L'attaque de Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015.

Je ne pouvais pas ne pas en parler, même si ce n’est pas lié au thème de la BD. 😔

"Ce récit est basé sur des faits réels. Les noms et certains lieux ont été changés." 

Ambre Vigneron - il y a 2 ans

C'était le lendemain de mes 20 ans :(

Répondre

Caroline Savoie - il y a 2 ans

Bah c'est lié dans le sens où c'est ce que vous avez vécu à l'époque, et clairement (de part votre métier en plus) ça concerne votre vécu.

Répondre

Astro - il y a 2 ans

Une bien triste journée :'(

Répondre

Iwanko Koyuki - il y a 2 ans

Rip
Jaime pas le meurtre qu il y a eu car cest injuste. Mais jaime pas non plus charlie pour leur propos derangeants.

Répondre

Rigozo - il y a 2 ans

On ne va pas relancer un faux débat un millier de fois: le travail de Charlie est de déranger, de faire réagir, pas de se faire aimer.
Les goûts et dégoûts de chacun ne légitimeront jamais le meurtre de masse.

Répondre

Marcy Zhang - il y a 2 ans

Planche très puissante par rapport à cet évènement. On demande souvent ce qu'on faisait le 11 septembre, désormais il faudra aussi compter sur ce jour là. Je trouve que c'est tout a fait opportun d'en parler dans ta BD, déjà parce que c'est une BD, et ensuite parce qu'on est dans une histoire temporel et c'est un évènement majeur de l'année 2015.

Répondre

Emmanuel Ibliss - il y a 2 ans

Cabu, l'homme enfant le plus gentil du monde...
J'en ai encore une larme à chaque fois que j'y pense 😢😢

Répondre

Nad Henry - il y a 2 ans

Encore avant que je ne lise la 2è bulle, rien qu'en voyant la 1ère j'ai tout de suite pensé à ça... :-°(

Répondre

Emmanuel Payfu Call - il y a 2 ans

Cabu... toute mon enfance. Cette planche résume parfaitement le sentiment de stupéfaction qui nous a tous traversé.

Répondre

Julien - il y a 2 ans

J'étais en Afrique quand ça s'est produit. Suivre le déroulé de ce drame, loin de la France et de ses proches, c'est un des souvenirs les plus tristes de ma vie....

Répondre

Laurel - il y a 2 ans

Oh ? N'hésite pas à décrire comment ont réagi les gens sur place, s'ils en ont parlé. Je vais évoquer dans les prochaines pages les réactions d'Américains à ce sujet. C'est toujours intéressant de savoir comment sont vécus les évènements depuis l'extérieur. Merci.

Répondre

Romn - il y a 2 ans

Vécu depuis la Nouvelle-Zélande, c'est assez étrange. On se sent tellement loin et impuissant.
Ici, les gens ont réagi assez vite, un rassemblement a été organisé instantannément par les réseaux sociaux (avant même que l'ambassade donne des consignes). Les gens se sont rassemblés sur la place principale de la ville, à ma grande surprise il y avait beaucoup de kiwis.

Répondre

Julien - il y a 2 ans

Des réactions, à part de mes collègues qui m'ont exprimé leur sympathie, je n'en ai pas eu beaucoup. Mais je vivais au Rwanda, dans une ville de province, donc ce qui se passait en France, les gens n'étaient pas forcément beaucoup au courant.

C'est surtout avec les quelques rares autres Français que nous nous sommes retrouvés. Ca a surtout été étrange d'observer tout ça de loin, pendant que mes proches eux étaient en plein dedans...

Bref, une très très étrange période, entre un pays qui ne s'en souciait pas beaucoup (mais comment leur en vouloir ?) et des médias occidentaux qui étalaient des gros titres à longueur de page internet...

Répondre

Adrienhb - il y a 2 ans

Si tu consacres quelques pages à cet attentat, je me demande bien comment va se terminer le tome 2 vu le peu de pages qu'il te reste. Attendons. :)

Répondre

Nicolas - il y a 2 ans

Pour le "cri de guerre", je l'aurais plutôt écrir Allahu Akbar, phonétiquement c'est plus proche de la réalité. D'ailleurs, sur la Wikipedia, c'est comme ça que se nomme l'article : https://fr.wikipedia.org/wiki/Allahu_akbar

Triste jour à la vérité...

Répondre

Marine Argle - il y a 2 ans

Ouf... Les frissons en lisant cette planche. Tellement d'émotions.

Répondre

Laury Ar - il y a 2 ans

Je vous avais justement connu, toi et Comme Convenu, grâce à la mini-BD que tu avais faites parlant de tout ces événements. Une prof l'avait affiché dans sa classe, dans un lycée ou je travaillais. J'avais été littéralement scotché en la lisant, c'était tout à fait ce que je ressentais.

Répondre

foducool - il y a 2 ans

ça nous aide à situer à quel moment certains évènements se déroulent

sinon, sujet du jour pour la une "attaque terroriste à Charlie Hebdo"

Répondre

Juliette Duflot - il y a 2 ans

J'ai pleuré et je pleure encore de ce qui c'est passé ce jour là... Combattre le crayon avec des armes... Je ne les comprendrais jamais.

Répondre

Tartofrez - il y a 2 ans

Je crois que tu es l'une des rares à inclure Honoré dans tes dessins. Merci pour lui.

Répondre

Laurel - il y a 2 ans

J'aurais voulu les dessiner tous, idéalement, les policiers dehors aussi... 🙁

Répondre

Vinz - il y a 2 ans

Mais il y avait un policier dans la pièce : Franck, le garde du corps de Charb.
Sinon, belle planche en effet, tout est là en 4 images.

Répondre

Audrey - il y a 2 ans

La religion des attaquants, c'est le terrorisme, pas l'islam. On se serait passés d'un énième rappel à l'"islam" des terroristes...

Répondre

Rwo - il y a 2 ans

Il s'agit bien du détournement d'une religion précise. Ils se revendiquent ainsi, c'est donc un moyen simple de les identifier au lieu de "simples" braqueurs armés et cagoulés.

Répondre

Some guy - il y a 2 ans

La religion des attaquants était l'islam. Le nier est aussi idiot que de prétendre que tous les musulmans sont des islamistes ou de dire que les prêtres pédophiles ne sont pas des catholiques.

À l'heure des fake news, ce genre de comportements donne pas mal de billes à tous les critiques de la bien pensance ou du politiquement correct.

Répondre

Rigozo - il y a 2 ans

Merci Some guy, je pense qu'il est inutile de préciser que tous les allemands n'étaient pas nazis et pourtant résonne encore cet adjectif pour les qualifier notamment en Turquie...

Répondre

stevostin - il y a 2 ans

Les gars ont rajouté une lunette de visée entre la 2e et 3e image sur leur kalashnikov, lunette par ailleurs inutile sur ce genre d'arme. Je me doute bien que les armes ne sont pas ton domaine de prédilection mais je voulais juste souligner la petite erreur ;)

Répondre

Laurel - il y a 2 ans

Oups ! Oui, en effet... 😳

Répondre

Some guy - il y a 2 ans

Bien vu, mais pour info, il existe des lunettes bien utile pour ce genre d'armes (points rouges, grossissement, etc.) : https://www.google.fr/webhp?hl=en&sa=X&ved=0ahUKEwjIk4nhk_zSAhVCrRoKHfZ7AXAQPAgD#hl=en&q=ak+74+scope&*

Répondre

Naboki - il y a 2 ans

C'est "Allahu akbar" => déclinaison au nominatif de "Allah" car c'est le sujet de la phrase.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Allahu_akbar

Répondre

Mimi - il y a 2 ans

C'est opportuniste et malsain...

Répondre

Laurel - il y a 2 ans

Malsain, gênant, je comprends, mais opportuniste, en quoi ? Je ne pouvais pas simplement zapper cette séquence, comme si rien ne s'était passé.

Répondre

Naboki - il y a 2 ans

Je comprend. Laurel est dessinatrice, donc se sent proche des victimes. Elle ne va vraiment pas bien à cet instant du récit, ou commence à peine a aller mieux et là paf! Ça prend très bien sa place dans l'histoire je trouve.

Répondre

Thierry - il y a 2 ans

C'est un belle hommage :)

Répondre

Astrid Gravier - il y a 2 ans

Le jour ou mon mari m'a demandée en mariage (on n'avait pas encore vu les infos, on n'était pas en France à ce moment là)... je ne pourrai jamais oublier cette date 😢

Répondre

Mathieu 'Regulus' Bonnet - il y a 2 ans

C'est sûr qu'une personne de nationalité française ne peut pas faire une BD qui raconte la vie telle que ressentie dans cette période sans en parler. Cet hommage était nécessaire, bravo Laurel d'avoir encore une fois su retranscrire avec courage, sincérité et savoir-faire vos sentiments sur 4 cases. On ne peut qu'en ressentir l'émotion, et se souvenir de l'Histoire que nous avons tous en commun.

Répondre

Laure - il y a 2 ans

Il devrait y avoir une bite dessinée sur la feuille de Charb ou de Cabu !!

Répondre

Pastelle - il y a 2 ans

Je te remercie d'en avoir parlé, c'est un moment important de l'histoire qui ancre la tienne dans la réalité. Et qui me fait pleurer, toujours, mais c'est quand même bien d'en avoir parlé..

Répondre

Xav - il y a 2 ans

Cette journée de fou :(
Belle planche en tout cas.

Répondre

France Quiqueré - il y a 2 ans

Toujours autant de tristesse en repensant à ce jour-là. Cela reste toujours aussi surréaliste qu'un acte de cette sorte ait pu être produit pour le seul motif de la publication d'une caricature... Qui n'a même pas été dessinée par les auteurs assassinés ! Quelle absurdité.

Répondre

fabrice - il y a 2 ans

Un jour de grande tristesse en effet.
Un acte abominable commis au pays des Lumières, qui traita si bien le sujet de la tolérance , des religions et du fanatisme..

"Ce sont d'ordinaire les fripons qui conduisent les fanatiques, et qui mettent le poignard entre leurs mains. Ils ressemblent à ce vieux de la montagne qui faisait, dit-on, goûter les joies du paradis à des imbéciles, et qui leur promettait une éternité de ces plaisirs dont il leur avait donné un avant-goût, à condition qu'ils iraient assassiner tous ceux qu'il leur nommerait.”
Voltaire, Dictionnaire philosophique portatif, 1764

Répondre

Stefie Dotnet - il y a 2 ans

J'aime beaucoup la façon dont tu as dessiné Tignous - il y a beaucoup de douceur dans ces portraits 💜

Répondre

soufron - il y a 2 ans

C'est très émouvant cette planche et la suivante. Ca ramène aussi à leur juste mesure les problèmes qui vous rendent malades au quotidien.

Répondre

Laurel - il y a 2 ans

Skyrim > Voilà c'est fait !

Répondre

Stefie Dotnet - il y a 2 ans

Je me souviens très bien. Je suis une enfant de Charlie, si on peut dire, mon père était lui-même fan des dessins de Wolin, de Gébé et de Reiser. On aimait bien cet humour, parfois un peu lourd, bête et méchant. J'ai grandi, je me suis un peu éloignée de Charlie mais j'ai gardé cet humour un peu con-con et absurde en moi, et un certain esprit contestataire. Mon mari m'a réveillé, ce matin la comme ils disent sur M6, l'air grave. Je me suis dit qu'il était arrivé quelque chose à ses parents. "Ils ont tué Cabu". Quoi ? Hein ? Qui ? Il m'explique. L'attentat. Le massacre dans la rédaction. J'ai hurlé. Parce que, merde, on ne tue pas pour des dessins, on n'assassine pas de vieux monsieurs de 80 ans pour une histoire de bon dieu qui n'existe même pas. C'était pas possible. C'était pas possible. Et puis en fait si.

Répondre

Marine Denis - il y a 2 ans

Mon Dieu. 😱 Le flashback. 😵

Répondre

Les avatars sont liés à l'email via gravatar.com

Page précédentePage suivante