laurel comics blog bloglaurel

Dessinatrice de bandes dessinées et de jeux vidéo, co-founder de Pixowl avec Arthur Madrid, Sébastien Borget et Adrien Duermael. Je vis et travaille à San Francisco.

commeconvenu

Lire ma BD en ligne

references

Références

contact

Contact

Flux RSS

J'ai peur et je suis angoissée. Toute cette histoire commence à puer du cul.

"Bien qu'inspiré de faits réels, ce récit est purement fictif, et toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite."

Et d'après un crayonné de Gib

Le blog de Marie Roumégoux

Là, j'ai reçu 60 dessins à encrer, désolée mais je ne vais pas pouvoir tous les faire, du coup.  ^^


Une vue plus proche:

Le blog de Marie Roumégoux

il y a 2 ans

Loki

C'est bizarre, toute cette histoire commence a me faire penser au reve americain tournant au cauchemar. L'ideal du pays est la facilite de monter sa propre boite et gagner sa vie. Mais quand on voit leur systeme financier, ca devient plus "beaucoup s'endetter pour acceder a son reve et sacrifier toute sa vie a essayer de rembourser ses dettes"

il y a 2 ans

Laurel - @bloglaurel

Tout n'est pas si sombre! La plupart des gens en Californie savent très bien gérer une boîte et respectent leurs collaborateurs. Heureusement!

il y a 2 ans

Loki

Ma reponse etait mal formulee. Je ne voulais pas dire que les boites montees aux USA font toutes faillites et que les gerants sont de gros magouilleurs, mais que le systeme financier americain endette les gens (pour s'acheter voiture, maison etc...) qui finissent par passer une bonne partie de leur vie a essayer de rembourser leurs dettes.

il y a 2 ans

lelic

"Là, j'ai reçu 60 dessins à encrer, désolée mais je ne vais pas pouvoir tous les faire, du coup. ^^"

Pas tous car certains sont 'mauvais' ? ou parce que pas le temps ?

il y a 2 ans

Laurel - @bloglaurel

Toi tu as peur que je ne fasse pas le tien. ^^
J'ai choisi celui avec le requin.

Non même ceux qui ne sont pas justes sont intéressants, ça n'a pas d'incidence.
C'est simplement que même un dessin simple me prend une heure, là j'en ai fait qui m'ont pris 4 et 5 heures.

il y a 2 ans

Laurel - @bloglaurel

(que je n'ai pas encore postés)

il y a 2 ans

Syborg

Un personnage très original !

Ils sont très jolis les détails sur la ceinture, tu utilises quelle résolution sur photoshop pour faire des décorations aussi fines ?

Quand je scannais mes dessins, je ne savais jamais comment m'y prendre. Résultat : quand je devais faire des détails fins il n'y avait plus assez de pixels :/

il y a 2 ans

Laurel - @bloglaurel

Là par exemple c'était 5000 pixels de large en 300 DPI.

il y a 2 ans

Sol

Le rdv du Daily Struggle est toujours un plaisir;
et très jolie appropriation du dessin!

il y a 2 ans

Laurel - @bloglaurel

Merci. :)

il y a 2 ans

Audrey

J'adore l'encrage de ce dessin ! :)

il y a 2 ans

Laurel - @bloglaurel

Merci. :)

il y a 2 ans

Evhell - @evhell

Brume qui vient te consoler c'est adorable <3
C'est de plus en plus angoissant... Pas de marche-arrière possible...

il y a 2 ans

il y a 2 ans

Anim★l

Ce pauvre Ad ne peut même pas se payer un pyjama...

il y a 2 ans

Laurel - @bloglaurel

Hé hé, heureusement!

il y a 2 ans

Mécréant

Merci pour cette tranche de BD quotidienne!

J'aime la manière dont cette page est agencée: l'immobilité suivie du zoom rendent bien la psychologie je trouve.

Petite erreur grammaticale cependant: "pour qu'on ne les *contredit* pas trop" devrait être corrigé en "pour qu'on ne les *contrediSE* pas trop"

il y a 2 ans

Laurel - @Bloglaurel

Ce n'est pas une faute, les deux se disent. Mais merci!

il y a 2 ans

Mécréant

Il faudrait vérifier dans une "vraie" grammaire, mais dans mes souvenirs, si locutions formées avec "que" utilisent soit l'indicatif, soit le subjonctif en fonction du sens de la phrase (l'indicatif indiquant une réalité, une certitude), beaucoup

[à condition que, afin que, à moins que, à supposer que, au lieu que, bien que, d'aussi loin que, de crainte que, de façon que, de manière que, de peur que, du plus loin que, en admettant que, en attendant que, encore que, en sorte que, jusqu'à ce que, moyennant que, peu s'en est fallu que, pour autant que, pour peu que,

pour que,

pourvu que, quel que (et quelque... que), qui que, quoique (et quoi que), avant que , sans que, si bien que, si peu que, si tant est que, soit que... soit que, supposé que, trop... pour que
(--> liste trouvée sur www.francaisfacile.com)]

ne s'utilisent qu'avec le subjonctif.

Dans un cas (2 possibilités) comme dans l'autre (subjonctif seul), ça tient à cette logique:

Si c'est SUBJECTIF, c'est SUBJONCTIF.
Si c'est une INDICATION réelle, c'est INDICATIF.

Sur cette planche, la phrase est subjective (le personnage pense -subjectivement- qu'il est pris au piège par l'autre, mais si ça se trouve, tout ça est un malheureux concours de circonstances...), c'est donc subjonctif comme dans la majorité des utilisations du "que".

Exemple d'utilisation différente selon le sens avec "de sorte que":

"Je t'enverrai ce courrier de sorte que tu le reçoive à temps"
[je ne l'ai pas encore envoyé et la poste pourrait le perdre ou avoir du retard --> on est dans l'irréel, le subjonctif]

"L'alimentation électrique de mon scanner est défectueuse, de sorte qu'il ne fonctionne plus"
[il est effectivement inutilisable :-( , c'est vérifiable: il suffit de venir chez moi essayer de l'utiliser... je peux d'ailleurs me tromper sur le diagnostic, ça ne change rien à cette réalité]

il y a 2 ans

Anim★l

Je trouve étonnant et hors de propos de relever des erreurs de grammaire dans les dialogues, qui sont par définition de la langue orale, où la grammaire est relâchée. La faute serait que les personnages s’exprimassent dans un français précieux et châtié.

il y a 2 ans

Mécréant

@Anim★l:

Il y a une différence entre :

niveaux de langage...
(et je vous rejoins: il faut trouver le bon niveau -ni trop haut, ni trop bas- quand on s'exprime ou quand on fait s'exprimer un personnage. Ce niveau dépend du contexte et je trouve que jusqu'ici (140 pages déjà!) le texte de Laurel sonnent juste. Dans le cas contraire, je me permettrais de lui faire la remarque, pas pour faire mal, mais pour qu'elle puisse rectifier le tir si elle trouve mon commentaire pertinent)

...et erreur grammaticale.
(et je vous rejoins: à l'oral, je ne corrigerais pas. Ici, cependant, nous sommes face à de l'écrit -une BD- et insérer des fautes ne sert pas le récit -contrairement au roman "Des fleurs pour Algernon", par exemple. Notez que je ne jette pas la pierre -tout le monde fait des fautes, moi le premier- et que mon but n'est pas d'ennuyer ou d'être désobligeant, mais de permettre à Laurel de parfaire son "Daily Struggle")

Bref, ma critique n'était pas gratuite, elle se voulait constructive. Si vous trouvez cela hors propos, si Laurel trouve cela hors propos, j'en suis vraiment désolé!

il y a 2 ans

Laurel - @bloglaurel

Non, non, pas de souci, merci pour vos remarques au contraire!
Parfois je corrige, parfois je préfère ne pas corriger, en tout cas j'étudie tout avec attention. :)

il y a 2 ans

Mécréant

Me voilà rassuré !
;)

il y a 2 ans

Lunecume

Ohhh Jolis les avatars ! ^^

Les deux se disent mais perso je mettrais le subjonctif : on est dans le mode de la pensée, des hypothèses, je trouve que ça va bien avec le moment de trouble et plein d'incertitudes que traverse le personnage dans sa tête.

Bon, c'est quand qu'elle sonne la révolution ? ^^

il y a 2 ans

Serwaen

Bonjour Laurel,
avec le temps, je me dit que ta BD devrait faire partie du kit de base des créateurs d'entreprise et des jeunes diplômés. Merci pour la suite, même si c'est l'angoisse quotidienne :D !

il y a 2 ans

Laurel - @bloglaurel

Ce serait chouette qu'elle circule un peu dans les lycées et écoles post-bac, oui, ça donne une idée du monde du travail et d'erreurs à ne pas faire. J'aurais aimé lire ça, ado.

il y a 2 ans

Axelle - @xela_85

Abusé ces histoires de remboursement de carte de mutuelle etc... tu m'étonnes qu'ils en profitaient si vous ne disiez rien ils récoltaient tout le fruit de votre travail =( ça me met tellement en colère pour vous ! (Sinon Brume d'amour a une tête un peu bizarre sur les 2 dernières cases non ?)

il y a 2 ans

Laurel - @bloglaurel

Sans doute, je n'ai pas l'habitude de la dessiner de profil. ^^

il y a 2 ans

Paulina

Ouhla, ça commence à sentir le jus de boudin...!
Le dessin est magnifique!

il y a 2 ans

Floria

Merci beaucoup pour la colorisation de mon dessin ! :D

il y a 2 ans

Laurel - @bloglaurel

Mais de rien!!

il y a 2 ans

Kate

En fait si Laurel, là il y a faute,en tout cas si tu veux que le sens que tu donnes à la remarque de ton personnage soit maintenu : dans cette construction, si tu n'utilises pas le subjonctif, ton personnage dit que ces gens ne le remboursent pas pour *avoir la certitude qu'il ne les contredit pas* et l'emploi de "contredit" ici suggère que l'acte contradiction appartient au passé et au présent. Alors qu'en réalité, ce que ton personnage veut dire c'est que ces gens ne le remboursent pas pour *s'assurer qu'il ne les contredira pas*, autrement dit, pour le maintenir sous sa coupe. Du coup, tu as raison, en lisant ta phrase, sur le plan de la morphologie grammaticale, rien à signaler ! Mais du point de vue du sens en revanche, ton choix joue. Bises et merci pour ces planches passionnantes !

il y a 2 ans

Phy.

Ca sent la prise de conscience et la réaction, pas colérique, froide, calme, réfléchie, avec des jours et des semaines d'affres à se demander quelle action sera la plus efficace, quelques tartines de frictions et peut-être d'engueulades en couple, mais au final une prise en main de votre destin, sans savoir si c'est la bonne décision, mais avec une cohérence entre vos valeurs et votre travail.

Mais je projette sans doute ma propre histoire, qui n'a pourtant rien à voir avec une start-up !

il y a 2 ans

AirDur - @AirDur

On peut encore envoyer des crayonnés ? :)

il y a 2 ans

Laurel - @bloglaurel

Oui, mais la liste d'attente est longue, du coup, et je ne suis pas sûre de tout faire. ^^'

il y a 2 ans

Henri

Et l'attachée de presse? (je suis le daily struggle depuis le début, c'est hyper angoissant, je suis en cheville avec la mafia turque si il y a besoin de "régler" certains "problèmes" :P )

il y a 2 ans

Laurel - @bloglaurel

Ah ça!
(j'en parle dans une des planches suivantes)

il y a 2 ans

Vini

Bonjour,
Très sympas cette idée de dessins à encrer.
Je suis impatiente de voir les résultats.

il y a 2 ans

Zap Brannigan

Salut Laurel
Je suis ton histoire depuis le début et elle est accrocheuse bravo. Toutefois, je me permets une petite remarque que j'espère constructive, nulle intention de "troller" ou de paraitre obséquieux.
Ça fait plusieurs mois que la narration tourne autour du même thème un peu manichéen des courageux dev contre les égoistes/parano/laches patrons et on sent depuis un paquet de planches maintenant qu'on est au bord de la rupture sans pour autant que l'histoire n'aille plus loin dans ce sens. On comprend bien ton intention de montrer les multiples facettes du harcèlement moral et de la manipulation. On comprend bien aussi que le but n'est pas de faire tout de suite péter des plombs des personnages d'Adrien et de Laurel, pour ne pas qu'ils passent pour des gens qui sur-réagissent. Toutefois le rythme quasiment au point mort de l'histoire (et ce malgré un rythme de sortie de planches qui force le respect) les victimise énormément, ils sont totalement passifs face à ce qui leur arrive, non pas parce qu'ils ne font rien mais plutôt parce que la situation est inchangée depuis je dirais le mois de décembre (IRL). Sans espérer de multiples retournement de situation à la Scoubidou (en fait c'était le gardien du zoo qui était derrière tout ça !) je dois avouer que par moment j'ai un peu le sentiment (100% subjectif, à ne pas prendre mal) que si un épisode de Game of Thrones était basé sur le même rythme, on verrait Jon Snow dans l'ascenseur qui le mène en haut du Mur pendant 50 minutes (et que l'épisode se terminerai avant d'avoir atteint le sommet). Bon j'exagère un tantinet mais c'est vrai que même si le sujet de la bédé est la question du harcèlement, on s'attend à d'avantage d'évolution sur la psyché des protagonistes. Voilà c'est juste un avis que tu n'avais pas demandé et que tu peux mettre à la poubelle aussi sec ;) Bonne continuation

il y a 2 ans

Laurel - @bloglaurel

En fait, ce n'est pas manichéen. Dans la situation que je décris, les "gentils" peuvent aussi être considérés comme des imbéciles qui n'ont que ce qu'ils méritent. Parfois les commentaires vont dans ce sens. La différence est dans le regard du lecteur.

il y a 2 ans

Serwaen

Dans la vraie vie, il faut parfois des années pour agir, même après une prise conscience. Vécu, encore aujourd'hui. Je me reconnais dans beaucoup de traits et commentaires des personnages.

il y a 2 ans

Neko-Krys

La bouffée d'angoisse que de se sentir pris à la gorge !

Ahah je savais que ça aurait un fort succès que les repassages ET mise en couleur ! Je croise les doigts x3 mais surtout je te félicite.
Parce que c'est toujours un plaisir de voir tout ce que tu fais pour ton lectorat, ce partage et cette gentillesse !
C'est intéresant de voir le gros plan ! Ce que j'aime dans ton line digital, c'est qu'il est pratiquement identique au traditionnel ! On dirait que c'est encore fait au pentel (il me semble que c'était ça)
Encore bravo et bon courage pour la suite :D

il y a 2 ans

Laurel - @bloglaurel

Dans le pack de brosses de Kyle Webster, il y a justement deux brosses "Pentel", et le résultat est bluffant!!

il y a 2 ans

Elegna

Je n'avais pas compris que les personnages de la dessinatrice et de son mari dormaient par terre tout le temps et pas que lorsque Joffrey & Luc sont là, et bien j’espère que la situation va s'arranger...

Joli encrage, j'aime beaucoup les petits détails que vous rajoutez.
Je comprends que vous n'allez pas faire tous les dessins, c'est beaucoup de boulot, mais répondez-vous à tous les mails des croquis ? Je voudrais être sûre que vous ayez reçu mon mail avec mon croquis. :)

il y a 2 ans

Laurel - @bloglaurel

Je l'ai sans doute reçu! Croulant sous les mails je n'ai pas pu répondre aux 70 (il y en a eu d'autres entretemps). :)

il y a 2 ans

Elegna

Merci pour votre réponse !
(Désolé d'avoir reposé ma question sous le dernier croquis je n'avais pas vu votre réponse).

il y a 2 ans

Antelm

Le "Du coup" a encore frappé !!!! et a malheureusement traversé l'océan. Je suis toujours grand admirateur de tes dessins, des textes et de ton histoire. Juste un peu déçu aujourd'hui, j'avoue être allergique à ce tic de language un peu trop répandu... cela dit, j'ai hâte de connaître la suite )))

il y a 2 ans

Laurel - @bloglaurel

Ah je ne savais pas qu'il y avait un souci avec cette expression? C'est peut-être plus répandu dans ma région d'origine.

il y a 2 ans

Claire

C'est possible. Je suis lorraine aussi et je le dis tout le temps. Je savais pas que c'était psa trop français, mais j'avais déjà noté, notamment à l'écrit, que j'avais tendance à employer l'expression tout le temps, et en fin de compte, bien souvent, quand je relis mes mails, j'en supprime les trois quart parce qu'à la lecture, même à moi, ça me fait bizarre.

(En revanche, il faut le subjonctif là où les lecteurs te l'ont signalé. C'est pas pour critiquer, hein. Mais comme je sais que tu es branchée orthographe et tout...).

il y a 2 ans

Dilustro

Encore un dessin d'Adrien torse poil ? Le Daily Struggle n'est décidément qu'un prétexte à perpétuer la culture de l'homme-objet dans toute son horreur ! Je suis choqué !

il y a 2 ans

Sax

"On avance tout"
C'est l'erreur à ne pas commettre. Si la boite doit acheter quelque chose, la boîte achète et paye.
Si c'est indispensable pour le boulot, et que la boîte traîne pour acheter, le boulot ne se fait pas, point à la ligne.

il y a 2 ans

il y a 2 ans

Super Salade

Oh làlà, c'est vrai que c'est un récit "subjectif", dans le sens qu'on n'a que le point de vue des persos Adrien et Laurel, mais quand même, les deux zigottos (pour rester polie) sont d'un pénible! On a bien envie de les gifler... Même si effectivement, on a aussi envie de secouer les deux "héros".
Pour rebondir (boiiing) sur les commentaires de certains lecteurs, il est vrai qu'on attend la révolte, et il est également vrai que dans la réalité, on met beaucoup de temps à réaliser des choses, et à intervenir, parce que le quotidien des gens, ce n'est pas seulement le boulot (même dans un cas comme celui ci où le travail a énormément de place), mais tout un tas d'autres choses... Après, peut être (je dis bien "peut être") que dans le cas d'une BD, il serait possible d'accélérer le rythme pour coller plus à celui d'un récit. Mais je n'en sais rien, c'est une idée. En plus, comme il a été dit il y a quelques semaines, il faudrait voir ce que donne le récit dans sa globalité (oui parce que les quelques cases par jour c'est trèèès frustrant mais c'est sensé être une BD complète).
Bref, vivement la suite!
Et sinon, il n'y a que moi qui toruve le perso d'Adrien légèrement manipulateur avec celui de Laurel? (légèrement, hein, j'ai pas dit qu'il était un diabolique personnage)

il y a 2 ans

FX

Après, à moins que la demande d'augmentation ne vienne de lui, est-il bien prudent de dire au stagiaire "J'ai voulu t'augmenter, mais pas ton collègue, et manque de chance, la direction n'a pas été d'accord" ? Certes, ça montre que son travail est reconnu par certains, mais cela ne risque-t-il pas d'augmenter sa rancœur contre la direction, au risque de le rendre contre-productif. Je ne défends pas l'attitude des deux "petits chefs", mais c'est leur droit de ne pas augmenter leurs employés, donc pourquoi aviver les tensions en répandant cette affaire (à moins que la demande d'augmentation vienne de l'intéressé, auquel cas, il est légitime de lui exposer les suites de sa supplique).

Autrement, pas de réaction de Luc suite au rejet de ses propositions graphiques ? Pas de plainte de sa part contre la dessinatrice qui ose s'opposer à des ordres directs ? Oooooooooooh, je suis déçu.

il y a 2 ans

Gib - @mariegib

Encore merci d'avoir encré et colorisé mon croquis ! Quand j'en aurai fait ma version je la partagerai aussi :)

Associez votre email à une image Gravatar!

Se rappeler de mes informations.

Être tenu au courant des réponses par email.