laurel comics blog bloglaurel

Dessinatrice de bandes dessinées et de jeux vidéo, co-founder de Pixowl avec Arthur Madrid, Sébastien Borget et Adrien Duermael. Je vis et travaille à San Francisco.

commeconvenu

Lire ma BD en ligne

references

Références

contact

Contact

Flux RSS








"Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite."

il y a 3 ans

Et la planche d'aujourd'hui ? Comme d'habitude !

Aussi excellent que d'habitude :)

il y a 3 ans

Richard

La question que je détestais quand j'étais gamin: "Qu'est-ce que tu as fait à l'école ?"

Comme quoi les parents ne changeront JAMAIS ! ^^

il y a 3 ans

Alfred

Même les écureuils sont agressifs! :D C'est vraiment la déprime dans ta BD! :D
Remarque, si c'est de l'écureuil gris américain, c'est pas totalement faux. Contrairement à l'écureuil roux européen, le gris est très adapté à l'homme, très peu timide, et au besoin agressif. Au point qu'en Angleterre où il s'est installé, il entraîne la disparition du roux, en plus de bousiller les arbres. Les anglais lui ont donc retiré son statut d'espèce protégée, et certains restaurant le proposent même au menu! :D

il y a 3 ans

Estuaire44

Cerise ne comprendrait pas les écureuils psychopathes, par hasard ? ;-)

il y a 3 ans

cécile

Je n'aime pas trop l'attitude de Cerise, l'impression qu'elle cache quelque chose...

il y a 3 ans

Auryn

J'aime le dynamisme du dessin de Cerise s'engouffrant dans la voiture!

il y a 3 ans

Kamouloux

Hahaha "comme d'habitude", c'est exactement la réponse qu'on a à chaque fois ! :-)

il y a 3 ans

Alfred

Je ne sais pas si les vidéos peuvent passer, mais au cas où:
http://www.youtube.com/watch?v=SWxMxSkplr4
(Qu'as-tu Appris à L'école - Graeme Allwright) ;)

il y a 3 ans

soleil

Sympa la planche, au niveau du dessin. Tu ne fais plus les yeux comme avant, si ? Cerise fait plus ado, les longs cils, amincie + le mouvement. J'envie la petite robe (soupiiiir)

il y a 3 ans

DeeDaa32

Mais, vous n'en demandiez pas trop, vu que c'est ce qui était convenu ! :o
Elle est triste cette BD... intéressante mais triste

il y a 3 ans

David

Bonjour Laurel,

De mémoire, je ne suis intervenu qu’une seule fois, et sur ton ancien blog encore bien. C’était au sujet des pervers narcissiques, un sujet que je maitrisais pas trop mal pour l’avoir vécu.

Aujourd’hui, c’est la lecture de ton « Daily Struggle » qui me donne envie de réagir, bien que je me sois longuement tâté avant de poster ma prose. Pourquoi ? Eh bien parce que je risque d’être un peu critique et j’ai longuement réfléchi à la manière de tourner ce com’ afin qu’il ne soit pas perçu comme du bashing.

Tout d’abord, je voudrais revenir aux origines du « Daily Struggle ». Brièvement, au départ, il s’agissait d’une critique non voilée de ton vécu : les noms réels étaient présents, « Greedy Grub » aussi. Et, du jour au lendemain, changement des noms, des références, mention « Toute ressemblance (…) » apposée et apparition de réponses sibyllines dans tes commentaires quand tu es questionnée à ce sujet.

Donc, soit tu t’es rendue compte toi-même que tu allais trop loin et que cela pourrait mal tourner (diffamation ?), soit tu as été « amicalement poussée » à ne pas laver ton linge sale en public. En tous les cas, le résultat est là. S’il s’agissait au départ d’un règlement de compte, disons que le tigre, après s’être fait limer les griffes, ressemble maintenant plus à un chaton scrofuleux…et le procédé est à la limite de l’hypocrite… Ceux qui étaient là au début SAVENT que tu as dû te raccrocher aux branches en chemin en changeant l’habillage et donc la démarche de ta bd prend un coup dans l’aile. A la limite, fallait-il poursuivre dans ces conditions ? Cela enlève tout de même à la force de ton sujet. Bien sûr, cette remarque ne vaut que pour ceux qui ont suivi l’histoire depuis le début. Les autres n’y verront rien à redire.

Et tout cela m’amène à l’autre sensation de gêne qui me prend à la lecture de ton feuilleton bédéesque. On se doute que le personnage principal de ta série, c’est toi. Difficile donc d’avoir un recul suffisant pour se mettre en scène, mais admettons… Je vais même essayer d’oublier que Laurel et son personnage ne font (quasiment) qu’un pour me concentrer sur le personnage. Alors là, j’ai un peu de mal quand même. Mis en scène telle quel, ton personnage déborde de naïveté, et de confiance mal placée. J’hésite régulièrement entre lâcher un énooorme « La pauuuuvre ! » en faisant de gros yeux de manga ou, extrême inverse, une furieuse envie de la secouer à lui en péter les cervicales en lui hurlant « Mais tu vas percuter, oui ? ».

Et c’est bien là le problème, soit la naïveté du personnage est réelle et elle apparait alors comme inhabituellement cruche, soit elle est surjouée et elle dessert finalement le côté « compassion » que l’on pourrait avoir pour le personnage.

C’est ennuyeux mais c’est souligné par le fait que tu « téléphones » littéralement le côté louche de l’affaire… Tu le soulignes tant qu’on s’attend à entendre les « Tin Tin TIIIIIIINNN ! », célèbres trois notes jouées aux moments intenses des thrillers surannés du samedi en fin de soirée. Donc, fatalement, on se dit qu’il n’est pas possible que le personnage ne VOIE pas l’énormité de l’arnaque.

Et parlons-en de l’énormité de l’arnaque… Ca sent tellement mauvais depuis le départ qu’on se dit que, de nos jours, il est quasiment impossible de ne pas être un peu plus méfiant ! Tout se couche par écrit dans un contrat ou une convention. Une promesse orale comme celle de l’attachée de presse, ça se confirme par une preuve a minima. La prudence est de mise dans notre société actuelle. Comment ton personnage n’a-t-il pas les antennes qui chatouillent à force d’avoir des « petits détails qui clochent » sous les yeux ? Heureusement que l’on parle d’un personnage, parce qu’il s’agissait de la vraie Laurel, on se demande si elle a appris des choses après l’histoire du pervers narcissique qui avait pourri son amie. Ben oui, je veux bien que ton blog ait parfois un ton très Bisounours mais là c’est excessif… D’ailleurs, le personnage est tellement naïf qu’il n’en est plus réaliste. Ben oui, depuis le temps, ton perso serait déjà ruiné, à la rue, après avoir été victime d’une arnaque à l’héritage made in Côte d’Ivoire… ;-)

En résumé, bien que j’aime suivre ce feuilleton bédéesque, mon plaisir est gâché en partie…tant par la démarche de départ qui reste floue (on change les noms en chemin) que par le ton donné au récit (le personnage principal est l’innocence même et ne peut donc être que gentil…mais on a presque envie de lui dire qu’elle a mérité de se faire arnaquer tant c’est évident). Ce n’est bien sûr que mon avis et l’essentiel est qu’une majorité de ta fanbase soit derrière toi. Mais bon, je cherche aussi à apporter un avis constructif et ne souhaite aucunement démolir pour le plaisir de démolir…

Dernière chose qui me travaille : bien que tu aies désormais placé ton récit sous couvert de « fiction », prévois-tu de laisser un droit de réponse aux personnes « non réelles ou presque » que tu dépeins de manière si peu avantageuse ?

Merci de m’avoir lu, pour ma part je continuerai de te lire avec plaisir, mais sans abandonner mon sens critique, bien sûr. ;-)

il y a 3 ans

Laurel

Bonjour David,
Merci beaucoup pour ton long message!
Je comprends ce que tu veux dire, sur la naïveté de mon perso... mais justement, il va bientôt ouvrir les yeux sur quelques petits détails... avant que ça ne dégénère complètement (même si, je te l'accorde, ça prend du temps...)

il y a 3 ans

David

Merci Laurel pour cette réponse quant au côté "naïf" du perso.

C'est probablement le caractère épisodique de ta série qui accentue la lenteur de cette "prise de conscience".

Me reste à m'installer confortablement en attendant ZE tournant de l'histoire!

il y a 3 ans

jacques

Bizarre votre mail. D'un coté vous reprochez à Laurel d'être hypocrite par prudence (pour éviter la diffamation) et de l'autre vous lui reprochez sa naïveté et sa confiance en lui disant (je vous cite) :la prudence est de mise dans notre société actuelle.
Je pense qu'entre le début de cette aventure et le commencement de cette BD, Laurel a beaucoup appris. D'où ce décalage entre prudence et naïveté. Et qui ne méritait pas ces mots un peu durs et pas très logiques.

il y a 3 ans

David

Il y a bien une logique dans mes propos...et je ne pense pas avoir été dur mais critique, en prenant d'ailleurs les précautions de langage adéquates.

Je ne reproche pas la naïveté de Laurel mais celle du PERSONNAGE de sa bande dessinée. Il y a une réelle nuance. En effet, Laurel choisit elle-même de dépeindre son personnage comme naïf pour les besoins de sa mise en scène, ce qui est différent de dire que Laurel elle-même est naïve...

Par contre, je reprochais à Laurel-même le côté un peu limite que sa démarche a pris en cours de route puisque la bd a commencé à visage découvert et s'est transformée en règlement de comptes "chuchoté". Là résidait pour moi une certaine hypocrisie dans le sens où, si Laurel ne pouvait plus se permettre de poursuivre son feuilleton tel qu'il était prévu au départ, peut-être eut-il été plus judicieux de ne pas le poursuivre sous une forme "édulcorée". "Je dénonce mais pas trop fort."...mouais, ça a autant de poids qu'une chaine de "like" sur Facebook en soutien d'une cause quelconque...

Je pense que Laurel a bien compris les nuances apportées à mon message ainsi que mes critiques. J'en veux pour preuve sa réponse sans animosité par rapport à mon message.

Tout cela ne m'empêchera pas de suivre ce feuilleton mais je ne peux aujourd'hui m'empêcher de le voir comme une fiction alors qu'au départ, c'était du "vécu".

il y a 3 ans

Paladin

A ben ça la question "c'était bien l'école aujourd'hui ? tu as fais quoi ?" moi aussi je la pose...
C'est pas que ça m’intéresse vraiment mais c'est pour montrer aux enfants que je m’intéresse à eux.

il y a 3 ans

kristof k.

Définitivement j'adore ce style, bien plus que ta BD "Cerise"... Hâte de découvrir la suite! ;)

il y a 3 ans

Pitch

C'est vraiment intéressant ! Par rapport à la remarque de David, je pense que si le perso est aussi naïf, c'est parce que c'est rétrospectif. Laurel, qui sait exactement comment ça s'est terminé, raconte ça en faisant tendre toute la narration vers la découverte finale (de façon peut-être légèrement exagérée, c'est vrai qu'on entend les "tin tin TIIINN !"). Si elle avait publié "The daily Struggle" comme un journal, dès le début, elle aurait fait ça de façon totalement différente, alors qu'objectivement, ce sont les mêmes évènements !

Associez votre email à une image Gravatar!

Se rappeler de mes informations.

Être tenu au courant des réponses par email.