laurel comics blog bloglaurel

Dessinatrice de bandes dessinées et de jeux vidéo, co-founder de Pixowl avec Arthur Madrid, Sébastien Borget et Adrien Duermael. Je vis et travaille à San Francisco.

commeconvenu

Lire ma BD en ligne

references

Références

contact

Contact

Flux RSS








"Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite."

il y a 3 ans

Phy.

Ah ben ça c'est une super-surprise ! La tête que vous faites, c'est magnifiquement bien rendu ! Mille bravos !

il y a 3 ans

Grégoire

Les gens se fritent encore sur le sexisme dans le jeu-vidéo.
D'un côté les vidéos d'Anita Sarkeesian qui, malgré leurs défauts, mettent en lumière et bousculent quelques clichés trop rarement remis en compte; de l'autre une communauté dont certains membres peuvent vraiment se montrer hostiles et qui s'est encore récemment déchaînée dans la pseudo-affaire liée à Zoe Quinn.
Enfin les réactions exacerbées ne sont pas bien différentes de celles exprimées à propos
d'autres sujets de société.

il y a 3 ans

h

La tête que tu fais elle est énorme.

Bon, en vrai c'est pas drole, mais l'expression est parfaite :)

il y a 3 ans

soleil

Selon moi ta meilleure planche depuis le début ! Première case = réponse au suspens du dernier épisode + tu amènes la personne soit à penser "oh le veinard" ou à se dire "mouais c'est moyen" ce qui est votre avis si on en croit la case 2. Case 3 : je la trouve d'abord inutile mais elle prend tout son sens quand on aborde la case 4, qui éclaire l'ensemble de la planche. Le graphisme en noir et blanc est de mieux en mieux, noirs et blancs bien équilibrés (j'avais déjà apprécié le fond noir dans la voiture) et on sent que tu vis aux USA, influences diverses que je ne peux pas nommée (pas assez calée) mais les yeux cf Garfield ? , le fond de la case 3. Pour moi c'est nettement au dessin des dessins de Cerise (l'album par l'ado ;) ) J'aime aussi le message que tu fais tout simplement passer : Adrien et toi êtes à égalité quant au partage des tâches à faire (chercher Cerise, préparer le repas, gérer les sous ...) et c'est malheureusement encore rare. (Par contre on dirait que Adrien ne quitte jamais jamais jamais son ordinateur ^^)
Vivement la suite !!

il y a 3 ans

Lyraudrey

Mais Ad ne quitte jamais son ordi en vrai voyons ;)

il y a 3 ans

Animal

Mmh, juste une question, au fil des planches... quel est l’intérêt (niveau boulot) d’avoir bougé en Californie ?! On a l’impression que vous êtes tout le temps chez vous, tu racontes une visite à Google et point.

il y a 3 ans

Rudloff

Je me demandais exactement la même chose. Après il est possible qu'on ne voit pas tous les aspects du travail, mais c'est vrai que je suis curieux de voir si la suite va traiter cette question.

il y a 3 ans

delia

C'est marrant, dès que j'ai vu l'image je me suis rappelée cette polémique lol

il y a 3 ans

Axelle

lol la mine déconfite que vous faites ! jamais entendu parler de cette polémique pour ma part mais je ne connais pas trop le milieu des jeux vidéos

il y a 3 ans

djakk

Ah ah ça commence à s'écrouler !
Ça va finir par Cerise qui va faire des bêtises parce qu'on ne la surveille pas assez ? :D

il y a 3 ans

Paul

Luc, en vrai, ce ne serait pas un peu un gros naze?

il y a 3 ans

Question

On dirait vraiment que de la bande de joyeux co-fondateurs c'est vous les pigeons...mais c'est purement fictif. Bosser tard et être jaloux ? sérieusement ? Ils se moquent de vous les deux gugus

il y a 3 ans

Paladin

Perso je n'aime pas le terme sexisme.
Je préfère le terme machisme.
Je trouve qu'on peut être "sexiste" sans être "machiste".
Je sais pas si je suis clair... Pour simplifier pour moi homme et femme sont différents (sexisme) mais complémentaires et égaux (homme et femme au même niveau)

il y a 3 ans

dgfyhztr

Sauf que "sexisme" et "machisme" ne veulent pas dire la même chose. Les mots ne sont pas adaptables à nos préférences, ils ont un sens.
Et oui, on peut être sexiste sans être machiste. Vu que ce n'est pas la même chose. Cela ne veut pas dire que ce n'est pas un problème d'être sexiste. Et/ou machiste.

La complémentarité, ce concept supra flou, que les gens adorent pôser comme une vérité absolue dès qu'on parle de sexisme, sans que personne n'ait jamais su justifier cette complémentarité autrement que par du sexisme.

il y a 3 ans

Nora

Dans mon couple, c'est moi et mon vagin qui pratiquons le plus de sport avec les gros bras musclés à la clé, passons le plus de temps en extérieur et ayons les bases en bricolage, mécanique et informatique. Et mon copain et son phallus sont de fins diplomates, étudiants en philosophie qui font la cuisine, le ménage et la lessive. Ce qui nous vaut de nombreuses remarques bien entendu, pas nécessairement dites à mal mais à la longue, cette fameuse théorie de la "complémentarité" et du "chacun son rôle" a tendance à VRAIMENT me prendre la tête. J'ai toujours été plus attirée par les activités dites "masculines" là où mon copain préfère faire fonctionner sa tête et prendre soin du foyer vu que je suis la seule à travailler (et il n'y a rien de dégradant là-dedans, si il travaillait, c'est moi qui ferais plus de tâches ménagères). Sommes-nous pour autant des êtres anormaux ? Ou alors, l'autre option c'est que la théorie des genres n'a été mise au point que par des pignoufs incapables de voir plus loin que le bout de leur nez et qui seraient ravis de me renvoyer dans ma cuisine vu que mes ovaires me prédisposent à aimer ça.

il y a 3 ans

Anon

Tu seras probablement ravi d'apprendre que "les hommes et les femmes sont différents" vient d'un mignon petit concept nommé essentialisme. L'essentialisme, aka "les femmes sont comme ci, les hommes sont comme ça", mène au déterminisme social. C'est concrètement un concept qui limite les libertés individuelles et enferment les gens dans des stéréotypes de genre tout en les punissant s'ils en sortent. Accessoirement, l'essentialisme a été historiquement utilisé pour...justifier l'esclavage, nombre de génocides, et des siècles d'oppression contre les femmes, les non-blancs, les lgbt etc.
Tu devrais donc éviter d'utiliser cet argument.

il y a 3 ans

Lina

Paladin, penser que les hommes et les femmes sont des êtres complémentaires c'est attribuer à chacun des deux sexes des qualités/attributs qui leur sont propres et qui ne peuvent se retrouver que chez l'un et pas chez l'autre. ça s'appelle de l'essentialisme, et justement, l'essentialisme est une position sexiste. Exemple: "les femmes sont mauvaises en math mais douées en communication, tandis que les hommes sont naturellement volages et ont une lecture plus rationnelle des choses."
Même si ces stéréotypes sexistes ne sont pas véhiculés dans une intention néfaste par les personnes qui, comme toi, semble penser sincèrement que hommes et femmes ont des qualités différentes et complémentaires, néanmoins cela cause beaucoup de mal. ça limite considérablement les possibilités de chacun, tout sexes confondus. Une lecture que l'on pourrait avoir également c'est que, si l'homme et la femme sont complémentaires, c'est que c'est "naturellement" le seul couple légitime que l'on puisse concevoir. Et les homosexuel(le)s? les hommes et les femmes ne sont pas des pièces de lego ou de puzzle que l'on assemble et le terme sexisme est tout à fait légitime.

il y a 3 ans

Rwo

@Lina : Il faut alors compter sur la diversité humaine. Savoir s'affranchir des critères de la société pour déterminer sa propre personnalité (dans la limite de la loi, bien entendu ^^). C'est ça aussi être humain. :)

On va entrer dans une autre dimension là, mais l'être humain a "généralement" tendance à "généraliser" à partir d'observations (diverses et variées, donc toujours sujettes à discussion sur leur provenance et fiabilité (diversité, toujours)).

Je suppose donc (en tentant d'être objectif, hein) que les "essentialistes" ou "complémentaristes" (ce n'est pas français, mais bon ^^') s'appuient sur des observations, au "pire" (j'insiste sur les guillemets, objectivité encore) très subjectives et purement sociétales, au "mieux" sur des rapports d'études scientifiques, biologiques etc.

Les hommes et les femmes sont différents. Les êtres humains sont tous différents entre eux, uniques (et en dépassant la génétique, deux jumeaux ne sont pas une même personne, puisqu'ils sont deux, par définition ! ^^). Les êtres humains (et peu importe le sexe, au fond), sont donc forcément biologiquement inégaux entre eux sur des critères différents.
Mais c'est tous ensemble que l'on doit chercher à "atténuer" les différences les plus préjudiciables les uns envers les autres. L'éternelle limite entre égalité et justice en somme. :)

J'espère avoir été assez clair, je n veux pas déclencher une polémique ou quoi, aimons-nous les uns les autres :D

il y a 3 ans

Lina

Non, malheureusement tu n'es pas très clair... Tu sembles vouloir atténuer, voir rationaliser mes propos, mais ça t'amène à faire beaucoup de généralités et on finit par perdre le fil de la discussion.
Tu écris que la position essentialiste s'appuie sur des observations de comportements sociaux et sur la recherche scientifique concernant les sexes et les genres, ce qui pour toi semble légitimer cette position, même si tu admet qu'il y a des exceptions à la règle (mais comme on dit "l’exception confirme la règle").
C'est oublier que la science n'est pas un lieu magiquement neutre, exempt de croyances et de préjugés. C'est oublier que la recherche scientifique est menée par des individus avec leur propres préjugés et que cela influence leur résultats. C'est le sujet sur lequel se penchent des personnes qui étudient l'histoire et la sociologie des sciences (Donna Haraway, Anne Fausto-Sterling...). Si a certaines époques on a "scientifiquement" pu prouver que la terre est plate ou que les non-blancs ont un cerveaux moins développé que celui des blancs, en quoi est-ce difficile de comprendre que la prétendue différence homme/femme ne devrait pas elle-même être reconsidérée? Au delà de la différence biologique (mais il n'a jamais été question de ça ici, c'est une convention que nous acceptons tout les deux), en quoi les hommes et les femmes sont différents?
Tu parles de la capacité des gens à s'affranchir des conventions sociales. Oui, des individus passent à travers les mailles du filet, mais cela ne suffit pas à atténuer le poids du conditionnement social. Dès leurs plus jeune âge les enfants apprennent qu'il y a des comportements ou des activités qui ne leurs sont pas autorisés. Alors la plupart grandiront en se limitant aux maigres possibilités qui leur sont offerte, avec ou non une certaine marge de manœuvre, mais en sachant toujours où est la place de chacun, parce que "homme et femmes sont différents". Un observateur se voulant neutre observera les comportements de ses semblables et en tira la conclusion que si hommes et femmes se comportent différemment, c'est qu'il y a une explication scientifique à cela. "L'explication scientifique" viendra renforcer les préjugés sur l'éducation et le comportement normal des garçons et des filles, et ainsi de suite, dans une boucle infinie.
Mais ne t'inquiète pas Rwo, tu ne déclencheras aucune polémique tout simplement parce qu'elle ne t'a pas attendue.

PS/ Je ne réponds pas à tes propos sur le fait que tous les individus sont différents parce que, bien que je ne peut être que d'accord avec toi sur ce sujet, je ne vois pas en quoi cela est censé justifier le fait que hommes et femmes soient ,en particulier, encore plus différents. En réalité cela aurait du plutôt t'amener à la conclusion qu'on ne peut pas définir les individus par leur sexes, et que donc l'essentialisme n'est pas pertinent.

il y a 3 ans

Rwo

Extrêmement instructif ! Merci beaucoup ! :)

il y a 3 ans

Toc

La séparation des tâches entre homme et femme est liée à une réalité anthropologique fondamentale due à trois phénomènes :

1 - ce sont les femmes qui font les enfants et elles en font un à la fois
2 - l'accouchement est un moment difficile avec un haut taux de mortalité
3 - on a pas les ressources nécessaires pour nourrir un fort accroissement de la population.

C'est une réalité qui est restée présente depuis le néolithique jusqu'au 19e siècle. Elle implique d'une part de protéger les femmes (on fait plus d'enfants avec 1 homme et 100 femmes qu'avec 100 hommes et 1 femmes), mais également de limiter l'augmentation de la population. C'est cet arrière fond anthropologique qui est à l'origine de la séparation homme / femme, beaucoup plus qu'une opposition essentialiste du type l'homme est plus fort que la femme. L'objectif c'est de limiter le nombre de femmes disponibles tout en les protégeant, d'où tout un tas de pratiques sociales telles que l'infanticide, le mariage pour la vie, ou la polyandrie.

Maintenant, les points n°2 et 3 ont été résolus depuis un gros siècle au moins. Entre les progrès de la médecine et ceux des rendements de l'agriculture, la séparation homme / femme a perdu tout son sens économique. La mortalité infantile a complètement chuté, l'enfant a perdu son rôle social, tout le monde a accès à l'eau courante. On a plus besoin économiquement que les femmes et les hommes soient cantonnés à des rôles spécifiques.

Le problème c'est que si la séparation homme / femme n'a plus aucun sens aujourd'hui, elle continue à s'appliquer par une sorte de persistance sociale. On continue à avoir les mêmes préjugés alors qu'ils ont perdu leur justification, parce qu'on est habitué à ça depuis des générations. L’essentialisme n’est qu’une justification a posteriori qui ne tient pas compte de la réalité anthropologique qui est derrière, et qui n’a plus de valeur aujourd’hui

il y a 3 ans

Otak

C'était ? ça frite toujours ! En tout cas sur les réseaux sociaux c'est le cas, l'affaire Zoe quinn à encore relancé le débat, les gens commences à se rendre compte du problème apparemment.

Quand à ce qu'il sois combattu...

il y a 3 ans

jacques

Franchement, je n'ai pas un avis aussi tranché que Lina ou Rwo.
Si physiquement tout le monde est d'accord pour reconnaitre une différence entre fille et garçon alors je me demande si cette différence n'influe pas sur le comportement (comme par un effet papillon).
Prenons une bille et un cube; l'un aura tendance à rouler alors que l'autre sera stable. Et je ne porte aucun jugement de valeur sur la bille ou sur le cube. Ils sont comme ça, ils vivent comme ça. Ensuite si le cube veut devenir bille ou vice versa....
Mais par contre je suis bien d'accord que l'éducation a un grand rôle dans le comportement sexué de chacun. Sexué au sens large bien sur. Mais que aussi cette infime différence, ce microscopique chromosome X ou Y déclenche un comportement différent.
Mais ce n'est que mon avis basé sur rien.

il y a 3 ans

Richard

Mon électricien me dit qu'il faut une prise mâle. Est-ce du sexisme ou du machisme ?
OK, je sors ... :D

Associez votre email à une image Gravatar!

Se rappeler de mes informations.

Être tenu au courant des réponses par email.