laurel comics blog bloglaurel

Dessinatrice de bandes dessinées et de jeux vidéo, co-founder de Pixowl avec Arthur Madrid, Sébastien Borget et Adrien Duermael. Je vis et travaille à San Francisco.

commeconvenu

Lire ma BD en ligne

references

Références

contact

Contact

Flux RSS

Le CEO peut faire toutes les conneries possibles, comme il n'a de comptes à rendre à personne, il ne sera jamais inquiété. Un peu facile...

"Bien qu'inspiré de faits réels, ce récit est purement fictif, et toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite."

il y a 2 ans

Richard

Voilà comment on fait une belle réputation à une boîte! Cela dit, j'aurais aimé assister à la scène.

il y a 2 ans

Biznogoudh

Tout à fait. Et en plus, il y a eu changement de côté dans le lit.
Il s'est passé des choses...
;-)

il y a 2 ans

Evhell - @evhell

C'est le moment pour Laurel et Adrien de lui faire des reproches, justement ! ;) Même Luc ne pourra pas le défendre avec une bêtise pareille... (j'ose espérer)

il y a 2 ans

effer

Ils sont gonflés ces Américains!
ils font tout pour eux, il ne reste rien pour les autres, marche ou crève!
:((

il y a 2 ans

Antelm

Grâce à vous je découvre "Ultimex", merci )), mais entre nous, je préfère vos dessins et l'univers du Daily Struggle.

il y a 2 ans

blibli

Bon. Ma théorie du Joffrey sauveur de l'humanité en commentaire à la planche précédente (c'est lui qui sauve Brume qui s'est échappée après le départ de l'investisseur, Joffrey change, Joffrey devient le partenaire idéal) tombe à l'eau... En tout cas, autant il est chiant en grande gueule, autant il a l'air moins mesquin que Luc. Et si c'était Luc le (petit) grand méchant qui tirait les ficelles ? Et si Joffrey n'était qu'un pantin qui n'attendait qu'une chose : être libre ?

Oui, je sais, ça ne colle pas avec le reste de son personnage (salaire énorme, baby-sitter, madame Joffrey n'a pas besoin de travailler,...). Mais euh, on peut rêver, non ? :->

il y a 2 ans

Steph

Laurel, les expressions de la troisième case sont incroyables... je suis bluffée par Joffrey, tellement le côté "je suis terriblement mal à l'aise mais je tente une blagounette sans y croire vraiment pour sauver la face" ressort ici parfaitement. Bravo bravo !
Et savoir gruger les chiffres, c'est un vrai talent, une incohérence ressort très vite...

il y a 2 ans

Axelle - @xela_85

Seriously il a dit ça ce c*n ??? Non mais j'sais pas comment ça se fait ça arrive encore à m'étonner !
Et sinon Adrien c'est quand qu'il arrête de faire "hmm" quand tu fais des remarques et qu'il dise quelque chose ?? =D

il y a 2 ans

h

"Ces investisseurs, on ne peut pas leur mentir, eux"

Sous-entendu: on peut vous mentir à vous

il y a 2 ans

ShamWerks - @ShamWerks

A ceux qui s’inquiétaient pour Brume : évidemment qu'elle est encore là, toute cette histoire n'existe pas, c'est seulement un rêve de Brume...



* BRUMECEPTION *

il y a 2 ans

Max Lampin

"On ne peut pas leur raconter n'importe quoi, EUX !"
J'espérais que nos deux héros auraient percuté sur cette info capitale, mais apparemment non, ou peut-être la planche suivante ?

il y a 2 ans

Karlito

Hmm. Il pose un vrais problème. Il prend tout le monde pour des gogos en fait (sans compter les soupçons qu'il va soulever auprés de ses propres co-fondateurs...). En plus de créer une mauvaise réputation à la boîte. Car un investisseur ne va pas en rester là. Le bouche à oreille risque de se répandre vite. Il n'aurait pas tenu 1 minute dans l'émission Shark Tank ce zozo. Ce serait pas le moment de lui dégongler les chevilles? Il va loin dans sa stratégie complétement à la ramasse...

il y a 2 ans

Richan

Ta tête en train de lire Ultimex... j'ai éclaté de rire ahahahah.

il y a 2 ans

Ysia

Rappelez-moi comment se fait-il que vous aviez fait confiance à ce mec au départ? D'où il sort? Il semble tellement incompétent et imbuvable...

il y a 2 ans

Miako

Quel blaireau ! Normalement, si, il a des comptes à rendre... à vous, les co-fondateurs. En espérant que cette BD montrera le jour où vous cesserez de vous laisser marcher sur les pieds sans arrêt. Sinon ce serait triste :(

il y a 2 ans

JB7756

Ce n’est pas à un vieux singe qu’on apprend à faire des grimaces.
Mais très souvent mêmes des chefs d’entreprises à succès n’hésitent pas à « enjoliver » les choses, surtout au début. Mais la réaction de Joffrey n’a pas été à la hauteur, il s’est effondré. Peut-être aurait-il pu récupérer le coup. Peut-être que l’investisseur voulait simplement le déstabiliser pour voir ce qu’il avait dans le ventre.
Au moins Joffrey n’a pas essayé de cacher son échec.

il y a 2 ans

François

Hi hi,l'investisseur a trop la tête de Marc (ou sa mère) dans le Gang Mazda^^

il y a 2 ans

adricube

je sais que cette bande dessinée n'a rien à voir avec la réalité, mais tout de même je serai un investisseur je serai assez réticent à apporter des sous à une boite dont l'une des cofondatrices raconte dans une fiction très réaliste qu'un de ses associés est limite un peu escroc, et l'autre voleur et incapable ... dénigrer sa propre entreprise, déjà pour un employé je ne trouve pas ça très classe (la porte est toujours ouvertes) mais pour un actionnaire c'est se tirer une balle dans le pied ...

il y a 2 ans

Laurel - @bloglaurel

Sans doute. Heureusement que c'est fictif, du coup. :D

Associez votre email à une image Gravatar!

Se rappeler de mes informations.

Être tenu au courant des réponses par email.