Les effets de la pression et l'encouragement dans une équipe.

"Bien qu'inspiré de faits réels, ce récit est purement fictif, et toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite." 

Martin Feragotto - il y a 2 ans

Parce qu'il cherche un effet positif ? Il chercherait pas plutôt à tout faire foirer pour pouvoir vous virer ?

Répondre

Minui Mac - il y a 2 ans

Moi la pression je ne la sens uniquement que lorsque mon interlocuteur est capable de rivaliser avec ce que je fais. Lorsqu'un chef me dit que je suis nul, mais qu'il ne sait pas ce que je fais, je lui répond. Car je sais qu'il mettra au moins 3 mois à me remplacer et qu'il ne peut pas se permettre de perdre 3 mois.

Répondre

mimosa - il y a 2 ans

J'espère que c'est un Diet coke ;)

Une question en passant: est ce que cela ne te fait pas bizarre et n'est pas trop dur, de devoir revivre tous ces évènements ?

Attention si il y a des traces de gras sur les planches on le verra que tu revis tes sentiments.

Répondre

Muriel-Lise Bourdat - il y a 2 ans

J'aime pas vous voir tous déprimés :(

Répondre

Axelle Xela - il y a 2 ans

Bah moi j'ai rigolé pour le gag :D bon week end Laurel :)

Répondre

Cyrille Bousquet - il y a 2 ans

Beer Friday !

Répondre

Christelle Fritz - il y a 2 ans

Courageeeeee

Répondre

Jeanne Deaux - il y a 2 ans

Ahah, moi aussi la pression j'l'aime en blonde. A la tienne Brume!

Répondre

Firenze - il y a 2 ans

Les propos type "vous êtes nuls", ce n'est pas de la pression, c'est du dénigrement.

Répondre

Fred - il y a 2 ans

La blonde pression, c'est bien. Mais en brume... heu... brune, c'est bien aussi :)

Répondre

Koyuki Mizumoto - il y a 2 ans

Bruuuuume!

Répondre

Jean-Michel Mateo - il y a 2 ans

Souvent le supérieur glandeur pour affirmer son rôle martyrise son personnel.
Il ne le fera pas si on le tient tête, il se prendra à un autre exutoire pour montrer ses ergots.

Répondre

Philou - il y a 2 ans

Laurel va t-elle dépasser le quintal ? Punaise ce suspens de fin d'aout... :)

Répondre

Auryn - il y a 2 ans

Et donc, c'est parce que vous ne savez pas faire des jeux qu'il s'est associé avec vous pour faire des jeux? Il est encore plus bête qu'il n'en a l'air alors.

Répondre

Damien - il y a 2 ans

enfin bon la en général un génial, pour se relacher derrière c'est un risque de se prendre un blame...
ON est dans le dénigrement total alors pour ce qui du stress de la santé et de la dépression... ça se compte en kilo positif chez certain et négatif chez d'autres...

Répondre

Max Lampin - il y a 2 ans

L'histoire devient difficile à supporter. Après un sursaut que l'on aurait pu croire salutaire et définitif, nos héros sombrent tout deux dans la déprime et la soumission. Pourtant ils savent comment fonctionne Joffrey.
Cela en arrive à un point où il devient impossible de s'identifier à eux. On a envie de leur botter les fesses. On a presque envie d'admirer Joffrey.
Horrible !

Répondre

Morémuse - il y a 2 ans

Je ne suis pas du tout de cet avis. L'histoire décrit de manière réaliste tout le processus de manipulation qu'ont subit nos deux protagonistes. On voit bien au fur et à mesure des pages que tout ceci a pris du temps, avant que nos héros prennent conscience de la vraie nature de Joffrey et de la spirale dans laquelle ils se sont retrouvés enfermés bien malgré eux. Rome ne s'est pas faite en un jour, il faudra donc du temps pour que Laurel et Adrien sortent de ce cercle vicieux, et je suppose que c'est ce que l'auteure nous montrera dans la suite de la BD.

Répondre

Méchant pingouin - il y a 2 ans

Ça devient en effet compliqué d'éprouver de l'empathie pour tes personnages...

Répondre

Dino Rizzo - il y a 2 ans

Eh behn c'est, ce qu'arrive par égoïsme . Tout seul, avec son porte money.

Répondre

Olivier - il y a 2 ans

Deux pages très intéressantes sur la notion de "pression" au coeur (caché) des techniques de management, idéologie mise en pratique de l'économie capitaliste. Il faut absolument se battre pour préserver le sens des mots : comme l'a écrit quelqu'un plus haut, dire à des gens 'vous êtes nuls', ce n'est pas EXACTEMENT de la pression, mais cela veut se faire passer pour telle de façon à légitimer ce genre de manipulation répugnante dont les résultats les plus évidents sont trop souvent : souffrance, dépression, démission, suicide.

L'inhumanité des systèmes dits néo-libéraux (qui promeuvent la seule liberté des possédants et leur enrichissement fondé sur l'exploitation subtile mais impitoyable de ceux qui ne possèdent pas) est, au XXIe siècle, enrobée de faux-semblants qui paraissent très "cool" (exemple : le monde des start-up), mais qui ne le sont pas ! C'est le mérite énorme de ta BD, Laurel, que de nous le donner à voir et à comprendre, avec humour, finesse et sensibilité. Bravo et merci :-).

Répondre

Maxime Lenglet - il y a 2 ans

ça m'inquiète quand même la 4ème case à chaque fois là... :-/
(cf. planches 356 353 350 347... toutes les 3 planches quoi)
c'est recherché Comme convenu ?

Répondre

Les avatars sont liés à l'email via gravatar.com

Page précédentePage suivante