laurel comics blog bloglaurel

Dessinatrice de bandes dessinées et de jeux vidéo, co-founder de Pixowl avec Arthur Madrid, Sébastien Borget et Adrien Duermael. Je vis et travaille à San Francisco.

commeconvenu

Lire ma BD en ligne

references

Références

contact

Contact

Flux RSS

Une petite BD, en réaction au concours "spécial Foutage de gueule" lancé par le magazine Biba et Little Market... et aussi en réaction à leurs réponses. 


S'il vous plaît, prenez le temps de lire, en-dessous, le texte explicatif de Marie Meier, qui a su trouver les mots justes. 

Le concours de merde signé Biba magazine et Little market.com



Cette affaire a pas mal circulé sur des groupes Facebook de designers, illustrateurs, graphistes, etc. Beaucoup d'entre nous sont allés poster des commentaires expliquant en quoi ces pratiques sont honteuses, dangereuses pour notre métier. 
Vous pouvez lire les nombreuses réactions (ainsi que les réponses de Biba et Little Market, qui valent leur pesant de cacahuètes) sur ces deux pages Facebook

La page du concours, chez Biba.
La page du concours, chez Little Market.

Ils refusent pour l'instant de changer quoi que ce soit, et restent droits dans leurs bottes malgré nos réactions. 
N'hésitez pas à laisser un commentaire vous aussi, ça jouera peut-être!!! 

Ils filtrent nos commentaires sur leurs sites (même quand on ne s'énerve pas, et qu'on ne fait qu'expliquer), mais heureusement, ne peuvent pas le faire sur les réseaux sociaux. 

Voici leurs comptes Twitter
Twitter Biba,
Twitter Little Market.


Et le texte explicatif de Marie Meier (merci à elle!!): 

Quand nous choisissons de faire un métier dans le domaine artistique, nous savons que la route sera souvent longue, souvent chaotique et probablement assez mal comprise par les gens qui ne sont pas de la partie. Nous espérons tous aussi pouvoir vivre de notre métier avec un minimum de reconnaissance. Certains l'ont bien compris et ne se privent pas d'exploiter ce souhait pour servir leur propre dessein quitte à nous savonner la planche. Symptomatique de cette exploitation, le concours sous forme d'appel aux artistes pour créer un visuel, un logo ou n'importe quelle autre chose entrant dans ce champ. Dernier exemple en date, celui organisé conjointement par Biba et par Little Market, une plateforme de boutiques tournée vers les créateurs. L'enjeu pour la création d'un visuel pour une pochette qui accompagnera le numéro de décembre : un abonnement et 60 euros de bon d'achat. Ah, et un super article sur le blog de Biba. Grandiose quoi !

L'excuse fallacieuse est d'être un tremplin ! En fait il s'agit de campagne de comm' à bas prix jouant sur la crédulité des créateurs qui pensent qu'un utopique boulevard de succès va s'ouvrir. Ne vous y trompez pas, votre image sera vite digérée et oubliée. La seule chose que les créateurs y gagneront réellement est une dévalorisation de leur travail avec comme idée d'arrière fond qu'un créateur peut être payé en abonnement et une poignée d'euros et une grosse partie des droits sur leur image, même non sélectionnée.

Ces concours se multiplient et il est de plus en plus difficile de négocier des contrats classiques, normaux devrais-je dire. Le créateur est sous-estimé, sous-évalué. Qu'importe que ce soit des amateurs et/ ou des professionnels qui participent. Ces concours, dits spéculatifs, contribuent à cette dégradation de nos conditions de travail, déjà bien malmenées (je rappelle que nous ne touchons aucun chômage, qu'en ce moment nous nous battons pour que nos cotisations retraite ne soient pas d'un coup multipliées par deux et que, pourtant, comme tous professionnels, nous payons des charges avec peu de retours ). Je propose à la rédaction de Biba de se renseigner auprès de leurs pigistes qui sont soumis au même régime que nous. Ce serait serait beaucoup plus constructif de vous intéresser à ces aspects-là de notre métier plutôt que de nous mettre encore un peu plus la tête sous l'eau. Mais, c'est sur c'est moins glamour, et point de vue communication c'est moins porteur. Quant à Little Market, c'est d'autant plus honteux que votre plateforme vit par le travail des créateurs. C'en est insultant surtout quand ils nous lancent tranquillement au visage que cela ne nous concerne pas en oubliant qu'ils tiennent une des pelles pour nous enterrer.

Il est temps de renverser la vapeur avant qu'il ne soit trop tard, il est temps de souligner l'absurdité de ces concours chaque fois qu'il s'en présente un. Il en va de la crédibilité de notre métier, de sa pérennité aussi.




Bonne journée à vous...
Merci de réagir, et si possible de faire tourner les pages Facebook concernant ce concours... Essayons vraiment de les faire changer d'avis, de leur faire ouvrir les yeux... MERCI! 
Laurel

il y a 2 ans

Laurel - @bloglaurel

Quelques liens!

http://monmacon.tumblr.com
http://www.princessh.com/2014/12/lartiste-cette-bonne-poire/

Si vous en avez d'autres, sur ce thème, n'hésitez pas à les poster ici, s'il vous plaît!

il y a 2 ans

Dans ta face

http://www.20minutes.fr/medias/1231699-20131003-20131003-elle-recrute-douze-stagiaires-hyper-experimentees-fait-allumer-twitter

il y a 2 ans

Dans ta face

"Le stage est non-rémunéré."

http://www.elle.be/fr/14613-be-cherche-stagiaires.html

il y a 2 ans

GyD

Les stages ne sont jamais rémunérés en Belgique !

il y a 2 ans

Cally

FAUX! Ma soeur a fait un stage à Bruxelles et a été rémunérée à hauteur de 800

il y a 2 ans

GyD

Le stage fait partie intégrante du cursus scolaire et ne peut donc faire l’objet d’une rémunération. C'est la loi.

Si elle a eu droit à une formation non scolaire ou dans le cadre du chômage alors elle a le droit à une indemnité.

il y a 2 ans

Moathib - @moathib

Faux. La loi indique que les entreprises ne sont pas obligées de rémunérer leurs stagiaires, mais ça ne veut pas dire qu'elles ne peuvent pas le faire. A titre d'exemple, les étudiants en chimie sont rémunérés pour leurs stages dans certaines entreprises, mais les labos de recherche des universités n'en ont pas les moyens et ne le font pas.

il y a 2 ans

Adrienhb

Je ne suis pas sûr que "non-rémunéré" classe d'emblée un stage dans la catégorie "exploitation". Ce peut être un indice, mais pour un jeune qui n'a aucune expérience pratique de ce qu'il étudie, pouvoir découvrir son futur métier est un plus, toutefois c'est aussi un vrai engagement de ressources pour la structure qui l'accueille.
Donc tout dépend de l'esprit et de la manière dont s'est fait...

il y a 2 ans

JohnH

Néanmoins, un stage rémunéré signifie qu'une personne n'ayant pas les moyens de subvenir à ses besoins n'aura pas la possibilité d'obtenir cette expérience...... qui devient ensuite perçue comme essentielle pour obtenir un travail rémunéré au même niveau de responsabilités que dans ce stage.... et paf, une classe moyenne/élevée qui se renouvelle en laissant dehors ceux qui n'ont pas les moyens de faire 2 mois, 6 mois, un an ou jusqu'à deux ans (!) de travail non ou trop mal rémunéré... !

il y a 2 ans

Frédéric

https://www.youtube.com/watch?v=V6B6OXnyaRk

il y a 2 ans

sandra - @MaestriniSandra

Oui, j'ai découvert cette société hier et j'ai été hallucinée!!! Les sociétés déposent un brief (souvent extrêmement intéressant lorsque nous sommes graphistes, directeurs artistiques) et les créateurs font DES PROPOSITIONS gratuitement... Parfois, il y a 100 propositions créatives et eux, ils choisissent la meilleure. Pour quelle prix? Je ne l'ai pas vu dans la vidéo de démonstration mais je suis dégoutée par cette exploitation d'idées.

il y a 2 ans

max

Personnellement je ne vois pas en quoi ce sont des pratiques honteuses.. Tout le monde a le choix de participer ou non :)

il y a 2 ans

Dans ta face

Personnellement, je ne vois pas en quoi ce genre de commentaire est utile. Tout le monde à le droit de cracher sur les artistes ou non :)

il y a 2 ans

Amb

Bravo Dans ta face, y a de l'argumentation...
Je te rejoins sur le fait que oui, c'est indéniablement sur foutage de gueule et que ça crache littéralement sur la valeur du travail des créatifs.

Néanmoins, comme dit max, on a le choix OU NON de participer. Si on trouve que c'est du foutage de gueule, ben on passe, point.
Après c'est très dommage que sous ce prétexte les gens les plus crédules se fassent plumer :/

il y a 2 ans

Olivier

on a le choix de participer ou pas, sauf cas cette publicité s'adresse directement à de jeunes artistes sans expérience, prêts à tout pour le miroir aux alouettes. Coup de pub facile pour recruter de nouveaux abonnés. Avec comme bénéfice pour les participants... Ben rien ! Sauf 60 euros de bons d'achat.

il y a 2 ans

Ysabeau

Non, c'est pire cela s'adresse aux créateurs qui ont une boutique chez Alittlemarket. C'est extrêmement méprisant en fait pour eux car, s'il y a un peu de tout, il y a tout de même un certain nombre d'entre eux qui ont beaucoup de talent, voire de métier...

il y a 2 ans

Hervé

Quel métier fais-tu ? Parce que si on transposait ça dans ta branche (à savoir de nombreux emplois sous forme de concoursje ne sais pas si tu prendrais ça à la légère

il y a 2 ans

Zélie

Si un concours pour gagner un abonnement à un magazine et un bon d’achat
était organisé dans ma branche, seules les personnes qui sont intéressée
par ces lots et qui considèrent que le travail à fournir en vaut la
peine participeraient.

Un professionnel n’a aucun intérêt à participer à ce concours en tant
que tel, puisque même le gagnant n’est pas rémunéré, en ce sens ce n’est
pas un emploi. S’ils trouvent 200 personnes pour participer, c’est que
ces personnes sont intéressées par ces lots. Si personne ne participe,
ils réaliseront que les dotations ne sont pas attractives et changeront
certainement de stratégie.

il y a 2 ans

Zélie

(Désolée pour le formatage peu lisible de ce commentaire... :( )

il y a 2 ans

vincent

adapte ce concours à n'importe quelle profession, boulanger, plombier, médecin, et tu verras en quoi c'est honteux...

il y a 2 ans

atchoum

Toutes les semaines, j'ai des institut de sondage qui me demandent de me profiler dans mes pratiques de médecin (au profit de l'industrie pharmaceutique) pour un bon d'achat amazon (sic). Nombre de forums me proposent de suivre et réguler leurs forums médicaux pour la gloire de mon nom et gratos (mon planning est full à deux mois, donc heureusement je n'ai pas besoin de pub). La pratique n'est pas propre aux artistes et partout il y a des gens qui acceptent.

il y a 2 ans

Mat

Dans n'importe quelle autre profession, les gens trouveraient ça tellement honteux qu'il n'y participeraient pas. Et ce genre de concours disparaîtrait tout simplement.

il y a 2 ans

Ragnagna

Ah oui ce type de pratiques est si courantes ces dernières années, j'exècre... Et le pire c'est que ça marche toujours.
Mais rien que le principe de "fait liker" par tes amis, les amis de tes amis, et les amis des amis de tes amis etc. La marque se récupère du trafic gratos et offre un cure-dent en retour quoi...

il y a 2 ans

Florian V

Voici une vidéo intéressante sur le travail spéculatif https://www.youtube.com/watch?v=gemQQ0-RSyQ

il y a 2 ans

Laurence

Il y a quelques années,il y avait un super tumblr là-dessus, qui s'appelait Salut l’artiste, ça te fera de la pub, qui recensait de très nombreuses annonces de ce genre et aussi les réponses désobligeantes quand l'auteur signalait que c'était abusif. Dommage qu'il ait disparu...

il y a 2 ans

Lolo

D'autres liens:

(en) http://www.nospec.com/

(fr) http://antispeculation.blogspot.fr/

(fr) http://www.alliance-francaise-des-designers.org/dites-non-aux-idees-gratuites.html

il y a 2 ans

Merlin

Aloha !
une illustratrice, Nathalie Jomard, a eu droit au même genre de blague ... Voici le lien vers son blog où elle raconte ce qui lui est arrivé
http://lannexedugrumeauland.blogspot.fr/2015/05/reconversion.html

il y a 2 ans

Gadda

Ha ouais là ils se foutent bien de la gueule du monde... "Allez, fais un joli dessin, on t'offre la gloire en retour". Merci de nous avoir alertés Laurel, je vois qu'il n'y a aucun commentaire positif sur leurs FB, j'espère que ce concours sera annulé et qu'ils embaucheront un jeune artiste, puisque c'est ça qui a tellement l'air de leur tenir à coeur.

il y a 2 ans

Elegna

Commentaires laissés sur leurs pages facebook. C'est vraiment honteux ! J'espère qu'ils auront au moins un peu d'élégance et de respect pour annuler ce concours.

il y a 2 ans

annassez

Bienvenue dans mon monde. Quand tu es musicien, c'est ça tous les jours. Concours, tremplin, auditions = exploitation des artistes la plupart du temps.
Sans parler des lieux, des patrons, parfois même de grandes salles, etc où en fait, la négociation (pour eux) consiste à essayer de ne PAS te payer.

il y a 2 ans

Bertrand

sauf que si tu es musicienNE pro tu es intermittentE (ou tu l'aurais été il y a quelques années), système qui a bien pourri les rémunérations des musiciens et des professions du spectacle d'ailleurs, mais système que les graphistes n'ont pas et quand tu as été indépendant tu peux toujours rêver pour avoir la moindre indemnité.

il y a 2 ans

Annassez

Je ne conteste pas. On a au moins ça. Sauf que ce système à ses limites et perversités. Du coup, les programmateurs pensent qu'ils n'ont pas à te payer PUISQUE tu es intermittent.
Enfin bref, je dois me battre constamment pour faire respecter mon travail. En ça, je pense qu'on est dans le même bateau. . .

il y a 2 ans

Kromi

Ouais ! Aller, moi aussi ! Je lance un concours de garagistes à celui qui réparera le mieux ma voiture et celles de mes potes, j'ai mes fenêtres à changer, menuisiers, tentez votre chance ! J'ai mon bureau à refaire : je lance un concours pour les maçons, électriciens, plaquistes, décorateurs et pour fêter tout ça je lance un concours auprès des musicos, cuisiniers et viticulteurs. Les gagnants figureront sur ma page FB durant 3 jours ! Un tremplin ! Enjoy !

il y a 2 ans

atchoum

Pour les garagistes c'est les sites genre 123pneus et consors qui vendent des pneus avec marge pour eux et sans contre partie pour le garagiste qui les montent au plus bas coût du marché dans l'espoir de se faire ainsi connaître et d'avoir une clientèle.

Je reconnais que j'ai effectivement découvert un bon mécano par ce biais mais du coup il est tellement aux abois que j'ai dû lui demander de faire payer le vrai prix (augmenter nettement, j'ai du coup payé 30% de plus que ce qu'il voulait me facturer) de ses prestations sans quoi je ne vois pas comment il va vivre de son métier… Cela en devient parfois infâmant je trouve.

il y a 2 ans

Maÿllis - @Lobalyss

J'ai posté un commentaire sur une de leurs annonces sur Twitter en disant la honte que c'était pour le milieu du travail et des artistes. C'est absolument injuste et dévalorisant.

Dans le même genre et actuel, je pense que ce concours fais aussi la même chose ?http://www.voxwave.fr/concours-alys-a-un-an/
Si ce n'est pas la même idée qu'elle est la différence entre ces deux concours ? Les gains sont plus important en valeur mais ce n'est pas de l'"argent", on gagne notre liste de course artistique..

il y a 2 ans

Marc

C'est la mentalité "The Voice", Star Ac', Top Chef... et toutes ces merdes de concours, avec contrat à la clé, exclusivité, ou comment se faire des couilles en or sur le dos des gens. Au début on regarde, on se dit que c'est pas si grave... Et puis le monde change et voilà où on en est ! L'artiste doit plaire au plus grand nombre (votes facebook ? sms ? ...) sans aucune particularité, c'est plat, vide. Ce n'est "juste" l'artiste (qui n'est pas obligé de participer) mais l'ART qui devient une énorme machine à fric. Et puis l'art n'est plus. IL suffit d'écouter la radio. Pareil pour nos dessins, nos illustrations, nos photos, nos films... C'est triste et c'est trop tard. Je suis persuadé que des gens, en lisant ces quelques lignes, se disent que ce n'est pas la même chose : "The voice" n'a rien à faire dans cette discussion. Vraiment ?

il y a 2 ans

Zaky

Oui bon calme-toi... Le travail gratuit ça s'appelle le bénévolat. Et l'esclavage n'était pas un concours de traversée maritime servant de tremplin à des volontaires passionnés par la culture du coton.

il y a 2 ans

sophie

En même temps, A little Market, ça fait déjà quelques temps qu'ils demandent sur leur site aux créateurs de participer à des propositions de DIY (alors que les créateurs, on vend nos créations, alors donner gratos des astuce pour copier, hum hum...)

Moi, il y a quelques mois, ils m'ont pris une photo de collection sans me demander la permission pour leur couverture de lookbook hiver 2014-2015, en effançant mon logo et celui du photographe (ooh merci, je suis dans les crédits sur la dernière page).Dit en passant, ce lookbook met en valeur des créateurs français par régions MAIS pas moi parce que j'habite hors de France. (mais par contre je suis la photo de couv'...)
J'ai correspondu avec eux. C'est une petite jeune qui visiblement ne connait rien à rien qui gère tout ça...

il y a 2 ans

Fabien Loïacono - @fabienloiacono

Bonjour ! Un article que j'ai rédigé récemment sur les plateformes participatives : http://leffigie.com/creads-wilogo-99designs-eyeka-graphisme/

il y a 2 ans

lkjc

j'en ai un beau également ici :

http://brest-evenements-nautiques.fr/

700 000 visiteurs

https://www.facebook.com/brestevenementsnautiques?fref=ts


500 euros pour le gagnant qui laisse tous ses droits, tous supports, ad vitam...

il y a 2 ans

Maxxie

Tiens j'ai vu un truc similaire sur tumblr l'autre jour http://roachpatrol.tumblr.com/post/118504778137/tonadoodles-halfys-asoslive-shout-out-to
Ces pratiques sont honteuses.
Imagine si on faisait des concours pour savoir quel meilleur plombier réparerait un évier et au final on paye celui qu'on préfere (en cheques cadeau) mais ignore les autres.

il y a 2 ans

Marie Meier - @mariemeier-art

Ou en changer les règles pour commencer

il y a 2 ans

Ysabeau

Déjà a minima, et c'est vraiment le minimum du minimum. Le créateur doit garder la pleine propriété de ses droits patrimoniaux sur la création qui ne devrait pouvoir n'être utilisée que dans un cadre précisément défini dans le règlement du concours, tout autre utilisation ultérieure devant faire l'objet d'un autre contrat. Et, deuxième point essentiel et minimum lui aussi les créations non retenues rester la pleine propriété de leurs auteurs et ne pouvoir en aucun cas, et cela strictement, être utilisées par les organisateurs du concours, les frais devraient être remboursés à tous les participants.
Ça c'est vraiment le minimum sine qua none.
Après il reste à définir un seuil minimum pour les récompenses.

Par ailleurs, je me pose quand même la question de la légalité des clauses de propriété actuelles de ces "concours". Il me semble qu'elles demandent à l'auteur d'abandonner à la fois ses droits patrimoniaux et moraux et là ça pose un sacré problème. Les droits moraux sont inaliénables.

il y a 2 ans

RVax

Une cession de droit ne peut être écrite AVANT que l'"œuvre" soit créée. Autrement dit, il n'y a possibilité de cession de droits qu'à partir du moment où l'"œuvre" existe". C'est un non sens de demander une cession par avance, et c'est de facto illégal.

il y a 2 ans

Stéphanie Fischer

Merci Laurel de faire entendre et voir ce réel problème omniprésent qui empoisonne le monde du travail des créatifs.

il y a 2 ans

Dilustro

L'hypocrisie dans toute sa splendeur : d'un côté, on prétend que la création est un marché, que les œuvres de l'art et de l'esprit sont des marchandises comme les autres. Bon, après tout, pourquoi pas ? Mais dans ce cas, cela voudrait dire que la création originale a une vraie valeur marchande : "tout travail mérite salaire", comme on dit. Sauf que, dans les faits, on invoque la "visibilité" et la "participation collaborative" pour faire travailler les artistes gratos. Vous imaginez le même genre de concours pour des cageots de tomates ou des grille-pains ? La différence, c'est que si le cageot de tomates ou le grille-pain ne sont pas retenus, ils peuvent être revendus à un autre client : le travail n'est pas fait rien. Là, on parle d'une illustration spécifique à une compagnie (qui n'est donc pas réutilisable pour un autre client) et qui, une fois intégrée à leur concours, lui donnera des droits sur sa propriété intellectuelle. En plus de cela, si on analyse globalement cette "transaction", il ne s'agit ni plus ni moins d'une entourloupe pour se dégoter une illustration à moindre prix (déjà que 60 euros c'est une misère par rapport au tarif d'un illustrateur professionnel, mais en plus c'est interdit de payer quelqu'un en bons d'achat) et avec une législation plus souple : dans n'importe quel autre milieu, on parlerait de concurrence déloyale. C'est un délit ! L'argument des bénéfices de "l'exposition médiatique" pour l'artiste est également un leurre : en réalité c'est la compagnie qui en bénéficie. Les gens vont être attirés par ce concours de dessin, donc ils vont aller sur les pages web de la compagnie pour voir les œuvres. En réalité c'est la notoriété établie de l'artiste qui est lucrative, pas celle de la compagnie : c'est un coup de pub gratuit pour elle qui l'aide à se faire connaître dans des sphères inattendues. Et, pour peu qu'il y ait des pubs monnayées sur les pages du concours, la compagnie se fait directement et littéralement du pognon, pognon dont l'artiste est complètement floué. Avec le trafic de visiteurs généré par le concours, les 60 euros et l'abonnement vont être vite amortis... Ah, mais j'oubliais, en fait ces "cadeaux" ne recouvrent que des produits de la compagnie ; en réalité, le gagnant sera donc une sorte d'homme-sandwiche qui leur fera indirectement de la pub.

Tous ces facteurs montrent bien que la pingrerie de Biba n'est vraiment pas le problème ici ; c'est le principe même du concours et de la "couverture médiatique" qui est, en soi, immoral et fallacieux. Même pour un féru des lois du marché.

il y a 2 ans

Trevize

Ca fait des années qu'on nous bassine avec la "modernisation", la "déréglementation", la nécessité de "faire sauter les verrous" et autres "freins", c'est la suite logique : tu fais un taf en concurrence sauvage et t'es payé en bons d'achats, voire tu fais tout pour la gloire... Et si t'es contre c'est que t'es arc-bouté sur un droit du travail rétrograde et que tu refuses les "challenges"...
Ca devient vraiment n'importe quoi un peu partout.

il y a 2 ans

Ad - @a_duermael

Haha! :D
C'est vraiment la gerbe ces concours.
Je ne sais pas si les étudiants artistes ont des cours de sensibilisation à tout ça. Quand on part de zéro, c'est tellement facile d'être séduit par le "contrat coup de pub". C'est plus difficile de voir en quoi ça casse complètement les prix du métier...

il y a 2 ans

Lou

https://www.facebook.com/alys.voxwave/photos/a.738380386227045.1073741831.718180641580353/898355000229582/?type=1&hc_location=ufi


Voilà qui n'est pas mal non plus et qui mériterait aussi d'être mis en avant...

il y a 2 ans

leo

ça s’appelle simplement du travail spéculatif, c'est super répandu et pour arreter ca il faudrait que tous les artistes de metier, fassent une petition, mais tout le monde le sait hein...dans notre metier c'est chacun pour soi.... https://www.youtube.com/watch?v=gemQQ0-RSyQ

il y a 2 ans

Arthur

Quel dommage d'illustrer votre réaction par des images aussi violentes. La violence machiste tue tous les jours, ce n'est absolument pas la peine de l'utiliser ainsi, pensez aux victimes (et non victimes) qui liront vos dessins.

il y a 2 ans

Marie Meier - @mariemeier-art

Je ne vois pas de violence machiste, de la violence certes, mais j'ai du mal à comprendre le lien que vous établissez étant donné qu'il s'agit de deux femmes.

il y a 2 ans

annassez

Re :)
En fait, je crois que le problème de ces métiers et de ces appels à candidature, c'est qu'il y a TOUJOURS des gens pour accepter de faire. Alors quand toi, tu refuses, ben finalement, les esclavagistes s'en foutent puisqu'ils savent qu'ils trouveront des "couillons" pour accepter ces conditions merdiques.

Si tout le monde se rebellait et disait NON à ce genre de pratiques, alors à un moment, ça n'arriverait plus.
Le problème, c'est la peur finalement. On se dit "si j'accepte pas, si je fais pas, je trouverai peut-être rien d'autre et peut-être que...peut-être que ça fera bien sur le CV, peut-être que ça m'ouvrira des portes, peut-être que ci ou ça, peut-être que c'est une opportunité et puis après, c'est sûr ! J'arrête de bosser pour des clopinettes" ( :D ). Et on repousse sans cesse ses limites.

Au final, ils savent très bien jouer sur les personnalités fragiles (en tant qu'artiste, je pense qu'on l'est tous quand même un peu), sur le fait qu'il y a du monde qui pousse derrière (en musique, il y a des milliers de groupes "amateurs" qui ont un taf à côté et qui acceptent de jouer pour deux bières parce qu'ils ont pas besoin des cachets pour vivre !) et sur le fait qu'on galère à trouver et du taf et une reconnaissance professionnelle.

Enfin bref, je sais pas si je suis claire. Ce débat m'interpelle car je suis confrontée à ça en permanence. D'ailleurs, j'avais commencé à recenser toutes les "conneries" qu'on me sort tous les jours sur un blog ^^

Le plus révoltant de cette histoire Biba/The Little Market, c'est que ce sont de grosses boîtes qui auraient LARGEMENT de quoi payer hein.
Bref...Y a encore du chemin à faire ! Et faut continuer de dénoncer !

il y a 2 ans

Anon

Malheureusement ceci est une situation générale du marché de l'emploi et non pas aux domaines artistiques.

il y a 2 ans

annassez

Oui, c'est ce que je me suis dit en me relisant...

il y a 2 ans

Laurent

Le gouvernement du Canada vient de faire la même chose pour le logo des célébrations du 150eme anniversaire du pays. Un "prix" adjugé à une étudiante de 20 ans et aucune charte graphique pour l'ensemble de la communication autour de l'événement. Un scandale.

il y a 2 ans

MaxMayem

Je vois pas le rapport avec ta mère. Toi tu fais quoi comme métier ?

il y a 2 ans

isabelle

Dans une vie antérieure, j'étais graphiste indépendant. Il y avait le même type de proposition alléchante ! Difficile de faire bloc face à ça, ou refuser de casser ses prix. Courage à tous les créatifs.

il y a 2 ans

MaxMayem

Mais ca c'était avant...Maintenant en tant que caissière tu n'as plus du tout a prendre en compte cette problématique

il y a 2 ans

isabelle

Non, je suis instit. J'en avais assez de donner de la confiture à des cochons, et là, je me sens utile.

il y a 2 ans

GuB

J'allais citer :
- http://www.alliance-francaise-des-designers.org/
- http://monmacon.tumblr.com/
Mais ça a déjà été fait.

Je note le très courant "seront mis aux votes sur Facebook"… mais et si on n'autorise pas à ce que son dessin sois cédé à Facebook (tous les droits sans limite de durée, d'usage, de pays, etc… voir les conditions générales de ce que l'on poste sur FB)

il y a 2 ans

MaxMayem

Bravo Tolita, tu es un bon chien, tu donnes la patte et tu remue la queue quand on t'encule.
"Congratulations" enfin félicitation comme dirait un "designer"...enfin dessinateur quoi

il y a 2 ans

Walex

Ça me rappelle des sites qui organisent des concours de logo pour des boites sur ce principe depuis des années déjà... cela me désole que ce genre de pratique perdure encore.

il y a 2 ans

MaxMayem

Ca me rappelles un post que j'ai lu milles fois

il y a 2 ans

Exanis

C'est amusant, je pensais justement un peu à la même chose il y a peu de temps, mais sur un autre sujet : la programmation informatique.

Étant étudiant en informatique, en cinquième année d'école (privée), je reçois régulièrement des offres de stage de ce type :

"Recherchons étudiants en dernière année d'école pour effectuer un stage de deux mois maximum, afin de refondre totalement la plate-forme utilisée par l'entreprise"

Le but ? Faire travailler un ingénieur (oui, en fin de dernière année, qu'on ne se trompe pas, on est ingénieur, ou en tous cas on a le même niveau), sans le payer (stage de moins de deux mois). Et en plus, pas de crédits ou de promo pour le stagiaire, là il travail vraiment juste pour l'amour de l'art. Je connais même des entreprises qui, en plus, interdisent aux stagiaires de mettre le nom de l'entreprise sur le CV.

Ah, et qu'on ne vienne pas me dire que le stagiaire apprend aussi : j'ai fait trois stages en entreprise, j'ai chaque fois remplacé un poste d'ingénieur, je n'ai _jamais_ été formé par mes responsables de stage (mais l'inverse a déjà été vrai).

Même problème, mais moins public... Bref, tout ça pour dire que je vous soutiens de tout coeur.

il y a 2 ans

Hicks

Je comprend pas trop les reproches violents qui sont fait. Si vous êtes pro et que ce concours ne vous intéresse pas, ne le faites pas. Peut être que ça peut plaire à des amateurs de dessins qui n'en font pas leur métier. tout le monde n'a pas besoin d'être payé pour dessiner et voir son œuvre publié.

il y a 2 ans

Marie Meier - @mariemeier-art

C'est tout aussi irrespectueux pour les amateurs d'une part, et de l'autre nous, professionnels, qui travaillons parfois depuis des années, nous sommes mis sur le même pied que les amateurs. Le résultat est une confusion générale qui fait que nous passons de plus en plus pour des gens sans réel métier et que l'on peut payer au lance pierre. Nos métiers se meurent par manque de considération pour ce que nous sommes.

il y a 2 ans

MaxMayem

Alerte au gogole les amis

il y a 2 ans

Zélie

Ce n'est pas en insultant les gens qu'on les convainc, d'autant plus quand ils cherchent justement à comprendre le problème.

il y a 2 ans

briareos

remplace graphiste par boulanger dans l'intitulé et tu verras que c'est innacceptable.

il y a 2 ans

Anim★l

Il existe des concours de pâtisserie, je n’ai jamais entendu personne y réagir de la sorte...

il y a 2 ans

la-fee-pissenlit

Est ce que c'est la même chose pour ce concours là alors ? http://www.opinel.com/monopinel125/
les gains sont beaucoup plus importants, du coup je me posais la question. bien que l'on peut constater que seul le premier prix reçoit de l'argent, et non des produits publicitaires...

j'ai essayé de me renseigner pour savoir la différence entre le travail spéculatif et l'appel à projets (quand une entreprise ou une institution "auditionne" des entreprises pour un service). est ce que quelqu'un connaît la différence ?

il y a 2 ans

Xavier Arnoult

Merci Laurel, je ne suis pas illustrateur, dessinateur ou graphiste, mais je me suis souvent demandé comment on pouvait vivre avec ce genre de concours. Souvent vous êtes des centaines á y participer mais au final il n'y a qu'un gagnant. Dans l'ingénierie c´est la même chose. Les équipes de force de vente,de communication et de marketing sont souvent très bien rémunéré et les ouvriers, techniciens et ingénieurs sont sous-évalués et mal rémunérés. Quand on proteste, on nous rétorque toujours la même chose. Les équipes de ventes et de marketing ramènent beaucoup de valeur ajouté á l'entreprise. Traduction " ils ramènent á l'entreprise entre 2 et 5 fois leurs salaires, alors que vous le personnels techniques vous nous coutez votre salaire et la conception et la fabrication des produits sont couteuses et ne rapporte pas suffisamment d´argent á l'entreprise. Sans le marketing on ne peut rien vendre. La qualité du produit ne suffit pas". elle est belle notre société basée uniquement sur les valeurs vénales et du paraitre. On demande au créatif de bosser pour des cacahuètes alors que ceux qui savent uniquement échanger des produits peuvent gagner des fortunes. Bon courage pour la suite

Xavier

il y a 2 ans

Zélie

Ouvriers et techniciens, d'accord. Mais je pense que les ingénieurs ont généralement un salaire plus que confortable.

il y a 2 ans

Xavier Arnoult

En France si on a un master d'ingénierie d'une université on perçoit un salaire de technicien pour un travail d'ingénieur. De plus l'école d'ingénieur dans laquelle tu es diplômé, conditionne ton futur salaire dans les entreprises et instituts de recherche. En France, la discrimination en fonction de ton origine sociale, niveau d'étude, du type de diplôme et réputation de ton diplôme est une réalité bien triste. Sans oublié que les chef de projet et de département ne sont pas nécessairement des personnes ayant une formation technique mais le plus souvent des personnes issues des formations de communication, de gestion et d´économie, les fameuses école de management et MBA. Ces personnes ne comprennent rien des projets qu'on doit réaliser, ils se concentrent juste sur leurs indices de performance: productivité, cout du projet, temps de production ou de développement,rentabilité du projet, retour sur investissement etc. Notre société valorise juste le pognon et pas la créativité. Les entreprises veulent des gens créatifs, dociles sans les payés dignements. Et cela est vrai aussi pour les ingénieurs. Le salaire n'est pas tout, il y a aussi le respect de la dignité que chacun de nous á droit quelque soit ses origines, niveau d'étude, classe sociale etc.

il y a 2 ans

Zélie

Effectivement !
J'ai été technicienne dans une entreprise dont le directeur était issu d'une formation commerciale et ne comprenait pas grand chose à la partie technique. Il demandait souvent des choses qui n'étaient pas réalisables compte-tenu de nos moyens et contraintes. Je le prenais pour un cas particulier, je ne savais pas que c'était si répandu.
Merci pour ces éclaircissements. :)

il y a 2 ans

Lalex - @LalexAndrea

Je pense que je vais tenter un concours de plomberie, et expliquer au gagnant que je lui ferai de la pub chez tous mes voisins.

il y a 2 ans

murphy

il y a cette lettre ouverte qui circule sur le net
http://www.travailgratuit.com/

il y a 2 ans

Rémy Tornior

Je vais passer chercher 200 numéros de Biba, je sélectionnerai le meilleur pour allumer mon barbecue, en échange de quoi la rédaction recevra un bon d'achat de 6€ pour acheter une de mes illus.

il y a 2 ans

patrons-voyous

https://twitter.com/patronsvoyous/status/597666595788365824

il y a 2 ans

Kilroy - @francephotos

La même chose existe pour la photo de la part d'éditeurs ayant pignon sur rue. Ils organisent des concours pour se constituer des fonds d'images à pas cher. Les concurrents cèdent les droits (parfois de façon exclusive) sur toutes les entrées.
Le très décrié concours de Terre Sauvage est un classique mais il y en a plein d'autres : https://www.facebook.com/listerougeconcoursphotos

La vraie question à se poser avant de céder gratuitement son travail c'est clairement : "qu'est ce que j'y gagne ?". Et il faut le peser soigneusement car en général la réponse est : RIEN. Dans le meilleur des cas, on à droit à un remerciement. Et contrairement à ce qu'on pourrait penser, faire une photo, ça coûte cher : http://kecebolaphotographie.blogspot.fr/2012/01/cette-photo-nest-pas-gratuite.html

il y a 2 ans

Barbu - @ChezBarbu

J'adore ! Je partage. ^^

il y a 2 ans

Thibault

ça me rappelle surtout le tumblr "ça te fera de la pub", qui était plein d'exemples du même genre. D'ailleurs en tapant ces mots dans un moteur de recherche on trouve plusieurs histoires relatant les même faits. Bref c'est pas nouveau et pire que tout c'est même courant.

il y a 2 ans

Anim★l

Un concours comme celui-ci s’adresse aux amateurs, pas aux professionnels... en abusant un poil je dirais c’est même à ça qu’on définit un pro : il bosse sur contrat avec une rémunération assurée.

Est-ce que les photographes professionnels poussent de hauts cris à propos des concours de photo ? Et les écrivains à propos des concours de nouvelles ?

il y a 2 ans

Kilroy - @francephotos

L'Union des Photographes Professionels (UPP pour les intimes) à créé une liste rouges des concours à éviter : http://www.upp-auteurs.fr/actualites.php?categorie=11

Ils ont aussi mis en place une charte pour les concours : http://www.upp-auteurs.fr/profession_photographe.php?section=pratiques#concours

il y a 2 ans

Anim★l

Merci. Les arguments donnés à propos de certains de ces concours sont intéressants.

il y a 2 ans

240-185

Y'a encore du boulot, parce que bon nombre de jeunes ne voient pas le côté « exploitation » du travail spéculatif.

En témoigne ce concours lancé il y a deux ans par Korben : http://korben.info/remixjobs-lance-un-concours-de-themes-de-cv.html

il y a 2 ans

Fabienne

A force de pratiquer ce genre de "partenariat" avec les blogueuses, qui acceptent, ils se croient autorisés à agir ainsi avec tout le monde ! C'est gerbant honteux et révoltant. Je fais partie des blogueuses à qui on propose des "partenariats" minables comme ça. J'espère que personne ne va répondre à cet appel, mais le pire c'est qu'il y a sûrement des personnes qui vont le faire :( Voir le commentaire au dessus du mien. la visibilité ne fait pas manger !! Et visibilité par qui ??? Il faut bien y penser ! sûrement par de futurs employeurs...

il y a 2 ans

MyriadVal

concours à Mons, Belgique, pour "gagner" 50€ de sandwich... https://www.facebook.com/701040486673949/photos/a.703146609796670.1073741827.701040486673949/703146289796702/?type=1&theater

si le lien ne fonctionne pas, il s'agit d'une photo facebook, où ils présentent leur concours pour faire le logo de la sandwicherie "MonsSnack"...

il y a 2 ans

Community Manager

Vraiment c'est un travail de génie , j'attendrai de même à une BD pour Viadeo ou bien du Buzz lancé par Alibaba le géant chinois ;)

il y a 2 ans

Fred

J'essaie très fort, mais je ne vois toujours pas ce qu'il y a de choquant là dedans. Biba n'a peut-être pas les moyens d'embaucher un pro, et aucun pro ne répondra à ce genre de concours.

il y a 2 ans

blou

Bonjour Laurel, je voulais juste dire que tu aurais pu prévenir que la note allait être violente. je sais c'est pour le message, mais généralement chez toi c'est différent, et là c'était assez inattendu(ou c'est la succéssion d'images qui m'a fait cet effet)

Néanmoins, je suis tout à fait d'accord sur le fond, et il y a un peu la même chose dans les ecoles de commerce, des "challenges" organisé où des élèves présentent un projet, et des représentants d'entreprises notent les idées quand elles sont bonnes (encore que là on pourrait dire qu'il y a un diplome à passer, mais bon...)

il y a 2 ans

Bret

Merci Laurel, je suis complètement d'accord avec toi, ta démarche et ton travail pour "condamner" ces pratiques méritent d'être encouragé.
Très bon travail graphique soit dit en passant, bravo.

il y a 2 ans

Lescombes agnes - P'tits bouchons

Illustrateur, dessinateur ou graphiste et je rajoute aussi PHOTOGRAPHE....Même combat !!! Faire respecter notre travail...

il y a 2 ans

clotilde

C'est malheureux mais tellement représentatif des pratiques actuelles. Moi même, en tant que rédactrice web (un vrai métier je le rappelle), je suis constamment confrontée à des clients (agences et pros) qui sollicitent des premiers textes gratuit, en guise de "test", ou qui me proposent une rémunération en cadeau ou abonnement ... Et si je refuse, ou si je parle de mes tarifs, je suis remerciée, et on me rappelle gentiment qu'il y a des milliers d'étudiants prêts à arrondir leur fin de mois ... Bref, les métiers freelance et artistiques ont du pain sur la planche pour faire valoir leurs compétences à juste titre !!

il y a 2 ans

humdebut - @h2b32

Honnêtement, la pub est bien faite ! MAIS vos explications démontrent comment nous participons à votre ruine !
J'en prends conscience, Merci pour ce blog !

il y a 2 ans

fab

c’était un eu violent comme droit de réponse non ?
c’était destiné a des gens qui veulent un peu de visibilité, voir se lancer.
pas a des pros qui en font déjà leur métier.
c'est pas cher payé certes, mais la visibilité est plutôt correcte tout comme le masse de travail demandé n’était franchement pas énorme.
Par curiosité et pour mieux comprendre : Laurel et autres artistes, a combien estimez vous la valeur du travail demandé dans ce concours ?
(prière de ne pas prendre en compte mon image gravatar ^^)

il y a 2 ans

Eric D

200 dessins retenus pour les votes. Si on considère que chaque dessinateur a passé une heure sur son crobard pour un montant de 50€/h, ça nous fait déjà 10.000€.

Pour Biba, c'est un gros bénéfice parce qu'en plus du dessin gratuit (dont la version finale demandera à coup sûr plus d'une heure de travail) ne lui aura pratiquement rien coûté mais aussi parce qu'ils vont générer plein de trafic avec les votes et donc gagner de l'argent sur le dos des dessinateurs. Double en###age à sec.

Vous imaginez si une marque avait besoin d'une application iPhone, demandait à toutes les agences françaises de lui construire une application complète et que celle qui serait préférée par les utilisateurs serait la seule à être payée une misère ne couvrant même pas les coûts ? Il n'y aurait pas grand monde pour répondre. Pourtant, ça leur semble logique avec des dessinateurs...

il y a 2 ans

Myriam

La seule chose que je trouve choquante (et qui m'empêchera de participer dans tout concours le proposant) c'est la pratique du "j'aime" sur facebook. Je ne partage pas, ne like pas, ne commente pas pour des concours et surtout n'oblige pas mes amis à faire de même.
Par contre, étant écrivain, je peux vous garantir que l'un des seuls moyens de se faire connaitre ce sont les concours ! Tous, ils permettent de se faire la main, de se faire connaitre (quand on en gagne plusieurs) et éventuellement de se faire repérer. Donc, je suis pour les concours, mais seulement quand ils ne sont pas truqués par facebook et consort. Bien sur, la dotation est dérisoire, mais elle existe, bien souvent il n'y en a même pas pour les écrivains (seul le droit de voir son texte publié en renonçant à ses droits est le cadeau :/ )

il y a 2 ans

Hulk

Coucou, je trouve vos réactions très violentes, vous aviez le droit de ne pas participer et d'en faire part à little market en discutant et non en crachant sur eux, car vu que vous êtes tous en colère , j'aimerai bien savoir combien d'entre vous ont fermé leur boutique sur little Market ! Logique non ! Lorsqu'il y a tant de haine , on quitte le bâteau...alors combien .... Je connais la réponse ...zéro ...facile de cracher derrière un pseudo ..... Je comprends pourtant il y a tant de colère dans ce monde , vu vos réactions excessives pour un petit concours pour lequel vous aviez le droit de ne pas participer.

il y a 2 ans

julien

Quelle honte !

il y a 2 ans

KIU

Hé oui !
CREADS en fait son fond de commerce
Mais aussi EYEKA

Et ceci sans parler de ces fabuleux "concours photos" qui permettnt de s'octroyer les droits sur des images en contrepartie de rien du tout!
Life is a "beach" !
Dénoncer ne changera pas les manieres de faire de ces malotrus mais aura au moins le benefice de signaler aux artistes de tout poil d'etre ultra vigilant et de ne pas se faire avoir avec des "primes" aussi exorbitantes qu'un bon d'achat de 60€ !!!!!!!

il y a 2 ans

Gil

Et bien ma femme qui était selectionnée pour ce concours est totalement dégoutée car oui elle aurait pu avoir avoir une meilleur visibilité, mais à vous lire je pense bien que vous n'en avez rien à foutre !
Vous avez gagné, il l'arrette et après ca change quoi ?
Rien ne vous obligeait à participer !

il y a 2 ans

sara

c'est honteux... ne pas faire payer un travail, c'est considérer qu'il ne vaut rien. Juste en passant, nous avons le même soucis, nous les architectes...

il y a 2 ans

Roussel - @SarahIgraphiste

Je me demande comment ces personnes paient leur boulanger ?
J'vais lui faire la vanne ce matin, j'vais lui proposer le 20 minutes en échange de ma baguette...

il y a 2 ans

Sam Surprendpas

Encore un concours à la noix! Dessinez noys le visuel d'une planche et le gagnant aura 300 euros et sa planche imprimée!
Et les autres auront que dal...
https://www.facebook.com/events/1577590392505304/

il y a 2 ans

Feral

Et il y en a qui trouvent le moyen de venir chialer ici car ce concours de marde est annulé? !
Si vous aimez bosser pour des prunes c'est votre problème! Ok on était pas obligé de participer à ce concours... mais c'est à cause de concours de ce genre et de gens prêts à tout et n'importe quoi pour être édités que nos métiers artistiques se voient deconsidérés.
On choisit un créatif sans faire bosser tout un tas d'autres personnes pour rien. Et on le paye correctement! Point barre.

il y a 2 ans

Lia

Je suis chanteuse ET graphiste !!! Je ne rencontre QUE ces genre d'offres !!! C'est pénible !! TOUS les métiers d'artistes font face à ce problème. Le soucis, c'est que ces gens ne se rendent pas compte que c'est un métier et pas juste un hobby !

il y a 2 ans

bernieshoot - @bernieshoot

c'est proprement scandaleux, il en va de même pour ces concours photos organisés par des offices du tourisme ou autres institutions qui se constituent gratuitement une banque d'images alors que des professionnels galèrent pour vivre

il y a 2 ans

Bussiere - @bussiere

La SNCF s y met aussi et c'est du grand art ... C'est hallucinant : http://www.arretsurimages.net/chroniques/2015-05-20/SNCF-cherche-pigeons-id7746

http://www.sitesartistiques.sncf.com/fr/challenges/challenge/rules

C'est incoryable ce mepris pour les saltimbanques et autres dessineux / peinturlureurs

il y a un an

sasha59

c'est pas LITTLE MARKET c'est plutôt LITTLE RACKET!!!!

il y a un an

toyzmachin

Des pratiques qui malheureusement se banalisent de plus en plus...

il y a 10 mois

Alexandre

C'est vraiment méprisant pour les créateurs...
Il y a maintenant des sites comme 99designs, qui ne garantissent pas pour le créateur d'empocher la mise. C'est différent mais cela a à mes yeux des conséquences similaires.

Associez votre email à une image Gravatar!

Se rappeler de mes informations.

Être tenu au courant des réponses par email.