laurel comics blog bloglaurel

Dessinatrice de bandes dessinées et de jeux vidéo, co-founder de Pixowl avec Arthur Madrid, Sébastien Borget et Adrien Duermael. Je vis et travaille à San Francisco.

commeconvenu

Lire ma BD en ligne

references

Références

contact

Contact

Flux RSS

Je craque et pleure à l'hôpital en recevant le message de Joffrey.

"Ce récit est basé sur des faits réels. Les noms et certains lieux ont été changés." 

il y a 2 mois

Amb

Ils ont des dettes (le déménagement leur a coûté environ 8000$, donc idem pour faire le trajet dans l'autre sens) que la revente des parts ne remboursera probablement pas vu le peu qu'il reste.
Sans compter qu'ils aiment San Francisco, que Cerise est scolarisée là-bas...
Bref, beaucoup plus facile à dire qu'à faire.

il y a 2 mois

Max Lampin

Ad est clairement conscient de la manipulation, ça fait plaisir à voir.
A la 4eme case on comprend que Joffrey devra payer un jour pour tout ça.
Rien que le fait que cette BD soit là, c'est une grande satisfaction, car il est évident qu'il a du très mal vivre le fait qu'elle existe, et encore plus mal le fait que ce soit un grand succès.
Son pseudo est tiré de GoT, Commode lui aurait bien convenu aussi je trouve (l'empereur psychopathe dans Gladiator)

il y a 2 mois

blablaboy

C'est quand que le personnage de Sandor Glegane intervient dans la BD?



Il y a 2 hostiles à neutraliser :)

il y a 2 mois

Pastelle

Pov choupinette... ♥
Heureusement qu'on connait un peu la suite, sinon je ne supporterais pas.
:(

il y a 2 mois

pierstoval - @pierstoval

Je suis du même avis : moi-même en couple depuis douze ans et avec deux enfants, on a tous les deux moins de trente ans, j'ose à peine imaginer les disputes qui nous auraient déchirés si nous avions à vivre cette situation.
Cette union est très belle à voir <3

il y a 2 mois

bod

Je n'avais vu Laurel dans cet état…

Bon d'accord, je n'ai jamais vu Laurel de toute façon…

il y a 2 mois

Maman BCBG

Oh... Je sais que c'est une scène du passé mais ce devait juste être tellement horrible.... Franchement, il vous pousse à la dépression c'est affreux affreux.... plein de réconfort pour vous, heureusement que ça s'améliore après :(

il y a 2 mois

soufron - @soufron

Un point auquel je n'avais pas pensé, c'est aussi que ce qui leur arrive, c'est ce qui arrive tous les jours aux immigrés qui travaillent en France... les petites humiliations, la crainte, etc. Si ca pouvait aider à prendre conscience de tout ça...

il y a 2 mois

Adrien

Très touchant en effet.
Le déracinement est une horreur en soi, cela crée des gens malheureux et aux abois, Simone Weil a très bien étudié la question dès les années 30.

Mais pas la peine d'être un émigré pour vivre l'enfer professionnel. En témoignent les cols bleus et blancs français qui sont massacrés depuis trente ans par l'arrivée massive d'une main d'oeuvre étrangère corvéable au rabais.

TOUT LE MONDE en souffre.

Amicalement
A.

il y a 2 mois

Bertrand

ees ?
L analogie est hors de propos et inadequate. En outre les protagonistes sont eux memes dans une situation d emigres qui sont mis sous pressions avec en plus la menace de l expulsion en plus des contraintes economiques.

Il s'agit d'une situation peu enviable que je vis moi meme etant expatrie francais avec visa et residence lies a mon employeur.

Les pressions economiques en France sont plutot liees a une sclerose d un systeme que de la pression des travailleurs etrangers.

D ailleurs, pour info les visas de travails sont tres durs a obtenir pour la France.

il y a 2 mois

Adrien

"Immigration [...], armée de réserve industrielle [qui] pèse sur l'armée active"-K.Marx Le capital (livre I:XXV.III)

Tournez le problème comme vous le voulez, c'est comme ça. Relisez Germinal, les immigrés Belges utilisés pour soumettre les rebelles français.

Navré Laurel, mais il va falloir être un peu exhaustif ici, avec ta permission:

La GOPE (grandes orientations des politiques économiques), imposées à la France par Bruxelles, mentionnent l'indice NAIRU ou "Not Accelerating Inflation Rate Unemployment", en bon Français, le taux de chômage MINIMUM demandé au gouvernement (droite comme gauche, aucune différence) afin de juguler l'INFLATION.

L'inflation, c'est quoi ? Ouvrons un manuel d'économie: l'outil de transfert des richesses, du capital vers le travail, de l'enrichissement des pauvres et de la destruction de la rente.

L'immigration n'est ni lus ni moins qu'un outil de contrôle de l'inflation, maintenant des prix bas et détruisant les cadres de vie des autochtones.

Maintenant, prenons un exemple concret: nos deux héros se sont fait exploiter par un patron véreux à SF, comme vous le dîtes, à cause du cadre de réfugié précaire. Des autochtones américains auraient tout aussi bien pu faire leur travail, mais sans les même contraintes, exigeant un traitement honnête, HUMAIN. En clair, en partant à l'aventure aux US, ils ont maintenu au chômage des américains qui doivent trouver d'autres solutions pour s'en sortir (comme brader leur savoir faire).

Sclérose du système ?
La France n'a jamais été un eldorado libéral, ne vous en déplaise. Nous sommes Colbertistes par nos racines idéologiques, c'est pour ça que les US, au travers de l'UE, nous font une guerre sans merci (l'accumulation de puissance grâce à Degaulle a faisait de la France en 1968 le rival n°1 des US à l'horizon 2000 -rapport de l'institut HOUSTON à l'époque, cherchez-...les présidents suivant ont bien fait le boulot en nous faisant rentrer au pas dans l'UE et l'OTAN).

il y a 2 mois

a

La plupart des immigrés venant en France sont très liés à leur communauté. Ils ne sont pas aussi seuls que peuvent l'être les deux protagonistes, coupés de tout lien culturel, familial, voire amical.
L'individualisme a son revers.

il y a 2 mois

a

Il vaut mieux pour toi que tu arrives à te retenir : insulter quelqu'un, fusse par clavier interposé, est passible de poursuites.

il y a 2 mois

Auryn

Je ne sais pas si c'est le cas ici, mais souvent on ne peut pas changer son visa sur place. Il faut retourner dans son pays d'origine et refaire une demande de visa depuis le début.

il y a 2 mois

foducool

la larme d'Adrien qui en dit long

il y a 2 mois

Gregory Favre

Cette page m'a arraché une larme. Sérieusement. Cet amour d'Adrien qui ne lâche rien dans ce moment insupportable, c'est simplement beau. Laurel, tu fais passer tellement d'émotions, qui sonnent juste, j'ai l'impression de le vivre.

Le rollercoaster émotionnel doit s'arrêter un jour, et j'espère que cette BD y aura participé.

il y a 2 mois

Laurel - @bloglaurel

Ooooh, merci !! ☺️

il y a 2 mois

Max Lampin

Le regard de Ad en dernière case...
-->
On va l'avoir, Joffrey. C'est promis, on va l'avoir.

il y a 2 mois

Citlal

En même temps, c'est quand même Adrien qui l'a embarquée dans cette galère, même si elle était OK de suivre. Je ne suis plus très sûre, mais il me semble aussi que c'est Laurel qui a payé le déménagement (à vérifier ?). Donc, c'est quand même le minimum d'être à son écoute quand la situation devient intenable. Je ne vois pas en quoi c'est particulièrement "gentil".

il y a 2 mois

Marc

Salut Laurel,

je me demandais : ça fait x fois que le personnage d'Adrien dit ça. Comme d'hab.

Qu'il va gérer, que "ça ne va pas se passer comme ça".... puis rien. Enfin si : "mais tu sais chérie on peut rien faire parce que blablabla".

Il a toujours un air déterminé quand piqué au vif face à une situation extrême puis... planche suivante? Plus rien.
Il donne l'impression d'être très passif, expose sa famille sans réellement prendre de vraies dispositions pour les protéger. Toujours en situation d'impuissance, de devoir subir jusqu'à un miracle (carte verte).

Certains lecteurs trouvent ce personnage très protecteur, au contraire je trouve ce personnage très passif pour un mari/père.
Il manque de rage, d'instinct protecteur.
Les autres ont beau tirer sur la corde, il y a tout de même une responsabilité personnelle à se laisser coïncer dans une telle situation si longtemps sans réel plan B (un qui ne tienne pas du miracle).

Le cycle se répète sans cesse, en tous cas c'est ce que tu proposes dans ta bd. Du coup le personnage de Laurel ne pense-t-il jamais "tu dis toujours ça mais rien ne change"?

J'apporte une perspective probablement différente des autres lecteurs qui le trouvent héroïque, et je me demandais si tu l'avais volontairement proposé comme passif (et si tu avais conscience de cela).

il y a 2 mois

Laurel - @bloglaurel

Mais dans ce contexte, que peut-il faire, là, par exemple, selon toi ?
Tenter d'avoir un visa, serrer les dents en attendant la réponse, dépenser tous ses sous en avocat, me soutenir quand je craque, je ne trouve pas ça passif, moi.
Il ne peut pas aller casser la figure à Joffrey, ni même trop gueuler, car Joffrey étant instable, s'il fait ça c'est retour en France direct, à nos frais, + nos meubles dans un container. 😁

il y a 2 mois

Marc

En réalité je ne commente pas vraiment les choix du personnage lui-même mais les choix de l'auteure de proposer un cycle qui se répète : je trouve cela bizarre que les autres personnages semblent oublier les épisodes précédents où il s'est passé exactement la même chose, "je te promets cette fois-ci ça ne passe pas" mais en fait... rien.

Ce qui m'intéresse là c'est spécifiquement tes choix en tant qu'auteure.

Ce n'est pas qu'il soit coincé qui m'interpelle, mais surtout le fait que cela n'ait aucune coïncidence sur ses rapports avec les autres personnages.
Tu vois ce que je veux dire?

Ce sont tous ces moments de "OK maintenant, je prends les choses en main" alors qu'il sait bien qu'il ne peut pas qui donnent une impression de "blablabla", alors qu'en réalité les choses se sont peut-être passées différemment?
Mais c'est ainsi que tu présentes les cycles, même si l'effet que cela a est apparemment involontaire.

Tu remarqueras que je ne dis pas "Adrien" ni "toi" mais le personnage d'Adrien, le personnage de Laurel. Ca permet de ne pas être dans le reproche du genre "tu aurais dû faire x ou y". Car ce n'est pas l'objet de mon commentaire.

> "Il ne peut pas aller casser la figure à Joffrey, ni même trop gueuler, car Joffrey étant instable,"...
Justement, la manière dont tu crées ton récit nous laisse croire qu'il n'y a pas de solution intermédiaire, mais on peut bien imaginer qu'en réalité il peut bien en exister.

Je me demandais si le fait que cette histoire ait pu t'affecter dans la "vraie" vie (si ce récit est tiré d'une histoire vraie) a pu influencer les options uniques que tu choisis de nous proposer, nous lecteurs, pour tes personnages.

Enfin, une section de commentaires n'est probablement pas le lieu pour ça ;)
En tous cas bravo pour la régularité dans ton travail et tes parutions. Je ne suis pas fan de tout, mais je sais reconnaître tout le travail fourni 👍🏼

il y a 2 mois

paul

Je vous trouve bien dur avec Adrien tout d'un coup.
Moi ce que je voit c'est un couple qui se bat ensemble.

il y a 2 mois

Eddy

Le truc à faire c'était peut etre d'annoncer que c'état lié à des vaccins non?....

Ca aurait quand meme arrangé pas mal de trucs. Au lieu de ça, on a droit a Adrien qui a nouveau joue le grand guerrier pour...que la situation reste la meme :)

Associez votre email à une image Gravatar!

Se rappeler de mes informations.

Être tenu au courant des réponses par email.