laurel comics blog bloglaurel

Dessinatrice de bandes dessinées et de jeux vidéo, co-founder de Pixowl avec Arthur Madrid, Sébastien Borget et Adrien Duermael. Je vis et travaille à San Francisco.

commeconvenu

Lire ma BD en ligne

references

Références

contact

Contact

Flux RSS

Pour info.

il y a 3 ans
Des t-shirts, des mugs, impressions sur papier et stickers du Mariage pour tous (à ne pas confondre avec la manif pour tous hein, ah ah, surtout pas), sur ma boutique.

(Cliquez sur l'image pour y accéder!)


Merci pour vos nombreuses réactions sur le post d'hier!!!
Enfin, il y en a certaines desquelles on se serait bien passés, mais bon. 

(c'est accepté, ça, le "s" quand le sujet est à la troisième personne du singulier? Il y a une règle là-dessus? Car ça me semble tellement bizarre de ne pas en mettre quand je parle de plusieurs personnes... si quelqu'un sait...)

il y a 3 ans

Emy

En passant par là ...

Si "on" est indéfini et remplace "tout le monde/n'importe qui" alors pas d'accord.
Si "on" remplace des personnes identifiées alors on accorde.

EX :
Avec mon mari, on est alléS au mariage de mes amies.
On n'est pas obligé de rester accroché aux valeurs du passé.

il y a 3 ans

cooltea

"Enfin, il y en a certaines desquelles on se serait bien passés [...]"
Le "s" a été mis parce qu'en fait tu voulais dire "Enfin, il y en a certaines desquelles nous nous serions bien passés [...]". Plus que l'usage du "s" qui est toléré dans cette situation, c'est l'usage du pronom indéfini "on" qui devrait être évité pour justement éviter cette irrégularité.

il y a 3 ans

Maître Capello

Bonjour Laurel,

Oui, il y a une règle là-dessus (c'est du français, donc il y a toujours une règle, y compris pour expliquer les... exceptions ^o^) : ça s'appelle "l'accord du participe passé", ici avec l'auxiliaire "être". Je te laisse corriger la faute d'accord à " passés" ;-)

http://www.francaisfacile.com/cgi2/myexam/liaison.php?liaison=_participe_

il y a 3 ans

Estuaire44

Bonjour Laurel,

On accorde au pluriel les adjectifs et participes passés quand "on" est un pronom personnel, c'et à dire quand il désigne un groupe de personnes identifié dans la phrase (Ma fille et moi, on est amateurs de cinéma et on est allés voir un film cet après-midi).

On conserve le singulier pour les adjectifs et participes passés quand il s'agit d'un pronom indéfini, c'est à dire quand il désigne une généralité (On est ravi quand il fait beau et on est davantage disposé à sortir se promener).

Cette règle ne concerne pas les verbes, toujours à la troisième personne du singulier après "on".

il y a 3 ans

Mécréant

Le "on" est indéfini et signifie "quelqu'un". Il s'accorde donc toujours au singulier, même si l'on pense à plusieurs personnes. Mais on utilise souvent le on avec le nous, d'où l'envie de l'accorder au pluriel.

il y a 3 ans

Jenny

On ne fait pas l'accord dans la phrase "dont on se serait bien passé" car car le verbe "se passer de" ne prend pas d'objet direct.
Sinon, en règle générale, on peut accorder "on" quand il se réfère à un groupe de personnes connues. L'idéal serait d'utiliser "nous" mais son emploi se perd.

il y a 3 ans

anne d'Aveyron

À la place de
"Enfin, il y en a certaines desquelles on se serait bien passés [...]",
j'aurais écrit "enfin, il y en a certaines dont on se serait bien passées".
Mais l'essentiel n'est pas là. On vient ici pour tes illustrations, et celle-ci était forte. MERCIII ! Et vivement que ces sujets deviennent obsolètes.
Je songe à certaines illustrations magnifiques de Norman Rockwell : lui aussi a dénoncé le racisme, la guerre, etc... Pourrais-tu, comme tu l'avais fait en détournant son auto-portrait, reprendre quelques-unes de ses illustrations avec ton trait, ou imaginer une illustration qu'il aurait pu faire sur le sujet de l'homophobie (je ne sais pas ce qu'il en aurait pensé, ça ne se fait peut-être pas ?) ?
Dessiner un monde meilleur, quel beau métier... MERCI encore

il y a 3 ans

padls

moi ce qui me marque dans cette affaire c'est que tout le monde détestait les cours d'orthographe et de grammaire à l'école, que tout le monde dit que le niveau baisse d'années années parce que tout le monde s'en fout, que c'est la faute des Internets et des SMS et que malgré tout: la moitié des commentaires de blogs ou d'articles sont consacrés à la correction des fautes de français. Il y a un paradoxe là dessous ou je ne m'y connais pas.

il y a 3 ans

Laurel

Il y a encore des gens pour qui c'est important! C'est plutôt bon signe!

il y a 3 ans

Richard

Tu es d'une candeur désarmante! Avec ou sans "s", comment peux-tu t'étonner de certaines réactions sur un sujet polémique qui divisent profondément les Français ? La loi est passée, on ne va pas revenir dessus et on doit l'accepter. Mais tu ne peux forcer les gens à aimer une loi qui heurte leurs convictions. Et ce n'est pas parce que l'on conçoit le mariage uniquement entre un homme et une femme qu'on veut restreindre les libertés. Décidément, je trouve ce dessin par trop caricatural.

il y a 3 ans

tutu

Voilà un des problèmes : confondre "homophobie" avec "conviction"

Ils (tu?) ne peuvent pas concevoir le mariage qu'entre un homme et une femme? Voyons voir... en quoi ont-ils leur mot à dire sur des mariages qui ne seront pas les leurs et ne font de mal à personne, déjà?

Personne ne leur demandait d'aimer la loi. Mais ils ne se sont pas contentés de ne pas l'aimer. Ils ont manifesté en masse contre. Nous ont fait bouffer leur homophobie (il faut ne jamais les avoir écouté parler, ou vivre dans le déni pour croire qu'il y avait une réelle réflexion derrière cette manif, et pas une réaction épidermique construite sur une homophobie primaire) durant deux ans.

Ce n'est pas de ne pas aimer cette loi le problème. C'est d'avoir craché sur les homosexuels durant deux ans, c'est de s'être battus pour qu'une part de la population n'obtienne pas un droit qu'eux-mêmes ont depuis longtemps. C'est d'avoir voulu imposer (ou plutôt continuer d'imposer) LEUR vision du mariage et de la société.

Ce dessin est caricatural? On croirait que vous n'avez jamais regardé une manif contre le mariage ouvert aux homosexuels pour dire ça. Ou avoir des affinités avec eux, bien entendu. Beaucoup de ces gens sont leur propre caricature.

il y a 3 ans

Mist

J'ai cherché aussi et en fait, on accorde, comme certains l'ont dit... donc "Ma mère et moi, on est allées..."

il y a 3 ans

kristof k.

Haaaaaan, comme Shy'm, Madonna, Mylène Farmer, Lady Gaga ou encore Ysa Ferrer, tu exploites la communauté homosexuelle pour faire du business... Scandaleux!!! (Roooo, j'déconne! Ha ha! ;-) )

il y a 3 ans

Floria - @Floria8

De toutes façons, de nos jours, c'est tout juste si on se fait pas engueuler dés que l'on dénonce le racisme ou les stéréotypes. Bref, joli dessin en tout cas. :)

il y a 3 ans

Adricube

Si les commentaires n'allant pas dans ton sens (le mien par exemple sur la note precedente) te gênent tant pourquoi les valider ? Tu es chez toi ici tu en as bien le droit ! Tu as décidément des raisonnements qui m'échappent, parfois...
Si tu lances un sujet en laissant un espace de discussion ouvert juste à côté, pourquoi t'etonner que les gens y discutent, y compris ceux qui ne partagent pas ton opinion ?
Pourquoi n'es tu as au contraire fière de participer au débat. Fière d'avoir des lecteurs de toutes opinions, qui se retrouvent chez toi : preuve que ton talent dépasse pour eux l'éventuelle incompatibilité d'opinion ?
La tolérance ce n'est pas d'accepter que ceux qui pensent la même chose, me semble-t-il ...

il y a 3 ans

Laurel

"Ouin ouin t'as pas laissé passer mon message, tu n'acceptes pas qu'on soit pas d'accord avec toi, pffff ouin ouin"

"Ouin ouin t'as accepté mon commentaire, pourtant j'étais pas d'accord avec toi, c'est nul, je comprends pas, t'es tellement prétentieuse."

Non mais les gens, quoi.
LES GENS. :D

il y a 3 ans

Adricube

Tu as oublié "ouin ouin" je laisse les commentaires ouverts et y a des méchants qui en profitent pour me dire qu'ils ne sont pas d'accord avec moi...

il y a 3 ans

Phy.

Juste une considération technique sur le côté caricatural du dessin : pour un dessin sans parole, il est peut-être nécessaire de forcer un minimum le trait afin de le rendre plus facilement compréhensible.

Moi, je ne suis absolument pas dessinateur, mais le blog de Laurel est suivi par de nombre de ses pairs. Ceux qui trouvent le dessin caricatural pourraient-ils dessiner un exemple de couple homo bedonnant et moustachu exprimant son amour, toisé par une pin-up de rêve, mais exprimant sans aucun doute possible sa désapprobation ? Le tout sans parole ; ce serait intéressant.

il y a 3 ans

Pyra

Ahlala Richard… Attends, je reformule ta dernière phrase en remplaçant l'un ou l'autre mot :
« Et ce n'est pas parce que l'on conçoit le mariage uniquement entre un Blanc et une autre Blanche qu'on veut restreindre les libertés. »
Ceci dit, tu as raison sur un point : tu ne restreins aucune liberté tant que tu te contentes de « concevoir ». Par contre, dès que tu te bats pour imposer ta conception à l'ensemble de la société…

Pour cette histoire de « on », à mon avis il y a un triple problème. D'abord, l'utilisation du « on » comme un « nous », qui en est un usage impropre. Et comme tant d'autres usages impropres, il n'y a pas à ma connaissance de règle dessus, puisqu'il n'est pas censé être utilisé. Ensuite, l'utilisation d'un verbe pronominal, dont l'accord du participe suit des règles incroyablement alambiquées. Enfin, l'utilisation du pronom « en », qui lève encore des cas particuliers dont la connaissance n'est donnée qu'aux heureux détenteurs de doctorats en maitrise de la langue française.

il y a 3 ans

Miss Potiron

Le participe passé s'accorde avec le COD, pas avec le sujet, ici "on", ni le COI de "se passer de", ici "certaines (réactions)".

il y a 3 ans

Nono

Personnellement, je n'en peux plus de ce discours: "Vous êtes contre le mariage gay; donc vous êtes homophobe!!!". C'est d'ailleurs le discours qu'a tenu le gouvernement; ce qui a empêché tout débat et radicalisé le camp d'en face.

Je suis tout a fait conscient qu'il fallait faire quelque chose pour protéger le conjoint en cas de décès (je comprends même pas que cela n'est pas été fait plus tôt).

Maintenant, il a des choses qui me choquent.
D'abord le terme mariage qui pour moi est avant tout religieux. Le mariage laïc a été inventé à la révolution pour faire la nique à l'église (en fait on voulait remplacer la religion Catholique par une autre celle de la lumière).

La GPA, dans lequel je vois un risque d'exploitation de la misère par les plus riches. Il faut qu'il y ait débat et des gardes fous. A mon sens, il est risible que ce gouvernement qui empêche la prostitution soit sur le point de favoriser la GPA.

L'adoption par les couples homosexuels; ou plutôt comment cela a été débattu. Nous avons en France des spécialistes de l'enfance et de la petite enfance (pédo psychiatre, psychologue,...); même le Président s'en est félicité. Pas un, je dis bien pas un n'a été consulté à ce propos par le gouvernement lors de la préparation de la loi. J'ai cherché par moi-même les avis que les spécialistes pouvaient avoir sur la question. Et bien c'est loin d'être tranché. Beaucoup on des doutes sur cette question; et il faudrait que les spécialistes débattent de cela. Mais comme une fois "si vous êtes contre; vous êtes homophobe", et bien il n'y aura pas de débat ni travail dans ce sens.

Voilà pourquoi je suis contre cette loi. Pas sur le fond; mais sur la forme. Car cela s'est fait de manière partiale et dans la violence (du gouvernement d'abord et des groupes anti mariage pour tous ensuite).

Mais par pitié, arrêtez de colporter que ceux qui sont contre cette loi sont homophobes. Je ne suis pas homophobes; mais je ne suis pas 'homophile' non plus.

il y a 3 ans

stafgz

"Je ne suis pas homophobe car je suis contre la loi pour des vraies raisons"
...
Qui n'en sont pas.

La GPA n'a jamais été au dossier de l'ouverture du mariage aux homosexuels. ("le gouvernement soit sur le point de favoriser la GPA" hahahahahaha. Bon, la désinformation, ça va deux secondes?)

Et si le mariage est pour toi un truc religieux, et bien, en quoi ce qu'il se passe dans le mariage civil te concerne?
Le mariage est pour toi quelque chose de religieux? Tourne toi vers l'Eglise. Ce qu'il se passe à la mairie n'est pas de ton ressort, puisque tu ne parviens pas même à concevoir qu'avoir une conception du mariage n'est pas un argument suffisant pour être opposé à l'ouverture d'un droit à d'autres.
Le mariage est pour toi un truc religieux? Pas pour nous. De quel droit viendrais-tu nous imposer ta vision du mariage? D'où est-ce un argument valable?
"Oui, mais c'était"
Voilà. "C'était". Ca n'est plus.
Et dans un pays laïc, tu seras gentil de ne pas venir tenter d'imposer (manifester dans les rues en masse durant des mois, clairement, on y est) une conception religieuse du mariage. Ce n'est pas légitime, et tu te sers d'un prétexte illégitime pour justifier qu'on crache et sur les homosexuels (et sur la laïcité, apparemment)

Des mômes éduqués par des couples homo, il y en a depuis des plombes. Ils sont devenus adultes. Ils ont pu en parler. Pas plus, pas moins amochés que les autres.
Que les spécialistes se chamaillent encore sur le sujet, selon leurs propres aprioris (ils sont humains, et la psychologie, ou pire, la psychanalyse, ne sont certainement pas des sciences exactes, tellement loin de là), n'a aucun espèce d'importance : s'il y avait un risque pour l'enfant à être élevé par un couple homo (plus que par un couple hétéro), cela se saurait depuis longtemps. Qu'un mouvement qui pratique pourtant sans scrupule la désinformation a grande échelle ne soit jamais parvenu à mettre la main sur des informations convaincantes que cela pourrait poser problème est déjà assez révélateur.


La seule problématique spécifique à être élevé par des parents homo, c'est de devoir se taper les réactions des homophobes.

Comme la tienne, oui. A partir d'un moment, quant on développe une réflexion aussi basée sur que couic pour justifier être opposé à ce que les homosexuels aient le droit de se marier, oui, il y a homophobie.

Et "homophile"... Y a-t-il terme plus con? Ce terme n'existe que pour se justifier de n'être pas de ceux qui considèrent les homosexuels comme des êtres humains avec le droit à autant de respect et de droits que les hétérosexuels.

il y a 3 ans

Nono

Stafgx,je te remercie de ta réponse.
Elle illustre le problème de la société. J'essaye d'avoir un débat dépassionné; et on me répond que je suis homophobe.

A partir de là, je n'ai d'autre solution que de me radicaliser; et c'est arrivé à beaucoup de personne.
Mais je peux comprendre que tu transfère tes phantasme sur mes propos.

1; je suis pour la protection du conjoint en cas de décès.
2. la gpa et la pma et l'adoption rentraient naturellement dans ce cadre car elle était la suite logique du mariage pour tous.
3. oui, je suis pour le fait que l'on remplace le terme mariage par celui d'union (y compris pour les mariages hétérosexuels).
4. ce sont des informations que j'aimerai avoir. Aucune étude n'a été faite. On parle à chaque fois de cas particuliers sans vision globale.

Je t'assure je n'ai rien contre les homosexuels. Je m'en fout (j'ai failli écrire je m'en moque; mais certains y aurait vu que je rigole d'eux) du moment où l'on me respecte en tant que personne capable de raison et de logique.

il y a 3 ans

stafgz

Tu n'as pas même conscience d'à quel point tout ce que tu tentes de poser sous les mots "raison" et "dépassionné" est simplement creux. Comme le sont toutes les réflexions qui sont prétexte avant d'être réflexion.

Pour le reste, Pyra a répondu bien mieux et plus calmement que je n'aurais pu le faire. J'ignore où il ou elle trouve encore l'énergie de le faire. Après deux ans à se taper d'innombrables argumentaires baudruches de cet acabit.

il y a 3 ans

Pyra

Petite précision : “homophile” est un terme qui a existé. Pendant longtemps, c'était le terme utilisé pour désigner les homosexuels. Aujourd'hui encore, certains l'utilisent comme équivalent moins angliciste de "gay-friendly".

il y a 3 ans

Pyra

Ça veut dire quoi ça, « Je ne suis pas homophobes; mais je ne suis pas 'homophile' non plus » ? Tu te verrais dire l'équivalent pour la couleur de peau ? Quelque chose genre « Je ne suis pas raciste, mais je ne suis pas négrophile non plus » ?

Tes arguments… La GPA est hors-sujet, déjà. On peut en débattre bien sûr, mais elle est indépendante du mariage entre personnes de même sexe. Ta crainte sur l'exploitation est partagée par tous, et le jour où la question sera vraiment sur la table (indice : pas avant longtemps), il conviendra d'aller voir quels garde-fous ont été mis en place dans les pays l'ayant autorisée, avant de se braquer. Mais rassure-toi, ce temps est loin d'être venu. La GPA n'a le soutien de presque personne pour l'instant, et tu ne t'en es peut-être pas rendu compte, mais en-dehors du mariage pour tous, le gouvernement a reculé sur TOUS les sujets un peu sensibles (comprendre : monopolisés par la Manif) qui ont suivi. En particulier, il est à des année-lumières d'être « sur le point de favoriser la GPA » comme tu l'affirmes avec culot. Le plus gros pas qu'il ait fait, c'est de ne pas contester une décision de la Cour européenne (qui est une autorité supérieure de toute façon) affirmant que l'enfant né par GPA a tout autant droit à la nationalité qu'un autre, puisqu'on a dépassé l'époque où les droits des enfants se déterminaient par la façon dont ils ont été conçus (de même qu'un enfant né hors mariage n'a pas moins de droits qu'un autre).

Le mariage religieux, il existe, et personne n'y touche. Le mariage civil, lui, n'a rien à voir avec le mariage religieux.

Les pédopsychiatres et psychanalystes ont été consultés, il faut arrêter la désinformation. Ils ont été auditionnés à l'Assemblée nationale (http://youtu.be/TGjVKNj37w4), de même que les responsables religieux, les enfants de famille homoparentale, et plein d'autres. Tout le monde a été écouté. Tout a été fait dans les règles de l'art, sans volonté de raccourcir le temps des débats (pas de procédure d'urgence ou quoi que ce soit d'équivalent, pas de restriction du temps de parole lors de l'examen de la loi), c'est faire preuve d'une très mauvaise foi que d'affirmer que cela s'est fait dans la violence de la part du gouvernement. Ce qu'il y a eu, au bout d'un moment, c'est une grande lassitude et des réponses sarcastiques face à une opposition dont les arguments ressassés avaient déjà été démontés maintes fois et dont la représentation politique à l'Assemblée ne faisait plus sur la fin que du blocage chronophage et contreproductif.

Et oui, nous continuerons d'affirmer qu'il n'y a d'autre racine que l'homophobie qui justifie une opposition à la loi. Car quand tous les arguments ont été réfutés, il ne reste rien d'autre, tout simplement.

il y a 3 ans

Tybalt

Oui, il y a eu des débats, oui il y a eu des "écoutes" (mais ont-elles été entendues…?) oui la loi a été votée mais au final taxer d'homophobes tous ceux qui s'y opposent c'est prendre un raccourci bien confortable…
Votre vérité n'est pas forcément La vérité (ou alors on n'est plus en démocratie). Interrogez-vous: Le fameux "je ne suis pas d'accord avec vous mais je me battrai jusqu'au vous pour que vous puissiez le dire". L'appliqueriez-vous à ce débat ou ne doit-on défendre et respecter que ceux qui partagent vos idées…?

il y a 3 ans

Pyra

C'est un raccourci si on n'explique pas. J'ai expliqué.

il y a 3 ans

Tybalt

Ben voyons!
J'ai la réponse à ma question en tout cas ;)

il y a 3 ans

Alex

Je vous invite à lire le blog de Princesse soso notamment cet article dont est tiré cet extrait:


Je maintiens que toute personne opposée au Mariage pour Tous est homophobe…

« Nan mais n’importe quoi ! Je ne suis pas homophobe. Je m’en fous que les gays se marient mais il faut qu’ils aient leur mariage à eux quoi, pas comme le nôtre, c’pas pareil tu vois. Un genre d’union civile quoi. Mais le terme « mariage » c’est pour les hétéros » (conversation authentique)
C’est joli comme discours. Ça me rappelle la Ségrégation aux États-Unis, ambiance « Separate but Equal ». Ouais, ouais, on est égaux hein mais on ne veut rien avoir en commun quoi. Nan c’est pas de l’homophobie hein. Tout comme la Ségrégation n’avait aucun fond raciste.

http://princesse.soso.free.fr/?p=210

Car moi aussi je n'en peux plus d'expliquer aux personnes qui " se posent des questions sur la légitimité d'un mariage homosexuels " qu'ils sont homophobes.

Vous me voyez comme un être qui ne mérite pas vos droits .
Et pour ça vous méritez bien d'être taxé d'homophobe .
Au même titre que vous voulez taxer mon mariage d'union civile , une union à part de la VOTRE pour ne pas la salir ?
Désolée de me "passionner" mais je veux vivre comme je l'entends et avoir les mêmes droits que vous .

il y a 3 ans

Tybalt

Tu sais ce que tu viens de faire là Alex?
De l'amalgame.
C'est très pratique l'amalgame, cela permet d'associer ensemble de concepts, des idées, des idéologies qui n'ont rien à voir. Et surtout c'est rassurant, cela évite de ( trop) réfléchir !
Défendre ses intérêts, rien de plus normal. Vouloir changer une loi en fonction d'une petite minorité, c'est compréhensible à la rigueur, mais taxer de ségrégationniste, de nazi, d'homophobe, d'Afrikaaner au temps de l'apartheid toute personne qui n'est pas d'accord avec toi est une dérive dangereuse. C'est encore plus dangereux que tu ne le comprennes pas...

il y a 3 ans

Nico

Tout bêtement oui, car en français «il y a» est une forme invariable, contrairement à l'anglais. Bisous!

il y a 3 ans

Louise Martin

C'est la PMA et la GPA pour tous, homos et hétéros, qu'il faudrait interdire. Le mariage homo est une bonne chose, mais je trouve horrible de l'utiliser pour promouvoir la conception pour abandon.
Ne pas connaître ses origines est un handicap qu'on impose à ces enfants. Pour ceux qui ont lu Lévi-Strauss, les civilisations humaines reposent beaucoup sur l'interdit de l'inceste, difficile à respecter quand on ne connaît pas ses parents. Passer sa vie à se demander si les gens qui vous ressemblent un peu sont vos parents, frères ou soeurs biologiques, c'est dur. Il faut se souvenir du mythe d'Oedipe, dont les parents adoptifs étaient sûrement pleins de bonnes intentions. Allez lire des témoignages sur http://pmanonyme.asso.fr/pour avoir une idée, en gardant à l'esprit qu'actuellement très peu des enfants concernés savent que leur père biologique est un donneur puisque seuls les couples hétéros sont concernés et qu'on sélectionne des donneurs proches physiquement des pères adoptifs.
Il y a aussi beaucoup d'adoptés qui se battent tous les jours pour essayer de retrouver leurs parents biologiques (d'ailleurs lors des auditions sur le mariage pour tous, les réactions les plus émouvantes, souvent circonspectes, venaient des associations d'adoptés qui critiquaient l'adoption comme droit à l'enfant). L'adoption vise à essayer de donner une famille à des enfants abandonnés, et souvent malgré la bonne volonté des parents adoptifs, cela se passe difficilement. Certains sont même réabandonnés.
Pour la GPA, s'ajoute aussi la souffrance pour un nourrisson d'être séparé de celle dont il connaît la voix, l'odeur, le rythme du coeur, et qui est tout son univers. Ce n'est pas parce que les nouveaux-nés ne peuvent pas s'exprimer qu'ils ne sentent rien... Il y a quelques années on pensait qu'ils ne sentaient pas la douleur et on les opérait sans anesthésie!
Et même si on donnait accès aux origines de façon obligatoire (ce qui serait déjà un progrès, et encore faudrait-il peut-être que l'enfant puisse décider à sa majorité qui du parent biologique ou du parent adoptif est son parent et revendiquer héritage et filiation), restent toutes les dérives possibles en matière d'eugénisme ouvertes par le don de gamètes, style Bienvenue à Gattaca. A lire, ce très bon livre d'Alexis Escudero : La Reproduction Artificielle de l'Etre Humain : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=507

Pour la grammaire, oui on peut accorder au pluriel avec "on", mais il faut utiliser "dont" et pas "desquelles", qu'on utilise plutôt après une locution prépositive (près desquelles, à propos desquelles, etc).

il y a 3 ans

moi

"On" est toujours singulier, même si effectivement ça peut paraître bizarroïde dans certains cas. Mais je suis de la vieille école !

Associez votre email à une image Gravatar!

Se rappeler de mes informations.

Être tenu au courant des réponses par email.