Nous devons changer les visas des stagiaires, si nous voulons qu'ils restent. En effet, les leurs expirent dans 10 mois.

"Bien qu'inspiré de faits réels, ce récit est purement fictif, et toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite."  

Adrien Sautjeau - il y a 3 ans

fermes et décidés! mais toujours la crainte d'un coup en douce du Brésil...

Répondre

Jgab Murer - il y a 3 ans

C est Non mais fff OK, ... Dis le joffrey

Répondre

Maëva Serra - il y a 3 ans

Vas y Adrien !!

Répondre

Manon Giordano - il y a 3 ans

Yay ! J'aime quand Adrien réussit à dompter Joffrey ;) j'ai moi aussi toujours peur d'une revanche derrière ...

Répondre

Maëla Le Corre - il y a 3 ans

Oui, impose-toi! :)

Répondre

Akane Caro - il y a 3 ans

J'aime le voir capituler héhé

Répondre

Thibaut Tisserant - il y a 3 ans

Quel c****** ! Un des meilleurs employés qui risquent de partir et il fait aucun effort

Répondre

Françoise Chaize - il y a 3 ans

C'est moi ou le cerveau de Joffrey a migré dans son nez ?

Répondre

Marion Xenia Valers - il y a 3 ans

Faut se retenir de toutes ses forces pour pas le frapper ce type là ... :o Je respecte tellement Adrien ...

Répondre

sr - il y a 3 ans

Il fallait soumettre les dossiers "dès lors" et non pas "dès maintenant" puisque l'action est passée et que maintenant... c'est maintenant.

Répondre

Seeeeb - il y a 3 ans

Tiens, je me pose une question (pas ultra importante) sur la mise en forme narrative :

Dans le Tome 1, les échange avec Luc et Geoffrey étaient représentés "comme si ils étaient là" bien que (tu l'avais précisé) 99% se passaient en fait via skype.

Or depuis le tome 2 (il me semble) tu retranscris cela quasi à chaque fois de manière "réaliste" par PC interposés.

C'est volontaire ou c'est une coïncidence ?

(oui, ça ne change pas le face du monde, mais je me demandais...)

Répondre

Laurel - il y a 3 ans

C'est vrai! J'aurais dû, dans le premier tome, faire comme ça aussi, par écrans interposés... sinon on confond quand ils sont présents ou non...
Là dans le second je répare cette erreur, surtout qu'il y aura un moment où ils seront là en vrai. 😊
(bien observé!)

Répondre

bloub - il y a 3 ans

Mais du coup, c'est un peu illogique (ça m'a frappé aussi) car Brume précise 2 fois dans le premier tome que les échanges se passe la plupart du temps par skype sauf quand c'est précisé. On risque d'être un peu perdu pour le 2ème tome a plus trop savoir du coup, s'ils étaient là ou pas dans le premier.

Répondre

Laurel - il y a 3 ans

J'espère que ça ira! 😓

Répondre

bloub - il y a 3 ans

Ou alors fais une petite explication rigolote pour rattraper le coup :p

D'un côté je trouve que c'était très sympa de symboliser ces échanges sous forme "face à face" dans le premier tome. Et je les trouverais moins bien sous la forme "échange par skype".

Et bizarrement, c'est vrai que là, je les trouve mieux sous forme ordinateur.

En fait, on pourrait carrément voir ça d'un autre angle (attention, analyse en cours) : Le fait de mettre les personnages dans un contexte "réel" dans le premier tome, donnait un côté + actif, plus furtif, qui montrait bien la panique, et la relation toxique entre eux et vous qui était très rapproché. Qui s'est, à la fin du deuxième tome, brisée avec l'initiative de faire une carte verte.

Du coup dans le deuxième tome, la relation n'étant plus du tout la même, représenter les échanges sous forme "passive" (donc, par l'intermédiaire d'un écran), symbolise bien cet éloignement, cette mise à l'écart des deux méchants par nos deux protagonistes.

En conclusion, finalement, ne précise pas. Comme ça, ça permettra à des élèves en cours d'histoire de l'art, dans 100 ans, d'analyser ta BD sous toutes ses formes héhé !

Répondre

S. - il y a 3 ans

On sent le raz le bol et l'envie d'une reconversion dans le Tshirt de Loic. Vous le décrivez souvent comme quelqu'un d'un peu parresseux, mais d'après ce qu'il dit, je dirait plutot qu'il adapte sa quantité de travail à la valorisation qu'il en tire, a la différence de Yann qui se donne sans compter.

Répondre

Jean-Phi - il y a 3 ans

"Yann" aussi va faire la gueule :o Il prend cher dans la BD, lolz.

Répondre

Laurel - il y a 3 ans

Non, Loïc! ^^

Répondre

Angèle - il y a 3 ans

Mais c'est quel type de stage qu'ils faisaient Loïc & Yann ?
Car dans le premier tome Yann voulez arrêtez son école tout de suite pour travailler pour Boulax (notamment à cause des frais de scolarité je crois), et là vous l'embauchez directement à la fin du stage, cela sous-entend un stage de fin d'étude mais dans ce cas il n'aurait pas eu d'intérêts à arrêter son école puisque les frais de l'année scolaire auraient été engagés ? En plus Yann était déjà votre stagiaire en France, vous êtes partis aux USA en février 2013 et là dans l'histoire on est en mars 2014 je crois, comment peut-on être stagiaire aussi longtemps ?

Répondre

Laurel - il y a 3 ans

Oui, je ne rentre pas trop dans les détails des papiers et visas, c'est vraiment très résumé, pour être le plus simple et compréhensible possible dans la BD.

Répondre

Adrienhb - il y a 3 ans

Je m'étais posé la même question qu'Angèle... et à trop résumer, ça devient choquant car ça donne l'impression que vous exploitez Yann et/ou que vous abusez du système des stages...

Répondre

Aëlle - il y a 3 ans

Joffrey cède un peu trop facilement... J'espère qu'il ne va pas demander à Adrien de payer les 5000 $ !

Cette histoire devient de plus en plus passionnante.

Répondre

cekac - il y a 3 ans

Et hop, le petit coup de pression qui va bien! Ça fait plaisir!!

Répondre

Dilustro - il y a 3 ans

"On n'a aucune idée de ce que sera Boulax dans 10 mois."

Eh ben ! Que c'est rassurant ! Et quelle projection visionnaire, quel charisme dans la gérance des ressources humaines !

Répondre

Catherine Kungler Kherian - il y a 3 ans

70% c'est beaucoup ;) l'année dernière c'était plutôt 30% et ca sera probablement encore moins l'année 2016...

Répondre

otak - il y a 3 ans

Ahahahaha le patron qui est pas sur de ses plans pour dans 10 mois et il fonde une start up en demandant à ses employés de se défoncer, le rire jaune est total, j'ai connus une boite qui demandé la même chose à ses salariés et pouf sans prévenir elle ferme 6 mois plus tard, les employés était KO par la charge de travail, allez au prud'homme leurs à demandé une tel énergie supplémentaire que certains sont entré en dépression nerveuse.

Non vraiment, des mecs comme lui, ça donne envie...

Répondre

Olivier Lebert - il y a 3 ans

Tiens, un T-Shirt Android ! ;)

Répondre

Les avatars sont liés à l'email via gravatar.com

Page précédentePage suivante