laurel comics blog bloglaurel

Dessinatrice de bandes dessinées et de jeux vidéo, co-founder de Pixowl avec Arthur Madrid, Sébastien Borget et Adrien Duermael. Je vis et travaille à San Francisco.

commeconvenu

Lire ma BD en ligne

references

Références

contact

Contact

Flux RSS

Faire une thérapie en couple.

"Bien qu'inspiré de faits réels, ce récit est purement fictif, et toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite."  


Bonne semaine à vous ! 😃

il y a un an

jgab

Ah, L amour, :)

il y a un an

Xavier Arnoult

c'est magnifique deux êtres qui s'aiment et qui font tout pour rester ensemble même dans les moments difficiles.

il y a un an

Rynn

<3

il y a un an

thibault

Bon et bien ça répond à une question que je me posais le strip d'avant. Je me demandais si la présence de l'autre ne gênait pas ? Que cela ne créait pas de l'auto-censure ou que la prise de parole était plus compliquée. Apparemment non. L'aventure est vécue ensemble, les difficultés sont partagées, du coup la famille et le couple se soutiennent et sont forts ensembles.

il y a un an

Laurel - @bloglaurel

Je crois qu'il y a différentes sortes de thérapies, parler de soi et creuser son enfance n'est pas forcément obligatoire, quand on est deux. Je pense que dans ces cas là on parle plus des relations qu'on a l'un avec l'autre.

il y a un an

Rwo - @RwoRomeo

J'ai l'impression que ce qu'elle a voulu souligner, c'est qu'être toujours ensemble empêche peut-être de voir s'il n'y a pas aussi des défauts individuels, même mineurs, qui pourraient aussi aider à régler la situation une fois corrigés.
Ce qui n'est, cela dit, pas contradictoire non plus avec le maintien de cette solidarité conjugale. :3

J'imagine qu'il y aura une explicitation à sa remarque ou une réaction plus poussée dans la prochaine planche. ^^

il y a un an

ND

Votre compréhension mutuelle associée à votre amour fait rêver❣
C'est chouette et très responsable d'assumer à ce point votre côté famille quoi qu'il arrive❣ 😄

Un très beau témoignage d'amour et de bienveillance ❤️ :-)

il y a un an

Laurel - @bloglaurel

Merci :)

il y a un an

Rozen

On n'a pas tous les détails, peut-être parce que la bd est plus centrée côté soucis avec Boulax que côté soucis de couple, mais ce qu'ils vivent a sans doute créé des soucis devenus intérieurs au couple. Sans pour autant le dessouder.

Des situations de couples (l'intimité par exemple) ont pu devenir difficiles à vivre, peut-être que sont apparues des formes de dépressions et mal-être qui influent aussi sur la vie de couple... des tas de choses qui étaient faciles et ont pu se compliquer, mais dont la source est extérieure au couple.

Si les problèmes intérieurs au couple ont leur source à l'extérieur (au moins en partie), c'est utile de l'identifier pour voir comment gérer les choses là où on peut (=dans le couple).

Il y a pas mal de couples qui consultent non pas parce qu'ils sont au bord de la déchirure tellement ça ne va plus, mais au contraire parce qu'ils ont très envie de continuer. Cependant ils rencontrent tels et tels obstacles qu'ils n'arrivent pas à surmonter, malgré leur bonne volonté.

Il faut pouvoir mettre le doigt sur "pourquoi tel truc ne marche pas" "pourquoi je ne veux plus ci/ça alors que j'aime mon partenaire et qu'on est soudés" etc. et à ce stade, même si la source du souci est extérieure, le psychologue a souvent pas mal de solutions pour apaiser, faire prendre conscience des priorités, et aider d'une manière générale :)
(je fais ma pro psy là, mais pour moi, vraiment, tout le monde devrait en consulter un (un bien, qui nous aille^^) de temps en temps tellement ça fait du bien de pouvoir se reposer sur un pro, de souffler, de ne pas compter que sur soi etc. quel que soit le souci et même quand on pense pouvoir le gérer ou qu'on se dit qu'un psy ne servira à rien).

il y a un an

Laurel - @bloglaurel

Oui, je suis d'accord c'est bénéfique de faire un travail sur soi régulièrement, ne serait-ce que pour faire le point.
(est-ce ton métier?)

il y a un an

Rozen

Je trouve le sujet de la psychologie passionnant mais je doute avoir la force d'exercer ce métier.
J'ai juste fini par aller voir quelqu'un à force de ne pas arriver à comprendre une personne de mon entourage qui me culpabilisait beaucoup. Cette personne avait tout simplement une pathologie, petite, discrète, et n'étant pas spécialiste de tout ça, j'étais incapable de m'en rendre compte (la personne en face avait toujours réponse à tout et ses arguments semblaient se tenir).

C'est là où je me suis rendue compte que même si on s'estime équilibré et réfléchi, et qu'on pense faire "ce qu'on peut", on avance en fait dans un terrain boueux alors qu'un psychologue aiderait à le paver.

Encore trop de gens pensent qu'on est "fou" si on voit un psy, ou qu'on a un "problème"... alors que déjà, en tant qu'humain, dans une société pas vraiment idéale, on a tous des problèmes, c'est normal. Et la psychologie, c'est un métier. On ne peut pas toujours s'auto-analyser et encore moins être sûr de ce qu'on avance. Et même si des amis peuvent conseiller, comment savoir parfois qui a vraiment tort ou raison ?

Je trouve que ça change tout de pouvoir se reposer sur quelqu'un dont c'est la spécialité, qui sait mettre en mots, en quelques séances, des choses qui parfois nous bloquent depuis des années, des évidences, des faits, qu'on ne peut pas aussi bien identifier car c'est pas notre boulot.

En cela je reconnais dans la psy que tu représentes Laurel tout à fait celle que je vois. Elle ne donne pas "d'avis ou de conseils" au sens où un copain ferait ça, elle éclaire par ses connaissances des faits, elle nomme ce qui est, elle recadre, elle propose des pistes qu'on est libre de suivre ou non.

Actuellement ce n'est plus une démarche "nécessaire" pour moi de consulter. En fait, après quelques séances la psychologue avait mis le doigt sur le souci : telle personne d'après son comportement a sans doute telle pathologie, ce serait bien qu'elle voit quelqu'un si elle le veut bien. Et moi, ça allait en fait, si on retirait la personne il n'y avait plus de problème, mon comportement envers elle était sain et compréhensible.
Donc j'aurais pu arrêter là, mais c'est un tel bienfait d'avoir ce regard extérieur ET professionnel sur ma vie, mes choix, mes soucis, que je trouve dommage de s'en passer. Je trouve que la thérapie simplifie la vie (déjà assez difficile comme ça^^).

Au quotidien, je vois les petits et gros soucis des gens autour de moi, qui tournent en rond et font un pas en avant pour finalement faire 2 pas en arrière, qui peinent mais qui estiment aller bien : car ils n'ont pas de trauma, ils ne sont pas médicalement malades, "donc ils n'ont pas besoin d'un psychologue ils sont grands, ils vont gérer ça tout seuls". Or je suis convaincue qu'un psychologue les aiderait à aller plus efficacement à l'essentiel, à mieux communiquer, à mieux relativiser, à gagner du temps... à mieux vivre quoi. Je ne parle pas forcément de consulter toutes les semaines quelqu'un si on estime que tout va bien, mais rien que faire le point comme tu dis, de temps en temps , je suis sûre que ça changerait des choses :)!

il y a un an

Laurel - @bloglaurel

Je suis tout à fait d'accord avec ta conclusion.
Merci pour ce long commentaire si bien rédigé. 😘

il y a un an

Rozen

Je t'en prie (je commentais jamais avant. Mais quand je m'y mets, c'est long ^^)

il y a un an

Thierry

Euh... Vous aviez vraiment besoin d'un psy pour vous rendre compte que vous vous faisiez entuber ???

il y a un an

Laurel - @bloglaurel

Non: par exemple, nos personnages ont lancé un processus de green card pour changer la situation à la fin du tome 1.

il y a un an

Aëlle

Les deux dernières cases sont très belles et très expressives.

Associez votre email à une image Gravatar!

Se rappeler de mes informations.

Être tenu au courant des réponses par email.