laurel comics blog bloglaurel

Dessinatrice de bandes dessinées et de jeux vidéo, co-founder de Pixowl avec Arthur Madrid, Sébastien Borget et Adrien Duermael. Je vis et travaille à San Francisco.

commeconvenu

Lire ma BD en ligne

references

Références

contact

Contact

Flux RSS

La planche 11.

il y a 5 mois

Bonjour ! 

Voici la planche 11 de Californid. 🥚🥚🥚🌴
 À lundi, bon week-end ! 😘

il y a 5 mois

Wendigo

Je suis imposable, mais je suis quand même content de contribuer à la bonne santé de mes concitoyens :)

(Histoire de donner une opinion similaire mais avec un peu plus de poids que ces deux filles :D)

Ca me fait penser à ce petit reportage de France Info sur le Danemark où on en paie plus mais dont les gens sont contents quand même ;)

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/au-danemark-payer-beaucoup-d-impots-ne-gene-personne_903033.html

il y a 5 mois

Toc

Oh la belle planche. Parfaite pour devenir un beau champ de tir polémique sur l'imposition ^^...


... je lance quand même mon grain de sable : n'oublions pas que les plus pauvres paient proportionnellement plus d'impôts que les plus riche même s'ils sont non imposables, notamment par l'intermédiaire de la TVA.

il y a 5 mois

Laurel

Oui !!

il y a 5 mois

smy

C’est marrant, je n’étais à priori pas attiré par le thème de CaliforNid et je me retrouve à attendre impatiemment jour après jour la suite des planches !
Tu es trop forte :)

il y a 5 mois

Laurel

Je comprends, tu t'attendais à ce que ce soit un peu trop axé sur la grossesse ? Il en sera néanmoins question, et beaucoup, dans la suite de l'histoire. Mais j'essaie de varier un peu...

il y a 4 mois

smy

Je connais la grossesse (ok, en tant que père, je triche un peu) et je me demandais comment tu allais aborder le sujet.

il y a 5 mois

Fred

Ce débat sur les soins de santé me rappelle le documentaire "Sicko" de Michael Moore. C'était... édifiant.

il y a 5 mois

Sebastien

C'est meme pas le fait que les riches ne paient pas assez d'impots mais plutot le fait que dans un systeme economique capitaliste, une partie de la richesse cree est ponctionnee et echappe a la cotisation sociale.

Deux petites videos assez ancienne mais toujours interessantes pour expliquer cela :

https://www.youtube.com/watch?v=cjL1MuE5wpI

https://www.youtube.com/watch?v=ZSC62xVEaVc

il y a 5 mois

anon

hahaha "je suis pas imposable mais j'aimerais payer des impots". Mais bien sur!

il y a 5 mois

cybergrunge

C'est fou de ne pas arriver à comprendre que passer de non-imposable à imposable ça veut dire gagner plus d'argent.

il y a 5 mois

Diane

Merci, c'est savoureux....

il y a 5 mois

JulienFromDijon

Bon... les personnages dessinés aux propos caricaturaux et agaçants, c'est rigolo, mais que le temps d'un moment.
(Ayant une sensibilité de gauche, ça m'arrive aussi d'entendre des trucs navrants, venant de copains militants de gauche. Et je suis content qu'on les voit représenté en bédé ^_^)
(Comme le dit la blague :
Quelqu'un de gauche est quelqu'un qui vit avec la certitude absolue d'être une bonne personne. Peut importe vos actions vous êtes moralement sauf.
Et quelqu'un de droite c'est quelqu'un qui vit avec une maladie, celle de croire qu'il est le seul sur terre à travailler et à payer des impôts.)

J'espère que la bédé va aller au delà des préjugés sur le système de français américain et le système français.

Le système américain marche BIEN à partir du moment où on a une assurance santé.
Néanmoins il faut se la payer (parfois elle est offerte par le boulot). Elle coûte plus cher que ce qu'on paie en france en cotisation sur la fiche de paie, et en mutuel, et souvent le reste à payer reste plus élevé qu'en France. Mais parfois on a des bonnes surprises.
La facturation des actes est très opaque. On reçoit des factures au fur et à mesure, une fois rentré chez soi, avec plein d'actes médicaux listé et tarifé. Il faut parfois un avocat parce que les hopitaux surfacturent.
Les deux problèmes se combinent : les gens qui ont misé sur "pas d'assurance" paient cash des actes médicaux surfacturé quand ils ont un problème de santé.

Ta page semble dire que le système français est vulnérable aux abus.
(Partir sur le retrait d'un stérilet, je ne pense pas que ce soit un bon exemple. osef)
Ce n'est pas l'impôt sur le revenu qui paie principalement le système de santé français.
Au doigt mouillé, je crois que ce sont les cotisations retenues sur les fiches de paie des actifs, et l'Etat qui injecte des euros. Les finances de l'Etat viennent à 50% de la TVA.
On paie tous la TVA, on paie tous cet "impôt". (c'est une "taxe", si on veut être rigoureux sur la terminologie, mais osef)
Il y a plein de problème avec le système français : le manque de médecin, la paperasserie comme partout, la précarisation du métier de médecins et infirmiers.

Il y a des dettes en France, mais il y a encore plus de dettes aux USA, sans le retour qu'on a en France. Le système américain est beaucoup plus excluant.
Un système de français comme en france permet des économies d'échelle. Les gens ont moins peur d'aller chez le médecin, ce qui favorise la prévention et la prise en charge tôt des maladie. C'est une économie de vie et de coût.
Certes les maladies type "cancer" restent coûteuse. Mais je ne peux pas me résoudre au système américain où des familles s'endettent à vie pour payer la chimio de maman. Et maman peut toujours mourir.
En France, je ne sais pas non plus pourquoi les nuit d'hopital sont si chères. Je trouve aussi qu'il y a une drôle façon de surfacturer. Mais ça ils ne l'explique jamais dans les émissions télé.

(Aux USA, des exceptions hallucinantes existent au côté "loi du marché" : les dialyses sont pris en charge totalement, sans condition, et la facture est payé par l'état fédéral. Et c'est Nixon qui a fait ça!!! Et il y a d'énorme abus à cause de ça. En plus la prévalence des diabètes explose.)

J'espère que la bédé ne va pas imiter "comme convenu". Je n'aimerais pas que les personnages soit manichéens, d'un côté des gentils, de l'autre des méchants, et des protagonistes poires au début.

Un accouchement aux USA, c'est 500 à 5000€, au mieux. C'est-à-dire quand vous avez une assurance, et qu'il n'y a pas de complication.
Rarement, avec une bonne assurance qui t'indique l'hopital de son réseau, ça peut être gratuit.
Une césarienne, des jours d'hopital en plus, un enfant prématuré, des jumeaux, et BAM! la facture peut devenir astronomique. Ca fait cher le bébé.

il y a 5 mois

Emmy

C'est vrai, mais n'oublions pas que les cotisations sociales sont proportionnelles au salaire (et même au revenu si on regarde csg CRDS) donc dire "l'assurance maladie n'est pas un vecteur de solidarité car ce n'est pas les impôts" serait quand même de mauvaise foi. J'ai un super salaire, je cotise donc beaucoup, et j'ai les mêmes prestations que tout un chacun (et même moins que la cmu mais passons). Je trouve ça très bien mais à un moment ce serait bien de ne pas l'oublier et de ne pas faire comme si tout était open bar...

il y a 2 mois

Arnaud

Vrai pour la cotisation qui est en fait, effectivement solidaire.
Par contre la CMU a tellement d'inconvénient que, bon... la jalouser (même légèrement comme ici) c'est vivre dans un monde ou l'on croit qu'il est plus facile d'être pauvre...

il y a 5 mois

Emmy

Et je précise que je ne vise absolument pas Laurel qui sur le coup est d'une honnêteté plus que scrupuleuse !

il y a 2 mois

Arnaud

Merci pour ces précisions claires

il y a 2 mois

Arnaud

Pour moi, le principal problème du système français (que je trouve incroyable sinon) c'est justement la déconnexion des gens par rapport au coût des prestations.

Pour quasiment tlm, c'est devenu normal (même s'il est possible de consulter les factures réelles sur Ameli)

Sauf que 100 ans en arrière, mon arrière grand père ramenait mon grand oncle qui s'était cassé une jambe à pied d'un hopital situé à 60km.... Car il ne pouvait plus payer la chambre.

En 1900, un frère et une soeur de mon arrière grand père sont morts de faim en hiver

il y a 5 mois

Super s

Je pense que tu devrais editer la planche en californie ou vous êtes dans un bar, pour indiquer le prix du café là bas.

Sinon, je reconnais bien le discours en question : il faudrait que les Francais payent d'impots ... mais pas nous.

Je suis dans la tranche imposable, je veux bien payer plus d'impôts...Mais je veux que ce soit considéré comme un geste de solidarité, pas comme une punition qui m'est infligé, ou le rattrapage d'une chance que je n'aurais pas du avoir, ou la compensation d'une situation que je n'aurais pas mérité.

Et accessoirement c'est assez pénible de savoir que 50% de nos impôts servent à rembourser les intérêts de la dette. ( Tout en restant conscient qu'en cotisant moins, ca ne va pas arranger les choses)

il y a 5 mois

Beth

Il y a toujours du bon et du moins bien partout mais c'est vrai que quand on voit le système US aïe !!

Alors en plus si tu es freelance, au chômage ou j'en passe ben bonne chance :/ Récemment un homme à New York a gagné au loto et a pu aller voir un médecin, seulement pour découvrir qu'il avait un cancer bien trop avancé et dont il est mort. Moi ça me sidère.
Du coup ben comment font les américains qui n'ont pas la thunes ? Bah ils payent pas parce qu'ils ont pas d'assurance pour négotier le prix hallucinant des hopitaux et ensuite ils ont un credit score pourri qui va les entrainer dans un cercle vicieux de pauvreté.

Je considère que la santé et l'éducation sont deux domaines où il ne faut pas compter à la dépense (personnelle et de l'Etat).


Malheureusement l'état d'esprit américain général est assez égoiste sur ce coup et les convaincre de payer pour les autres c'est pas gagné, surtout qu'il suffit de leur montrer à la télé la crise d'opiode, les obèses qui ne travaillent pas dans "my 600lbs life" ou encore utiliser des arguments pro-life.

Tout le monde se plaint du système de santé mais c'est clairement pas demain la veille que ça va changer.

il y a 5 mois

James

Californid, bientôt pré-publié dans le magazine Valeurs Actuelles ?

il y a 5 mois

OldLion

Sauf erreur, la santé par habitant coute moins cher en France qu'au US

il y a 5 mois

Lu

Pas d'erreur !
https://data.oecd.org/fr/healthres/depenses-de-sante.htm

il y a 5 mois

Quentin

Un sujet sensible. Des commentaires intéressants et plutôt nuancés. Bravo.

Je crois qu'une majorité de la population réalise que la logique capitaliste d'accumulation et de croissance dépasse les limites du supportable en occident (ailleurs ça fait longtemps que c'est le cas).

Pour organiser la vie d'une société (éducation, santé, transport, urbanisme, écologie, etc.) le profit ne constitue pas une boussole satisfaisante. Nous avons besoin de poser des limites à la loi du marché.

Mais pour cela, il nous faudrait des démocraties fonctionnelles, pas ces systèmes politiques vérolées qu'on se tape dans tous les pays...

il y a 5 mois

Marie-Eve

En tant qu'imposable en bonne santé, j'ai toujours été contente de payer des impôts pour la santé des autres mais aussi les retraites, les routes, l'éducation nationale et j'en passe. Et puis les soucis de santé sont arrivés, les traitements très onéreux, et j'ai été bien contente que les autres payent des impôts pour moi.

il y a 5 mois

PierreDeToulouse

Pour en savoir plus sur le financement de la sécurité sociale je vous invite à consulter la page web suivante :

http://www.securite-sociale.fr/-Les-sources-de-financement-de-la-Securite-sociale-

La contribution la plus importante n'est pas l'imposition sur le revenu, comme semble considérer la protagoniste non imposable, mais bel et bien le ligne de la fiche de paie qui viennent se soustraire au salaire brut. Même sans être imposable...

il y a 5 mois

Lu

Le système américain privé coûte encore plus cher à l'État que le système public français...
Je sais, c'est fou :
https://data.oecd.org/fr/healthres/depenses-de-sante.htm

il y a 4 mois

Sebastien

Unegrosse partie du probleme vient du fait que valeur economique est toujours associe avec "valoriser un capital"

Ainsi si je garde mes enfants et ceux de mes ami.es, je ne produit "aucune valeur"

Si je garde des enfants en tant que fonctionnaire de l'etat, je represente un "cout pour la collectivite"

Tandis que si je travaille pour une compagnie privee, mon activite cree de la richesse.

C'est le meme travail et pourtant seule une des activite est consideree comme creant de la richesse parce qu'elle valorise un capital (qu'elle fait faire du profit a quelqu'un.e)


En fait une autre facon de considerer la costisation sociale c'est de la lire comme une partie de la valeur cree qu'on arrache au capitalistes pour valoriser d'autres activites... une forme de salaire socialise (pour les pensionne.es, les chomeur.ses, les fonctionnaires, etc)


il y a 4 mois

Miz

Merci les caricatures --'

il y a 4 mois

Damien

Quand j'ai lu la dernière case, ma première réaction (spontanée) a été d'imaginer une grosse flèche avec "mauvaise foi" écrit à côté.

Les deux personnages prétendent qu'ils agiraient d'une certaine façon, s'ils étaient dans une situation qu'ils ne connaîtront de toute façon jamais. C'est facile. N'importe qui peut le faire, car cela ne sera potentiellement jamais vérifiable. Ou comment faire passer une hypothèse pour une vérité.

Se projeter dans la réalité de quelqu'un d'autre (sans la connaître ni la vivre), pour jurer qu'on ferait les sacrifices que cette personne donne l'impression de refuser (car la réalité, c'est plus complexe que les méchants riches qui n'aiment pas payer d'impôts), c'est un peu hypocrite, à mon sens.

Cependant, je ne remets pas en question le déséquilibre présent dans le système fiscal. C'est surtout le discours des deux personnages qui m'interpelle.

Associez votre email à une image Gravatar!

Se rappeler de mes informations.

Être tenu au courant des réponses par email.