laurel comics blog bloglaurel

Dessinatrice de bandes dessinées et de jeux vidéo, co-founder de Pixowl avec Arthur Madrid, Sébastien Borget et Adrien Duermael. Je vis et travaille à San Francisco.

commeconvenu

Lire ma BD en ligne

references

Références

contact

Contact

Flux RSS

Yann est stagiaire dans une boîte de jeux vidéo en Californie.
Yann, stagiaire chez Boulax, doit emprunter de l'argent à ses parents parce que son salaire n'est pas versé.
Le salaire du stagiaire n'est pas versé pendant six longs mois.



"Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite."

il y a 2 ans

Tiphaine

Six mois ? Bonjour le stress, qui s'ajoute au travail, etc. Je le plains et j'espère vraiment que sa situation s'est arrangée.

il y a 2 ans

jb07

A ce niveau, il n'est plus à plaindre, il faut lui botter le train pour qu'il se révolte...

il y a 2 ans

Banane

Je n'avais pas compris qu'il payait lui-même sa chambre à Orlando (avec la formulation de la phrase, j'espérais que c'était la boîte du copain qui payait)... effectivement, faut être motivé pour rester dans de telles conditions, avec Luc qui publie les bonnes idées à sa place aussi.

il y a 2 ans

Laurel

Ah, désolée pour la formulation bizarre!

il y a 2 ans

VieuxD

Au niveau gentillesse, ils vous sont bien assortis les stagiaires !
Mmmmh... je suis pareil.

il y a 2 ans

Laurel

Il faut quand même mieux être du côté des gentils que de celui des escrocs!

il y a 2 ans

VieuxD

bien d'accord

il y a 2 ans

pascal

6 mois!!! Heureusement que c'est a l'époque de l'informatique ou ça va vite!Je suppose qu'il n'avait pas le temps de postuler pour un autre job,mais ce n'est pas réel ou alors on aurait un titre comme 1 pigeon pour 3 arnaqueurs !

il y a 2 ans

Pauline

Pauvre petit Yann... franchement, il lui arrive vraiment toutes les crasses. Je ne sais pas quoi dire ni comment ça se termine mais j'espère sincèrement qu'il lui arrive de meilleures choses dans la vie, à présent.

Sinon, je suis toujours paumée complet dans les repères temporels de l'histoire. Et aussi avec ce que dit Luc sur la dernière case mais ça, je pense que c'est normal.

il y a 2 ans

Laurel

Je ne comprends pas non plus ce que signifie "puller", moi j'entends "poulet" à chaque fois, alors... ^^

il y a 2 ans

jeb

«puller», c'est récupérer les sources et commiter (intégrer) dans la foulée.

il y a 2 ans

Ostermi

Puller ==> partager les modifications du code avec tous les autres développeur :)

il y a 2 ans

Evhell

Tiens tiens... ça me rappelle que dans la boîte de mon copain, les indemnités de déplacement sont versées sur le salaire du chef... Donc c'est à son bon vouloir pour rembourser les techniciens...
Pour moi ce n'est pas les héros qui sont exagérément naïfs, c'est les chefs qui sont abusivement malhonnêtes !! >_<
Il y a des tonnes de cas ou on ne peut rien dire et se laisser abuser. :(

il y a 2 ans

Lilith

J'espère que la chute sera bonne, parceque là vous êtes vraiment agaçant à tous vous laissez faire comme ça ...

il y a 2 ans

jean-marc

ça ne serait pas plus un push qu'il demandait (remontée en conf) l'autre acolyte ?

Ca fait longtemps que je n'aurais rien remis en conf... même en startup !

il y a 2 ans

Laurel

Heu oui possible!!

il y a 2 ans

effer

Ca ne s'arange pas pour les stagiaires!
:(

il y a 2 ans

xavier

Bonjour Laurel,
que signifie puller sur Github? Je ne comprends pas le sens.
Encore merci pour ta BD, j' espère un jour pouvoir acheter une édition papier. Bon courage

Xavier

il y a 2 ans

Laurel

Je ne comprends pas non plus, et je ne suis même pas sûre que la phrase soit juste! ^^

il y a 2 ans

Richard

"Puller", mot "franglais" du langage Geek, sans doute créé à du verbe anglais "to pull".
to pull = tirer
to push = pousser
"puller sur GitHub", si c'est la bonne expression, c'est sans doute "récupérer du code du serveur de stockage", à moins que ça ne soit l'inverse. Et puis on en a rien à cirer, il aurait pu sortir une expression en serbo-croate mâtiné de norvégien du sud de la Papouasie, ça ne nuit pas à la compréhension de l'histoire ! En tout cas, une chose est sûre, c'est pas du poulet ! :D

Sinon, quand est-ce qu'il pète les plombs, votre gentil stagiaire ? A quand la transformation de Dr Yann en Mr Hyde ?

il y a 2 ans

krups

Github c'est un site où tu peux héberger le code d'un programme et qui fait de la gestion de versions. Ca te permet de travailler à plusieurs sur un même truc, et de revenir en arrière quand ça déconne. (et d'autres trucs plus compliqués).

En gros, quand tu veux récupérer la version qui est sur le serveur, tu fais un pull. Et quand tu veux envoyer ta version sur le serveur, tu fais un push.

Ce site est basé sur le logiciel git. Il en existe d'autres qui ont été bcp utilisés mais qui sont un peu passés de mode au profit de git (notamment svn)

Voila, et je me rend compte que c'est pas si intéressant que ça :(

il y a 2 ans

lucskywalker

En gros, c'est du versioning.

De façon plus simpliste:
Quand plusieurs personnes (essentiellement des développeurs) travaillent sur un même projet informatique, il est toujours fastidieux de récupérer le travail réalisé par les autres (= modification d'un bout de code, nouveaux fichiers, etc...) et de les "fusionner" afin de produire une version de l'application.


Pour faciliter cette lourde tâche, il existe des applications (Subversion ou Git) et des serveurs qui s'en chargent automatiquement:

- Quand un développeur a fini de travailler sur une tâche, il "push" (ou commit) son travail: Un serveur distant récupère les modifications réalisées par ce développeur et va produire une nouvelle "version" de l'application. A chaque "push", le serveur génère une nouvelle version.

- Quand un développeur souhaite télécharger la dernière version d'une application ou lorsqu'il souhaite mettre à jour son espace de travail, il "pull" (ou update): Le serveur lui envoie la dernière version.


Il y a sûrement des oublies (branche, merge, etc...) et quelques erreurs dans ce que j'ai dit (le serveur et les développeurs ne s'échangent pas des fichiers, mais plutôt des bouts de codes) mais ca serait rentrer dans une partie technique pas forcement intéressante :).


Du coup, je crois qu'il y a une erreur dans cette page: Littéralement, Luc a demandé à Yann de mettre à jour son espace de travail ("puller"). Dans le contexte de ce webcomic, Luc ne voulait pas demander à Yann de lui envoyer son travail ? ("pusher").

il y a 2 ans

xavier

merci pour les explications,

il y a 2 ans

caCtus

En résumé, pour les non-initiés, "push sur Github" c'est mettre sur le serveur central les modifications qu'on a apportées au code. Ainsi les autres développeurs peuvent y accéder et, egalement, on peut les mettre en ligne sur l'application.
"pull" c'est récupérer ce qui est sur le serveur central (probable que Laurel ait fait la confusion ici, mais c'est pas grave, je trouve que ca fait comprendre a tout le monde qu'elle ne comprend pas toujours ce qui se dit entre les devs ^^).

il y a 2 ans

Christophe H

Bonjour!^^
Pour info, GitHub est un logiciel permettant la gestion de versions de programmes.
Puller sur GitHub c'est récupérer la dernière version du programme sur GitHub
Push sur GitHub c'est envoyer son travail sur GitHub pour que les autres développeurs récupèrent les nouvelles fonctionnalités!^^

Merci Laurel pour cette BD, les dessins sont super et l'histoire entrainante!

il y a 2 ans

Pihemde

GitHub est un site web qui permet de stocker le code source de logiciels (une forge dans le jargon informatique).
Pour ça, elle utilise le logiciel Git (du papa de Linux).
Pull sur Git c'est l'action de copier les sources de GitHub pour les mettre sur ton disque-dur. (to pull => puller en franglais/jargon info)
Ici je pense qu'il s'agit plutôt de Push (pusher) càd envoyer les modifications que l'on a fait sur GitHub afin que tout le monde puisse en profiter.

il y a 2 ans

Christophe

ça me rappelle mon premier stage dans un tout petit studio de jeu vidéo historique à la fin des années 90 :

Mon boss : "ne t'inquiète pas tu auras une prime à chaque fin de mois"

A la fin du premier mois :
"Ce mois ci ça va être short pour des raisons compta, le mois prochain sans faute"

A la fin du mois suivant :
"On verra plutôt ça à la fin du stage, comme ça la prime sera plus grosse"

A la fin du stage :
"Au final on a perdu trop de temps et le budget a explosé du coup on va pas pouvoir te payer tout de suite"

Sur le coup je l'avais mauvaise, mais au final je ne regrette pas car c'est en rentrant pas cette toute petite porte que j'ai pu plus tard, bosser sur des AAA :)

il y a 2 ans

Elbarto

Joffrey pouvait payer Yann sur son salaire en attendant que ça soit réglé, non ? Je sais je rêve...

il y a 2 ans

Laurel

Ah oui là tu rêves!! ^^

il y a 2 ans

Tinkietlalouette

Comme le dit justement Jean-marc, Luc devrait demander un push plutôt qu'un pull :)

Github est un dépôt distant pour sauvegarder des fichiers (souvent code source).

Push signifie "envoyer" son développement sur le dépôt.

Pull signifie "récupérer" le développement que les autres développeurs ont "push(é)".

On peut donc présumer que Luc qui veut simplement profiter du travail de Luc, lui demande de pusher plutôt que de puller :)

il y a 2 ans

bla

Ça le vexe pas de passer pour un sale co***rd le patron ?

il y a 2 ans

Arnaud

Ben non, puisque c'est fictif !

il y a 2 ans

shadylane

Si, ca le gêne probablement, mais c'est le jeu de la BD règlement de comptes (cf.la planche avec Ad lardé de couteaux dans le dos il y a déjà plusieurs mois)

il y a 2 ans

rush

Désolé Laurel, il ne s'agit pas des "gentils" mais des couillons. Et c'est aussi à cause de mecs comme ça que certains patrons malhonnêtes se comportent ainsi avec les stagiaires et les employés. Et qu'on ne me sorte pas "on ne peut pas savoir si on ne l'a pas vécu", je l'ai vécu, j'ai gueulé, j'ai obtenu ce à quoi je devais avoir droit (pas grand chose). Des salauds et des profiteurs, il y en aura toujours, notamment parce que certains confondent gentillesse avec niaiserie. Bon, je m’énerve et j'ai envie d'étrangler le "Yann", c'est signe que la BD fonctionne très bien...

il y a 2 ans

Svazu

Blâmer les victimes dans quel contexte que ce soit c'est toujours douteux. Si tu remets la faute sur Yann, tu aides les profiteurs à dire "Boh, dans la vie il faut savoir se défendre, c'est le jeu hein".

il y a 2 ans

Amb

Ah bah voui, c'est parce que des employés se laissent trop faire que les patrons se permettent tout :)
Tout comme c'est parce qu'une nana ne se débat pas assez qu'elle se fait violer.

Si gueuler t'a toujours permis de tout avoir (et de ne pas te faire avoir) tant mieux pour toi. Mais ce n'est pas le cas de tous.
(Et je trouve aussi que ce n'est plus une question de gentils mais de couillons, et qu'en effet ils se laissent bien trop faire, hein, précisons)

il y a 2 ans

Arnaud

Tout à fait d'accord, Amb.
A un moment, je ne trouve pas que ce soit un défaut de faire confiance.
C'est ce que les profiteurs veulent faire croire.

il y a 2 ans

Mananie

C'est vrai qu'on s'étonne vraiment dans ces conditions-là de ne pas voir Yann profiter davantage de sortir et partir en vadrouille...

il y a 2 ans

Kanjia

Moi qui est alternant , plutôt timide et serviable , jamais j'aurais toléré une telle situation, j'aurais harceler la personne ou pousser une gueulante jusqu'a avoir mon salaire.

il y a 2 ans

Badmonkey

en fait est-ce que le business plan du projet est montré au stagiaire pour qu il en oublie de se faire payer?
Je me demandais par ailleurs quand on rencontre les mecs de l Apple store ou de l Android store est ce qu ils vous donne des Stats assez précises pour étayer le business plan de votre projet?

il y a 2 ans

Joustik

Wow... Jamais j'irai jouer au jeu d'un mec comme ça. Remballez le cet Arthur !!!!

il y a 2 ans

Animal

Ah ouais, là, quand-même.

il y a 2 ans

Thierry

Deux planches par semaine, encore 200 à 300 planches selon Laurel... cool, plus que 4 à 5 ans avant de connaître la fin... :(
Ou alors Laurel reprend le rythme de 5 planches par semaine et si tout va bien l'été prochain on connaît le dénoument :))

il y a 2 ans

mondestin

j'ai bien peur que tout ceci ne soit pas pure fiction , avez vous entendu parlé de la jungle de la silicon valley ? C'est là où finissent les ingenieurs informaticiens une fois qu'ils ont été pressés comme un citron par tous ces requins

il y a 2 ans

Jiny

Je suis désolé de dire mais ça, mais j'en ais vraiment marre de voir ça mais... Voilà quoi, c'est un peu bien fait pour sa gueule d'un côté. Il aurait dû engueuler l'autre avec son salaire, ou tout simplement ne pas travailler du tout. Il faut arrêter d'être un mouton écervelé au bout d'un moment

il y a 2 ans

Arnaud

Il est STAGIAIRE... Ne plus travailler...
On croit rêver.

Faut vraiment n'avoir aucune faculté d'empathie pour ne pas arriver à se mettre à sa place 2 secondes.

Alors si vous êtes arrivés dans la vie active avec des mentalités de requins, bravo, mais ce n'est pas le cas de tout le monde

il y a 2 ans

rush

Amb, ta comparaison avec le viol est parfaitement débile et tout à fait dégueulasse.
La question du "choix" se pose.
Comparaison n'est pas raison, si pour toi l'embauche d'un stagiaire est au niveau du viol d'une femme, c'est qu'il y a un problème dans ton crane.

En l'occurence, je reproche à "Yann" d'avoir accepté de rentrer dans une magouille, d'avoir dit oui à deal qui puait à 1000km,de s'être écrasé pendant 6 mois et d'avoir préféré taxer ses parents plutôts que d'avoir juste refuser, par exemple, de travailler tant qu'il n'était pas payé.
Parce que oui, quand tu cherches un stage, un emploi, tu as des patrons qui te disent "tu refuses de bosser pour un salaire illégal? Il y a des milliers de mecs qui le feront gratuitement."

par respect pour Laurel, je préfère rester soft face à une comparaison aussi pathétique.

il y a 2 ans

Arnaud

Non, Amb ne met pas les deux au même niveau, mais explique clairement que dans les deux il y a le même mécanisme (et qui marche en plus) :

Les personnes arrivent à placer la victime comme responsable.
Désolé mais quand tu es stagiaire, tu n'arrêtes pas tout du jour au lendemain. (Pression sur le fait de rater son stage, pression de l'entourage, ...)

il y a 2 ans

Christophe

Tellement plus simple d'avoir du recul sur une affaire que l'on ne vit pas assis devant son clavier :)

il y a 2 ans

Svazu

Je trouve aussi la comparaison avec le viol assez disproportionnée, mais Amb a sans doute pensé à ça parce que c'est le sujet par rapport auquel on parle le plus de "victim blaming", le fait de rejeter la faute sur la victime.

Evidemment ce n'est ni le même contexte ni les mêmes implications, un violeur et un boss malhonnête ce n'est pas du tout la même chose.

Le point commun, c'est qu'une personne en position de pouvoir abuse de la confiance et de la vulnérabilité d'une personne plus faible. Et là dessus, plutôt que de reconnaître l'abuseur pour ce qu'il est, beaucoup de gens préfèrent dire que c'est de la faute de la victime qui n'a pas su se défendre comme il fallait.

C'est la même logique qui protège les privilégiés et accuse les plus faibles.

Mais Amb, je pense aussi que c'est possible de pointer ce mécanisme sans forcément faire le parallèle avec les abus sexuels. Même si ça relève du même mode de pensée sous certains aspects, c'est une comparaison très maladroite.

il y a 2 ans

Marion

Coucou Laurel! Est-ce que tu crois que ce serait possible d'implémenter des boutons "précédent" et "suivant" sur les vignettes? Là par exemple je lis la planche 87 (car venue directement de blogsbd.fr), mais je me rends compte que j'en ai loupé quelques unes - et il n'y a pas de moyen simple de rattraper son retard. Merci!

il y a 2 ans

rush

Réponse à Svazu : il ne s'agit pas de dire "c'est le jeu". Joffrey est un margoulin et son copain d'Orlando un escroc. C'est clair. Mais il ne faut rien attendre de ce genre de personnage. Yann est victime des agissements de son patron, il n'est pas aussi responsable que Joffrey, c'est évident, mais il a sa part de responsabilité, par son inaction. Hors, Joffrey ne bougera pas, c'est à Yann de se manifester. Dire que Yann est niais, ce n'est pas exonérer Joffrey de sa responsabilité.
Mais on est tous d'accord pour dire que Laurel met bien en relief l'attitude honteuse de Joffrey. Mon message n'a d'autre but que de rappeler que, parallèlement, les "couillons" ne sont pas des "gentilles victimes" mais pêchent par niaiserie et inaction.

Ce qui risque d'arriver dans ce genre de cas, c'est que les deux héros commencent à s'engueuler entre eux, plutôt que de gueuler sur Joffrey

il y a 2 ans

Svazu

Essaie d'utiliser le bouton "répondre" sous les posts, ça rend la discussion plus claire ;)

Déjà on n'a pas la fin de l'histoire. Ensuite taxer un mec encore étudiant de niais et de couillon, personnellement j'ai du mal. J'ai été un peu dans ce genre de situation (même si dans des proportions bien moindres), et quand on est plongé dans un milieu super compétitif avec plein de pressions, aucune expérience et un boss charismatique mais magouilleur, c'est dur de s'y retrouver.

Yann n'est pas un cas isolé. Je ne sais pas quel âge tu as mais ce genre de pratiques devient monnaie courante pour les jeunes travailleurs, à tel point que dans plein de branches le passage par la case exploitation est quasi obligatoire.

Dire aux gens de se rebeller c'est très bien, dire que c'est en partie de leur faute c'est en partie cautionner le comportement des patrons et ignorer complètement le contexte actuel.

il y a 2 ans

Svazu

Et je rajouterais que c'est bien facile de faire "ha ha, niais" quand on peut analyser les choses à froid de derrière son écran.

Quand on est en situation réelle, on a la peur, l'incertitude, le manque de confiance en soi, l'envie de faire ses preuves, la pression d'avoir de mauvaises références ou de rater une année d'études (ce qui peut aussi coûter super cher et t'envoyer direct dans la précarité)...

Son job à Yann c'est programmeur, c'est pas du tout normal qu'il doive être sur le qui-vive pour ne pas se faire truander en faisant un stage. Dans un environnement de travail sain, un patron a des limites qui l'empêchent de faire ça, et un employé a des recours à sa portée.
Si ce n'est pas le cas, alors le système a un GROS problème.

il y a 2 ans

rush

Le "ouais mais t'es pas à sa place", je peux plus.
Ne penses tu pas Svazu que c'est un manque de considération pour les employés que de penser que de ne pas être payé pendant 6 mois, ce sont juste les aléas de la vie de stagiaire et que raler, harceler son employeur ou suspendre une journée son travail est Impossible ?
Je confirme : c'est possible.

Comme tu le dis, il y a des recours à sa portée, et je m'amuse beaucoup en lisant certains joueurs les vierges effarouchées quand j'écris qu'il est anormal que Yann ait accepté de ne rien percevoir sans broncher pendant 6 mois.
Certains pensant que défendre ses droits est aussi difficile que résister à un viol...
(pour le coup, Svazu n'a pas trempé dans ce genre de parallèle imbécile)

il y a 2 ans

rush

Je serais arrivé avec une mentalité de "requin"...
Non mais sérieusement, vous vivez dans un monde de clichés débiles..
Déjà, je ne vois pas où je suis arrivé, ensuite les clichés débiles ... pitié.
Le mecanisme entre une femme qui subit un viol et un stagiaire qui accepte de ne pas être payé n'est pas le même car LE TRAUMATISME N'EST PAS LE MEME, gros malin.
La comparaison est débile et dégueulasse, n'utilisez pas les tragédies que vivent certaines femmes pour vos démonstrations ineptes... Un peu de respect.

Sinon oui, j'ai expérimenté le truc et ça a fonctionné. Et pour cause, la plupart du temps, le problème ce n'est pas que l'employeur veut vous emmerder, c'est qu'il se fout de votre problème au point de ne pas y penser. Demander que l'on règle votre cas avant de reprendre le taff, ou au moins que Joffrey appelle le mec, ce n'est pas vraiment les grandes grèves de Gdansk.
Surtout, Laurel et Ad étant plutôt sympathique, si Yann leur en avait parlé, ils auraient pu aussi faire pression. L'affaire n'aurait pas été réglé en deux secondes, mais Joffrey aurait compris le message : si je zappe Yann, ce sont MES intérêts qui peuvent être en danger.
Manque d'empathie ?
Il faut vraiment être d'un égoïsme monstre, Arnaud, pour ne pas envisager un minimum de solidarité et faire, comme vous, l'apologie du "pauvre gentil, victime du méchant, la vie c'est plein de méchant", qui est surtout une façon de dire "ben oui, c'est comme ça on n'y peut rien".
Je ne sais pas dans quel monde de bisounours vous vivez, mais dans la vraie vie, les Yann du monde entier doivent se faire violence pour ne pas se faire écraser. Oui, il y a des moyens de ne pas laisser des Joffrey faire leur loi : la solidarité. Qui passe par l'action. Et encore une fois, je ne demande pas Gdansk...

il y a 2 ans

Pauline

Mais... il est où mon poulet au Github? (même si c'est du charabia pour moi, je trouvais ça classe!)

Associez votre email à une image Gravatar!

Se rappeler de mes informations.

Être tenu au courant des réponses par email.