociale de "M. Peabody & Sherman". Donc je suppose que mon argumentaire n'était pas entièrement à jeter. Mais c'est moi qui manque de culture...

On peut espérer un jour que les canons de la beauté de la femme reviennent aux temps de la Renaissance, pourquoi pas. Mais Michelangelo à l'époque (parmi d'autres raisons) ne savait pas rendre justice à leur corps ni à leur beauté, en se contentant d'ajouter de la poitrine à des modèles androgynes. On peut être content que l'art ait malgré tout évolué de ce côté-là.

Parce que oui, grande nouvelle : les femmes ont communément des seins et une taille plus large par rapport aux hommes ! :o Ce sont des traces de l'évolution de notre espèce qui ressortent aujourd'hui : la silhouette-bâton d'une femme est reconnaissable par des attributs orientés pour la reproduction (je pense en particulier à la grossesse pour les hanches et à l'allaitement pour la poitrine). Voilà pourquoi je ne me choque pas si un artiste cherche à faire ressortir ces courbes. Fondamentalement, il n'y a rien d'offusquant à montrer des vérités biologiques. Le tout se joue ensuite dans la mesure des choses bien sûr, mais c'est là plus une question de subjectivité.

Bon ça, c'était le paragraphe un peu HS. J'évoquais l'évolution graphique. Ah oui ! Qu'on galère à faire des hommes, ça semble excusable au vu du commentaire sur mon exemple des princes charmants, "mais des filles ! Mon dieu mais vous n'avez pas idée de l'affront que vous leur faites ? :o"

M'enfin, puisqu'on en est à rechuter dans le sexisme de base hein, et que ça semble tout aussi vain d'un côté comme de l'autre de discuter (grand mélo que je suis), allez pan : "FEMALE TEARS NUH". :O

il y a 3 ans

*Elsa*

Excellente remarque 0o
A quand une proncesse ronde et acnéique pour que les vraies adolescentes puissent un peu s'identifier ? :p
Ce qui est assez amusant c'est que dans les "vrais" dessins animés (je veux dire en 2D) se posait le problème inverse ^^ autant Jasmine, Mulan, Pocahontas, Ariel, Blanche Neige etc. Sont tous différentes, autant les "princes charmant sont assez proches... :)

il y a 3 ans

Julie

Désolé, mais étant adolescente, j'ai pas envie de m'identifier a une ado ronde et acnéique. Et à me ressentir mal par rapport à ça.

il y a 3 ans

Reubeuh

Moi je suis ronde et je suis trop bonne UoU

Plus sérieusement, je me serai sûrement sentie moins mal dans ma peau à l'adolescence si on m'avait montré des modèles féminins beaux et ronds. La beauté, ça se résume pas à un physique de mannequin (et heureusement d'ailleurs sinon y'aurait que des moches) la beauté c'est une façon de s'habiller, de se tenir, et c'est pas le poids qui détermine ça. J'ai beaucoup plus de succès depuis que je m'assume et que je prends soin de moi qu'à l'époque où je faisais tout pour ressembler à un modèle qu'on voulait m'imposer.

Et pourtant, je suis obèse. Ca empêche pas d'être beau. Et ce serait bien que les gens le montrent un peu plus pour décomplexer les jeunes plus tôt et leur permettre de vivre leur vie sans prise de tête.

il y a 3 ans

Rwo - @RwoRomeo

J'aimerais aussi ajouter plusieurs choses :

C'est trop facile aussi de penser que les hommes entre eux ne souffrent pas de leurs différences. Racisme, bizutage, je pense que ça peut parler à pas mal ? Ça sort d'où à votre avis ?

Il y a aussi le risque de passer pour des monstres de misogynie si l'on proposait un personnage féminin à la Quasimodo. L'image des femmes s'en retrouverait tout d'un coup "insultée", non respectée etc.
On sent bien que les hommes ont plus de liberté, c'est vrai. Mais on ne sait de ce qu'il pourrait arriver si on cessait de passer par une forme (certes parfois maladroite) de flatterie, de traiter les femmes en gentlemen (en tant qu'artiste) en les idéalisant ? Si tout cela s'arrêtait ? Qu'on serait pleinement autorisé à montrer la laideur telle qu'elle est communément admise ? Je pense que ce serait la guerre pour de bon.

Mais pour autant, ce qu'a déclaré l'animateur du lien (que je n'avais pas vu tout de suite) est effectivement stupide. On a largement les moyens dans de tels studios d'animer sa concierge ou une clocharde comme une princesse.

il y a 3 ans

Hilde

"C'est trop facile aussi de penser que les hommes entre eux ne souffrent pas de leurs différences. Racisme, bizutage, je pense que ça peut parler à pas mal ? Ça sort d'où à votre avis ?"

Je pense que personne n'a dit ça... :)

Je te conseille d'ailleurs si le sujet t'intéresse, il y a de nombreux articles sur le problème des stéréotypes de genre et les injonctions du type "soi un homme, ne soi pas une fillette" etc qui forgent autant que leur inverse la société telle qu'elle est.

Sinon, je trouve ça aussi un peu simpliste dans ton message d'opposer la beauté à seulement la laideur. Il y a quand même une infinité de subtilités entre le prince et quasimodo non ? C'est de ces nuances admises chez les hommes et pas chez les femmes dont on parle. Pas seulement de "montrer des femmes moches".... Des filles "différentes" serait déjà un grand bond en avant ! :)

il y a 3 ans

Rwo - @RwoRomeo

Oui évidemment, c'était vraiment pour prendre l'opposé uniquement ^^

il y a 3 ans

Ugugu

@Rwo : On parle ici des personnages masculins et féminins principaux dans les films.
De fait les personnages principaux sont là pour permettre au spectateur de se projeter en eux et visiblement il n'est pas possible de se projeter dans un personnage féminin autre que ultra typé.

Il est possible de faire un personnage moi caricatural qui soit aussi joli, clairement au niveau des femmes il y a un vide sidéral en ce qui concerne la tranche d'âge 40-60 ans, les femmes se voyant gommer tous les premiers signes de vieillesse.

il y a 3 ans

kasnavada

Houla, c'est beaucoup plus large que disney. Rien que pour un autre exemple :

http://www.sociologyfornerds.com/2013/07/drawing-women-part-iv-problem-with.html

Et c'est super facile d'en trouver d'autres...

Après qu'on soit clair, la société actuelle est encore trop sexiste de manière générale pour que ne pas respecter ces "principes" sexistes ne fonctionne pas d'un point de vue augmentation des ventes.

il y a 3 ans

Bardaf

Il ne faut pas non plus manipuler les données pour arriver au résultat que l'on veut.
Tu as mis des personnages du film / de la série Dragons. Tu as fait en sorte de prendre la jolie, et le plus moche. Pourtant, dans cette série, il y a aussi l'effet inverse, je pense à Harold (Hiccup) et la jumelle. Là c'est le mec qui est cliché et la fille est moche.
Maintenant, dans l'ensemble on est d'accord, et chez Disney, ça fait belle lurette que leurs films sont de la propagande à la femme "parfaite" (parfaite pour eux). Avec une exception toutefois pour Rebelle, qui n'est ni jolie, ni féminine.

il y a 3 ans

Hilde

Bouuuh ! Rebelle est très jolie et très féminine. Mais pas de la même façon que les autres princesses Disney, c'est tout ! Non mais oh... :)

il y a 3 ans

Bardaf

C'était tout sauf négatif comme critique, que du contraire. Je l'adore Merida !

il y a 3 ans

Peepe

Bon poste! C'est terrible, c'est pratiquement toujours le même visage : yeux sur-dimensionnés, nez et bouche petits, forme de visage triangulaire , pommettes hautes. De plus elles louchent toutes (strabisme = personnage mignon = personnage inoffensif).

Flippant.

il y a 3 ans

ReReX

Et pis, il n'y a pas que pixar et dreamworks.
Je ne voit aucun sexisme (si c'est de cela dont il est question), mais une compilation de stéréotypes, où les non-wasp sont exclus.
N'oubliez pas les studios Ghibli, des films comme 9, Coraline, A nightmare before christmas, les triplettes de Belleville, le roi et l'oiseau, Kirikou, etc.

il y a 3 ans

BAILLEUL

Ho non pas toi aussi Laurel ! Y'a bien assez que Mawy pour faire ce genre de post. C'est vrai qu'il y a plus de ressemblance entre les filles que les mecs mais dans leurs histoires respectives elles ont leur identité propre. Et il y a du progrès. Regarde comme Aurore (La Belle au Bois Dormant) est nunuche par rapport à Raiponce par exemple.

il y a 3 ans

Fkleur

Pfffff....

il y a 3 ans

Gaël

Oh mon dieu, elles ressemblent toutes à Laurel

il y a 3 ans

Richard

Je ne vois vraiment pas où est le problème ? O_o
Si c'est le fait que ces filles ont toutes l'air de sortir du même moule "jolie poupée", je pense que ta sélection est partiale: je ne suis pas au fait des dernières créations, mais il y a toujours eu des mégères dans les personnages de dessin animés. Quelques exemples chez Disney: la sorcière de Blanche Neige, Cruella dans les 101 dalmatiens, et on ne peut pas dire que les trois bonnes fées rondouillardes de la Belle au Bois Dormant soient particulièrement sexy ! Mais quand on veut voir du sexisme partout, on peut toujours en trouver une illustration !
Et comme le dit Rwo, en quoi est-ce répréhensible de proposer de jolis personnages féminins ?

il y a 3 ans

svazu

Sauf que là on parle des héros et des héroïnes, les personnages principaux du film, ceux auxquels on s'attache et s'identifie le plus, ceux qui sont montrés comme des modèles. Toi tu as cité des méchantes et des seconds rôles comiques, ce n'est pas la même chose et en effet ces personnages sont bien plus souvent moches.

Il n'y a rien de mal en soi à montrer des personnages beaux, mais quand il faut absolument être belle pour être une héroïne, ça envoie un message assez douteux sur les qualités les plus valables chez une femme.

il y a 3 ans

Syborg

En effet chez les hommes il y a beaucoup plus de diversité. Mais bon c'est comme ça partout avec les héroïnes, il faut absolument être dans les canons de la mode. Et là qu'ils peuvent créer une femme de toute pièce, c'est la joie ! Je déteste ça... Un monde où tout le monde se ressemble, comme des Barbies...

Mais il ne faut pas oublier que le character designer est un employé, et que ce n'est pas lui qui décide laquelle de ses propositions va être choisie (je pense).

C'est comme ceux qui crachent sur les développeurs (Assassin's Creed en ce moment) : "Les développeurs ont fait ci, les dev ont oublié de faire ça, les dev ont bâclé le travail"... S'il fallait 2 ans de développement alors qu'ils n'en ont que 1, les développeurs ne peuvent pas faire de miracle, et surtout, ils obéissent au chef ! S'il a décidé que c'était bleu et pas vert, que c'était joli alors que c'est moche, que peux faire le développeur ?

J'imagine que c'est la même chose chez le character designer (quel nom pourri, il n'y a pas un équivalent français ?). Même si c'est vrai qu'à la base, c'est lui qui a fait le dessin ^^.

Parfois dans les bonus des DVD/Bluray on voit les autres croquis du personnage, c'est intéressant.

il y a 3 ans

Rob

Pas compris...

il y a 3 ans

Rwo - @RwoRomeo

@Bardaf (mais le propos comme le destinataire sont très généraux) :
La dernière phrase est assez (trop) subjective.

Parce que tout aussi subjectivement, je trouve au contraire Merida jolie et féminine. :o (et ouais, et je suis pas macho pour autant !)

Ça soulève aussi le problème que la notion de "beauté" fait écho purement et simplement à la perception, et de fait à la "politesse", la "courtoisie", le traitement humain.

Dire que quelqu'un n'est pas beau n'est pas poli. On est d'accord ? En découle le fait qu'on préfère des créer des personnages beaux pour qu'on ait pas des spectateurs qui pensent de cette façon.

Et quelque part, on se plaint ici que les filles sont trop "jolies", pas assez représentatives de la réalité. On les met sur un piédestal basé sur une société patriarcale etc. D'accord, admettons.

Mais je n'ai encore jamais vu/lu/rencontré une femme se plaindre qu'un personnage masculin soit trop beau pour le film. DANS le cadre du film. Parce qu'au pire, l'intérêt là-dedans (et ça Disney le fait pas mal ces dernières années), c'est qu'on peut à partir de ça détruire le fameux mythe du Prince Charmant. Intérêt scénaristique etc.

Alors qu'au contraire, des femmes belles et méchantes, on en connaît déjà des centaines. N'est-ce pas là quelque part un traitement de personnage plus représentatif de la réalité, d'ailleurs ? Avoir depuis l'aube des temps des gentilles et des méchantes ? ENCORE MIEUX : des personnages plus nuancé(e)s, comme il y en a bel et bien de plus en plus à notre époque.

Or quand on demande une fille moins sexy en héroïne, ce n'est la plupart du temps rien d'autre qu'un prétexte pour que ça dépasse le film lui-même, que ça devienne un sujet de société, n'engendrant au final que des débats inextricables. Surtout qu'il ne serait pas étonnant que le film se contente de gâcher l'idée merveilleuse du "on est tous beaux comme on est à l'intérieur" par une histoire d'héroïne moche qui deviendra belle à la fin.

Ça me rappelle une conversation que j'ai eu en cours, justement parce qu'on trait de question à débat : « qu'est-ce qui prime entre la beauté et l'intelligence » ?
Définitivement la seconde. Si tous étaient suffisamment intelligents, nous verrions tous que les caractéristiques physiques en toutes circonstances DOIVENT NE PAS IMPORTER contrairement à la personnalité, justement enrichie par l'intelligence. D'autant plus qu'individuellement, chacun aurait conscience que la seule vision de soi qui importe est strictement personnelle et ne doit en aucun cas venir d'autrui.

Et si un personnage a donc une personnalité admirable, QUI DIABLE DEVRAIT SE SOUCIER DE SON APPARENCE ?

Donc sur ce point, laissez les chara-designers tranquilles ! D:

Parce que je reviens aussi sur la question des personnages trop sexy (féminins en particulier dans notre cas).

Soyons honnêtes.

On entend alors la défense de l'image de la femme. Qu'il ne faut pas la traiter en objet. Mais tant que cela ne vire pas dans la déviance (du genre bien pornographique, si on veut être clairs, et encore que), où est véritablement le souci, après avoir lu mon paragraphe sur la perception du corps un peu au-dessus, si ce n'est un problème d'ego ?

"Mon corps n'est pas ainsi, donc je ne veux pas qu'il soit représenté de la sorte"
devrait devenir, OU DU MOINS SONNER DE MANIÈRE PLUS CLAIRE :
"Ce n'est pas moi qui suis représenté(e) par ce comportement".

il y a 3 ans

shan

Le problème n'est pas qu'elles sont mignonnes mais qu'elles le sont toutes de la même manière.

Je note pas une seule héroine de couleur.(Mulan et la princesse grenouille ça commence à dater)
et la seule princesse ronde et cool qu'on a c'est Fiona.

L'autre personnage féminin et rond, c'est l'hippopotame de Madagascar.

Un peu plus de variabilité dans les physiques des caractères féminins ce serait un plus.

Après tous les caractère masculins ont tous leur charme, tout en étant diversifiés.

Personnellement j'aime les personnages féminin de Loisel : elles sont un peu plus variées et reste très jolies pour autant.












il y a 3 ans

Rwo - @RwoRomeo

Pour les héroïnes (et héros tout court, mince ! :o ) de couleur, "Big Hero 6 / Les Nouveaux Héros" peut peut-être t'intéresser avec au casting principal : deux frères asiatiques (japonais je crois, mais il sont précisément métis blancs-asiatiques), une coréenne (la fille tout en haut à gauche de la grille), une latina (celle aspergée de rose en bas à droite), un black et un blanc.

Et le tout par... Disney.

il y a 3 ans

mat

il y a un visiblement un stéréotype de l'homme et de la femme, comme les studios viennent des states, il n'est pas étonnant de voir les memes codes comme la machoire proéminente et taillé en v par exemple, ou bien le petit nez pour les femmes, les yeux bleus... c'est le conditionnement suggestif ! une sorte de sélection naturelle certainement non voulue, mais qui à certainement un effet sur le jugement. Mais on retrouve ce dictat dans toutes diffusions graphiques!!

il y a 3 ans

Moebius

J'ai beau chercher je ne vois pas où tu veux en venir Laurel. Les personnages masculins ne sont pas tous des beaux gosses respirant la virilité et les personnages féminins sont certes ressemblant et pour la plupart ce sont des filles mignonnes mais c'est un peu l'imaginaire qu'on peut avoir d'une princesse. Quel mal y'a t'il à ce qu'on se représente une princesse comme jolie avec une belle robe et un prince comme beau ? C'est de l'ordre de l'imaginaire et du fantasme et je n'ai jamais rencontré une fille qui s'est sentie dévalorisée ou plus ma dans sa peau parce que raiponce est jolie alors qu'elle aurait pu être banale, les cheveux sales ou avec de l'acné pour coller à la réalité.
Il ne faut pas voir le mal partout et heureusement les enfants ne se posent même pas la question sauf si leurs parents pointe ce qu'ils estiment être un problème du doigt.

il y a 3 ans

soleil

Je vois pas ?
Air bête et nunuche pour les femmes ?
Personne n'est laid, ni hommes ni femmes. Mais je ne joue pas aux jeux.

il y a 3 ans

rbg

Et vos personnages féminins Laurel, ils sont comment ?

il y a 3 ans

Balbylon

Il manque Fiona dans Shrek.
Version peau verte bien sûr!

il y a 3 ans

GuB

Vous connaissez la différence entre les posts pseudo-féministes et les posts objectifs ?

C'est dommage cette note qui tombe dans la caricature. Avec peu de recul et d'objectivité on s’aperçois que même si le problème existe, ce n'est pas dans des proportions scandaleuses. Et ça s'améliore.

On voit ce qu'on veut voir.

il y a 3 ans

vdragon75

Et pourtant, j'en connais certaines qui, lorsqu'elles dessinent une personne agée, en font quant à elle systématiquement un personnage stupide, facho, et sexiste: bref, un vieux con ou une vieille conne.

La paille et la poutre quoi! :-)

V.

il y a 3 ans

sylvainj - @sylvainjbd

Une grosse pensée pour toi Laurel, je n'ai pas eu le courage de lire tous les commentaires...
C'est triste les mecs qui ont l'impression qu'on les attaque dès qu'on cherche à parler du traitement des personnages masculins/féminins...

il y a 3 ans

Hilde

@Rwo, je pense qu'il est important de bien cerner ce dont on parle. Je ne pense pas que le soucis pointé soi que les héroïnes sont "trop sexy", ce n'a jamais été le problème.

Et même, il ne faut pas opposer "joli" à "moche" non plus. Le réel soucis est déjà que l'idéal féminin proposé est complètement hors norme. (Yeux immenses, proportions plus qu'improbable.. Etc...) et qu'en proportion (je dit bien proportion, je ne cherche pas une liste de contre exemple ! :), les personnages masculins ne sont pas autant "difformes" et correspondant à un modèle unique. Souvent, on va retrouver par exemple, un héro différent qui va montrer sa valeur, ou ce genre de choses.

Le soucis c'est le manque de nuances. On a un modèle féminin quasi universel VS une plus grande diversité (même si oui, tout est relatif...)

il y a 3 ans

psychée

C'est bien facile de s’en prendre aux chara designer. Je trouve ça bien triste et obtus de la part de quelqu'un du milieu comme toi de ne pas se renseigner plus sur les faits. Si les designs defs sont effectivement peu diversifiés et à déplorer, c'est par choix de la prod qui cherche marketing et dictat d'une certaine notion de la beauté. Penches toi un peu sur les making ofs, les "art of" et vas parler aux chara designers et tu verras que la réalité est bien autre. Un chara designer proposera une quarantaine de persos différents avec des silhouettes et des styles variés. Pour qu'au final soit choisi le plus "classique/attendu/ moulé" qui soit. Au grand dam des premiers concernés. S'il y a quelqu'un à blâmer en premier ce n'est pas les charas designers qui ne revent que de ça : diversifier les personnages. Et encore uen fois je trouve ça bien triste qu'une créative comme toi mette au piloris un technicien sans se pencher plus sur le pourquoi du comment de l'industrie.....

il y a 3 ans

London

>Psychée : exactement ! J'allais faire un commentaire du même calibre, merci ! Et il suffit de regarder les artbooks et les premières recherches pour en avoir la preuve. Toute la créativité est bouffée par les producteurs qui veulent éviter la "difficulté" de marketer une FILLE non conventionnelle.
(et à tous ceux qui citent des exemples de design féminins diversifiés : vous vous rendez compte que vous donnez 3 contre-exemples face à une foultitude de design clonés ? L'argument ne tient pas à 10 contre 1...)

il y a 3 ans

Lutin de merle

Pareil. Je bosse en studio et quand je vais sur les forums lire que ce qu'on a fait est nul c'est vraaaaaaiment pénible. Mais ça ne me blesse pas parce que je sais qu'on fait le maximum avec ce que l'on a, et que l'on se heurte à des prod STU-PIDES. Or ces prods, qui essaient-elles de contenter ? Le public... Le même qui critique sur les forums ? Et oui... parce que celui qui critique a quand même acheté le produit, ou en tout cas il participe à son succès en en parlant. Qu'il soit content ou pas ils s'en foutent. Les gamers ou les fans de série seraient atterrés de parler à un producteur. Parce que eux n'ont pas d'affect pour leur produit (d'ailleurs on parle de "produits", pas d'oeuvres). L'idéologie ou le comportement de tel ou tel personnage, tant que ça ne les traine pas en procès ils n'en ont rien à foutre. Parfois ils ne connaissent même pas le contenu du produit en question. Et je ne critique pas ça, je regrette juste que du coup ils n'écoutent pas les personnes qui, elles, ont vraiment à coeur leur produit. Donc en clair, si vous n'aimez pas quelque chose, la meilleure protestation c'est de ne pas l'acheter. Depuis mon enfance on hurle sur les barbies. Elles sont toujours en vente partout. Certes elles ont un peu évolué, mais hum... c'est léger.

il y a 3 ans

Rwo - @RwoRomeo

Il existe en réalité des centaines de persos féminins aux designs différents. Le souci est qu'elles ne sont pas toutes principales. C'est donc encore un autre problème. :)

Ajouté au fait que, là où certains ne voient que les différences pour créer de la haine, d'autres ne font attention qu'aux similitudes pour se plaindre. Il faut savoir trouver un juste milieu.

il y a 3 ans

London

N'essaie pas de m'apprendre un truc sur le milieu de l'animation, Rwo =) J'en viens. J'y vit. Je l'ai étudié. Et le problème que tu décris est exactement le problème central justement. La diversité est toujours camouflée en arrière-plan, et sert de justification lorsque le public rale : "mais si on fait plein de personnages différents regardez le plan de foule à la minute 3, on voit [inserez une minorité] derrière l'arbre".
On râle parce que les personnages principaux, ceux qui sont marketés partout et ont toutes la visibilité, sont copiés-colles. Se rabattre sur les personnages secondaires, c'est admettre qu'on considère tous les gens qui sortent du moule comme des personnes secondaires.

il y a 3 ans

Kenji

En gros pour les personnages féminins ils les refont pas, ils changent juste les textures.

Pas cons les mecs, pas cons.

il y a 3 ans

Arno

La plupart des personnages Hommes que tu as mis ne sont pas des "leads" mais sont secondaires.

il y a 3 ans

H

Ce que Laurel voulais mettre en avant, c'est l'antagonisme entre la pauvreté des expressions faciales des personnages féminins et la diversité qu'on retrouve pour les personnages masculins. Je ne pense pas qu'elle parlait du physique.

il y a 3 ans

Rwo - @RwoRomeo

Ce n'est pas ce qu'indiquent ses tweets.

Ou alors dans ce cas je ne vois que trois grimaces parmi les sourires sur la grille des hommes :/

il y a 3 ans

Dilustro

Pour compléter ceux qui relèvent qu'il existe un manque de diversité relatif chez les personnages masculins... Bah, oui. Parce que le sexisme est également nocif pour les hommes - quoiqu'il les met dans une position sociale moins limitée, plus valorisée.

Pièce à conviction : Flynn Rider (alias Eugène) de Raiponce/Tangled, au temps du concept-art :

http://1.bp.blogspot.com/-NTwgbaELaBY/TtT-8Qi_7eI/AAAAAAAAZjA/Tljpem401KM/s1600/06_tangled_character_design_jin_kim_05.jpg

Une princesse Disney qui tombe amoureuse d'un gros ? Non, non, NOOOOOON !!! Disney a vite passé Flynn au sauna. Le visage non plus, au final, c'est plus du tout ça, ils l'ont fait retoucher par Abercombrie & Fitch. Comme souvent, les dessinateurs proposent à la base des concepts de personnages assez divers et originaux, et ensuite le comité de production uniformise. Tout le monde doit avoir la taille sveltesse, il faudrait pas que les enfants arrêtent de se sentir mal dans leur peau et de compenser par le shopping, vous comprenez.

On remarquera néanmoins que les personnages masculins ont droit à un peu plus de variété dans le design, peut-être parce que les pressions placées sur la beauté masculine sont dans notre société un peu moins restrictives. Un personnage masculin principal a le droit d'être "moche," du moment qu'il emballe une fille à la fin du film (ce qui arrive dans 90% des cas, ouf).

il y a 3 ans

Deadern

Bon c'est clair qu'il y a un problème de diversité chez les personnages féminins, où il y a moins de variétés que les homologues masculins.
Par contre comme certains l'ont relevé, le choix que tu mets est un peu orienté : tu n'as pris strictement que les "héroines" ou "gentilles" (qui pour le coup je te l'accorde sortent beaucoup trop du même moule), alors que pour les persos masculins tu as pioché aussi dans des personnages carrément secondaires (le père de Rebelle ou Dragons, le "petit gros" de Dragons, etc).
Alors que pour de simples "personnage féminin non héroine" (plus secondaire ou méchante) tu peux trouver des grosses ou maigrelettes, des moches, etc ... Et même chez Disney/Pixar !

Je crois que le problème est surtout Héroine = belle princesse (grand époque Disney) qui s'est transformé en actuel Héroine = belle "rebelle/guerrière/autonome". On a évolué dans le cliché "princesse à sauver", mais le "belle" est toujours là, alors qu'au niveau masculin on a déjà plus passé ce cap.

D'ailleurs de manière général dans les séries/films/dessins animés/films d'animation, ça se voit régulièrement un couple avec l'homme "moins beau" que la femme (même si j'aime pas cette phrase), alors que l'inverse jamais.

il y a 3 ans

Jojo

@Rwo, Richard, Moebius, Gub

Je comprends que le propos ne soit pas forcément très clair pour ceux qui ne s’intéressent pas au sujet.

Oui, la sélection est effectivement partiale. Non, il n’y a effectivement pas de problème à proposer des personnages, féminin ou masculin, qui soient jolis. Oui, il existe effectivement une certaine diversité parmi les personnages féminins, que la sélection de Laurel ne souligne pas forcément : les fées marraines de la Belle au bois dormant, Cruella, Ursula, etc.

Mais le problème ne vient pas de là. Le problème vient uniquement de la définition que ces films donnent de la beauté masculine et de la beauté féminine, d’une part, et de l’usage qui est fait de ces définitions, d’autre part. L’article auquel on peut accéder en cliquant sur le dessin de Laurel l’explique très bien.

Un personnage, masculin ou féminin, auquel le public est censé s’identifier, aura un caractère à la fois stéréotypé (pour que tous y trouvent son compte) et idéal (pour « faire rêver », en quelque sorte).

Un personnage, masculin ou féminin, qui doit avoir une portée comique OU BIEN fait office de méchant, aura un caractère caricatural. Selon sa fonction dans l’histoire, il aura alors plutôt un caractère attachant (comme les fées marraines) ou bien repoussant (comme Ursula dans la Petite Sirène).

Jusque là, tout va bien. Ce sont des mécanismes qui existaient bien avant Homère. On les retrouve dans les films d’animation, mais également dans les films en prises de vue réelles, dans les bandes dessinées, dans les romans, etc. Après, il faut savoir utiliser ces mécanismes en fonction de l’histoire que l’on veut produire et surtout du public que l’on veut toucher : un roman jeunesse a un héros adolescent, un livre pour enfant a pour héros un enfant, etc.

Le gros problème survient quand on regarde quelle image ces films d’animation construisent à partir de ces directives qui sont, à bien y réfléchir, assez larges.

Selon Disney, Pixar et consorts, qu’est-ce que l’idéal féminin ? Une fille très mince (environ taille 34-36, alors que la moyenne est une taille 42), avec une taille anormalement fine, un visage en forme de cœur, de longs cheveux, des yeux anormalement grands, une petite bouche, un nez fin et, de manière générale, des traits figés (c’est ce que dit l’article). Certes, certaines héroïnes sortent du lot, comme Mégara qui est très anguleuse, Esmeralda ou Chel qui sont plus voluptueuses, etc. Mais, en gros, ça se joue à quelques centimètres près au niveau des hanches.

Et qu’est-ce que l’idéal masculin ? Un homme grand, aux larges épaules et aux hanches assez étroites. A partir de là, plusieurs types sont envisageables : Fin et agile comme Aladin, baraqué comme Kristoff, très grand et costaud comme Ralph, filiforme comme Kuzco, bodybuildé comme Hercule… Certes, on reste dans un certain cadre prédéfini mais la diversité est plus importante.

Un exemple de cette différence entre le masculin et le féminin, par forcément récent mais évocateur (voire extrême), c’est la Belle et la Bête. Belle répond à tous les critères : mince voire menue, visage en forme de coeur, cheveux longs, grands yeux, petite bouche, nez fin et allongé. Maintenant, prenons les deux personnages masculins qui apparaissent le plus à l’écran : la Bête et Gaston. Le personnage caricatural n’est pas celui qu’on croit. Avec son menton en galoche et ses biceps énormes, Gaston fait partie des personnages qui ont une portée comique OU BIEN font office de méchant (lui fait un peu les deux). C’est la Bête qui prend à son compte le rôle du personnage principal auquel le public s’identifiera ou se sentira proche : certes, il n’a pas un physique facile mais la façon dont il se tient, bouge et s’exprime véhicule une certaine beauté et une certaine noblesse.

Les possibilités existent donc : on peut faire de beaux personnages avec des physiques extrêmes, comme la Bête. Seulement ces possibilités sont peu utilisées chez les personnages masculins et PAS DU TOUT chez les personnages féminins.

Attention, l’idée n’est pas d’opposer hommes et femmes. Souvent, les hommes sont sur la défensive quand on évoque ce genre de sujets et soulignent que les hommes aussi souffrent de ces stéréotypes. PERSONNE ne dit le contraire ! Nous savons bien que tous les hommes ne ressemblent pas à Kristoff / Aladin / Hercule, ni ne sont aussi héroïques et peuvent donc souffrir de l’image idéale que renvoient les médias… Mais il faut bien comprendre que les critères de l’idéal féminin sont TELS qu’AUCUNE femme ne peut s’y retrouver et TOUTES peuvent donc en souffrir. C’est un problème.

il y a 3 ans

Beryl

Merci pour ta patience.

Je rejoins ce commentaire. Il est compréhensible que le sujet soit obscur pour la plupart des gens. Ce n'est pas une honte, le sexisme étant en grande partie une affaire de détails répandus dans le quotidien, à la fois si banals et si discrets qu'ils en deviennent presque invisibles.

Ici c'est un cas parmi tant d'autres où on a l'impression de s'attaquer à trois fois rien, voire de grossir les traits, pour servir une cause qui semble dépassée.

Oui, il y a des personnages masculins stéréotypés et peu intéressants. Mais globalement on a une certaine diversité (le brave héroïque, l'intello, le timide mais persévérant, le futé...) et il est facile de citer en grand nombre des personnages de premier plan se situant dans cette diversité.

Oui, il y a des personnages féminins peu ou pas stéréotypés, mais la plupart du temps ces personnages ne sont pas diversifiés et sont essentiellement ou uniquement définis par leur genre. Quand on veut citer des exemples de personnages éloignés des stéréotypes, on retombe vite sur les mêmes personnages, tandis que les exemples dans l'autre sens sont légions.

Même problème pour l'importance des personnages. Il y a des femmes fortes de temps en temps, des héroïnes marquantes, mais elles sont minoritaires. Le chef de village, le sage expérimenté, le meneur de l'action, souvent c'est un garçon. Le faible à secourir, le soutien (soin, encouragements) qui ne combat pas ou moins que les autres, souvent c'est une fille.

On trouvera toujours un exemple d'homme fragile, on trouvera toujours un exemple de femme chef politique qui dirige un village, etc. Mais là n'est pas la question. Ce n'est pas parce que ça existe que les rôles sont répartis équitablement et qu'ils sont d'importance équivalente.

On peut se dire que ce n'est pas grave, qu'après tout, les personnages féminins non-stéréotypés existent et que ça suffit à l'identification des filles. On peut se dire qu'il y a plus grave, on peut se dire que c'est du chipotage.

Mais des chipotages comme ça, il y en a partout. Quand on montre une femme objet pour vendre du café, quand dans un groupe d'enfants la plupart des fillettes sont en rose alors que les garçons sont bleus, rouges, verts et jaunes, quand la masturbation féminine est moins assumée et acceptée que la masturbation masculine, quand un garçon "pleure comme une fille"... Tout ça, pris de façon isolée, ce sont des détails.

Il faut interroger les évidences et la banalité. Pourquoi en vient-on à se dire qu'un personnage féminin non-stéréotypé signifie un personnage moche ? Trouvez-vous les personnages comme Harold (Dragons) ou le papy de Là-haut moches et sans intérêt ?

Je précise pour finir : ce n'est pas un combat femmes vs hommes, ces derniers souffrent aussi du sexisme et on peut le voir facilement même sur ce sujet des personnages de dessins animés. On a des hommes forts et des petits malins, mais rarement des personnages masculins dont le principal trait de caractère est la sensibilité ou la douceur (des choses "de fille"). Cela n'est pas oublié, il faut juste faire la différence entre "le problème existe" et "le problème touche tout le monde de manière équivalente".

il y a 3 ans

Jojo

Oui, je suis tout à fait d'accord avec ça et tu l'as expliqué bien mieux que moi.

il y a 3 ans

Rwo - @RwoRomeo

Waoh. Juste waoh.

il y a 3 ans

Zed

Je vais citer Anita Sarkeesian, de Feminist Frequency : "Il est tout a fait possible, et même nécessaire d'apprécier un média tout en restant critique vis a vis de ses aspects les plus pernicieux". (au passage c'est une référence en ce qui concerne la représentation des femmes dans la culture pop, foncez si vous ne connaissez pas).

https://www.youtube.com/channel/UC7Edgk9RxP7Fm7vjQ1d-cDA

Je pense que, effectivement, même si il y a eu du progrès, la différence de traitement des représentations reste très grande en ce qui concerne le caractère sexué. Même si il faut garder a l'esprit que ce sont pour la plupart de très bons films, il ne faut pas excuser tout leurs problèmes pour autant. Ce qui est important, plus que de dire "ce casting est nul", "ce carac design est stéréotypé", c'est de se poser la question par rapport a soi même : a si le fait de voir plus de telle sorte de héros influe sur la représentation que j'en ai.
Si je reste conscient de ce qu'un choix de design véhicule, je pourrais en absorber en restant conscient de ses effets par rapport a mes représentations, mais si je suis persuadé que je suis imperméable, c'est la que les aspects les plus pernicieux auront de l'effet sur moi.

J'espère que vous arriverez a comprendre ce que je raconte...
Sinon Laurel merci pour ton post qui nous fait débattre et réfléchir, c'est le plus important.
Et bravo pour Daily Struggle, je suis fan. :)

il y a 3 ans

L.

Alala, toujours la même chose, on aborde le sujet de la représentation - ici féminine - et direct, y'a les camps qui se forment : ceux qui se sentent agressés et qui crient le nom de tous les personnages féminin au physique "différent" des Pixar/Disney et co en oubliant qu'elles sont le plus souvent des personnages secondaires - auquel on s'identifie (beaucoup) moi - et en prime, diaboliques (Cruella, la méchante dans la petite sirène...)et souvent envieuses du physique la jeune et jolie princesse, et ceux qui ne voient pas le problème ("mais ça change !" Ah bon ? " mais on a pas le droit de faire des princesses jolies ?!" il n'y a pas un canon de beauté unique pour les femmes, et je sais pas vous, mais je fais pas la différence entre Elsa, Anna, Raiponse et compagnie. De plus l'article en lien montre que clairement, il est plus important pour l’héroïne d'être belle qu'expressive - bah ouais, ça déforme les traits et puis, on risquerait de donner une profondeur humaine au personnage, ça serait dommage.) Alors rajouter à ça la représentation des minorités (sexuelles ou raciale) toujours TRES problématique et c'est carrément l'explosion.
Mais j'exagère, y'a toujours des gens pour expliquer patiemment les problèmes que la représentation impliquent et pour comprendre que c'est un sujet essentiel.Heureusement que vous êtes là !
En tous cas, ça fait plaisir de voir ce genre de posts engagés sur le blog ! :) Encore !

il y a 3 ans

dalo

Ça me rassure toujours de lire des commentaires comme cela, merci d'avoir posté.

il y a 3 ans

LoremIpsum

Bin moi je vous aime tous.

il y a 3 ans

djakk

C'est pour plaire au public Chinois.

il y a 3 ans

Padls

Je viens de vomir mon quatre heure.

(ou la Réponse 2 : C'est bien la preuve que les femmes n'ont aucune imagination)

il y a 3 ans

Splaf

Oh nooon, Laurel, pas encore ... C'est juste une mode graphique je pense ... Pourquoi les gens se sentent-ils obligés de critiquer tout ce dont la critique irait dans leur sens?... Okay, que des filles avec des grands yeux et un petit nez c'est pas très original, mais c'est mignon, c'est pas inconvénient et chaque film étant fait pour être pris à part ça pose pas de problème... et puis pour ce genre de dessins animé (pixar et tout ça) là je trouve que tu t'attaque vraiment au SEUL truc que tu peux encore t'attaquer, et juste pour le plaisir de gueuler. :/

il y a 3 ans

Hélènette

Manipulation subtile de la part de Laurel : afficher un sujet polémique sur lequel tout le monde s'emballe, dans l'espoir de nous faire oublier le retard du Daily Struggle... Tu es maléfique ! ;)

il y a 3 ans

gawail

ahah, c'est bien possible, tiens ^^

il y a 3 ans

Axelle - @xela_85

Pur cliché...

il y a 3 ans

mum

c'est dommage que tu présentes ton point de vue sur ce sujet d'une manière aussi facile. Plutôt que juste "montrer comme les filles c'est toutes les mêmes", expose comment tu améliorerai les choses. Parce là, on a juste droit à un coup de gueule sans fond.

il y a 3 ans

Maya

Alors perso je suis désolée mais j'ai pas envie de voir une princesse moche juste pour le principe foireux de l'égalité des sexes. J'en ai marre qu'on brandisse cet argument pourri pour tout et n'importe quoi. Les dessins animés c'est fait pour faire rêver, pas pour se conformer à la réalité. Moi je suis grosse, c'est pas pour autant que j'ai envie de voir une princesse obèse courir le monde. Les princesses Disney et autre me vont parfaitement. Tout comme les princes d'ailleurs on a pas envie de voir un vieux croulant gras du bide, on veut du beau prince tout rutilant. Ça suffit de gâcher le plaisir pour des principes à la noix. Trop de féminisme tue le féminisme. Et ça peut même amener à l'effet inverse d'ailleurs. Faut arrêter de voir le mal partout, les gens veulent voir du beau, c'est tout c'est comme ça. Pour se sortir de leur morosité quotidienne on va au cinéma pour rêver pendant 2h, pas pour nous rappeler nos soucis, nos boutons, notre sale gueule ou nos rides. Vous gâchez toute la magie avec vos conneries, c'est des dessins animés, pas un documentaire sur la condition humaine!

il y a 3 ans

DRK

Idem pour ce commentaire, je vais dans ton sens Maya!
j'ajouterai également qu'il faut respecter le travail de chara design... Il est diabolisé ici, or on peut supposer qu'il répond à une commande, comme tu le mentionnes: personne veut avoir des princesses obèses et des princes croulants.

il y a 3 ans

Richard

Entièrement d'accord avec Maya. Les dessins animés, c'est fait pour nous faire rêver en nous faisant oublier la réalité pendant une heure ou deux. Personnellement, je rêve mieux devant des personnages stéréotypés où les gentils sont beaux et les méchants sont moches, et je me fiche de savoir qu'ils ne sont pas représentatifs de la diversité de la population. Alors sortir les arguments du sexisme sur un métier qui ne vise qu'à divertir et à faire rêver, c'est un peu lourd. Finalement, tout ce débat, c'est beaucoup de bruit pour pas grand chose. Bon sang, on n'opprime pas les femmes parce qu'on dessine des jolies filles!

il y a 3 ans

jacques

" Ça suffit de gâcher le plaisir pour des principes à la noix."
Cette phrase est peut-être la phrase la plus inhumaine que j'ai lu.(je veux dire qu'aucun humain ne peut dire cela). Et peut-être aussi qu'émile Louis ou un autre tueur en série l'a prononcé avant vous. Ce qui n'est pas une excuse, je vous l'affirme.
Est ce que le viol ne s'applique pas à cette phrase? Est ce que le sadisme ne s'applique pas à cette phrase? Est ce que la loi du plus fort ne dirait pas cette phrase là?
Une question encore: est ce que les mots ont un sens?

il y a 3 ans

Rwo - @RwoRomeo

Est-ce que tu es capable d'éviter l'extrapolation qui ne te sert absolument en rien ici ?

il y a 3 ans

Maya

Je ne sais pas ce que vous fumez Jacques mais apparemment c'est de la bonne. Je suis une femme et à 100% pour l'égalité homme/femme cependant quand je vois brandir des arguments soit disant pro féministes à chaque coin de rue ça me fait bondir. Parce que bien souvent on fait du féminisme en pensant servir la femme mais bien souvent on la dessert, et pire on s'en sert pour diminuer l'homme sans s'en rendre compte. Alors elle est où l'égalité si on rabaisse les uns au profit des autres? Trop de combat tue le véritable combat. C'est pas dans l'animation qu'il faut chercher de la "vioĺence" faite aux femmes, c'est dans la vie de tous les jours, quand un détraqué va tripoter des femmes dans le métro sans qu'on ose rien dire. C'est le harcèlement sexuel, la discrimination à l'embauche etc etc et ce n'est certainement pas en allant chercher des noises aux chara designer qu'on fait avancer les choses. Parce que la réalité, c'est que les consommateurs, le public, veut des personnages beaux et stéréotypés, c'est comme ça.

Un exemple simple qui me concerne, je suis grosse et ce n'est pas pour autant que j'ai envie de voir de vrai mannequins gros dans les catalogues. Le sondage a été fait et contrairement à ce que l'on pourrait croire, non les gros n'ont pas envie de voir des gros dans les catalogues de fringues, ça nous fait pas rêver.

Ce constat s'applique aux dessins animés, oui dans le monde on est tous différents et encore heureux, mais demandez aux gens s'ils veulent voir une héroïne laide comme un poux avec un caractère de chieuse assorti d'un héro bidon moche et insuportable, je pense qu'on en arrivera aux même conclusion. Quand les gens regardent un dessin animé c'est pour s'évader 5 minutes de leur vie, pas pour avoir une palette représentative de la diversité humaine. Et les chara désigner ne font qu'appliquer ce qui leur est imposé par les envies du public.

Et soit dit en passant parler d'emile louis, de sadisme et de viol en réponse à mon post est totalement déplacé, il faut consulter mon brave...

il y a 3 ans

Hanna

Je crois que ce commentaire remporte la palme de titane du commentaire le plus hors contexte, le plus stupidement inutile que j'ai eu le déplaisir de lire sur internet depuis bien longtemps.
Maya, quant à toi, tu restaures ma foi en l'humanité. Merci !

il y a 3 ans

corentin

c'est pas un peu exagéré de comparer le viole, sadisme etc avec du character design de dessin animé??

il y a 3 ans

jacques

" Ça suffit de gâcher le plaisir pour des principes à la noix."

il y a 3 ans

Lu

Mais, enfin... On ne parle pas d'avoir des personnages "moches", mais davantage de diversité. Enfin, j'sais pas... Entre le "super beau" et le "super moche" (bien qu'on touche ici à des choses parfois très subjectives), n'y-a-t-il pas une énorme palette de possibilités pour représenter des personnages (aussi bien féminins que masculins) ? C'est tout ce que l'on demande...

il y a 3 ans

Peepe

Clairement la colère ça n'aide jamais la réflexion. Il s'agit bien de dessins animés et de la condition humaine. Oui oui.

il y a 3 ans

Maïs

D'un autre coté, si un studio de d'animation sortait un film avec une héroïne grosse/moche/différente, tous les commentaires seraient tellement focalisés sur l'apparence du personnage qu'on en oublierait de parler du film. Et un commentaire du style "eh oui, meme une grosse peut être un modele pour les petites filles, qui l'eut cru ? Merci au studio de nous avoir montré ça !" peut à sa façon faire autant de mal que de montrer des héroïnes toutes construites sur le meme modèle.

il y a 3 ans

Jun

Je trouve cette comparaison complètement hypocrite. Je ne sais pas qui l'a fait, si c'est Laurel ou quelqu'un d'autre, mais elle se contente de prendre les héros et héroïnes qui l'arrange. Comme quelqu'un l'a déjà dit au niveau des personnages de Dragons, c'est bien facile de prendre les mecs les plus différents du film, et de mettre que la jolie blonde en comparaison. Même pas de Harold, alors que c'est le héros principal, et chez les nénéttes, pas la mère, pas la jumelle. L'héroïne est généralement belle, mais le héros l'est aussi, à ce que je sache. Jack, Harold, Naveen, Christophe, tous les héros de dessins animés sont en général BEAUX. Cette espèce de course à la dénonciation du sexisme dans les médias devient fatigante, parce qu'elle frise le n'importe quoi et, encore une fois, ne prend que ce qui l'arrange dans le tas.

Et comme je viens de survoler les commentaires, à propos d'héroïne "de couleur", si si, la donzelle avec ses mèches violettes est japonaise, si je ne fais pas d'erreur. Et tant qu'on est sur le sujet de ce film, elle est où l'autre nana, avec ses grosses lunettes, hm ?

il y a 3 ans

Rwo - @RwoRomeo

Elle serait coréenne pour être exact. Quant à sa copine Honey Lemon, c'est celle aspergée de rose en bas à droite.

Non non, pas seulement parce que c'est une fille, mais parce qu'elle faisait une expérience scientifique dont elle est fière et pour laquelle elle est surexcitée.

Tout le contraire de Gogo Tomago, qui elle n'était pas encore totalement satisfaite de ses dernières avancées dans la même séquence. Faut chercher sur Youtube : "big hero 6 meet the team"

D'où elle vient aussi cette fixette sur le caractère identique des filles ?

il y a 3 ans

Dina

@ Jun : Je ne pense pas qu'il soit question ici de beauté, mais plutôt de représentation. Chez les garçons, on nous offre tout un panel de possibilités faciales, des visages ronds, carrés, triangulaires, allongés, étriqués, aux caractéristiques mignonnes ou plus sévères etc. Chez les filles, tu avoueras quand même que le nuancier de modélisation est "légèrement" plus restreint...
Qu'il s'agisse des héroines ou pas, le perso féminin type est bien souvent pré-fabriqué.
Parfois c'est bien, aussi, de pointer le sexisme là où il existe bel et bien

il y a 3 ans

Cesare

Je vais pas me lancer dans le débat.
Par contre, je constate que je connais un seul male lead. Et aucune female lead.

C'est des dessins animés récents, tout ça ?

il y a 3 ans

mondestin

Plus aucune creation , du copié collé un peu de morphing et de changement de couleurs c'est ça ?

il y a 3 ans

ND

"Vous connaissez la différence entre les personnages masculins et féminins dans les dessins animés d'animation ?"

Selon toi, Laurel, quelle différence faut-il, ou plutôt veux-tu y voir ?
Moi perso, à part la différence des genres, je ne vois pas bien ce qu'on peut trouver d'autre...

il y a 3 ans

JD

La différence ne serait-elle pas que les "héros" Disney sont souvent des gros lourdauds pathétiques, alors que les héroïnes brillent d'intelligence et d'habileté?

il y a 3 ans

Agathe

Je me dois de renvoyer vers le blog de Mirion Malle qui résume très bien ce que je pense, et en dessin on comprend beaucoup mieux!
Représentation pour tous!
http://www.mirionmalle.com/2014/07/representation-pour-tous.html
Et aussi sur les dessins animés:
http://www.mirionmalle.com/2014/09/un-article-base-de-films-et-denfants.html

il y a 3 ans

ph

Il y'a tellement d'autres terrains sur lesquels agir en tant que présumée féministe...

il y a 3 ans

lumen

le vrai problème , c'est que malheureusement ce genre de films est destiné aux jeunes , et que les plus jeunes finissent par prendre l'habitude du couplet : personnage beau = personnage bon , gentil , intelligent , drôle , etc....
ça n'a aucun rapport avec l'intelligence de l'enfant ou ses réflexions ( loin de là , les gamins sont souvent beaucoup plus futés qu'on le pense . ) mais c'est un problème d'habitude :
chez Disney si tu est beau , selon les critères du plus large public , pas tout le monde heureusement !!! , tu est forcément gentil , tu as forcément raison , les autres personnages t'adorent tous et tu est sur de gagner a la fin ...
si tu as une sale tête , si tu ne rentres ni dans la case princesse ni dans la case héros ni dans la case personnage secondaire qui sert a faire le clown alors tu est a part et même la plupart du temps tu est un méchant ou une méchante ...
je trouve que Disney utilise beaucoup trop souvent ce raccourcis , c'est trop facile : il serait temps d'imaginer un personnage que le public aurait le temps de juger sans se baser sur ses beaux yeux , un personnage qui serait un peu plus complexe , qu'on ne pourrait pas juste décrire comme un(e) gentil(le) ou un(e) méchant(e): là ça donnerait quelque chose d'original .

il y a 3 ans

moi

Les gars ont l'air plus diversifiés, mais les nanas sortent toutes du même moule et ont un de ces airs nounouille ... une horreur !

Associez votre email à une image Gravatar!

Se rappeler de mes informations.

Être tenu au courant des réponses par email.