laurel comics blog bloglaurel

Dessinatrice de bandes dessinées et de jeux vidéo, co-founder de Pixowl avec Arthur Madrid, Sébastien Borget et Adrien Duermael. Je vis et travaille à San Francisco.

commeconvenu

Lire ma BD en ligne

references

Références

contact

Contact

Flux RSS

Bonjour ! 🙂


Voici la planche 12. 🌴🥚🥚🥚

(sous l'image ci-dessus, le site d'un photographe vraiment doué) ⬆️


Et comme chaque lundi, merci à mes ❤️ Tipeurs ❤️ :

Maliki, Renaud, Tibor Vass, Cyrille, Yatuu, Mélissa, lpot, Armelle, Zora, Tipyx, pystash, gdesmott, Shadock80, Bastien Auda, Laetitia Girard (Deedo), TheRob, M.Telnec, Marcy, OliverTrets, Hitomi, StefIslande, Cleophis, Nck31, Sawadee, Alain Charroux, Mathieu Langlois, AlbertdeGouvy, Francois Paris, Marinouchan, TeHashiX, wilena, leaudefeu, Nnine, Robin Drømmer, Milena, _Anne_, Gwen et Boris Evieux, Axolotl, DocYoshi, Astrid, Beth, sylvainpallot, Lex11, Bernard Cafarelli, EmilieG, Pauline Ferrier, Marion, chelmi, freki, AuroreLV, Gwen, gwenmcjaff, acyntia, Anne-Lise, Nek, Geek Junior, Cédric Villain, MaxguN, stéphane Larnaudie., Zabeille, Emmanuelle Pèpe, Nouharam, May Le LuxRay, Galaeswen, Muzikals, Marine, Gabrielle, Fougere, armelle, Claire Schwartz, Ranclanclank, Ermeena, Steamplume, Luc, Julie vero, brizou31, Purple, Bruno, NumeriKinstit, Liligreen, Lebref, loji88, Syborg, Teenoo, Taguan, carobee, Barbara, Laureline, durthu, Cécilia, JJBarillot, Korwy, bidoche, Kylhiandre, MelNemi, Gaboo, mgette, Diane, Marion Astoux, Litteul, sekhmet35, Florine, Guitoon, sovedr, Pascal Berne, Hélène, val201, Auzu, Zelostin, Mélanie, elbohu, Marc, Laetitia, Mathieu GIRARD, Kimixoo, Limassola, Cracosa, Marina Blin, Camillepicot, Mynosa, Pierstoval, Camille P, Emeline, anneliseharding, sophie, AleaLaplage, MagaZub, Chloe, Livredor71, GaelleJ, Alice, Sakulan, Marianne, Olivier Poitrey, AnnetteB, Ginnet, Flowerdoz, Titejuju, Yayef, Michaël Broutin, Xar Uken, Adeline Cousin, Pahv, etig, Elanoy, Pahv, Marie-Laure, Fabrice Dupre, Nicroz, lpalli, [email protected], Cocatrix-crystal, jps, Helene Quintard, Framasky, Neeva Hinee, Jouandomy, Carine, beabulle, basilic, Justine Grolier, Françoise, ElianoreVi, olivg77, Charline, Pénélope Werb, Arnaud Huser, Marie, Debby, Flopi, La passagere du vent, MagNadAnn, Véronique Hallé, Bloodie Mary, cyberv, seitelbach, Nono, Yohan, Frederic, kLabz, jch, Pierre-Léo, Leodry, Alexandra, Adda974, emilie, Lauriane B692, Julie vero, Charles-Marie BERA, Pays, Pays, Mélanie, Mariettelise, stephiscrazy, Julie vero, Carine, Marjorie, Alix, Océane, Cécile Especel, Florence, Michael Mathy, Marie, Claire, juliend88, SyG, Lulu P, Marie Pebble, Pierre, Brice Ruppen, Milan, nomelie, ploufe, Holly Yuuki (Lendewell), Audrey, Daniel, Cecile Tipee, mrerat, macounette, Denis Marin, Freddav, Camillebolo, Alex Cat, Tom L., Aurelie, laure, MARCHAL, poudingue, EmmaRoseRibbons, Istelm, Stéph Zél, Adeline, Elise, Madilange, Elbaicos, constance, Mayala, Margaux, Tontétatilotétatou, Guillemette, Petite Pomme, laurentgo, Kadie, Ysjsy, SesMan, Gautier, fstengel, Leslie, Kashim, greyvador, Ghostounet, Hei, Hei, Judicaël, Kler, Marielle B, TheWen, Ayrue, Erwan Martin, Nathalie Benatia, rhyu50, Andlsi, Andlsi, Olivier, Padmoumou, saferg, Corentin Cras-Méneur, Juliag, Arthenilis, Nicolas

Chers Mécènes, la news avec les 3 planches de la semaine sont dans votre boîte mail ou ici sur la page Tipeee ! 😘

À bientôt ! ⭐️

(Edit ! Petit ajustement. Dans la première planche, dernière case :
En fait, avec un nouvel enfant, nous nous sommes rendus compte après (à la naissance du bébé) que ça ne passait pas à 900 dollars.
L'assurance que nous avions appliquait le même tarif, avec 1, 2 ou 3 enfants.
J'ai hésité pour cette page, je pensais rectifier, mais je crois que ça rajouterait trop de texte, ça compliquerait la lecture. Je préfère laisser comme ça, puisque c'est ce que nous pensions à ce moment là. ^^
Merci. 🙂

il y a 2 mois

Woofy

Dans la clope ce serait mieux. Je ne pense pas que la loi Evin s'applique, enfin bon...

il y a un mois

Woofy

*sans la clope

Désolé pour la faute de tapage ^^

il y a un mois

Max

Et sans l'alcool, et sans ceci et sans cela. Se laisser influencer ou non par les médias que l'on consomme, c'est une éducation. Arrêtons de censurer l'art, commençons à apprendre aux gens à faire la différence entre fictif et réel / eux et les autres / un comportement de personnage ou ses propos et ce que pense l'auteur(e)

il y a 2 mois

Blou

Ce serait peut-être bien de mettre un petit paragraphe sous tes planches précisant qu'aucune information n'a été vérifiée et qu'aucune des planches ne doit être considérée comme ludique. Tu sors de la bd comme convenu dont le but était entre autre d'informer, là on peut croire que le but est le même. Que tu ne veuilles travailler que sur tes souvenirs et ressentis c'est ton droit, mais dans ce cas il faut le préciser.

il y a un mois

Nicolas Gauthier

Moi aussi je pensais que Comme convenu était le récit d'une expérience.
Les quelques premières pages du nouveau me font penser que parfais c'est très orienté, voir interprété (certaines se sont reconnues, de infos sont discutables, la prise de position est indéniable.

il y a 2 mois

PierreDeToulouse

La planche d'avant commençait a sentir mauvais et ça empire.
Je comprend que l'idée est de montrer que l'image qu'ont les français de l’Amérique est biaisé par leur "gauchisme" ou leur bien-pensance (de l'autre coté de l'atlantique on ne se prive pas pour critiquer les f****** french !) . On retrouve le cliché de la hippie gauchiste qui fume une Malboro à râler sur le capitalisme et les médecins bourgeois !

Comme dit justement sur la planche précédente par JulienFromDijon il y a un manichéisme naïf qui s'installe et que je n'apprécie pas.
Si c'est un témoignage il a de fortes connotations idéologiques et présente des faits tronqués mal documentés et approximatifs.

il y a un mois

Camille

Très bien dit, je suis tout à fait d'accord...
Je crois que je vais arrêter de suivre ce blog. C'est dommage, j'avais acheté les 2 tomes de Comme Convenu, qui m'avait beaucoup plu.
Depuis les premières planches de cette BD, je ressens un profond désaccord... j'ai d'abord préféré penser qu'il s'agissait de ce que l'auteur pensait à l'époque, mais la caricature de la pensée de gauche (avec des arguments déformés) me confirme bien que ça n'est pas le cas.
Je sais bien à quel point il est facile (beaucoup de mes proches sont tombés dans ce piège là) de dénigrer le système français quand on a "réussi" à l'étranger... mais il faut garder à l'esprit que tout le monde n'est pas aussi chanceux/talentueux/bien loti, et qu'on est jamais à l'abris d'un coup dur: invalidité, maladie chroniques, etc... et dans ce cas le rêve américain n'est plus aussi rose.
Bref, tout ça pour dire que je reconnais toujours autant le talent de dessinatrice de Laurel, mais je ne me sens plus en accord avec cette BD là...

il y a un mois

Mécréant(e)

C'est amusant, moi je le vois plutôt une critique du système américain (trop cher, malgré les assurances) que celle du système français (malgré une interrogation sur le salaire réel des médecins)

@Laurel: je pense que ça pourrait être intéressant que tu intercales certaines données factuelles ou scientifiques dans ta BD. Cela se fait régulièrement en manga: le récit narratif est entrecoupé de pages plus instructives, documentaires...

Bien sûr, ça changerait complètement ton projet, mais ça permettrait de couper court aux critiques de ceux qui ne comprennent pas la différence entre documentaire et fiction basée sur une expérience personnelle ;-)



(exemples pour ton récit:
- quelques planches sur l'ensemble des données influant la personnalité de chacun (ADN, grossesse, petite enfance, famille, école, amis, éducation >> c'est beaucoup plus complexe que ce que l'on pense a priori)
- une comparaison objective des systèmes de santé US et français)

il y a 2 mois

Neoziox

J’adore ton travail Laurel. D’ordinaire, je fais partie de ceux qui aiment sans le dire, la majorité silencieuse et bienveillante. Malheureusement, je vois des vagues de personnes qui pensent détenir la vérité absolue et qui se sentent investis du devoir de te critiquer. Depuis le temps que je te suis, je sais le mal que tu te donnes à être sincère, fidèle à la réalité, à faire attention à tous les détails et à mettre un point d’honneur à écouter tes lecteurs. Je sais à quel point cela peut être difficile de recevoir ce type de critiques (mêmes fausses). Tu ne m’as pas attendue pour le faire, mais continue. Tu es géniale.

il y a un mois

Laurel

Merci !!

il y a un mois

Nicolas Gauthier

J'adore Laurel depuis des années, je donne simplement mon avis sereinement et de manière argumentée, je ne vois pas le mal qu'il y a à cela.
Elle m'a d'ailleurs répondu sur les histoires de Mac et ne semblait pas choquer. Ne pas penser que ne pas partager un avis est nécessairement et uniquement fait pour nuire à la personne. Ca s'appelle de la paranoïa. Ce n'est pas la peine d'en faire pour une tierce personne. Que tu l'aime et que tu aimes ce qu'elle fait dans cette album, c'est parfait et tant mieux, que tu juges les gens qui se permettent d'émettre des avis, c'en est une autre.

il y a un mois

Neoziox

Cela va de soit que je ne parlais pas des critiques constructives.

il y a 2 mois

SesMan

Après petite vérification rapide via Google sur https://www.cidj.com/metiers/gynecologue-obstetricien-gynecologue-obstetricienne , 14.000 euros par mois brut, c'est un maximum.
En gros, les médecins ne se plaignent pas d'être mal payés (du moins pas tous), mais d'être surchargés de boulot (et donc de devoir négliger leurs patients) sous prétexte d'économies, surtout dans le public. Mais je préférerais laisser des médecins français s'exprimer directement sur le sujet :-)

Bonne continuation !

il y a un mois

Amb

Une seule source ne fait pas la vérité...
https://www.topsante.com/medecine/votre-sante-vous/professionnels-de-sante/revenu-des-medecins-mieux-vaut-etre-gynecologue-ou-ophtalmo-244449
https://www.capital.fr/votre-carriere/revenus-des-medecins-quelle-specialite-est-la-plus-gatee-1103350
https://www.ouestfrance-emploi.com/metiers/gynecologue-ville
Mon père est gynécologue obstétricien et je t'assure qu'il se fait bien plus de 14.000€ par mois, donc ce n'est pas un maximum ;)

il y a un mois

Amb

Et pas "surtout dans le public" : uniquement dans le public. Dans le privé, ce sont les praticiens qui fixent leurs horaires, leur nombre de patients, etc. Et généralement eux ne croulent pas sous le travail, sauf s'ils le choisissent sciemment.
Lorsque les médecins se plaignent, quelle que soit leur revendication, généralement on leur accorde. Ils ont beaucoup plus de poids que les professions type ouvriers/employés.

il y a un mois

Thor

7800€ par mois en moyenne... C'est très très bien payé.
Le problème dans le discours des médecins, c'est que la seule solution qu'ils proposent, c'est d'augmenter les tarifs des consultations. Rien sur l'organisation, la répartition territoriale, et surtout rien sur leurs obligations (implantation sur les territoires par exemple).
Le problème de fond de la médecine française, c'est que les médecins sont payés par l'argent public sans avoir les obligations des fonctionnaires.

il y a un mois

Zoé

oui enfin sans avoir les avantages des fonctionnaires non plus hein... Pas de congé payés, délai de carence de 3 mois en cas d'arrêt maladie, etc..

il y a un mois

Valentine

Salut Laurel !

J'adore ce que tu fais, et je suis plutôt du genre amatrice "silencieuse", c'est-à-dire que lorsque j'apprécie énormément, mais que je ne réagis pas forcément. :)

Mais là par contre, je ne peux pas me taire. En tant que fille de médecin (généraliste), ça me rend furieuse ce mépris par rapport aux médecins. Ceux qui disent ça ne se rendent pas compte de l'extrême difficulté à devenir docteur, spécialisé ou non, de l'engagement personnel que cela demande, et de l'énorme travail que cela représente. Mon père avait des horaires impossibles, et si les médecins sont bien payés, mon Dieu, mais c'est parce qu'ils font un métier compliqué, délicat, qui impacte leur vie personnelle, et qui demande une dévotion sans faille !

Je pense que la personne qui commente plus haut qu'il faudrait mettre une note, comme quoi les infos ne sont pas vérifiées, et que rien n'est à prendre au pied de la lettre.

Je ne me sens pas offensée directement, c'est une bd, et chacun est libre de s'exprimer, mais j'espère vraiment que les prochaines planches ne laisseront pas le lecteur sur cette impression désolante, que les médecins sont très riches, point.

Personnellement, en tant que petite fille, on se fiche de ce que Papa gagne, on préfère le temps passé avec lui. Et quelqu'un qui travaille beaucoup met sa famille à l'abri, et privilégie la qualité des moments ensemble plutôt que la quantité.

Un médecin est plutôt riche, ok... Mais c'est normal !!!! Il ne faut pas regarder que le bas de la fiche de paye, mais tout le reste (études longues, éprouvantes, travail éreintant au quotidien, les déplacements, le risques, les patients à gérer, l'interprétation des examens, trouver le temps de fonder une famille, toujours se tenir au courant des nouveautés, etc ! )

Ces deux personnages me font penser aux vilains écureuils ! C'est impensable de parler ainsi ! Et le pire, c'est que souvent, ce genre de discours sort de la bouche de personnes qui se disent "tolérantes"... Mais une personne qui veut imposer le tricot à toute la population, est tout aussi abjecte et intolérante que la personne qui veut interdire le tricot !!!

(Oui, je prends l'exemple du tricot, mais on peut le remplacer par n'importe quel sujet/concept ;) )

il y a un mois

Laurel

Mais je suis tout à fait d'accord !
Pour moi les médecins peuvent bien gagner 10.000 euros par mois, je n'éprouverai aucune jalousie (et je sais bien que ce n'est pas le cas, malheureusement pour eux). Je n'aurais jamais été capable de faire un cinquième de leurs études. Bravo à ton père.

il y a un mois

tchaf

Bonjour,
Je vais réagir un peu dans le même sens que la personne précédente:
ma mère était pédiatre (elle est à la retraite depuis 3ans) en cabinet de ville durant toute mon adolescence.

La charge de travail que représente les consultations en ville est vite sous-estimée, car on tend parfois à généraliser quelques expériences malheureuses

Je me souviens, pour avoir pris ses RDV, que le temps moyen d'une consult chez elle était autour de 40 à 45 min (ça correspondait au nb de personnes que je pouvais noter par jour dans le carnet de RDV).

Un pediatre qui, aujourd'hui, ferait les mêmes consultations aurait du coup un chiffre d'affaire (et non un bénéfice) de 6k€/mois maxi au tarif actuel, à 8h/jour sans les WE... on est largement en dessous du chiffre annoncé, même si je suis sûre qu'on peut trouver des médecins qui ne prennent pas ce temps pour leurs patients (la pediatre de ma fille en fait hélas partie). Dans le cas de ma mère, sans être pauvre, ses finances étaient handicapées par l'obligation de payer une secrétaire de cabinet qui servait en fait principalement à son associée: un mauvais choix lors de son installation, qui lui a clairement fait perdre beaucoup d'argent, avec le loyer du cabinet (et que je rapproche de la volonté des jeunes médecins de s'installer en maison de médecine aujourd'hui: c'est aussi pour baisser les coûts fixes)

En terme d'impact sur la vie personnelle, je me souviens des coups de fils de patients le dimanche ou en soirée parce que leurs enfants étaient malades, souvent des pbs bénins, mais parfois très graves (je sais que ma mère a sauvé au moins deux enfants de la mort par ses diagnostics médicaux, plus un voisin qui avait fait un infarctus): c'est un stress qui peut devenir important (ma mère a été dépressive toutes ces années, et d'un rapport difficile avec ses proches)

il y a un mois

Fred

Ho là là mais que se passe-t'il ? Je lis assez peu les commentaires, et j'en poste encore plus rarement. Et voilà-t'y pas que je tombe sur une (petite) avalanche de message négatifs, à la limite du trollage (l'anti-américanisme gauchiste :) l'avertissement aux lecteurs, la clope... on croit rêver) s'il-te-plait ne te laisse pas manipuler par... Je sais pas, des jaloux peut-être ?

il y a un mois

Laurel

Je ne crois pas. Des gens qui ont un avis différent, simplement ! Même s'ils ne choisissent pas la meilleure façon de l'exprimer.

il y a un mois

Elwin

Une des choses que j'aime ici c'est la liberté de ton de Laurel et une forme de non conformisme - ses opinions changent beaucoup d'un sujet à un autre, et dans le temps. Des fois je suis d'accord, d'autres non. Comme entre ami, non ?
En ce qui concerne les "caricatures" de personnages, et bien... des gens avec ce type de discours on en voit masse sur les réseaux sociaux, et c'est tout à fait du même niveau. On aime ou on aime pas, mais en tout cas c'est bien là.

il y a un mois

Laurel

Merci Elwin.

Moi aussi j'aime lire des avis différents. Parfois, ça me fait changer d'opinion. Il faut rester ouvert, c'est important.

(je suis un peu accro aux commentaires sous les articles des sites d'info, j'en lis pas mal) 😇

il y a un mois

MrleTroll

On est bien sur le blog de Laurel? car vu certain commentaire j'ai l'impression d'être sur wikipédia!

il y a un mois

Sebastien

Il s'agit pas forcement de critiquer le travail de Laurel!

Et affirmer un avis politique ne veut pas forcement dire enoncer une verite absolue.

Elle prend un risque en mettant en scene des situations qui pretent a debat... mais ce risque permet egalement le debat et je trouve ca vraiment louable.


Pour ce qui est de l'affirmation qu'il est important que les toubibs gagnent bien leur vie parce qu'iels ont fait de longues etudes... et c'est justement l'illustration meme du capitalisme : le justification d'un profit par la propriete d'un capital (ici le diplome donnant acces a la profession)

Pour aller plus loin a propos de ceci : voir ivan illich
https://www.youtube.com/watch?v=eEkLbGSYkG4

il y a un mois

a

Il ne faut pas confondre le chiffre d'affaires avec le bénéfice.

Pour un professionnel de santé libéral, il faut payer le loyer du cabinet, l'assurance professionnelle, le matériel, la formation professionnelle (la remise à niveau permanente), l'administratif parfois lourd à gérer.

Pour l'exemple de Laurel, il ne faut pas confondre le chiffre d'affaires de la vente de son double album avec le bénéfice qu'elle a pu en retirer.

Certaines professions libérales ne tiennent pas financièrement : agriculteurs, avocats....

il y a un mois

Pierre Martin

J'aime bien ce que tu fais Laurel, mais là, le resenti que j'ai est que tes amis sont un peu trop caricaturés gaucho-bobo.

Je prends l'exemple de ce qui a été dit la page d'avant (J'adorerai payer des impots si je gagnais autant ! (mais pas là, perché, je suis pas imposable)...)

Hum, ça me titille.

il y a un mois

a

Les personnages sont un mélange de Melaka et de zadiste, non ? clope, dreads, propos que pourrait tenir JL Mélenchon...

Me trompe-je ?

il y a un mois

Laurel

La planche a été dessinée il y a un an et demi. Mélanchon, les zadistes n'étaient pas à la mode à ce moment là... 😇

il y a un mois

il y a un mois

mamykro

Bonjour Laurel!

merci pour ton travail.

Que de polémique sur les dernières planches! Et même les précédentes d'ailleurs...

Je pense qu'il faudrait que certains se calment et attendent la suite...

bises

il y a un mois

JulienFromDijon

@PierreDeToulouse
Il est trop tôt pour se faire un avis tranché sur la BD.
Ce n'est que la 2ème page avec ces personnages agaçants. Il faut être patient.

J'espère qu'il y aura un effet "entonnoir" :
Les protagonistes vont rencontrer de plus en plus de personnes qui savent de quoi ils parlent. Il est certain que Laurel va rencontrer plus de praticiens. Elle va aussi nous livrer son expérience comme un témoignage de 1ère main.

Faudra pas non plus trop en demander à Laurel, ce n'est pas Elise Lucet.
L'économie de la santé est un sujet compliqué. Elle est reliée à d'autres sujets de société, comme la dette publique et la formation des soignants. Quand on tire ce fil toute la pelotte vient avec.
La santé, comme l'éducation, est un sujet politique très investis par la parole des gens. Tout le monde a été à l'école et à l'hôpital, tout le monde en parle.
Malheureusement, les gens les plus intéressant à écouter sont des gens un peu chiant, comme des chercheurs au CNRS. Au moins ils savent de quoi ils parlent, ils évitent la langue de bois et ils font émerger les décisions politiques possibles. En attendant, le format télé privilégie d'autres intervenant : les politiciens et les journalistes un peu grande gueule, et les micro-trottoirs.

@Camille :
On fait un transfert psychologique, on a tort d'être jaloux.
Je suis content que Laurel et Adrien ait enfin une situation aux USA.
Ironiquement, -et je ris de moi-, j'étais aussi un peu jaloux de leur success story dans les jeux vidéos. Puis on a découvert la vérité avec 1 an et demi de décalage. Ca m'a complètement retourné.
On fait des transferts psychologiques. Et l'effet "blog" "réseaux sociaux", où on se présente sous son meilleur jour, vient renforcer l'illusion. L'illusion tient à ce que personne ne définit le succès de la même façon. En s'imaginant dans les chaussures de Laurel, on imagine le rêve américain, le succès professionnel, sur fond de plage californienne.
Sauf qu'on oublie que ça a été boulot boulot BOULOT pour eux. Elle a pris de gros risques, avec la dose de courage et d'inconscience qu'on connaît. Elle a eu de gros soucis, et vécu avec d'énormes peurs du lendemain, le tout avec la responsabilité d'un enfant.
A sa place, j'imagine que ce qu'elle retient ce sont les gens rencontrés, la stimulation que ça lui apporte, le fait de se sentir plus aguerri (les problèmes font maturer plus vite), et la joie que son couple ait tenu (en storytelling, on parlerait du "triomphe de l'amour"). Mais pas "l'argent" ou "le succès" tel qu'on se le figure.

Ce que ressent une expatriée.
Les propos caricaturaux, c'est aussi la perception qu'en fait le personnage de Laurel, en tant qu'expatriée.
Il ne s'agit pas forcément de propos de gens qu'elle a entendu dans la vraie vie, mais la restranscription de ce qu'entend une expatriée. Ce que ressent une expatriée n'est pas facile à mettre en mot, ou en dessin.
Repasser en France est un plaisir doux amer. On est content de revenir, revoir des gens revoir des lieux. D'un côté, on a l'impression d'un meilleur recul, parce qu'on vit dans 2 cultures. De l'autre, on manque de recul, car on est plus sensible à certains propos certaines situations. On se sent à la fois plus lucide et déphasé.
Et on n'a pas forcément l'impression d'être écouté, quand on raconte comment tel truc se passe dans l'autre culture. Il y a des rééquilibrages et des coutournements dans chaque système, on finit par le savoir. (Exemple : Le système français est bien, mais on le paie quand même. Le système américain est bien, si on a une assurance santé. Les études aux USA coûtent cher, mais on peut facilement emprunter, on peut faire ses premières années post BAC dans un "community college", et certains campus ont un système de bourses très généreux. )
A l'étranger on vit dans 2 cultures, on rencontre 2 fois plus de gens, on a 2 fois plus de problèmes administratifs. Alors en comparaison, on trouve que les gens au pays sont un peu ralenti dans leur quotidien.
A l'étranger on se sent un peu en vacances : tout ce qui peut happer notre attention est dans une langue étrangère, on peut débrancher son cerveau comme on veut. Et puis on devient "le français". Le "moi" est moins interpellé et mis en cause.

* (j'ai fait un Erasmus en Allemagne. J'ai du me faire retirer deux dents de sagesse en urgence, j'ai rien payé. Ils ont aussi leur système. J'y ai échoué dans mes études, sauf en langue)

"Comme convenu" aussi débutait sur une caricature de France (il pleut à la gare, y'a des crottes de chien, un voleur vole une valise), etc.), et flattait le rêve américain. Je ne pense pas que le personnage de Laurel fasse deux fois la même erreur.

Laurel a sûrement déjà le story board depuis un moment. Contrairement à nous, elle sait où elle va.

il y a un mois

Emmanuelle

Mon père était médecin généraliste de campagne. Il levait tous les jours pour nous déposer rapidement à l'école avant de filer dans son cabinet, faire des visites, traiter des urgences. Il travaillait avec les pompiers, s'occupait des enfants de la DDASS, les maisons de retraites. C'était un vrai médecin de famille a l'écoute de la détresse de ses patients, qui pouvaient parfois sonner chez lui (son domicile privé) le weekend pour parler de leurs soucies. Il se levait et prenait sa voiture pour soigner des personnes qui l'appelaient quand le médecin de garde ne voulait se déplacer.
Il rentrait souvent à Minuit. Donc en dehors de nous déposer à l'école et de veiller très tard le soir, on ne le voyait jamais:les week-end où il n'était pas de garde étaient privilégiés.

Faire 10 ans d'études pour établir des diagnostiques et soigner des personnes sans se tromper dans les traitements et la prise en charge / sauver des vies, accompagner et écouter les patients, c'est déjà justifié en matière de rémunération à mon sens (je trouve au demeurant scandaleux qu'on ne valorise pas mieux le personnel soignant en général), mais je pense qu'il avait bien mérité avec tout cela d'avoir le droit de profiter de l'argent qui gagnait durement et sans rendre de compte à personne, une fois toutes les charges payées (et il y en avait beaucoup, une des raisons pour laquelle il a décidé d'arrêter notamment).

Je me permets cette parenthèse car en tant qu'enfant de médecin: j'ai souvent eu le droit à des remarques d'enfants de mon âge et d'adultes me répétant que mon père était riche, que j'etais une gâtée pourrie, qu'il s'enrichissait sur leur dos pour s'offrir une belle voiture (son plaisir). Ces même personnes qui parfois, étaient tout sourire devant mon père et bien content de le trouver quand ils en avait cruellement besoin.

J'aurais pendant ce temps là largement préféré qu'il passe plus de temps avec nous.

Je sais que cette planche n'est pas a prendre au premier degré, mais quand je lis certains commentaires, ça me paraissait justifié de préciser ce que représente le quotidien qu'a vécu une certaine génération de médecin. Je trouve dommage ce raisonnement clivant "riches/pauvres" en regardant rn détail combien gagne un professionnel de santé. On devrait les soutenir pour tout le travail qu'ils font, pour nous tous, chaque jours.


En dehors de ce point. J'adore tes premières planches Laurel et j'ai hate de lire le suite.

il y a un mois

jérôme

Pour ce qui est des salaires des gynécos : "En 2015, l'INSEE indique un salaire moyen de 85 830 € annuel pour un gynécologue (médicaux et obstétriciens confondus) exerçant en libéral et en secteur 1. En secteur 2, la moyenne est de 119 790 € annuel."
https://www.ouestfrance-emploi.com/metiers/gynecologue-ville

il y a 21 jours

marie

Salut Laurel,

Je me posais une question pour avoir lu comme convenu : Adrien bossait déjà à docker quand tu as retiré ton stérilet en France ? Je pensais qu'il était avec les autres frapadingues quand tu étais enceinte... Là la dernière image de votre conversation tu parles des bénéfices assurances de docker...

il y a 20 jours

Laurel

Coucou ! Je suis tombée enceinte plusieurs mois après Boulax, nous étions à ce moment là chez Docker. 😊

il y a 20 jours

marie

Ok, merci Laurel :)

Associez votre email à une image Gravatar!

Se rappeler de mes informations.

Être tenu au courant des réponses par email.